L'1visible n°16 juin 2011
L'1visible n°16 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : la honte... poison ou protection ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CARNET DE VOYAGE xw n°16 juin 2011 « Lérins est comme une miette de prière au milieu de l’éternité qui l’entoure de toutes parts. » Paul Claudel Iles de Lérins Réserve surnaturelle En face de Cannes, Lérins abrite des moines depuis l’an 400. Les cisterciens, maîtres du lieu, ouvrent à tous ce havre de tranquillité. L’abbaye est bordée de palmiers. Ciao la croisette ! Cannes et la tour du Suquet rétrécissent à vue d’œil. Le bateau ondule vers le large dans un bruit de moteur monotone. Une odeur de mer et de sel me fait regarder en direction de l’île Saint-Honorat, propriété privée des moines de Lérins. Il faut moins d’une demi-heure pour aborder en terre cistercienne. En remontant de l’embarcadère, un air sec s’évapore de la forêt de pins et d’eucalyptus. Aiguilles et feuilles sèches crissent sous mes pas. L’ombre des chênes verts habitée par les cigales et les cris de goélands fait remonter dans mon cerveau des impressions d’île au trésor. Où se cache le monastère ? A cinq cents mètres sur la gauche, je trouve un bâtiment surmonté d’un clocher. Voilà l’abbaye de Lérins précédée de palmiers. Une allée bordée de bougainvilliers, de cactus et de sarcophages oubliés conduit à la grande église des cisterciens. Les moines sont en train Le cloître de l'hôtellerie. de prier : une rumeur byzantine vibre dans la pénombre. Rangés autour de leur abbé, ils sont une vingtaine habillés en marron et blanc, comme dans le film de Xavier Beauvois primé à un kilomètre de Texte : Magali Germain Photos : Loïc Malavard là... C’est le moment de fermer les yeux et de naviguer sur ce chant millénaire qui inspire la paix. En ressortant, je contourne la propriété viticole du monastère qui ne produit pas que du vin de messe… Tout à l’est de l’île, les siècles ont oublié un bijou de chapelle romane sous les pins d’Alep. Sur le chemin du retour, je frôle du regard l’imposante tour du monastère fortifié. Au sud de l’île, les étages superposés de ce refuge me racontent pillages, dévastations et autres mésaventures d’une île exposée aux pirates et aux envahisseurs. Sur la terrasse, il faut s’offrir la vue aérienne sur l’île, la baie de Cannes, les Alpes et la mer à perte de vue. Comme je passe la nuit à l’hôtellerie de l’abbaye, j’ai la chance de voir partir sans moi le dernier bateau. La soirée dore la surface de la mer et transforme les collines de la côte en décor d’ombres. Les faisans paressent. L’île plonge dans la nuit bercée par le ressac. a
n°16 juin 2011 xw CARNET DE VOYAGE 17 INSOLITE 300 faisans vivent sur l’île en liberté. Dotée d’un microclimat exceptionnel, Saint- Honorat ne connaît ni le gel ni la sécheresse. L’île est en effet privilégiée par la présence d’une source d’eau douce. Entièrement boisée de pins, de chênes verts, d’eucalyptus et de cyprès, elle offre une vie végétative luxuriante avec de nombreuses lianes (chèvrefeuille, clématite). A proximité de l’abbaye poussent des palmiers, des micocouliers ainsi que diverses plantes grasses, cactées, agaves, aloès. L’île Saint-Honorat forme un archipel avec l’île Sainte-Marguerite. A Saint-Honorat les moines prient dans le silence depuis seize siècles. POUR EN SAVOIR+ A DÉCOUVRIR Les sept chapelles disséminées sur l’île Les arômes des vins rouge et blanc produits par les 8 hectares de vignes élevées sur l’île par la communauté. Les crustacés et la terrasse de la Tonnelle, snack avec vue panoramique sur la mer et le Frioul. QUELQUES DATES 400-410 : Arrivée de saint Honorat sur l’île. Vers 1000 : Lérins s’affilie à Cluny. 1869 : Arrivée des premiers moines cisterciens de Sénanque. INFOS PRATIQUES L’île est ouverte de 9h30 à 18 heures en semaine l’été. Elle ouvre à 8h30 le dimanche. Pour être hébergé, pour rencontrer un moine : www.abbayedelerins.com Tél. : 04 92 99 54 00 www.abbayedelerins.com INTERVIEW « Un idéal de vie cachée » Frère Gilles est prieur, c’està-dire assistant du père abbé. « Pour vivre heureux, vivons cachés », dit le proverbe, est-ce votre cas ? Nous ne sommes pas si cachés que cela sur cette côte d’Azur… La réputation de Lérins nous vaut une forte affluence avec 75 000 visiteurs par an. N’êtes-vous pas trop importunés ? Le plus grand trouble vient de nous. Le chemin du moine est de s’établir dans une paix intérieure acquise au prix d’une lutte gagnée sur ses pensées, ses convoitises, ses jalousies… À quoi sert la vie solitaire d’un moine ? La vie d’un moine est avant tout fraternelle. Cela dit, notre vie exprime une chose essentielle : la recherche de Dieu. Nous y consacrons toutes nos forces. Ici, sur notre rocher, nous rappelons à tous que le seul capable de soutenir notre vie, c’est le Christ, le vrai rocher. a Le chemin du moine est de s’établir dans la paix intérieure.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :