Koikispass n°163 novembre 2019
Koikispass n°163 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°163 de novembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 21,1 Mo

  • Dans ce numéro : retour dans la Nièvre d'antan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
REPRISE DU BRUNCH À LA FERME - À partir du samedi 16 novembre - UNIQUEMENT SUR RÉSERVATION  : 09 81 63 35 88/06 58 84 73 23 LOCATION DE SALLES SÉMINAIRE - MARIAGE - ANNIVERSAIRE AVEC OU SANS HÉBERGEMENT Formule groupe avec privatisation possible - Repas de fin d’année - Menus à partir de 30 € par personne. Devis sous 48h  : event@lafermeintention.fr 5 BONNES NOUVELLES - On brunche le Samedi et le Dimanche - On vient bruncher entre 11h et 17h - On brunche à volonté pour 25 € /adulte (10 € pour les enfants de -10 ans) - À la carte  : Le Burger Signature de la Ferme Intention - Dessins animés dans la salle de cinéma et jeux d’extérieur pour les enfants Domaine de Fertot 58470 GIMOUILLE (à côté du Domaine du Grand Bois) Tél. 09 81 63 35 88/06 58 84 73 23 www.lafermeintention.com Soirées festives à thème à découvrir sur Photos Alexandre Lescure
163 SOMMAIRE L’ACTU DE LA TRIBU Les coups de cœur 04 À l’honneur  : Nicolas Delgutte 07 LE DOSSIER DU MOIS Retour dans la Nièvre d'antan 13 ZOOM SUR La mode Automne/Hiver 21 DEUX DOIGTS D’EMOTIONS Culturisme 31 Agend’à faire ! 36 Des...astres 38 facebook›koikispass58 twitter›@koikispass L’ŒUVRE DU TEMPS Ce temps qui gomme bien des choses pour créer sans cesse le passé (notez la puissance de ces phrases), m’amène à vous parler de mon pote Paul, que je connais depuis le lycée (c’est à dire depuis quinze ans… ou vingt-cinq, je ne sais plus…). Il a eu l’idée grandiose de réunir quelques anciens de Terminale que nous n’avions pas revus depuis. J’ai ainsi retrouvé Jérôme, surnommé « serial gaffeur », Mathieu, le beau gosse de la classe (et qui l’est encore ; le temps a ses têtes…), Laure, langue de vipère acérée et notoire... Le ton de la soirée a été donné quand Jérôme a lancé  : « Mathieu, toujours le roi de la drague ? Comme avant ? Oui, j’en suis sûr, tu avais ça dans le sang ! Et toi Laure ? Tu penses toujours que Mathieu ne peut séduire que des filles bas de plafond ? » C’était juste avant que Laure et Mathieu ne nous annoncent qu’ils étaient mariés depuis vingt ans… Ensuite, les discussions tournèrent toutes autour du temps qui passe ; le fiel l’emportant sur la philosophie…Une phrase revenait régulièrement  : « t’as pas changé ! ». Sophie l’a balancée à Virginie avec une petite pointe de jalousie. À 17 ans, Virginie portait de grosses lunettes (comme Véra dans Scoubidou), avait des dents de travers et de beaux restes d’acné juvénile. Elle est devenue mannequin. Virginie a répondu avec une petite pointe de mépris  : « Toi non plus. À part peut-être les heures de vol sur ton visage... » Mathieu l’a envoyée à Paul  : « Tu es toujours le même ! Jeux vidéos, apéros et blagues graveleuses ! C’est génial, ne change jamais mon Paul ! » Et Paul a répondu, presque obligé  : « T’inquiète, personne ne me fera changer… » J’étais le seul à savoir que mon Paul à moi aurait bien voulu rencontrer une femme qui le secoue un peu… Jérôme a pris le contre-pied de tout le monde en déclarant à Philippe  : « T’as changé mon pote ! Tu ne parles plus comme un charretier, tu nous sors des trucs d’intello… t’es plus le même… » Sa déception n’était pas feinte. Sa tristesse non plus quand Philippe a répondu  : « Je dirais plutôt que le lycéen a évolué. Si tu penses que j’ai changé, c’est peut-être par rapport à ta propre inertie… » J’étais venu avec ma crise de la trentaine (ou peut-être quarantaine, je ne sais plus…) mais, finalement, en écoutant les uns et les autres se complimenter avec verve, j’ai plutôt envie aujourd’hui qu’on me dise que j’ai évolué. Que j’ai tenté, exploré, expérimenté des choses, que j’ai franchi des caps. Mon visage a vieilli (le reste aussi, soyons honnête…) mais mes yeux brillent encore. Ce n’est peut-être pas le changement qui compte mais l’évolution. Nous sommes comme l’univers  : en expansion… KOIKISPASS NOVEMBRE 2019 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :