L'1visible n°111 février 2020
L'1visible n°111 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°111 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (225 x 302) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial couple, interview d'Alexandre et Sonia Poussin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 la foi en questions N°111/FÉVRIER 2020/D’ACCORD PAS D’ACCORD LE DÉBAT PEUT-ON TOUT SE PARDONNER EN COUPLE ? Après la fête romantique de la Saint-Valentin, les couples qui veulent durer savent bien que la vie à deux est pourtant loin d’être facile au quotidien. Et si apprendre à se demander pardon était une des clés des couples heureux dans la durée ? LE DÉBAT ENTRE LILI SANS-GÊNE ET ANNIE ET LUC BICHAT 1 Lili Sans-Gêne On ne va pas commencer à se demander pardon pour les petites broutilles du quotidien sinon on ne s’en sort pas ! Il y a tant de choses qui ne sont pas graves, on ne va pas en faire tout un plat… Annie Bichat Grave erreur ! C’est dans les petites choses du quotidien que notre relation s’établit et se fortifie. Si nous ne partageons pas ce qui nous blesse nous pouvons nous éloigner l’un de l’autre… et l’indifférence nous guette ! Dans une vie de couple, les occasions de nous blesser sont multiples  : par manque d’attention, par oubli, par des jugements ou par des critiques... Nous sommes mariés depuis quarante-trois ans et les occasions de nous heurter n'ont pas manqué, tant nos caractères sont différents  : je suis très spontanée et réactive, tandis que Luc est plus réservé et a besoin de temps de réflexion. Si nous ne parlons pas des petites broutilles du quotidien, elles peuvent vite devenir un venin qui s’infiltre peu à peu dans notre relation, et tout ne s’arrangera pas sur l’oreiller. C’est donc important d’en parler. Dans certains cas, une attitude d’écoute sincère, une parole apaisante, un geste de tendresse peuvent suffire. Dans d’autres cas, il faut oser une vraie démarche de pardon. 2 Pardonner, franchement, ça ne sert à rien  : ça ne change rien sur le fond ; quand le mal a été fait c’est trop tard, il faut passer à autre chose, c’est tout. Luc Bichat Essayez de faire comme vous dites et vous verrez que votre relation de couple va se détériorer inéluctablement. Passer à autre chose sans parler du mal qui a été fait, c’est accumuler les « non-dits », et creuser progressivement un fossé entre les conjoints qui n’ont plus rien à se dire ! C’est faire de la place au poison de la rancœur, mauvaise conseillère. Si nous ne nous demandons pas pardon, nous risquons d’avoir la tentation de ne pas vivre bien proches l’un de l’autre. Je m’occupe de moi, tu t’occupes de toi, nous vivons ensemble mais séparés dans la relation. On devient « mariés-célibataires » ! Ce n’est pas notre rêve de vie à deux, il y a un autre Lili Sans-Gêne « Demander pardon pour que l'autre lâche l'affaire, c'est hypocrite ! » Cette journaliste s’est toujours intéressée aux questions religieuses. Elle a lu la Bible. Elle pose sans complexe les questions que beaucoup n’osent pas poser. chemin ! Le pardon permet de refaire le lien pour repartir ensemble, malgré les aléas du quotidien. 3 Moi, j’ai ma fierté  : c’est humiliant de demander pardon ! Je ne vais pas me mettre à genoux devant l’autre, quand même ! Luc Bichat « Se mettre à genoux » suppose un lien de subordination ou de domination qui n’a pas lieu d’être dans un amour vrai. Le pardon est un chemin certes difficile mais indispensable pour renouer la relation, et il se décide. Aimer est à ce prix ! Si je demande pardon, je reconnais que j’ai eu tort. Un jour, j’ai réagi très vivement en constatant une inondation provoquée par un robinet de lavabo qu’Annie avait laissé ouvert par inadvertance. Cela a provoqué un silence glacial entre nous, jusqu’à ce que ma femme puisse exprimer la blessure que j’avais réveillée par ma réaction violente  : le souvenir de la mésentente de ses parents, dont elle avait tant souffert. C’était important que je l’entende. Dans une relation de couple il ne doit y avoir ni gagnant ni perdant pour maintenir un équilibre dans le respect l’un de l’autre. Il faut accepter de se remettre en cause, et de reconnaître nos limites. Il nous faut dépasser nos peurs  : peur de perdre la face, peur de me faire avoir, peur de m’humilier devant toi. Et avoir confiance dans la capacité de mon conjoint à m’aimer tel que je suis. Et quel bonheur d’expérimenter cela ! 4 Pour moi, c’est un signe de faiblesse de pardonner  : en effaçant l’ardoise, on se fait bouffer par l’autre ! il ne faut pas se montrer faible dans le couple c’est très mauvais ! Annie Bichat Il ne s’agit aucunement d’une faiblesse, ni d’effacer l’ardoise, mais d’un signe d’amour incon-
ditionnel à l’image de l’amour du père qui accueille le fils prodigue dans l’Évangile. Le pardon n’est pas l’oubli. Ce n’est pas non plus un règlement de compte ! Je veux croire que ton amour est plus fort que le mal que j’ai pu te faire ; et il en résulte une vraie joie. Le pardon devient alors force et levier pour repartir ensemble dans une relation renouvelée. 5/FÉVRIER 2020/N°111 la foi en questions J’ai un ami qui a découvert que sa femme le trompe. Il ne veut pas pardonner, et je le comprends… Il y a des blessures qui ne peuvent pas se guérir et le pardon n’y changera rien. Luc Bichat Les conditions propices à l’infidélité sont nombreuses  : manque d’écoute, de communication, d’ouverture, la routine menant à la désillusion  : « l’herbe est plus verte ailleurs… » Si notre amour s’est construit progressivement sur des valeurs de respect et d’écoute, il sera solide, et pourra faire face aux tempêtes de la vie ! Personne n’est à l’abri d’un dérapage mais l’amour vrai engendre le désir de renouer la relation dans le dialogue qui ouvre la voie au pardon. IXÈNE Le pardon se situe à la charnière de l’humain et du spirituel, il est la volonté d’aller jusqu’au bout de l’amour… L’infidélité est un cataclysme qui peut être dépassé à condition de le vouloir et de croire encore à l’amour de l’autre. Certes tous les couples ne sont pas forcément prêts à cela, surtout si cela fait suite à une accumulation de tensions et de non-dits. Si nous nous sommes mariés à l'Église, la force de la foi et la grâce reçue dans le sacrement de mariage peuvent nous aider à faire ce chemin du pardon, qui humainement peut sembler impossible. Pardonner ce n’est pas oublier ce qui a fait mal, mais décider d’aimer l’autre tel qu’il est jusque dans ses faiblesses, même les plus graves, à condition qu’il ait aussi la volonté de renouer la relation, ce qui suppose de reconnaître humblement sa faute. 6 Demander pardon, c’est totalement hypocrite ! Luc Bichat Demander pardon, c’est bien plus que s’excuser ! « S’excuser », dans son origine latine, ALLER PLUS LOIN Comment pardonner Jean Monbourquette, Bayard, 2011, 250 p., 12  € . Vivre et Aimer Pour aider les couples à vivre leur amour au quotidien et leur engagement dans la durée, et aider les prêtres, religieux et religieuse à vivre leur vie de consacrés, grâce à un accompagnement humain et spirituel. www.vivre-et-aimer.org « Au contraire ! Je crois que ton amour est plus fort que le mal que j’ai pu te faire » Médecins retraités, parents de huit enfants et grands-parents de quinze petitsenfants, ils sont entrés aux Équipes Notre-Dame peu de temps après leur mariage et ont découvert Vivre et Aimer douze ans plus tard. Ils y assurent le lien avec l'Église et les autres mouvements. Annie et Luc Bichat signifie se mettre hors de cause et dénier sa responsabilité. Reconnaître sa responsabilité dans la blessure n’a rien d’hypocrite mais c’est faire preuve de lucidité sur nos limites. Le pardon demande un investissement personnel alors que la simple excuse peut rester superficielle, sans une réelle remise en cause de soi. Encore une fois, ne rien dire, c’est finir par vivre en marié-célibataire, sans relation vraie entre nous. Et c’est mortifère. 7 17 Quand l’amour est mort, il faut accepter que ce soit fini ! Comment croire à l’amour qui dure toute la vie ? Annie Bichat L’amour est en péril quand on laisse la vie de couple évoluer sans dialogue ni confrontation, ni décision d’aimer. Les conditions d’un amour durable supposent la confiance, l’écoute, le respect et la décision de prendre du temps à deux pour dialoguer. Aimer, ça s’apprend et ça s’entretient. À chacun de trouver des possibilités de soutien dans différents mouvements qui ont le souci de proposer un accompagnement des couples. On y découvre que nous ne sommes pas seuls et que nous avons besoin les uns des autres. Nous avons nous-mêmes suivi une session Vivre et Aimer pour les couples qui nous a considérablement aidés dans notre dialogue quotidien et notre volonté de réussir notre amour. Au début d’une relation, nous vivons la romance et nous gommons nos différences. Mais la désillusion nous guette et nos différences prennent le devant de la scène  : c’est le temps de l’affrontement, de la confrontation. Pour expérimenter un amour durable, il faut passer à l’étape suivante  : la décision d’aimer. Le pardon y tient une place importante. Je t’aime tel que tu es, avec tes fragilités et nous nous enrichissons de nos différences. C’est la condition d’un amour durable ! U



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :