L'1visible n°18 septembre 2011
L'1visible n°18 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : communiquer sans violence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CARNET DE VOYAGE xw n°18 septembre 2011 Bieta Ghiorgis (littéralement "la maison de saint Georges") est la plus célèbre des églises monolithes de Lalibela. Lalibela, Éthiopie Textes et photos : Léonnard Leroux La Jérusalem d’Afrique Cette cité monastique, perchée à 2480 mètres d’altitude, est une réplique symbolique de Jérusalem. Un Un pèlerin lisant lit un un recueil de de prières. Terre des dieux », « Pays aux visages brûlés ». Langues sémites et grec ancien s’accordèrent pour nommer ainsi ce berceau de l’humanité, lui conférant un incontestable caractère sacré. L’aube des temps s’étire à l’extrême sur les hauts plateaux d’Éthiopie. Horizon qui aurait mis d’accord Rome et Galilée : la terre n’est pas ronde, ni plate, mais froissée... L’ULTIME TRÉSOR À Lalibela, le mode de vie a peu changé depuis un millénaire. L’ancienne capitale chrétienne, qui vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, a pourtant connu des heures plus fastes. Si le tourisme permet de sortir de la misère, ça n’a rien d’un musée. Ici on touche, on caresse ! On se prosterne devant icônes et pierres vénérables que des siècles de pèlerinages pieds nus ont noircies et polies. Car l’ultime trésor demeure un ensemble de onze églises taillées dans le tuf volcanique tendre et rouge. Au XII e Le tombeau d’Adam. siècle, l’empereur Lalibela, conformément à son ancêtre Salomon qui érigea le Temple, fait bâtir une nouvelle Jérusalem. L’irruption de l’islam privant l’accès aux sanctuaires de Palestine, c’est désormais à Lalibela que l’incontournable pèlerinage en Terre Sainte s’accomplira. Aujourd’hui encore, le pèlerin hâtif peut passer en quelques foulées du mont Thabor au Golgotha, et s’offrir une traversée à pied sec du Jourdain : au plus fort de la saison des pluies, seul un filet d’eau rince le lit du fleuve taillé à main d’homme. À Lalibela, pour élever son âme, il faut descendre de douze mètres ! Si la plus connue des onze églises orthodoxes est Bieta Ghiorgis (maison de saint Georges) dont le sommet dessine une croix grecque, la plus imposante est Bieta Medhani Alem (Maison du Sauveur du monde), mesurant 34 mètres sur 24, la plus grande église monolithe au monde. À l’occasion des grandes fêtes, les foules de pèlerins venus à pied bivouaquent à même le sol, et pendant des veilles interminables où la nuit prend feu, au son des luths, des sistres et des tambourins, une joie incandescente s’empare de cette foule qui danse et prie jusqu’au matin quand le ciel et la terre ne font plus qu’un. Si la ville a perdu sa souveraineté, le génie des chrétiens d’Éthiopie perdure au-delà des siècles de famines et de guerres : cette noblesse d’âme, cette foi qui, faute de l’avoir déplacée, a sculpté la montagne. a
n°18 septembre 2011 xw CARNET DE VOYAGE 17 Lors des grandes processions, le clergé arbore de grandes croix de métal et de bois. Les églises L’empereur de Lalibela Lalibela sont taillées fait construire dans le tuff cette volcanique cité spirituelle dans lequel au XII sont e siècle. les INSOLITES LA REINE MAKEDA est identifiée par la tradition éthiopienne comme la reine de Saba qui fit le voyage jusqu’à Jérusalem « avec un grand faste, avec des chameaux chargés d’épices et de beaucoup d’or et de pierres précieuses » éprouver la sagesse de Salomon, comme le rapporte la Bible. De cette rencontre, serait née la lignée ininterrompue des rois salomonides, de Menelik 1 er (qui aurait rapporté l’Arche d’Alliance en Éthiopie) jusqu’à la chute d’Hailé Sélassié 1 er, en 1974. LE CAFÉ occupe une place prépondérante dans la culture éthiopienne. La boisson la plus populaire au monde fait ici l’objet d’un rituel d’hospitalité ancestral. Sur un tapis de feuilles d’eucalyptus, la cérémonie consiste à boire 3 tasses successives dans un nuage d’encens. QUELQUES DATES Vers le IV e siècle av. J.-C. : création du royaume d’Éthiopie, ou royaume d’Axoum, nom de sa capitale, devenant ainsi l’une des plus vieilles civilisations du monde et parmi les quatre plus importantes de l’époque, rivalisant avec les empires romain, perse et chinois. Vers 330 : conversion au christianisme du roi d’Aksoum, faisant de l’Éthiopie le second État chrétien après l’Arménie. 30 novembre 1974 : dans la région Nord-Est de l’Éthiopie, une trentaine de chercheurs découvre Lucy, lointain ancêtre pré-humain, âgé de plus de trois millions d’années. INFOS PRATIQUES LE GUIDE Ethiopia, Philippe Briggs, Éd. Bradt (seulement en anglais). POUR EN SAVOIR+ www.tourismethiopia.org INTERVIEW « Le roi Lalibela dormait à terre » Le père Abune Istefanos est moine orthodoxe à Lalibela. Quelle est la vie du moine en ce lieu « retiré du monde » et très visité ? Pour 10 000 habitants, la cité monastique compte un clergé d’environ 350 prêtres et un millier de diacres. Nous vivons de l’aumône des pèlerins. « Pauvreté et pèlerinage » sont les fondements de notre foi ! Chaque prêtre, d’ailleurs, au début de son sacerdoce doit entreprendre un pèlerinage à pied, sans argent, à travers le pays. Selon la tradition, le roi Lalibela lui-même dor- mait à même la roche, et consacra toute sa fortune à l’édification de notre sanctuaire. Quelle est la fête la plus célébrée ? Si la Nativité est la fête la plus importante, à Lalibela, Timkat (baptême du Christ) peut être considérée comme notre fête nationale. Douze jours après Noël, chaque église d’Éthiopie exhibe son Tabot, réplique de l’Arche d’Alliance conservée à Aksoum. À travers le pays, tous les chrétiens d’Éthiopie sont unis dans la prière, à l’image de Lalibela taillée dans un seul roc. a « Nous vivons de l’aumône des pèlerins. Pauvreté et pèlerinage sont les fondements de notre foi. » Abonnement DECOUVERTE à compléter et à renvoyer sous enveloppe affranchie à l’adresse suivante : Il est vivant - 20 rue Jean-Baptiste Pigalle - 75009 Paris OUI, je profite de cette offre Découverte pour m’abonner à la nouvelle formule de Ilestvivant. Je recevrai Ilestvivant pendant 3 mois pour 15 € seulement au lieu de 24 €, soit une économie de près de 40%. Mode de paiement : Chèque à l’ordre de IL EST VIVANT Carte bancaire Visa Mastercard N°Expire fin Date et signature : Je note les 3 derniers chiffres près de la signature au dos de la carte : Mes coordonnées : Nom : Prénom : Adresse : CP : Ville : Pour faciliter nos échanges : Téléphone : Courriel @ Offre Découverte 3 MOIS pour 15 € seulement soit près de 40% de réduction PNF-L1-0911 PNF-L1-0711 PNF-L1-0111 Offre valable jusqu’au 31/03/2011. Il est Vivant - Service abonnements – 20 rue Jean-Baptiste Pigalle – 75009 Paris - RCS Paris FR 673 409 656 56. Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification ou d’opposition aux données personnelles vous concernant.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :