L'1visible n°16 juin 2011
L'1visible n°16 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : la honte... poison ou protection ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 PSYCHOLOGIE xw n°16 juin 2011 a a a La honte, poison ou remède ? développant un corps hyper musclé grâce au culturisme. Une personne ayant eu honte de la pauvreté de son milieu d’origine va, quant à elle, tout mettre en œuvre pour gagner beaucoup d’argent et ne jamais plus connaître la pauvreté. Un autre va transformer l’image de lui-même blessée en développant un altruisme exacerbé : aider une personne dans le besoin permet de se revaloriser à ses propres yeux et à ceux des autres. D’autres, pour fuir la honte, se réfugient dans la rêverie ou la créativité. Parfois, ils réaliseront leurs rêves. Quand d’autres resteront des rêveurs, voire deviendront mythomanes. UN DÉSIR DE COHÉRENCE Ces compensations, si elles réhabilitent et permettent de ne pas mourir de honte, ne libèrent cependant pas de ce sentiment enfoui et bien gardé. Le poison de la honte est toujours là : elles ne sont que des contrepoisons qui mettent en scène une bonne image de soi et masquent la souffrance. Compenser ne permet pas de mettre en place un travail de résilience. Cela empêche par ailleurs de faire des choix vraiment libres : ils sont plutôt dictés par le besoin de masquer la honte. Devenir adulte, ce sera sortir de ce sentiment, en l’exprimant, en cassant la spirale du silence. a ALLER PLUS LOIN MOURIR DE DIRE, LA HONTE Boris Cyrulnik, Odile Jacob, 2010. NE PLUS ROUGIR ET ACCEPTER LE REGARD DES AUTRES Antoine Pelissolo, Odile Jacob, 2009. ÉLOGE DE LA FAIBLESSE Alexandre Jollien, Cerf, 1999. Offre spéciale pour les lecteurs de L’1visible Découvrez gratuitement Histoire du christianisme magazine n°54 Un regard neuf et positif sur notre histoire Un magazine de référence pour toute la famille Les meilleurs spécialistes au service du grand public J’indique mes coordonnées Nom : … … Prénom : … Adresse : … BON DE COMMANDE Merci de retourner ce bon de commande à CLD, 91, rue du Maréchal Juin, 49 000 Angers Oui, je souhaite recevoir gratuitement un numéro d’Histoire du christianisme magazine Dans la limite des stocks disponibles. HCM_L1_0511 Code postal : Ville : …. e-mail : … Huit clés pour… Sortir de la honte Vivre en ayant honte de soi n’est pas une fatalité. Se faire aider. Il est important de chercher à comprendre 1 d’où vient se sentiment de honte qui nous pèse, au point parfois de nous empêcher de vivre. Pour cela, il peut être bon de se tourner vers une personne neutre, extérieure à notre vie, qui ne porte aucun jugement sur notre vie, avec laquelle on n’a pas besoin de se protéger : un psychologue ou un psychothérapeute. Si on entre dans la honte à cause d’une personne, on en sort aussi grâce à une autre personne avec laquelle on a une relation d’estime. Avec cette personne de confiance, on peut revenir sur notre histoire, pour comprendre ce qui a pu se passer, mettre en mots les blessures. C’est seulement en retrouvant les sentiments et les émotions que nous avons éprouvés que nous pouvons nous en libérer, nous désensibiliser. Sortir du silence avec nos proches. Il n’est pas toujours 2 nécessaire d’aller voir un psy. Cela dépend de la profondeur de la blessure. Parfois parler avec une personne proche peut suffire. La guérison peut venir après avoir osé se dévoiler, en mettant en mots la cause de notre humiliation. S’appuyer sur la famille et les amis, quand cela est possible, est d’un grand secours pour se reconstruire après un traumatisme. Mais il est nécessaire de bien choisir les personnes auxquelles on va se confier pour ne pas prendre le risque d’une nouvelle blessure... Elles doivent être bienveillantes à notre égard. Dans tous les cas, c’est la parole qui nous permet de mettre les choses à distance, de prendre du recul et donc d’aller mieux. Apprendre à gérer ses émotions. Quand l’émotion de la 3 honte nous paralyse, il y a un travail à faire pour apprendre à la mettre à distance et ne plus nous laisser dominer. Trouver de bonnes activités. Quand la honte nous 4 empêche d’avoir une vie sociale, il peut être bon de trouver des activités qui nous aident à retrouver une image plus positive de nous-mêmes et à reprendre pied dans la vie. Mais cela doit se faire parallèlement à une mise en mots de notre souffrance, pour ne pas tomber dans une compensation bancale. Apprendre à regarder sa honte comme un embarras 5 passager. Apprendre à juger nos actes plutôt que notre personne. Ne pas se précipiter dans l’écueil inverse de la honte. 6 L’orgueil et la fierté démesurés qui ne seraient qu’un pauvre masque pour cacher la honte qui nous accable... Faire attention à ne pas tomber dans les compensations illusoires. Retrouver sa liberté. Faire un travail pour retrouver sa 7 liberté et ne plus faire les choses - ou ne pas les faire - uniquement par rapport au regard des autres. Développer l’estime de soi. Apprendre volontairement - et 8 objectivement, si besoin avec l’aide d’un tiers - à regarder ses forces, ses talents et ses faiblesses réelles, aidera le honteux à reprendre progressivement une vie sociale normale. a
n°16 juin 2011 xw L’ÉGLISE, L’ÉGLISE C’EST POUR PAS SORCIER LES NULS ! 13 pour L’1visible 50 jours Comme Jésus l'avait promis, dix jours après son Ascension au Ciel, il a envoyé aux Apôtres l'Esprit Saint. C’est ce que nous fêtons à la Pentecôte, 50 jours après Pâques (en grec, pentêkostê signifie cinquantième). Qui est l’Esprit- Saint ? Les chrétiens croient en un seul Dieu en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Dans cette Trinité divine, le Saint-Esprit est le lien d’amour entre le Père et le Fils. Dans nos vies Aujourd’hui encore, l’Esprit Saint est envoyé par Dieu aux croyants. Ils le reçoivent de manière particulière le jour du baptême et de la confirmation. Il vient sur eux et les inspire, comme il l’a fait avec le Christ, et les Apôtres après la Pentecôte. Le bon chemin En se laissant inspirer par l’Esprit Saint, ils deviennent capables d’agir comme le Christ, c’est-à-dire de répandre autour d’eux le bien et l’amour. L’Esprit Saint rend les fidèles vraiment dignes d’appeler Dieu « Notre Père ». MAGNIFICAT La Pentecôte Esprit es-tu là ? La colombe est le symbole de l’Esprit Saint. Le mensuel Ascension pour du Christ prier dans chaque l’église Saint-Nicolas jour avec de Véroce l’Église en Haute-Savoie. - www.magnificat.com Manuel cohen/oeuvre de l’orfèvre contemporain goudji À l’œuvre dans le monde Voici, d’après saint Paul, les fruits que produit en nous l'Esprit Saint : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la tempérance. C'est à l’action de l’Esprit Saint que l’on doit d'avoir partout dans le monde des hommes de paix et de bien. Prière au Saint- Esprit O lumière bienheureuse, viens remplir jusqu'à l'intime le cœur de tous tes fidèles. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé. Donne mérite et vertu, donne le salut final, donne la joie éternelle. Citation « Laissez-vous conduire par l'Esprit. » (Epître de saint Paul aux Galates 5, 16)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :