Koikispass n°131 septembre 2016
Koikispass n°131 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Koikispass SARL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : dossier spécial sur les bistrots de la Nièvre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
BISTROTS DE LA NIÈVRE, ON VOUS PAYE LA TOURNÉE ! Le Bar des Halles Chez Manu À Nevers, Manuel de Jesus est une véritable institution  : président hyperactif du club de Football Racing club Nevers Sermoise Challuy, il a vu passer dans son bistrot toutes les générations depuis 1978. Le Bar des Halles, c’est son quotidien depuis qu’il a 19 ans. En presque 40 ans, le paysage a changé  : « Avant tout le monde se mélangeait ici, toutes classes sociales, tous âges. Aujourd’hui, les bars ont leur clientèle. On a voulu séparer les gens. » Ce qui ne change pas, c’est qu’on y parle librement  : « Il y a des discussions un peu chaudes ici entre les clients, mais c’est aussi ça un bistrot  : c’est une soupape de décompression ! ». Alors oui le métier a évolué mais pas qu’en mal, au contraire. Par exemple, les jeunes  : « Bon, oui, ils communiquent avec leurs téléphones, mais ils sont plus calmes. Ils boivent beaucoup moins. Il y a 25 ans, ils tournaient aux alcools forts. Maintenant c’est une ou deux bières. Ça n’a rien à voir avec les années 80 qui étaient beaucoup plus chaudes ! ». 22 KOIKISPASS SEPTEMBRE 2016 Rénette NEVERS on vient pour L’énergie de Manu, le sport comme moteur de discussions, la vie des halles les jours de marché. Chez Manu, on sent la chaleur qui fait les vrais bistrots, le lien étroit qui transforme les clients en amis ou presque. « Ça demande beaucoup d’entretien. Un client, c’est pas une caisse enregistreuse ! On a un rôle social important  : écouter, aider, lui permettre de passer un coup de fil, le guider quand il a besoin d’un service ». Ce jour-là, parmi les habitués il y avait Pascal (dit « Rénette ») le fils d’Huguette qui en son temps tenait le Provençal, un café aujourd’hui disparu  : « Moi, je viens ici depuis presque toujours, presque tous les matins et tous les soirs. Je viens lire le journal, discuter avec des habitués. Je peux pas le louper. Une journée sans, ça me manquerait ».
Aux Poids Lourds By l’Art Haché À l’extérieur, rien ne distingue « Aux poids-lourds » de tous les rades du monde  : déco inclassable, banquettes sur la gauche, zinc sur la droite et les bouteilles alignées pour veiller sur le tout. La différence, c’est que ce bistrot affiche depuis le départ une ambition sociale  : accueillir ici tout le monde, y compris ceux qu’on regarde de travers dans les autres établissements, les déclassés, les défavorisés, les gens du voyage... Avec au menu des jeux de société en libre accès, baby et fléchettes gratos et une gestion associative par le groupe « L’Art Haché ». Une différence appréciée des habitués, comme Franck  : « C’est une autre mentalité que dans les bars classiques. Ici on croise des gens qui ne sont pas forcément bien acceptés ailleurs. » Ron, autre habitué renchérit  : « Dès que je suis venu, j’ai senti qu’ici c’était autre chose. C’est plus chaleureux. » Gestion à but non lucratif, mais quand même, comme ailleurs, le besoin que ça tourne. Dans une bourgade comme Corbigny, où la clientèle locale est peu nombreuse et les touristes itou, le bistrot a besoin de clients pour continuer à vivre. Poussez donc la porte des « Poids-Lourds », elle est rarement fermée, c’est même le credo de la maison... BISTROTS DE LA NIÈVRE, ON VOUS PAYE LA TOURNÉE ! NEVERS on vient pour L’esprit militant, la bonne musique, les jeux en accès libre. CORBIGNY KOIKISPASS SEPTEMBRE 2016 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :