L'1visible n°5 juin 2010
L'1visible n°5 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de juin 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 14,4 Mo

  • Dans ce numéro : carnet de voyage... le désert du Hoggar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 PSYCHOLOGIE xw n°05 Juin 2010 Sagesse L’art de bien vieillir D.R. Marie de Hennezel Psychologue clinicienne, elle est chargée de mission pour la diffusion de la culture palliative au ministère de la Santé. Elle anime des séminaires sur le « bien vieillir ». Elle est l’auteur de nombreux ouvrages, dont La mort intime, vendu à un million d’exemplaires. Son dernier ouvrage, Une vie pour se mettre au monde, est écrit en collaboration avec le philosophe Bertrand Vergely. Ils évoquent la vieillesse comme une nouvelle naissance, un mûrissement, un approfondissement. PAROLE DE SAGESSE Des fruits mûrs La vieillesse dans la Bible. « Le juste grandira comme un palmier, il poussera comme un cèdre du Liban ; planté dans les parvis du Seigneur, il grandira dans la maison de notre Dieu. Vieillissant, il fructifie encore, il garde sa sève et sa verdeur pour annoncer : ‘ Le Seigneur est droit ! Pas de ruse en Dieu, mon rocher !’ » a Psaume 91 Et si la vieillesse n’était pas un fardeau mais une chance unique de mettre une dernière touche à l’œuvre d’art de notre vie ? Pour cela, rien de tel que de s’y préparer et de la regarder sous l’angle du bonheur. Bon n en ou v e l l e ! Aujourd’hui, nous pouvons sans complexe espérer vivre jusqu’à plus de quatre-vingts ans. Pourtant, alors que cet allongement de notre espérance de vie devrait nous réjouir, nous n’avons jamais eu aussi peur de vieillir. Peur de l’exclusion, de l’isolement, de la maladie, de la dépendance... Peur de terminer son existence loin de chez soi, dans un lieu inhospitalier dans lequel on serait forcé d’aller. La perspective d’un grand âge désastreux conduit à refuser de s’engager consciemment dans cette aventure du vieillissement. COMMENT VOIR LA VIEILLESSE COMME UNE CHANCE ? Notre modernité, fondée sur les valeurs de la jeunesse - la rapidité, l’efficacité, la rentabilité – ne nous aide pas à accepter cet âge de la vie. Elle ne valorise pas les individus qui vieillissent. Combien de personnes vivent leur avancée en âge comme une mise à l’écart progressive, avec le sentiment de ne plus être dans le coup, de ne plus servir à grand chose ? La dépression des seniors, souvent masquée, mal repérée, en témoigne. Alors comment envisager son vieillissement comme une chance, dans un monde qui cache ses vieux et nous signifie tous les jours, à travers la publicité anti-âge, qu’il est interdit de vieillir ? Certains grands témoins de l’âge nous montrent comment résister et faire œuvre utile de ces années gagnées. Sans nier la diminution à laquelle ils sont quotidiennement confrontés, ils reconnaissent ce qui en eux ne vieillit pas, mais au contraire « se renouvelle de jour en jour » : le cœur, l’esprit, la capacité de s’émerveiller, etc. Quels que soient l’histoire de vie, le milieu social, la profession, et même les ressources financières dont ils disposent, ils ne se plaignent jamais de leurs maux ou de leur situation, prennent la vie du bon côté, et vivent au présent, même s’ils continuent d’avoir des projets. Ils sont tournés vers les autres, qu’ils observent avec bienveillance, sans jugement, faisant preuve d’une curiosité inouïe. Ils s’intéressent au monde, aux sphères d’intérêt auxquelles ils se sont consacrés toute leur vie, aux plus jeunes qu’ils écoutent non pour leur faire la leçon ni tenter de leur faire part de leur expérience, mais pour les encourager dans ce qu’ils font. Ils sont gais, joyeux, créatifs, capables d’émerveillement. Ils ne s’ennuient pas, même, et surtout, lorsqu’ils ne font rien. On a le sentiment que le seul fait d’être, de respirer, de contempler, de savourer le moment présent suffit à remplir leur existence. ACCEPTER DE VIEILLIR, SANS DEVENIR VIEUX Face à cette ambivalence de la vieillesse, chance d’un côté, naufrage de l’autre, les seniors d’aujourd’hui se doivent de relever le défi : accepter de vieillir sans pour autant devenir vieux. Car il n’y a pas plus vieux que celui qui refuse de vieillir. Être vieux, c’est un état d’esprit, qui ne LEXIQUE Vieillir « C’est le temps de chanter, de danser, de jouer, tant que cela est possible. Le temps de s’émerveiller de la nature qui sera encore là quand on n’y sera plus, de jouir du soleil qui sera encore là quand il ne nous chauffera plus, de profiter des petitsenfants qui seront encore là quand on n’y sera plus. » Albert Donval tient pas compte de l’âge. Ainsi on peut être « vieux » à vingt cinq ans et très « jeune » à quatre-vingtquinze ans ! L'EXPÉRIENCE INVITE À TRANSMETTRE Le défi est alors de rester jeune intérieurement, émotionnellement, jeune d’esprit et de cœur, habité par des projets, prêt à se réengager ; de prendre du recul face à l’interdit de vieillir qui nous est signifié dans le monde de l’image dans lequel nous évoluons. Accepter de vieillir est un travail de deuil. Le corps vieillit inéluctablement. Résister au jeunisme n’est pas toujours facile. On peut être dans le déni, vivre l’âge d’or des seniors sur le mode d’une seconde adolescence. On manque alors la mutation à laquelle le vieillissement nous invite, et l’on court le risque de devenir tôt ou tard un fardeau pour les autres. Tout est en effet affaire de mutation, d’adaptation. On peut accepter de vieillir tout en restant
n°05 Juin 2010 xw PSYCHOLOGIE 11 On ne cesse pas de rire en devenant vieux ; on devient vieux quand on cesse de rire Le seul fait d’être, de respirer, de savourer le moment présent suffit à remplir l’existence. porteurs d’énergie et de savoir-faire. Actifs autrement. L’expérience est un atout et invite à transmettre. D’ailleurs, beaucoup d’associations, d’organisations non gouvernementales, humanitaires, de municipalités ne reposent-elles pas aujourd’hui sur l’expérience des seniors bénévoles ? VIEILLIR C'EST VIVRE, MÛRIR ET S'ACCOMPLIR Nombreux sont les seniors qui ont saisi l’enjeu de ce défi à relever. Ne pas refuser de vieillir, puisque vieillir c’est aussi vivre, mûrir et s’accomplir : « Tu n’as plus à produire, mais à découvrir le vrai grain de ta vie », nous dit Michel Serres. Propos que reprend le philosophe Bertrand Vergely lorsqu’il affirme que l’on ne peut pas être heureux ni apaisé dans le grand âge si l’on n’a pas nourri la vie de a a a TÉMOIGNAGE « Pour Dieu, je suis toujours jeune » À 83 ans, Geneviève témoignage de l’espérance au cœur de la vieillesse. Il y a neuf ans, j’ai arrêté une activité que j’avais commencée après le décès de mon mari : je passais six mois par an à Lourdes où j’avais un poste à responsabilité. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée seule chez moi. J’ai éprouvé un grand sentiment de solitude. J’ai eu du mal à reprendre pied. C’est la prière qui m’a soutenue. Pour moi, la vieillesse, c’est le temps des mains jointes. Mes mains ne me permettent plus de faire beaucoup de choses, mais c’est un temps extraordinaire pour prier et remercier Dieu de tout ce qu’il m’a donné. Avec Dieu, je vis cette période de ma vie comme un temps de renoncement mais sans amertume, sans nostalgie. Pour Dieu, je suis toujours jeune : je suis toujours son enfant, je ne suis pas une vieille dame ! Pour moi, ce qui compte aujourd’hui, ma joie, c’est de marcher humblement avec mon Dieu et d’aimer chacun, du mieux que je peux, au quotidien. Dans les moments où je me sens triste, je me tourne vers le Christ : il est ma lumière dans cette période assombrie de la vieillesse. S’il n’était pas là, je ne pourrais pas supporter tout ça. Je lui dis : « Surtout, tiens ma main, ne me lâche pas ! » Cela me donne du courage. Ma première pensée le matin va vers lui. Au long de la journée, il est avec moi. Je ne me sens jamais seule. La mort ne me fait pas peur : je sais que je vais le voir. Je marche vers la Vie. a Roman Maerzinger



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :