Koikispass n°145 février 2018
Koikispass n°145 février 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de février 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 23,8 Mo

  • Dans ce numéro : enseignement supérieur, rester dans la Nièvre quand on devient étudiant, c'est possible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Jean Claude Chaudy L’ACTU DE LA TRIBU › COUPS DE CŒUR ACROBALLE CIRCUS QUAND LE CIRQUE FAIT ÉCOLE Chez Koikispass on aime faire les clowns. Mais ce qu’on aime encore plus, c’est aller chercher des Nivernais qui travaillent sans filet pour en faire tout un cirque. C’est toujours mieux que de rester comme un lion en cage. Et cette fois, on est tombés sur les maîtres du genre avec l’école Acroballe Circus… Foin des métaphores et… en piste ! L’Acroballe Circus, c’est mieux que Tintin. L’école fondée en 2005 par Bruno Laronde et Guillaume Daguin (rejoints aujourd’hui par Laura Sarmento) accueille les artistes en herbe à partir de 13 mois. À cet âge, votre bambin, bien que « génial et précoce » n’ira pas rivaliser avec Zavatta  : « Pour les petits, nous proposons de l’éveil corporel, explique Bruno, et nous travaillons beaucoup avec les personnes handicapées et des adolescents ». Parmi eux, le groupe d’élite qui, depuis six ans, est parvenu à placer 4 spectacles au Festival International du Cirque de Auch sur 150 écoles en France. 1500 ÉLÈVES, UNE DES PLUS GRANDES ÉCOLES DE CIRQUE... Car il faut le dire, l’Acroballe Circus est un ovni  : 800 élèves par semaine, des cours délocalisés dans tout le département qui réunissent entre 20 et 50 élèves, des interventions en milieu scolaire et périscolaire. Au total, on dénombre plus de 1 500 élèves dans la Nièvre… À titre de comparaison, celle de Fontenay-sous-Bois en compte 650. 4 KOIKISPASS FÉVRIER 2018 ON AIME … SANS CHAPITEAU NI LIEU ADAPTÉ... En face de ce bilan idéal, la réalité est toute autre  : « Nous sommes l’une des 5 écoles en France à ne pas avoir de lieu adapté, beaucoup se sont installées dans des anciennes usines ». Conséquences ? Des disciplines qui ne sont pas enseignées, malgré la demande, comme la voltige aérienne et une école qui se concentre avant tout sur la jonglerie et les acrobaties  : « On reste dans le cirque contemporain, qui allie l’art et la technique, la danse. Nous ne sommes pas professionnalisants et les gens viennent avant tout chercher un sport et un loisir ». « 800 élèves par semaine ! Et alors quid de nos clowns ?  : « C’est une discipline très longue à apprendre qui demande un jeu artistique, une synchronisation, très différente des autres disciplines ». Un jeu, qui, lors du Festival International a permis à un jeune élève de 17 ans, Benji, de récolter une standing-ovation de la part d’un millier de spectateurs. Le futur Grüss viendra peut-être de la Nièvre ? iri ecoledecirque.acroballecircus Jean Claude Chaudy
DR DR 1 1. DITES OUI À LA RUCHE Les producteurs locaux n’auront plus le bourdon Après Varennes-les-Narcy, une deuxième Ruche Qui dit oui s’implante dans la Nièvre, à Sermoise. Le principe est simple  : commandez sur laruchequiditoui.fr et venez retirer vos produits, le mardi soir suivant, à la Maison des Associations de Sermoise directement auprès des producteurs. Viande, légumes, fruits, vin, charcuterie, le choix est large, et tout ça grâce à Elisabeth Leclerc qui mêle reconversion professionnelle et passion pour les bons produits. Pas forcément du bio, juste des produits sains et respectueux de l’environnement. Du coup, ça ne peut qu’être super bon ! ON AIME 4 5 4. LE JAMBON DU MORVAN A SA CONFRÉRIE 2. QUAND LA NIÈVRE RAYONNE JUSQU’AU ROYAUME UNI La confrérie a été adoubée par quelques 30 confréries amies venues d’un peu partout en France et en Belgique. L’objectif ? Faire rayonner le Jambon du Morvan auprès du public tout comme le fait par exemple le Jambon de Bayonne. Bref, on va se régaler ! DR 2 3 Vintage Revival Montlhéry, une course pas banale organisée par des nivernais ! Le prestigieux magazine anglais Octane Magazine a remis ses Octane Awards 2017. C’est un peu l’équivalent des NRJ Music Awards adaptés au monde des voitures anciennes. Le prix du meilleur événement a été remporté par Vintage Revival Montlhéry… Une course organisée sur le circuit de Montlhéry par des nivernais ! Pourquoi pas Magny-Cours ? «Nous sommes spécialisés dans les véhicules d’avant 1940. A cette époque, le circuit de Magny-Cours n’existait pas encore ! » nous confie Vincent Chamon, président de l’association Vintage Revival. Au contraire de Montlhéry, l’un des derniers anneaux relevés en Europe encore praticable. Bravo Vincent, et à toute l’équipe ! DR L’ACTU DE LA TRIBU › COUPS DE CŒUR 3. NEVERS AU CES DE LAS VEGAS ! 5 entreprises nivernaises représentaient la french touch nivernaise. Le CES de Las Vegas, si vous êtes mordu de high-tech, vous devez forcément connaître. Il s'agit du grand rendez-vous mondial où se bousculent toutes les entreprises les plus innovantes, les toutes petites comme les très grosses. Nevers -qui veut faire partie du peloton de tête des villes moyennes les plus numériquesne pouvait se permettre de louper le rendez-vous ! Denis Thuriot et Alain Bourcier, vice-président de Nevers Agglo en charge du numérique, ont donc fait le déplacement avec dans leurs bagages cinq start-up de l'Inkub  : Lunc, Davi, Overview, En Route et DB Informatique. 5. SOUTENONS LE SPECTACLE BERNADETTE DR Artistiquement, le Spectacle Bernadette est une réussite. C’est aussi une belle aventure pour quelques 350 bénévoles. Le problème, c’est que malgré plus de 20 000 spectateurs entre 2016 et 2017, le festival est en difficultés financières. Alors si vous le désirez, faites un don sur www.spectaclebernadette-nevers.com KOIKISPASS FÉVRIER 2018 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :