L'1visible n°14 avril 2011
L'1visible n°14 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : 24 heures avec les Bâtisseurs d'espérance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 SOCIÉTÉ xw n°14 avril 2011 CATHÉDRALES DÉVOILÉES À ne pas manquer, documentaire sur Arte le 24 avril à 20h30. Une exploration de nos cathédrales à la fois scientifique, archéologique et historique. LE CHIFFRE 800 000 à un million de généalogistes amateurs actifs en France. www.beaucarnotgenealogie.com LE JEU Le jeu de l’oie de l’histoire de France, Ed. du Seuil. LE MUSÉE Le musée de l’histoire de France, créé et installé par le roi Louis-Philippe au château de Versailles, est l’un des plus importants musées d’histoire nationale au monde. Il présente des peintures et sculptures qui illustrent les grands événements et les grandes figures de notre histoire. Visite virtuelle : www.museehistoiredefrance.fr Jean-Louis Beaucarnot, auteur d’une vingtaine d’ouvrages à grand succès sur la généalogie dont Commencer sa généalogie (Ed. Marabout) est l’artisan d’un engouement français. www.beaucarnotgenealogie.com.J M Bourdon Racines Le passé au présent Analyse. Un regain d’intérêt pour l’histoire est dans l’air. Et si cet engouement pour le passé nous donnait des ailes pour l'avenir ? Quelle affaire ! Les Français seraient des passionnés d’histoire. Qu’ils écoutent La Fabrique de l’histoire sur France Culture, La Marche de l’histoire (ex 2000 ans d’histoire) sur France Inter ou Au cœur de l’histoire sur Europe 1, ils sont aussi amateurs de romans historiques, d’archives et de documentaires quand ils ne se passionnent pas pour la généalogie. Les succès de librairie l’attestent : l’histoire est au goût du jour. Lorant Deutsch a fait fortune sur toute la ligne avec son Métronome, vendu à plus d’un million d’exemplaires. Son best-seller raconte l’histoire de Paris au fil des stations du métro. Pour les tomes suivants, l’acteur hongrois évoquera l’histoire de la France à travers ses routes et ses fleuves. La muse Clio enchanterait-elle encore une société qui occulte par ailleurs sa mémoire collective et semble vivre dans une seule dimension, celle du présent ? On aimerait bien déchiffrer ce La curiosité pour l’histoire familiale a-t-elle une chance de recouper l’histoire, la grande, selon vous ? Croiser dans son arbre la guerre de Crimée ou un valet du duc d’Anjou, pourquoi pas ? Compte-tenu des lois arithmétiques, on peut honnêtement soutenir qu'un Français sur dix doit descendre de saint Louis, et neuf sur dix de Charlemagne. Mais on ne peut pas se chercher des ancêtres à la carte ! Qui veut trouver un châtelain dans le Bordelais tombe parfois sur un indigent en Alsace. Lorant Deutsch a vendu plus d'un million d'exemplaires de Métronome. regain d’intérêt pluriel pour les racines et l’épaisseur du temps. FOIRE D'EMPOIGNE « Il y a un combat de la mémoire ! », déclare Bernard Peyrous, historien. Qu’est-ce à dire ? Le débat politique animé autour du projet d’une maison de l’Histoire de France l’a montré. L’histoire n’est pas une science froide et s’apparente parfois à une âpre foire d’empoigne. À quoi nous est utile la connaissance du passé ? Expérience, repères, l’histoire ne nous apporte pas qu’une malle de poussière, de parchemins et de ruines indéchiffrables. Elle rend plus lisible notre présent et forge cette conscience commune et collective si nécessaire à un pays. « Sans quoi, c’est la porte ouverte à tous les totalitarismes qui ont eu beau jeu de faire disparaître la mémoire ou de la modifier », continue Bernard Peyrous. « La Pourquoi une telle passion française pour la généalogie ? Qui je suis ? D’où je viens ? Ces questions identitaires sont légitimes et judicieuses. Ceux qui viennent voir un généalogiste, ou qui se lancent euxmêmes dans la recherche, ne se cherchent pas seulement des ancêtres valorisants, mais des ancêtres tout court, pour mieux se connaître et se trouver des repères. Chemin faisant, beaucoup se piquent au jeu. Voilà comment la généalogie devient un loisir mémoire, c’est la racine de la l’individu et de la liberté. » SE SITUER ET AGIR L’historien rappelle aussi la fonction cognitive de la mémoire. « L’être humain vit largement par sa mémoire. Devant un événement, il y recherche de quelque chose d’équivalent lui permettant de se situer et d’agir. » À l'heure où la question de l'utilité de l'histoire se pose de manière accrue dans un monde de plus en plus régi par l'immédiateté, la mode serait-elle à ceux qui savent raconter l’histoire comme une histoire ? Sans écarter la rigueur disciplinaire et l’analyse critique, ce récit nous vivifie et nous amarre. Bien dans l’air du temps, Pierre Nora, l’historien des lieux de mémoire, déclare à son tour : « Dans un monde enfermé dans un présent perpétuel, condamné au zapping et dominé par la toute-puissance des médias, il est essentiel de maintenir l'effort de remettre les choses dans l'histoire, leur histoire, notre histoire. C'est un pari sur l'avenir. » a Magali Germain 3 questions à Jean-Louis Beaucarnot : « La mémoire familiale engloutie » Jean-Louis Beaucarnot est un peu le pape de la généalogie. À travers émissions de radio, de télé et publications, il vulgarise la passion de chercher ses racines. Maxppp, Jean-Baptiste Le Quere culturel, qui vire à la passion. À l’heure du melting-pot français, le besoin est-il plus fort ? Aujourd’hui à peu près un Français sur quatorze a un ancêtre proche né à l’étranger. L’intérêt pour la généalogie vient le plus souvent d’une rupture dans la chaîne de transmission. Quand la génération qui a fait le voyage a disparu, on cherche à retrouver la mémoire familiale engloutie. a Propos recueillis par Magali Germain
n°14 avril 2011 xw FAMILLE 5 Pâques expliqué aux enfants La bonne idée. Comment partager avec toute la famille l’espérance de la Résurrection et donner à la fête son sens profond ? En respectant les rituels. Les enfants adorent. À vous aussi d’inventer les vôtres ! L pour L’1visible es familles ont un emploi du temps chargé et la semaine sainte peut passer sans que nous ayons le temps d’en parler avec les enfants. Voici quelques idées pour partager ensemble l’espérance de la Résurrection. LE SAMEDI SAINT Pourquoi ne pas commencer la journée en lisant ensemble le récit de la Passion et de la Résurrection ? Le texte va faire son chemin au fil de la fête qui se prépare. C’est aussi la journée idéale pour décorer des œufs, symboles de la vie. Et faire un grand nettoyage de printemps. On peut y associer les enfants en sortant avec eux les couvertures sur le balcon, en aérant les pièces. « Préparer la maison, c’est chasser la poussière des jours sans lumière et les miasmes de l’air confiné, confirme le théologien Michel Deneken. Pour les enfants, cette symbolique est Pratique Mon livre des fêtes D’où viennent le sapin de Noël et les œufs de Pâques ? Ces rites sont-ils chrétiens ? Et que veut dire l’Ascension ? Que signifie le cierge pascal ? De Noël à la Toussaint, ce hors-série publié par « La Vie » explore l’origine, les symboles et le sens des grandes fêtes chrétiennes. Il explique également les récits bibliques qui sont liés à ces événements. Cet ouvrage donne aux adultes les mots simples et justes pour comprendre et transmettre aux 8-12 ans l’essentiel de la foi et de la culture chrétiennes. LA VIE très forte. Ils ont du mal à ranger leur chambre ou à faire leur toilette. En même temps, ils savent aider les parents à rendre belle la maison pour accueillir des invités. » LA VEILLÉE PASCALE Les célébrations pascales sont très pédagogiques. Marcher vers l’église à la tombée de la nuit et assister au démarrage Ainsi, pour chaque moment clé du calendrier chrétien, on retrouve la rubrique « l’as-tu vu, le sais-tu ? », qui fait le lien entre les traditions attachées à la fête et leur sens religieux, le texte de l’Évangile et ses mots expliqués aux juniors, des quiz, des prières, des histoires à raconter... et même de bonnes recettes et des idées de bricolage. Ludique et illustré par des spécialistes de la littérature enfantine, ce hors-série est aussi la promesse de beaux instants de partage. a d’un feu, lors de la veillée pascale, enchante les plus jeunes. À ce feu nouveau, le prêtre allume le cierge pascal, signe de la lumière du Christ. Derrière lui, l’assemblée pénètre dans l’église plongée dans le noir. Celle-ci s’illumine au fur et à mesure que chacun allume son cierge à la flamme de son voisin. Et puis, c’est un chant d’acclamation, qui nous www.lavie.fr rubrique La Boutique. L’hebdomadaire chrétien d’actualité - www.lavie.fr michel galvin pour la vie invite à la joie. Après la fête de la lumière, la fête de la Parole. On raconte des histoires : la Création, l’appel d’Abraham, la révélation de Dieu à Moïse. Après la lecture de l’Ancien Testament retentit le Gloria avec le son des cloches. Il salue l’Incarnation de Dieu. Il est suivi par des lectures du Nouveau Testament, et de la litanie des saints, à laquelle chaque célébrant peut ajouter des noms de baptisés : l’événement de Pâques a créé l’Église, communauté des chrétiens. Puis, c’est la fête de l’eau : on bénit celle qui servira aux baptêmes de l’année. Il est courant que des adultes soient baptisés lors de la vigile pascale. Les enfants prennent conscience qu’on peut devenir chrétien à tout âge. LE JOUR DE PÂQUES On s’est couché tard et, après une grasse matinée, les petits cherchent les œufs cachés. Il faut alors leur raconter que les cloches, parties à Rome le jeudi saint, sont revenues chargées d’œufs, symboles de vie, pour carillonner durant le Gloria de la vigile pascale. Ce jour-là, on invite la famille élargie. On peut alors écrire ensemble une carte à ceux qui sont loin. Ou profiter d’une promenade pour repérer les premiers bourgeons et réfléchir avec les enfants aux moments où la vie est redevenue possible alors qu’ils pensaient tout perdu, après une dispute, la mort d’un animal... Naître, mourir, ressusciter... Les questions surgiront. C’est l’occasion de trouver les mots pour dire sa foi. Dominique Fonlupt a ENCORE DES BÉBÉS Les Françaises n’ont jamais eu autant de bébés depuis 35 ans. Avec un taux de 2,01 enfants par femme en 2010 (soit 828 000 nouveau-nés selon l’Insee), elles ne semblent pas freinées par la crise. Il faut dire que les crèches, la maternelle gratuite dès 3 ans, permettent de conjuguer, mieux que dans d’autres pays européens, maternité et travail. Si elles sont enceintes tardivement (30 ans), les Françaises restent fidèles à la famille « idéale » de deux enfants. FAMILLES EN RÉSEAU Partager des photos, des recettes, des vidéos... C’est ce que propose le nouveau réseau social Famicity réservé exclusivement aux familles et à leurs proches. Comme sur Facebook mais en toute sécurité : ce site créé par deux jeunes Français s’engage à respecter une charte de confidentialité. Pour que votre profil ne soit pas exploité à des fins commerciales, ni vos données privées indexées par des moteurs de recherche. www.famicity.com ENFANTS DU DIVORCE Toujours vécu comme un bouleversement, en particulier entre 6 et 17 ans, le divorce marque la personnalité des enfants et leur vie d’adulte. C’est ce que montre l’étude de l’Union des familles en Europe, qui a interrogé un millier d’adultes dont les parents ont divorcé. Qu’ils soient plus mûrs ou moins confiants, les enfants du divorce expriment un réel besoin d’expression. Et 72% d’entre eux, malgré tout, croient toujours au grand amour. www.uniondesfamilles.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :