Koikispass n°149 juin 2018
Koikispass n°149 juin 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de juin 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : qui sont les influenceurs dans la Nièvre ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
giovanni_martinat là QUI SONT LES INFLUENCEURS DANS LA NIÈVRE ? Pierre-Emmanuel Zamane oizep88ers Casual, mainstream… son crédo, les baskets et la marque « Supreme ». Il est originaire de Nevers où il compte encore de nombreux amis « réels », il a migré dans la région cannoise pour y exercer son activité professionnelle. Pierre-Emmanuel, alias oizep88ers sur Instagram, est un influenceur du web. De collectionneur à influenceur Avec plus de 8 000 abonnés sur son compte Insta, Pierre-Emmanuel s'est fait un nom grâce à quelques faits d'arme retentissants. « Au départ, avec des potes de Nevers, on collectionnait des baskets. Il y a 10 ans, nous étions peu en France ». Collectionneur, puis influenceur. Les baskets, c'est devenu tendance. On cherche la perle rare, on traque l'inédit. Art Crucial, l'équivalent de Christies en France, vient de contacter Pierre-Emmanuel, pour une vente aux enchères de produits « Supreme ». Les collectionneurs, prêts à dépenser beaucoup d'argent, suivent de près les posts de Oizep… la.M DANSEUR PROFESSIONNEL PHOTOS VIDÉOS VOYAGE 18 KOIKISPASS JUIN 2018 11 100 abonnés 8 125 abonnés 8 125 abonnés SOCIAL MEDIA MANAGER PHOTOGRAPHE TRAVELLER Giovanni Martinat giovanni_martinat Danseur professionnel dans la compagnie Hervé Koubi, Gio est toujours entre deux avions, ou deux bateaux. D'une notoriété locale à une aura internationale, grâce aux réseaux sociaux, il garde le lien, et noue des contacts partout dans le monde. Avec près de 11 200 abonnés sur son profil Instagram, Giovanni mesure chaque jour le chemin parcouru. « Je ne sais pas si je suis un influenceur, mais ce que je sais c'est que via Insta, j'arrive à me faire connaître, à développer mon réseau, à prendre de nouveaux contacts ». Pas de contrats, pas de partenariats, mais des liens précieux pour l'avenir. Insta  : un CV instantané Récemment, c'est à Bordeaux que Giovanni a rejoint une jeune modèle et un photographe pour une séance photo ambiance Urbex. Mais, le vrai truc de Gio, lui l'enfant de Nevers, ville qu'il n'avait pas quittée avant de devenir danseur pro, c'est l'exemple. « Si mon histoire peut en encourager certains et donner des idées à d'autres, alors oui, influenceur ça me va. Alors oui je poste, je partage… je réponds aux messages… j'y consacre beaucoup de temps. Et à titre personnel, on ne sait pas de quoi demain est fait. Insta, c'est un CV instantané, immédiat, visible partout dans le monde à la même seconde ». DR
DR Les influenceurs instagram les + connus en France Norman fait des vidéos 5,2 M Cyprien 5,1 M Enjoy Phoenix 4,3 M SqueeZie 3,5 M Natoo 2,9 M Mister V 2,8 M Shanna Kress 2,6 M Seanfreestyle 2,6 M Caroline Receveur 2,6 M Tibo InShape 2,1 M 5 550 abonnés JEUNE MAMAN.M DÉCO GROSSESSE 729 abonnés B.ordures de Loire b.ordures_de_loire Le compte Insta d'un Anglais exilé à Nevers. Léa Lerasle Lea_lerasle INSTADÉCHETS Traducteur de Métier, Charles Masters a élu résidence dans la cité ducale il y a quelques années. Plutôt discret dans la vie, il n'en est pas moins présent sur les réseaux sociaux. « Promeneur de chien, et ramasseur de déchets », c'est ainsi qu'il se définit. Une influence citoyenne Avec Dave, son fidèle compagnon à quatre pattes, il arpente chaque jour les rives de la Loire équipé d'une pince, d'un sac et de son smartphone. Sa cible, les déchets qui jonchent les abords du fleuve. Bouteilles et sacs plastiques, cannettes, chaussures ballons… extincteurs témoignent de l'indélicatesse de certains. Lui ne condamne pas, mais encourage. « Il y a ceux qui jettent et ceux qui ramassent. Si nous sommes plus nombreux à ramasser, il n'y aura plus de déchets ». Alors, petit à petit, ses posts font des émules. La galerie Arko expose quelques unes de ses plus belles prises, France 3 lui a consacré un reportage, la faïencerie George a créé une faïence à son effigie et la bière Ôlieu, une bouteille. Une influence citoyenne qui a du bon ! Madame tout le monde perce la toile et tisse son réseau. Pour Léa, c'est le hasard qui a (bien) fait les choses. Jeune maman depuis quelques mois, son compte Insta a gonflé sans qu'elle ne s'en rende compte. Au départ la déco et un peu la mode, des travaux, puis une grossesse, une naissance… Insta, comme une famille virtuelle Âgée de 22 ans, Léa est vendeuse textile, en couple depuis février 2015. La petite Capucine est venue agrandir la famille en février dernier. « Je partage des posts sur ma vie de maman, ma décoration, et mon quotidien. Ce sont principalement des femmes qui me suivent. Elles se retrouvent dans mes posts. Inscrite sur Instagram en 2014, encore au lycée à l’époque. C’était un réseau social comme un autre, je ne partageais pas grand chose. J’ai commencé à être suivie au début des travaux de notre maison en partageant mes idées rénovations et décorations sans faire la course aux followers ! Puis en juin 2017, je suis tombée enceinte. Beaucoup de futures mamans ont commencé à me suivre. Tout au long de ma grossesse, mes followers n’ont cessés d’augmenter, et certaines sont devenues de vraies amies ! Aujourd’hui Instagram est pour moi une véritable famille virtuelle. Je publie tous les jours des storys (la tenue du jour de Capucine, les activités de la journée...). Quelques partenariats sont nés avec des créatrices qui méritent d’être découvertes. C'est pour moi un vrai moment de plaisir ». KOIKISPASS JUIN 2018 19 DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :