L'1visible n°17 jui/aoû 2011
L'1visible n°17 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : Saint-Guilhem, la perle du Languedoc.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CARNET DE VOYAGE xw n°17 juillet-août 2011 L’abbaye de Gellone se niche au cœur du village de Saint-Guilhem-le-désert. Saint-Guilhem-le-désert Texte : Laurence Meurville La perle du Languedoc Photos : Léonnard Leroux Fondée au IX e siècle par un cousin de Charlemagne, Guilhem, l’abbaye de Gellone fascine toujours. Tout comme la relique qu’elle contient. L’abbaye a plus de 1000 ans. Le pont du diable. C’est sur cet édifice médiéval au nom inquiétant que débute mon ascension. L’Hérault qu’il enjambe est couleur émeraude. En contrebas, des cris joyeux montent des gorges du fleuve. Des amateurs de canoë trouvent leurs délices au fond de cette vallée à la beauté naturelle saisissante. Un peu plus haut, la grotte de la Clamouse me détourne un moment de mon but : sous terre, je découvre un monde spectaculaire de roches ouvragées par l’eau au fil des millénaires. VERS COMPOSTELLE Sur la route qui grimpe vers Saint- Guilhem-le-désert, portée par les senteurs exhalant la garrigue, je rencontre un pèlerin de Saint-Jacques de Compostelle. L’abbaye, située sur le chemin partant du sud de la France, est l’une des étapes privilégiées de ces marcheurs en quête de sens et de beauté. Plutôt que d’entrer dans le village par la première ruelle pavée, je le contourne afin de mieux Les vestiges du cloître roman. savourer le panorama. Sur ma droite, le village s’étire comme un chat au soleil, couvert de toits aux tuiles arrondies. Dans les hauteurs, l’église abbatiale dévoile son chevet aux formes généreuses. La vue d’une petite cascade, le saut du Verdus, m’offrent une halte rafraîchissante avant que je rejoigne la place de la Liberté et l’entrée de l’abbaye. Le plus beau m’attend à l’intérieur. Au bout de la haute nef, dominant le chœur de l’église romane, trois ouvertures, par lesquelles pénètre la lumière, saisissent le visiteur : une croix de lumière, entourée de deux cercles (le soleil et la lune), symbole du Christ ressuscité, maître du temps et maître de l’univers. Depuis plus de mille ans, les hordes de pèlerins viennent ici vénérer une relique de la Sainte Croix du Christ, offerte par Charlemagne à son cousin germain, Guillaume (Guilhem en langue d’Oc), guerrier valeureux et fondateur de l’abbaye. Je retrouve la même élégance et une sobriété toute romane dans les vestiges du cloître, orné d’un bassin et de cyprès. Depuis la cour, j’aperçois les monts de Saint- Guilhem que couronnent les ruines du château du Géant. Sous le soleil du Languedoc, défiant les siècles, mon imagination galope. a
n°17 juillet-août 2011 xw CARNET DE VOYAGE 17 INSOLITE Place de la Liberté, juste devant l’abbaye, un platane planté au milieu du XIX e siècle arbore fièrement ses six mètres de circonférence. À la Révolution, le cloître est vendu comme bien national. Un maçon exploitera les lieux comme carrière de pierres. 148 pièces seront acquises par un sculpteur américain, puis par le Metropolitan Museum (New York). Cette partie du cloître de Saint-Guilhem, reconstitué, est désormais à New York, au Musée des Cloîtres. POUR EN SAVOIR+ La croix de lumière, symbole du Christ ressuscité. À DÉCOUVRIR Les spécialités locales, à base de truites et d’écrevisses. On vous conseille notamment un détour par l’Oustal Fonzes. Les terrasses du restaurant à l’accueil légendaire surplombent les gorges de l’Hérault. Magnifique ! Au détour d’une ruelle du village. QUELQUES DATES 804 : fondation par Guilhem. 812 : mort du fondateur. X e siècle : les pèlerins affluent pour vénérer la relique de la Sainte Croix. XV e et XVI e : déclin de l’abbaye. XVIII e : l’église abbatiale devient église paroissiale. 1998 : l’abbatiale est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. INFOS PRATIQUES ABBAYE DE GELLONE Carmel de Saint-Joseph 34150 St-Guilhem-le-désert Tél : 04 67 57 75 80 www.saint-guilhem-le-desert.com INTERVIEW De Paris au désert Férue d’histoire de l’art, sœur Nathalie, carmélite de Saint- Joseph, nous ouvre les portes de l’abbaye. Immergée dans les milieux artistiques branchés parisiens, comment avez-vous atterri à Saint-Guilhem ? J’avais mauvaise mine. Mon père spirituel m’a conseillé de venir me reposer ici, au carmel Saint-Joseph. J’ai eu un coup de foudre. Deux ans de combat ont suivi et je suis rentrée dans la communauté. Guider les visiteurs vers Dieu, c’est possible ? La beauté, naturelle ou faite de main d’homme, est un chemin vers Dieu. En se donnant à nous, le beau exprime quelque chose de la bonté de Dieu. Quelle est l’attente des pèlerins de Compostelle que vous accueillez ? Les imprévus de la route, la marche, la nature, le silence, les rencontres creusent en eux un espace intérieur. Le chemin permet de rejoindre l’essentiel, de façon pauvre et simple. Nous sommes une religion de la marche. a « La beauté exprime quelque chose de la bonté de Dieu »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :