Koikispass n°160 jui/aoû 2019
Koikispass n°160 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°160 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : les bonnes adresses de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Proscriptum LA NIÈVRE DES MUSÉES Des poilus à l’Indochine Petit Musée sur la guerre, de Prémery Une immersion dans l’histoire Le musée d’Eric Boubin n’est pas un musée militaire mais de l’Histoire. La scénographie entraîne les visiteurs dans des tranchées où se dresse un Poilu en tenue jusqu’à la Libération avec des Américains et une jeep Ford de la Navy tout droit venue du débarquement, en passant par la Résistance et de nombreux accessoires, affiches, drapeaux et armes des deux guerres  : « J’ai aussi un costume de la milice. C’est une pièce très rare ». L’ombre d’Albert Graillot Sur le Musée plane l’ombre et les uniformes d’Albert Graillot. Décédé au début de l’année, celui à qui Eric Boubin a consacré un livre* était le plus jeune du Maquis Mariaux. À 15 ans il emmène les militaires traverser la Loire à Imphy. Repéré par M. de Saint- Phalle, propriétaire du château de Saint- Benin-d’Azy, il rejoint la Résistance. Son courage le mènera à devenir gendarme, jusqu’à la garde présidentielle auprès du Général de Gaulle... *Albert Graillot, un enfant de la Nièvre, un fils de France libre, disponible chez l’auteur. 14 KOIKISPASS ÉTÉ 2019 On aime  : La mise en scène d’une trentaine de mannequins qui rend le Musée étrangement vivant. Et les enchères animées par Julien Cohen (vu à la TV dans Affaires conclues) qui réunissent 250 personnes un samedi sur 2 ! Franchissez la porte cochère du 27 de la Grande Rue et écoutez les flonflons et les accordéons. Bienvenue au « Bistrot », un estaminet qui jouxte d’anciens bâtiments des usines Lambiotte. Au milieu de la cour, une enseigne Bistro de Paris (dégotée par Julien Cohen, de l’émission Affaire Conclue, un autre Prémerycois) un Dodge 1942 et une ancienne grange transformée en petit Musée par Eric Boubin. « Quand j’étais enfant, je vivais en Normandie et quand les gens allaient à la pêche à la crevette, j’allais à la pêche aux balles ! ». Le Bistrot 27, Grande Rue - 58700 Prémery Entrée gratuite - ouvert de 9h à 21h
Proscriptum Proscriptum On aime  : LA NIÈVRE DES MUSÉES Elle n’est pas dans la Nièvre mais son caractère exceptionnel en fait un lieu à ne pas rater ! Construite entre 1894 et 1897, la maison Mantin, du nom de son commanditaire Louis Mantin, est un témoin exceptionnel de ce qu’étaient les maisons bourgeoises au début du 20e siècle. Et pour cause, elle fut endormie durant près d’un demi-siècle... Sortie d’un long coma Louis Mantin, riche bourgeois, qui avait fait le tour du monde est mort en 1905 à l’âge de 54 ans. La légende veut qu’il ait légué sa maison à la ville de Moulins pour « témoigner du mode de vie d’un bourgeois à la fin du 19 e siècle » en ordonnant qu’elle soit fermée durant 100 ans. La réalité est tout autre. Ouverte une première fois en 1910, elle a exposé durant près de 20 ans des collections et des antiquités exceptionnelles. En mauvais état, elle est fermée aux visites peu avant 1940, et ne rouvre qu’en 2010, après 70 ans de silence et trois années de restauration par le Conseil départemental de l’Allier. Un lieu hanté Outre l’aménagement clairement ostentatoire à l’image de son propriétaire composé de stucs, de dorures et de sculptures, la maison Mantin recèle une quantité impressionnante de livres, tableaux, tapisseries et objets de collection ramenés de tous ses voyages. Mais, au-delà des objets témoignant de l’histoire, c’est aussi la vie de son propriétaire qui se dévoile au fil des pièces  : l’érudit, l’amateur d’art mais également un homme passionné par le progrès (la maison est entièrement équipée en électricité, luxe exceptionnel à cette époque !). D’aucuns disent d’ailleurs que Louis Mantin, plus de 115 ans après sa mort hanterait encore les couloirs de la surprenante demeure… Une plongée exceptionnelle dans le temps et l’ambiance étrange qui se dégage de cette maison figée dans son époque. Immersion dans la Belle-Époque Maison Mantin de Moulins La Maison Mantin Place du Colonel Laussedat 03000 Moulins Visites sur rendez-vous (nombre de places limitées) sur www.mab.fr KOIKISPASS ÉTÉ 2019 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :