L'1visible n°27 juin 2012
L'1visible n°27 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les grands-parents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 PSYCHOLOGIE xw n°27 x juin 2012 Grands-parents : l’art de transmettre dr Madeleine Natanson Psychothérapeute, psychanalyste, elle reçoit des enfants, des adolescents et des adultes. Elle est docteur en sciences de l’éducation. Elle est aussi grand-mère. PAROLE DE SAGESSE La transmission dans la Bible « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé. » Deutéronome 6, 6. Famille. Alors que les moyens de communication nous permettent d’être informés dans l’instant, la transmission semble en crise. Dans beaucoup de familles éclatées, recomposées, les grands-parents peuvent-ils encore risquer la transmission ? Quel est leur rôle ? Lorsque l’enfant paraît, le questionnement sur les origines arrive avec lui. La transmission a ses chemins et, sur ces chemins, il y a des acteurs, mais aussi des objets, des étapes, de la durée et de l’éphémère. Pour nos petits-enfants, nous pouvons apparaître comme très vieux, « pères historiques », affirmait l’un d’eux, voulant dire « préhistoriques » ! Nous nous sommes sentis un peu dinosaures ce jour-là ! Pourtant, n’est-ce pas comme si les grands-parents − ceux qui, dit-on, ont un « certain âge » − avaient en même temps tous les âges ? C’est qu’en chacun d’eux vit encore l’enfant qu’il fut, enfant heureux, enfant blessé parfois, l’adolescent en recherche, ses premiers émois, son expérience professionnelle, les émotions de sa vie familiale, les naissances et les deuils, et parfois des moments de la grande histoire. Les grands-parents peuvent parler de leurs parents, de leurs grandsparents, de leur enfance et aussi de celle de leurs enfants, parents des petits-enfants qui les interrogent, afin de donner ainsi accès à « l’avant nous ». Là, s’enracine la transmission : elle nous situe dans une histoire, celle de la famille, mais aussi la grande histoire, que les grandsparents ont pu connaître « en vrai », pas comme dans les livres de l’école ! UN TUTEUR POUR GRANDIR Les enfants sans grands-parents connus souffrent de cette carence. Je me souviens qu’étant en visite dans un foyer de l’enfance, j’ai entendu une petite fille dire : « Des grands- mères ? On n’en voit jamais ici ! » Ces enfants sont comme le dos à un mur, alors que, comme la plante, c’est d’un tuteur qu’ils ont besoin pour grandir. Ce n’est pas le tuteur qui fait grandir la plante mais elle a besoin de son appui pour pousser. C’est pourquoi il est bon d’encourager les associations qui mettent en relation des petitsenfants sans grands-parents, avec des grands-parents disponibles (comme l’École des grands parents européens, par exemple). C’est dans le dialogue intergénérationnel que la transmission fait son chemin, depuis cette place où le présent peut être vécu plongeant dans le passé et dans l’écoute de l’avenir, par la voix des petits-enfants. Pour que chacun puisse se situer dans l’histoire familiale, dans son espace et dans son temps, ce qu’on demande d’abord aux grands-parents, c’est d’être là sans tricher, en se reconnaissant comme étant d’une autre génération, sans chercher à gommer la différence générationnelle. Ce n’est pas toujours facile. Si on peut choisir le moment d’être parents, on ne choisit pas celui d’être grands-parents. Ici, le désir n’est pas d’abord le nôtre mais celui de nos enfants. « L’homme quittera son père et sa mère », trouve ici tout son sens. Dans la Genèse, ce précepte vient après la création du premier couple. C’est comme un paradoxe : ils sont les premiers, comment pourraient-ils quitter leurs parents ? Avec l’histoire d’Adam et Ève, on peut entendre une projection dans l’avenir et le précepte de ne pas confondre les générations. Interdit de l’inceste, structurant, aussi bien pour l’individu que pour la société. LEXIQUE Garder « J’aime bien quand c’est toi qui nous gardes », dit Luc à sa grand-mère, très heureuse de partager cette joie avec lui. La « garde » des enfants est un souci pour les parents qui veulent que leurs enfants soient bien gardés. Le mot « garde » a bien des sens, de la garde-malade au gardien de prison. Il peut s’agir de conserver, de préserver mais aussi de protéger, surveiller, contrôler. Garder, mais sortir cependant, afin de semer des paroles de transmission : « Le semeur est sorti pour semer. » Nous savons que toutes les graines ne pousseront pas, que certaines seront étouffées, d’autres desséchées, mais le semeur sortira de nouveau pour semer la graine gardée. UN LIEN QUI UNIT Cette reconnaissance, riche de tous nos souvenirs, permet une transmission qui ne soit ni exigence de reproduction, ni répétition, mais ce lien qui propose à la mémoire de s’arc-bouter sur les points différents du temps et de l’espace. Trouver à la fois un lieu pour dire et un lien qui unit, c’est assurer la continuité générationnelle. Cette continuité est une exigence afin d’assurer l’harmonie psychique pour chacun de nous. En racontant l’histoire de la famille, les grands-parents la recréent, dans sa diversité, la rendent accessible,
n°27 x juin 2012 xw PSYCHOLOGIE afin de permettre à chacun de se la réapproprier pour continuer à avancer. DES VALEURS Les grands-parents permettent de s’approprier son histoire pour avancer Les grands-parents souhaitent transmettre les valeurs qui ont donné sens à leur vie, à leurs combats, à leurs choix affectifs ou spirituels. Ce sont évidemment les valeurs qui ont donné sens à leur vie, à leurs combats, à leurs choix affectifs ou spirituels, que les grands-parents souhaiteraient transmettre. Et parfois, l’éducation et les intérêts des petits-enfants les déconcertent et les déçoivent. Accrochés aux nouvelles technologies, à leurs musiques, à leurs « idoles » sportives ou de la scène, ils restent cependant à l’écoute de « l’avant », mais peut-être à condition que le discours des grandsparents ne soit pas moralisateur ou contraignant et tienne compte de leurs questionnements. Il me semble que le désir de transmission doit alors se conjuguer avec celui d’êtres témoins. C’est le témoignage d’une façon de vivre, de se montrer tel que l’on est a a a TÉMOIGNAGE « C’est bon d’avoir une épaule pour pleurer » À l’adolescence, Claude a été profondément marqué par le divorce de ses parents. C’est chez ses grands-parents qu’il s’est reconstruit. Quand ses parents se sont séparés Claude (16 ans) a demandé à venir quelque temps chez ses grandsparents. Là, dans un climat de confiance, de calme, sans jugement porté sur la situation de ses parents de la part de ses grands-parents, il a entrepris un travail de recherche. Il a enregistré toute l’histoire de sa famille, racontée et commentée par ses grandsparents, comme si, avec l’épreuve qu’il traversait, et 11 pour continuer sa route, réussir ses études universitaires, il avait besoin d’un appui sur son histoire et les valeurs de la transmission. Cela suppose de la part des grands-parents un respect de l’un et l’autre des parents : ils doivent s’interdire tout jugement sur la situation et les conflits, mais entendre la souffrance de leurs petits-enfants et leur dire que non seulement ils ne sont pas « coupables » de la mésentente, mais qu’ils sont, eux, la réussite de leurs parents. Même si ceux-ci n’ont pu continuer à vivre ensemble, ils sont nés de leur amour et ils ont droit d’être bien avec leur père et avec leur mère. C’est ce témoignage de compréhension qui aidera Claude à passer le moment difficile qu’il traverse et le calme dans la maison de ses grands parents pourra l’y aider. « C’est bon d’avoir une épaule de grand-mère pour pleurer quelquefois », a témoigné Claude. a Mouton-Altopress-Andia



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :