L'1visible n°15 mai 2011
L'1visible n°15 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : 24 heures avec le curé des loubards.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 PSYCHOLOGIE xw n°15 mai 2011 a a a La culpabilité : comment en sortir ? pervertie jusqu’à prendre un mal pour un bien (pédophilie, masochisme). La culpabilité désigne la faute et nous fait ressentir la honte de nos actes jusqu’à ce que nous acceptions de reconnaître comme vraie sa réprimande. C’est alors l’aveu - « c’est bien moi qui l’ai fait » - qui nous rétablit dans une vérité qui nous libère. Finis les reproches de notre conscience avec la honte et l’angoisse qui en découlent ! Par le regret conscient d’avoir manqué à l’amour et à la justice, nous retrouvons aussitôt la paix et la dignité de ceux qui assument pleinement la responsabilité de leurs actes et témoignent ainsi de leur liberté intérieure. Mais il faut reconnaître que la vérité nous fait peur quand elle nous compromet. Alors nous préférons nier plutôt que de reconnaître notre implication dans des actes déviants. C’est ce déni persistant d’une vraie culpabilité qui nous empêche de vivre sereinement jusqu’à ce que nous nous décidions à l’avouer. Grâce à la réflexion, l’introspection, le dialogue avec autrui, nous pouvons prendre aussi conscience de certaines erreurs, maladresses et fautes que nous avons oubliées. Une fois la faute reconnue et avouée, nous pouvons nous excuser ou demander pardon, réparer, changer et nous améliorer. a ALLER PLUS LOIN LA CULPABILITÉ, COMMENT S’EN SORTIR ? Denis Sonet, Chalet, 2001. COMMENT PARDONNER ? PARDONNER POUR GUÉRIR, GUÉRIR POUR PARDONNER Jean Monbourquette, Bayard, 2011. LA MISÉRICORDE DIVINE, Jean Paul II, Téqui, 1980. LE SACREMENT DE RÉCONCILIATION, MIRACLE DE L’AMOUR, Jacques Marin, Béatitudes, 2004. Vous avez un projet immobilier, vous voulez profiter des taux faibles actuels ? Faites confiance à un expert et obtenez un prêt sur mesure à taux privilégié. (Étude gratuite pour les lecteurs de) Grâce à Crédit Ciblé, Mr G. (à Paris) vient d’économiser plus de 24 000. Interventions sur toute la France - Financements Immobiliers Restructuration "Éthique" de crédits - Conseils patrimoniaux Contact : François YOU Tél. : 02 40 12 12 22 Mail : f.you@creditcible.com www.creditcible.com Crédit Ciblé 13 bld Guist’hau - 44000 Nantes www.rue109.com Sept clés pour… Retrouver la paix intérieure La culpabilité peut-être bienfaisante. Elle peut nous apporter de précieux renseignements. Écoutons notre culpabilité. Elle remet nos actes en question et nous interroge sur l’objectivité de la faute commise. 1 Son reproche est-il justifié ? Si oui, cessons de nier, de nous disculper ou encore d’accuser autrui. Reconnaissons que cette action n’était pas au service de l’amour, de la vérité et de la justice. Avouons-le simplement et demandons pardon. Cherchons ensuite comment participer à la réparation, comment progresser et nous corriger de cette tendance. Si son reproche n’est pas justifié, passons sur le versant suivant de la culpabilité. Soyons plus humble. Elle nous interpelle par son regard 2 désapprobateur qui attise le sentiment de honte : ressentons-nous une déception, une accusation, un jugement, une condamnation de nous-mêmes ? Ne serait-ce pas dans ce cas l’expression d’un idéal du Moi qui ne correspond pas à la réalité, parce que surévalué ? Ce ressenti de honte véhicule indirectement l’appel à plus de vérité sur nous-mêmes. Renonçons à ce que nous aimerions être pour consentir aujourd’hui à ce que nous sommes vraiment, tout en gardant l’espérance de changer, de gagner en liberté intérieure. Réconcilions-nous. Il existe un lieu pour recevoir le pardon 3 de toutes nos fautes : c’est le sacrement de réconciliation. Tous les baptisés peuvent le recevoir s’ils désirent revenir vers Dieu de tout leur cœur. Et avec nos enfants ? Une conscience droite et éclairée s’acquiert dès l’enfance. Pour cela, répondez autant que possible aux besoins 4 fondamentaux du nourrisson par votre présence et votre amour. Exprimez-lui votre tendresse, par des paroles, des gestes, des services rendus, des moments de qualité, afin de remplir son réservoir émotionnel et lui donner la certitude d’être aimé inconditionnellement, même quand il fait des bêtises. Valorisez votre enfant dans ce qu’il est. Ne confondez 5 pas ses actes et son être. Ne dites pas par exemple : « Tu es méchant », mais « ce que tu as fait est méchant pour ton frère ». Encouragez-le, félicitez-le huit fois par jour là où vous le corrigeriez deux fois seulement. En agissant ainsi, votre enfant développera une juste estime de lui-même et grandira en confiance. Instaurez très tôt un bon dialogue avec lui. Cela permet 6 d’établir un solide lien de confiance réciproque. Partagez avec lui les joies et les peines de la vie en tenant compte de son âge, abordez les questions délicates en vérité. Félicitez-le quand il dit la vérité (« Faute avouée à demi pardonnée ») et accueillez sa demande de pardon sans lui faire de reproches. Puis apprenez-lui progressivement à réparer les conséquences de ses actes. Osez reconnaître si besoin votre erreur devant lui, 7 avouez-lui une faute, demandez-lui pardon. Votre autorité en sortira fortifiée. C’est un exemple essentiel pour que votre enfant se sente proche de vous et apprenne à le faire à son tour. a
n°15 mai 2011 xw L’ÉGLISE, L’ÉGLISE C’EST POUR PAS SORCIER LES NULS ! 13 pour L’1visible Signes sacrés Les sacrements sont des signes concrets (un geste ou une parole) de l’action de Dieu dans la vie des hommes, à travers l’Église. Il y en a sept. Certains posent les fondements de la vie chrétienne : le baptême, l’eucharistie et la confirmation. D’autres donnent la force de vivre en chrétien : la réconciliation et l’onction des malades. Enfin, certains transmettent une mission particulière : le sacrement du mariage et celui de l’ordre. Le baptême Symbolisé par l’eau, il efface la marque du péché originel et permet de devenir pleinement enfant de Dieu dans l’Église. L’eucharistie Fidèle à la demande du Christ, l’Église continue à offrir, à la messe, le pain et le vin pour qu’ils deviennent le Corps et le Sang du Christ. Communier est nécessaire à la vie chrétienne : cela donne une force spirituelle et nous rapproche du Christ et des autres. La confirmation Le confirmé reçoit les dons de l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu, qui l’aident à progresser dans sa foi et à annoncer la bonne nouvelle à tous. MAGNIFICAT Les sept sacrements Des signes du Ciel Jeune femme recevant le sacrement de la confirmation. Le mensuel Ascension pour du Christ prier dans chaque l’église Saint-Nicolas jour avec de Véroce l’Église en Haute-Savoie. - www.magnificat.com Corinne SIMON/CIRIC La réconciliation Quand je reconnais ce que j’ai fait de mal, quelle qu’en soit la gravité, Dieu m’offre son pardon. En confessant alors mes fautes à un prêtre, représentant du Christ, je retrouve la paix et la joie d’être plus proche de Dieu. Le sacrement des malades Dieu accompagne ceux qui souffrent. En recevant ce sacrement, les croyants obtiennent davantage de force pour combattre leur souffrance. Le mariage Avec l’échange des consentements, les fiancés se donnent l’un à l’autre et reçoivent de Dieu la force de construire, pour la vie, un foyer d’amour. L’ordination Elle est destinée à ceux que Dieu a appelés à devenir prêtres, évêques ou diacres. Des hommes qui, au nom du Christ, servent, enseignent et gouvernent le peuple de Dieu.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :