Kostar n°48 déc 15/jan 2016
Kostar n°48 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Médias Côte Ouest

  • Format : (168 x 230) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 50 Mo

  • Dans ce numéro : le K de Kostar;..

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
K S T R RICHARD VOLANTE THÉÂTRE ET DANSE Danse des ténèbres Le DV8 Physical Theatre est adepte de la méthode verbatim, qui consiste à replacer dans un contexte scénique des propos documentaires capturés auprès de plusieurs individus. Si John est l'un d'entre eux, et si la pièce éponyme traite de la vie tourmentée de cet homme, Lloyd Newson cherche avant tout à parler, en mots et en chair, de singularité et de différence. L'amour et le sexe comme guide amènent les corps à explorer la violence sous diverses formes  : une expérience théâtrale aussi émouvante qu'éprouvante. n JULIE N kOSVP[LEr JOHN, DU 2 AU 4 DÉCEMBRE, LE GRAND T, NANTES, WWW.LEGRANDT.FR Molière VS Ken Loach À l'aube de ses quarante ans, un homme s'entache d'une conviction misanthropique. Le contraste saisissant entre un plateau accueillant une table dressée pour la fête et une narration ponctuée de discours de véritables Alceste contemporains contribue à créer, non pas un théâtre documentaire, mais un théâtre du monde, cher à Nicolas Bonneau, au sein duquel chacun est en droit de trouver sa vérité dans une époque où la sociabilité est imposée et le mensonge monnaie courante. n LOOKING FOR ALCESTE, LE 12 JANVIER, ONYX, SAINT-HERBLAIN, WWW.ONYX-CULTUREL.ORG PAGE 044 KOSTAR SAISON 10/NUMÉRO 48 DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016 CLT, R ESA et aussi LA CERISAIE, CIE TG STAN, LES 23 ET 24/11, LE LIEU UNIQUE, NANTES. HENRI VI VS THOMAS JOLLY, LE 19 DÉCEMBRE, LE QUAI, ANGERS. HANSEL ET GRETEL, DU 11 AU 18 DÉCEMBRE, THÉÂTRE GRASLIN, NANTES ; LES 5 ET 6 JANVIER, LE QUAI, ANGERS. TYJ, ALINA BILOKON & LÉA RÉAULT - PILOT FISHES, LE 17 DÉCEMBRE, LE TRIANGLE, RENNES. LE MOUVEMENT DE L’AIR, DU 7 AU 9 JANVIER, LE GRAND T, NANTES. HUGO GLENDINNING
R ES Lok rouit NOUVELLE VAGUE C’est à Saint-Nazaire que tout a commencé aux côtés d’un papa qui codirigeait la Maison des Jeunes. Premier cours à cinq ans, puis le conservatoire. Et c’est pendant ces années de conservatoire qu’il rencontre Claude Brumachon et Benjamin Lamarche. Une échappée de deux ans à Bruxelles où son chemin croise Anne Teresa De Keersmaeker, puis une autre à Barcelone, le temps de découvrir le travail de Ramón Oller et de sa compagnie Metros. Ce qui lui vaut d’être de l’aventure Aïda au Liceu. De retour au pays, le voilà danseur permanent au Centre chorégraphique national de Nantes en 2007. n Depuis 2007, Julien est de (presque) toutes les créations du CCNN. Une aventure qui implique un engagement total. Pour autant, il l’avoue volontiers  : « dans un coin de ma tête, j’ai toujours eu envie de chorégraphier… » Lorsque Claude Brumachon lui offre, en 2012, une carte blanche, il saute naturellement le pas. Deux ans plus TEXTE/VINCENT BRAUD PHOTO/MATTHIEU PINSON Né en mai, Julien Grosvalet fait ce qu’il lui plaît. L’évocation d’un « vieux rêve », chez ce jeune trentenaire, pourrait faire sourire si son premier souvenir de danse ne remontait pas si loin. Il marchait tout juste (il avait deux ans !) qu’il voulait déjà danser. Le voilà, aujourd’hui, à la tête de « sa » compagnie. TÊTE DE SÉRIE/DANSE tard, la compagnie est créée  : R14, non par nostalgie automobile, juste la contraction de Room 12+2. C’est d’ailleurs en 2014 que sera dansée sa première pièce Forbidden light. Clin d’œil à Magritte. Une « petite forme » qui en appellera forcément d’autres. n Lorsqu’il croise Élisabeth Zana, c’est un autre choc  : « Après la mort de sa fille, emportée par le tsunami de 2004 en Thaïlande, cette femme s’est engagée pour soutenir les orphelins dans ce pays… » La première « vraie » création de Julien, ce sera donc Tsunami. Un quintet dont il réserve la première aux Nazairiens. Pour patienter, il continue d’écrire. Comme La première vague, un solo sur lequel surfe son regard. n INTERPRÈTE DANS D’INDICIBLES VIOLENCES ET LA FULGURANCE DU VIVANT, 27 ET 28 NOVEMBRE, CCNN, NANTES. PRÉSENTATION DE LA COMPAGNIE R14, LE 16 JANVIER, LE BROCÉLIANDE, NANTES. PAGE 045 KOSTAR SAISON 10/NUMÉRO 48 DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016 K S T R



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 1Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 2-3Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 4-5Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 6-7Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 8-9Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 10-11Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 12-13Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 14-15Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 16-17Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 18-19Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 20-21Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 22-23Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 24-25Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 26-27Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 28-29Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 30-31Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 32-33Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 34-35Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 36-37Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 38-39Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 40-41Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 42-43Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 44-45Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 46-47Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 48-49Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 50-51Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 52-53Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 54-55Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 56-57Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 58-59Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 60-61Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 62-63Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 64-65Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 66-67Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 68