Koikispass n°143 novembre 2017
Koikispass n°143 novembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°143 de novembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : la chasse dans la Nièvre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Melba Prod./Lic. 2 1029408. Lic. 3 1029407 Cathédrale Concert exceptionnel ! ert tionnel 9. de Nevers Dimanche 26 novembre à 16 H LOCATIONS  : OFFICE DE TOURISME DE NEVERS 03 86 68 46 00 Fnac - Leclerc - Auchan - Géant - Carrefour - fnac.com - ticketmaster.fr - billetreduc.com — RenseiGnements  : LP ORGAnisAtiOn 06 66 12 21 12 —
I I > L’ACTU DE LA TRIBU Les coups de cœur 04 À l’honneur  : Lionel MARTIN 07 > LA MAIN AU PANIER 1 livre sur 4 détruit sans avoir été lu 09 en partenariat avec UFC Que Choisir ZONE DE TURBULENCE Le Zap  : Wonderbra 11 Le top 10 des preuves que votre enfant est plus adulte que vous 13 I 143 SOMMAIRE LE DOSSIER DU MOIS La chasse dans la Nièvre 15 DEUX DOIGTS D’EMOTIONS Culturisme 33 Agend’à faire ! 36 Des...astres 38 facebook›koikispass58 twitter›@koikispass CHUCHOTEMENTS… Il y a visiblement deux catégories de timides  : ceux que l’on trouve gentil, que l’on aime bien et puis il y a moi… Asocial, prétentieux et ringard d’après les autres... Par chance, je lis beaucoup et j’ai découvert dans la presse une méthode révolutionnaire et bougrement efficace pour enfin entrer en contact avec mes semblables et redorer mon image  : la lecture chuchotée. Il s’agit de chuchoter à l’oreille de son interlocuteur une citation bien sentie d’un bon écrivain de manière à provoquer une interaction immédiate voire des frissons de plaisir... Mes premiers tests dans un bus ont été concluants. Assis derrière une jeune femme brune, je me suis penché vers elle et lui ai chuchoté du Marguerite Duras  : « il est celui qui passait le Mékong ce jour là, en direction de Saïgon… ». Elle m’a tout de suite répondu  : « content pour lui, mais, toi, tu vas tout de suite passer ton chemin. » Cet échange avec celle qui était encore une inconnue quelques secondes plus tôt m’a rempli de joie… Galvanisé, je me suis levé et dirigé vers une autre jeune femme debout et j’ai engagé la conversation avec une voix chaude en choisissant Victor Hugo  : « le bonheur est parfois caché dans l'inconnu... » Miracle ! C’est une autre personne qui est alors entrée en contact avec moi et m’a dit  : « pour ta sécurité, l’inconnu, tu vas tout de suite mettre de la distance entre ta bouche et l’oreille de ma copine… » J’ai voulu lui susurrer du Jean-Paul Sartre que j’avais préparé  : « dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est. » Visiblement moins sensible que son amie, j’en conviens, il a préféré me voir sortir et m’a gentiment aidé à descendre sans toucher les deux marches du bus. J’avais bien du Ghandi en stock pour prévenir toute autre violence mais les portes se sont refermées… Le lendemain matin, j’ai poursuivi l’expérimentation avec ma boulangère. En lui tendant un billet pour payer mon pain, j’ai murmuré du Baudelaire dans le creux de son oreille  : « que le Soleil est beau quand tout frais il se lève, comme une explosion nous lançant son bonjour ! » Ce à quoi elle a répondu frissonnante  : « euh, oui il fait beau, mais vous n’auriez pas la monnaie ? » Je pense qu’il faut laisser encore un peu de temps à cette méthode… Je reste optimiste et plus déterminé que jamais à me faire des amis, et plus si affinités... Cela me donne envie de chuchoter du Paulo Coelho  : « c’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante… » KOIKISPASS NOVEMBRE 2017 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :