Kostar n°48 déc 15/jan 2016
Kostar n°48 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Médias Côte Ouest

  • Format : (168 x 230) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 50 Mo

  • Dans ce numéro : le K de Kostar;..

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
K S T R ENTRETIEN/ART Comment réussissez-vous à vous renouveler avec les mêmes procédés ? n La lumière est sujette à des évocations, à des tas de métamorphoses. Je joue avec la lumière et le son, mais les lieux sont toujours différents, les contextes aussi. Au Louvre, j’ai traversé la partie moyenâgeuse en ajoutant des barricades de chaises comme des éléments de bataille. Je suis allé jusqu’au sphynx que j’ai un peu customisé. C’est du in situ. À Fontevraud, Mort en été, c’est lié à l’histoire de l’abbaye, à la mémoire, à la Loire. Vous imaginez quel artiste vous auriez été avant l’électricité ? n Je ne sais pas, j’aurais fait de la peinture. Mon travail visuel est assez proche de la peinture. En trois dimensions, il est lié au corps, au déplacement. Aux questions qu’on se pose. « CE DÉBAT SUR L’ART CONTEMPORAIN EST UN VIEUX DÉBAT RÉACTIONNAIRE. » Vous vous posez toujours beaucoup de questions dans votre travail… n Il y a des choses qui viennent très vite. Parfois moins. Au Louvre, j’ai vécu le projet comme une résidence. Avec l’élaboration de l’éclair pour la Pyramide, puis la partie sur les origines. Dans cet univers minéral très fort avec ces remparts, ça a été assez long pour construire au plus juste. Lorsque l’art contemporain est décrié, votre travail avec la lumière apparaît vite fédérateur, c’est une préoccupation ou c’est naturel ? n On va plutôt dire que c’est naturel. Je ne fais pas de l’événementiel. Je n’ai pas dit que vous faisiez de l’événementiel… n C’est mon récit, mon vocabulaire. La lumière et le son sont vite attractifs. Ils rendent les choses moins raides. Ce débat sur l’art contemporain est un vieux débat réactionnaire. On sait bien que l’art contemporain interroge sur l’époque. Pas mal de jeunes peuvent avoir accès par le milieu scolaire. Leur monde, c’est bien de ça dont on parle. La question sur le beau, le joli, la laideur… Bien sûr, il y a la vague conceptuelle minimale des années 70, liée à une méthode, une théorie. J’en suis l’héritier aussi. Les Frac prennent part au débat… n Je ne dis pas ça parce que j'y suis aujourd’hui, mais les Frac, ça a été une révolution. Là où il n’y avait rien en province, on a mis de l’art PAGE 038 KOSTAR SAISON 10/NUMÉRO 48 DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016 contemporain. Ils ont des pièces majeures. C’est un bien public. Il faut donc le rendre toujours plus accessible… n Mais il ne faut pas que ce soit du prêt à consommer. Plein de gens pratiquent l’événementiel pour que l’art soit accessible. C’est du cirque tout ça. Faut rentrer dedans ! Vous avez toujours une vraie liberté de parole et des commandes publiques, c’est une exception française… n On a en France un privilège d’avoir tous ces soutiens. C’est très décrié mais ça fait exister tant d’artistes. Ça permet de faire émerger toutes sortes de tendances. L’art n’appartient pas qu’au marché mais j’appartiens au marché aussi car beaucoup de collectionneurs m’achètent. Je me sens très libre. Il y a aussi une liberté qu’on a pas dans d’autres formes d’expression. On ne va pas visiter une expo comme on va au théâtre ou au cinéma. Quel regard portez-vous sur la politique culturelle du gouvernement actuel ? n Je ne me suis pas attardé là-dessus. Je pense qu’ils n’ont pas plus d’idées pour la culture que pour le reste. On est passé à une autre époque. Je ne crois pas que ce soit des gens qui s’intéressent à l’art. Je ne connais pas ces gens-là. Quelles idées pourrait-on leur donner ? n Il y avait toujours à gauche l'idée de rendre social les langages  : lire, écrire, la musique… Il y aurait tant de projets à réaliser. Les Frac, par exemple, sont des outils formidables. Ça aurait pu fédérer. La question de l’éducation, de l’école d’art, reste posée. C’est un régime de gestion comptable et libéral. Il n’y a même plus de politiques puisqu’il n’y a plus d’idéaux. Des rapports d’initiés qui s’arrangent entre eux. Quels sont vos projets ou envies ? n C’est un peu plus calme et je ne veux jamais trop en parler. Dès que je peux, je reviens à des petites pièces pour échapper aux commandes in situ. J’essaie de me détacher de ça pour me recentrer sur mon univers avec des néons sur des éléments que je récupère près de chez moi. Je ne me restreins pas, l’aspect relationnel joue beaucoup. Je ne veux pas toujours intervenir sur les mêmes types d’espaces, ça me permet d’évoluer. n OUVERTURE POUR INVENTAIRE (2), JUSQU’AU 8 MAI 2016, FRAC DES PAYS DE LA LOIRE, CARQUEFOU, WWW.FRACDESPAYSDELALOIRE.COM
ACLT, R ES ENTRETIEN/ART SOUS LE PLUS GRAND CHAPITEAU DU MONDE (PARTIE 2), 2015. DISPOSITIF IN SITU, FOSSÉS DU LOUVRE MÉDIÉVAL, MUSÉE DU LOUVRE, PARIS. NÉON MAUVE, DESSIN ROMARIC ETIENNE. PARAVENTS DE VOILAGES, CHAISES DE JARDIN, PROJECTEURS À DÉCOUPE, VENTILATEURS. DIFFUSION SONORE  : VIBRATIONS DE GUITARE. CONCEPTION SONORE EN COLLABORATION AVEC GEROME NOX PHOTO JULIE JOUBERT ADAGP CLAUDE LÉVÊQUE. COURTESY THE ARTIST AND KAMEL MENNOUR, PARIS CLAUDE LÉVÊQUE, LA NUIT, 1984 (DÉTAIL). ŒUVRE DE LA COLLECTION DU FRAC DES PAYS DE LA LOIRE ACQUISE EN 1995. CLICHÉ TOMAS SOUCEK. PAGE 039 KOSTAR SAISON 10/NUMÉRO 48 DÉCEMBRE 2015-JANVIER 2016 K S T R



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 1Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 2-3Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 4-5Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 6-7Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 8-9Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 10-11Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 12-13Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 14-15Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 16-17Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 18-19Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 20-21Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 22-23Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 24-25Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 26-27Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 28-29Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 30-31Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 32-33Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 34-35Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 36-37Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 38-39Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 40-41Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 42-43Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 44-45Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 46-47Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 48-49Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 50-51Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 52-53Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 54-55Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 56-57Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 58-59Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 60-61Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 62-63Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 64-65Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 66-67Kostar numéro 48 déc 15/jan 2016 Page 68