Kostar n°48 déc 15/jan 2016
Kostar n°48 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Médias Côte Ouest

  • Format : (168 x 230) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 50 Mo

  • Dans ce numéro : le K de Kostar;..

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
K S T R ENTRETIEN/DANSE LA MÉLODIE DU GESTE INTERVIEW/VINCENT BRAUD PHOTO/MAHAUT CLEMENT Voilà un chorégraphe qui ne craint pas le paradoxe. Loïc Touzé a longtemps considéré que la danse et la musique ne marchaient pas du même pas. Et pourtant, il baptise sa nouvelle création Fanfare. Voilà qui mérite des explications. C’est étonnant ce titre. Où êtes-vous allé le chercher ? n Je ne cherche jamais un titre, c’est lui qui s’impose au fil du travail. Au départ, cette création devait s’appeler 19 mélodies mais, à force d’écouter ces mélodies de Chopin, je me suis dit que c’était d’une grande tristesse. C’est assez rare que vous parliez musique… n C’est vrai. Je pense que la danse et la musique sont rarement en phase. Pour moi, la danse dégage sa propre musicalité. Or, souvent, la musique écrase le geste. Ce n’est que mon point de vue. Maud Le PAGE 046 KOSTAR SAISON 10/NUMÉRO 48 DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016 Pladec, parmi d’autres, ne partage pas cette analyse. Il y a un peu plus d’un an, on vous a pourtant proposé de travailler avec des musiciens… n Oui et ce fut une grande chance. Dans le cadre de ManiFeste 2014, le festival de l’IRCAM, j’ai eu le privilège de travailler avec des compositeurs contemporains. J’y ai croisé Exaudi, un ensemble vocal britannique absolument étonnant. C’est donc durant cet été 2014 que le projet est né ? n Pas vraiment. Le proces-
AC,LT, R =s sus est plus lent. Mais le travail sur cinq petites pièces avec des compositeurs contemporains a sans doute fait bouger les lignes. Pour autant, la place de la musique, dans Fanfare, n’est pas où on l’attend. Il y a votre rapport à la musique et votre rapport au toucher… n Chez moi, les danseurs ne se touchent pas. J’ai un rapport compliqué avec le contact. Le contact n’est pas simple, pas anodin. C’est quelque chose de très fort. Pour moi, le rapport à l’autre m’intéresse dans ce qu’il traduit d’un rapport au monde. Dans ce processus de création, qu’est-ce qui vous a inspiré ? n Souvent, il y a une rencontre avec un texte. Très jeune, Rilke a écrit de très belles pages sur le théâtre. Dans ses Notes sur la mélodie des choses, il parle aussi des rapports humains et il a cette phrase  : « Toute discorde vient de ce que les hommes cherchent leur élément commun en eux, au lieu de le chercher derrière eux, dans la lumière, dans le paysage au début et dans la mort. » Je me sens très proche de son analyse. « JE TRAVAILLE TOUJOURS EN AUSCULTANT CE QUE J’AI FAIT. » Vous dites « danser, c’est voir ». On revient toujours au regard ? n Bien sûr. Voir l’espace qui nous entoure, voir notre histoire, faire appel à notre mémoire pour mieux voir le présent… C’est ce que j’essaie de faire dans mon travail. Comment se présente cette nouvelle création ? n Cette pièce vient après Ô montagne. Il n’y a pas de notion de suite dans mon travail mais je travaille toujours en auscultant ce que j’ai fait. Je m’interroge sur les manques et je pars du geste pour faire émerger un récit. Il y a peut-être, ici, quelque chose de plus factuel, quelque chose qui tient du rébus. Mais il y a peu de musique dans Fanfare. Il faut la chercher dans la mélodie du geste. n FANFARE, LES 3 ET 4 DÉCEMBRE, THÉÂTRE UNIVERSITAIRE, NANTES ; LE 6 DÉCEMBRE HAB GALERIE, NANTES. WWW.TUNANTES.FR WWW.LOICTOUZE.COM saison 2015/2016 le lieu unique scène nationale de Nantes 02 > 04 DÉC - LE GRAND T JOHN CONCEPTION ET MISE EN SCÈNE LLOYD NEWSON DV8 PHYSICAL THEATRE 02 51 88 25 25/leGrandT.fr KRIS ROZENTAL - LICENCES SPECTACLES 1-1075853 1-1075850 2-1075851 3-1075852



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 1Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 2-3Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 4-5Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 6-7Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 8-9Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 10-11Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 12-13Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 14-15Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 16-17Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 18-19Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 20-21Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 22-23Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 24-25Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 26-27Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 28-29Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 30-31Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 32-33Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 34-35Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 36-37Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 38-39Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 40-41Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 42-43Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 44-45Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 46-47Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 48-49Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 50-51Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 52-53Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 54-55Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 56-57Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 58-59Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 60-61Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 62-63Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 64-65Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 66-67Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 68