Koikispass n°145 février 2018
Koikispass n°145 février 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de février 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 23,8 Mo

  • Dans ce numéro : enseignement supérieur, rester dans la Nièvre quand on devient étudiant, c'est possible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
43t i'-1  : -."-..._._, _- ti ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR 1. il. L’ESAAB AMERRI I Nui, moi flidrMan mei » Rima École Supérieure d'Arts Appliqués de Bourgogne L’une des 7 écoles publiques d’arts appliqués en France L’Ecole supérieure des arts appliqués de Bourgogne–ESAAB regroupe environ 180 étudiants. Cet établissement qui diplôme au niveau bac+3 ou bac+5 et forme pêlemêle aux métiers de directeur artistique, architecte d’intérieur, designer de produits industriels, graphiste ou encore illustrateur. Une très forte sélection à l’entrée Il s’agit aujourd’hui de l’une des 7 écoles publiques d’arts appliqués françaises, aux côtés d’établissements illustres comme l’Ecole Boulle, l’Ecole Estienne ou encore Olivier de Serres à Paris. On y entre avec un bac général (L, ES, S) ou avec le bac techno Arts appliqués (STD2A). L’ESAAB compte très peu d’élèves d’origine nivernaise tant la sélection est forte à l’entrée. Seuls les tous meilleurs élèves y sont acceptés. Un exemple, la classe de Mise à niveau en arts appliqués (Manaa), voit affluer chaque année 750 candidatures pour seulement 18 places. Philippe Goux, directeur de l'ESAAB DR 14 KOIKISPASS FÉVRIER 2018 « Nous accueillons des jeunes issus de la France entière qui vont ensuite retravailler à travers toute la France, ou poursuivre leurs formations dans des directions extrêmement renommées  : Ecole Boulle, Ecole Duperré, Ecole du paysage à Versailles et j’en passe. » LAURENT AMTHIoN Ane realite n es Ville de Nevers e resul tat d Une institution très sélective, mais reconnue dans toute la France. EN BREF 180 élèves Voies d’entrée  : Bac général ou bac STD2A Diplômes délivrés  : Bac+1  : Mise à niveau en arts appliqués (Manaa) pour poursuite d’études Bac+1  : Classe préparatoire aux grandes écoles Arts & Design Bac+3  : Jusqu’en 2018  : BTS Design de produit, BTS Design d’espace, BTS Design graphique. A partir de 2019  : Diplôme national Design&Arts appliqués (DNMADE) Bac+5  : DSAA/Master 1 Design mention Espace, Produit ou Graphisme. Métiers en sortie  : Bientôt un nouveau diplôme de bac+3  : le DNMADE Accessoiriste, étalagiste, directeur artistique, architecte d’intérieur, designer de produits industriels, graphiste, illustrateur etc. La période actuelle est cependant un peu plus incertaine pour l’établissement qui doit faire face à une réforme nationale des programmes. Exit la Manaa et les BTS, place à un nouveau parcours en trois ans, le Diplôme national des métiers d’art et de design (DNMADE). Cette évolution va augmenter le nombre d’élèves, ce qui remet en question les capacités d’accueil de l’ESAAB qui va sans doute devoir agrandir certains locaux pour accueillir ce surcroît d’élèves. ESAAB
YakobchukOlena LE LYCÉE RAOUL FOLLEREAU La Convention d’éducation prioritaire-Sciences Po Une passerelle vers Sciences Po Paris EN BREF ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR 5 à 10 élèves par an à l’entrée. 2 en sortie en 2017. Voies d’entrée  : Le lycée Raoul Follereau a conclu voici quatre ans un accord avec Sciences Po Paris destiné à faciliter pour certains jeunes triés sur le volet l’accès à l’institution parisienne. Le principe de ces « Conventions d’éducation prioritaires »  : permettre aux élèves scolarisés dans des établissements de zone d’éducation prioritaire d’intégrer le prestigieux établissement en évitant son concours écrit, très sélectif. Une voie d’accès très sélective Que l’on ne s’y trompe pas, il ne s’agit pas d’ouvrir grandes les portes de Sciences Po ! Dans les faits, les candidats devront tout de même se soumettre à un entretien oral poussé et présenter des bulletins scolaires impeccables. À leur programme également, un certain nombre de travaux préparatoires réalisés au sein de leur établissement, à savoir une revue de presse complète, une note de synthèse et une réflexion personnelle. DR Patrick Millerat, proviseur des lycées Raoul Follereau et Jules Renard Dès la classe de seconde. Diplômes délivrés  : Entrée à Sciences Po Paris Métiers à la sortie de Sciences Po (bac+5)  : 4set Audit-conseil, marketing, communication, médias, banque/finance/assurance, commerce/distribution etc. 65% des diplômés vont dans le secteur privé, 28% dans le secteur public, 7% dans une organisation internationale. L'idée  : permettre aux élèves d'établissements de zone d’éducation prioritaire d’intégrer Sciences Po Paris en évitant son concours écrit, très sélectif. « Avant l’examen final, les candidats seront également passés devant un premier jury dit d’admissibilité, siégeant au sein de notre lycée, précise Patrick Millerat, proviseur des lycées Raoul Follereau et Jules Renard. Le processus de préparation est par ailleurs très exigeant. Sciences Po est une école de très haut niveau, c’est à nous de le faire comprendre aux élèves durant leur préparation. » Une poignée d’élus chaque année La preuve de cette forte sélectivité  : Alors que Patrick Millerat comptait 10 élèves de Terminale dans ce parcours à la rentrée 2016, seules deux élues ont finalement intégré l’IEP au printemps 2017. Et aucun n’y était parvenu l’année précédente. KOIKISPASS FÉVRIER 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :