KaruMag n°112 sep/oct 2015
KaruMag n°112 sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°112 de sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : EPAG

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hilaire Brudey porte haut les couleurs de la Guadeloupe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
82 KARUMAG 112 - SEPTEMBRE/OCTOBRE 2015
Rétablir les équilibres Savez- vous que l’on peut ressentir une douleur à l’épaule alors que c’est jusqu’au genou qu’il faut être manipulé ? Dans ce cas là, un conseil  : foncez chez un ostéopathe. Mais laissez- moi vous conseiller un praticien sérieux, fin et formé aux toutes dernières techniques  : Vahé Clotilde. Par Julie Clerc En passant la porte du cabinet de Vahé Clotilde, au Village de Jarry, nous pensons faire la simple connaissance d’un professionnel et découvrir sa pratique. Mais en observant cet homme au regard studieux, nous nous rendons à l’évidence. C’est à une exploration totale que nous allons nous livrer, celle d’un univers reconnu pour ses infinis bienfaits  : l’ostéopathie. Traiter les restrictions de mobilité L’ostéopathie est une méthode de soin strictement manuelle qui permet au praticien de diagnostiquer et de traiter des restrictions de mobilité (au niveau des articulations, muscles, ligaments, tendons et fascias) susceptibles d’altérer l’état de santé. Une pratique précise et exigeante qui possède ses codes et son vocabulaire, acquis par le praticien en pas moins de 5 à 6 années d’études. « Les trois bases de l’ostéopathie sont  : l’interdépendance entre structure et fonction, le principe de globalité du patient et la capacité d’auto-guérison du corps », précise Vahé Clotilde. « C’est-à-dire que nous considérons la plainte du patient de manière globale. Le traitement vise à rétablir l’équilibre de la structure pour retrouver la fonction. Un exemple  : en cas de troubles de la constipation, l’ostéopathe teste le colon, ses structures et attaches environnantes, le bassin (formant son cadre osseux) et le rachis (qui influe sur l’innervation de ce même organe). Ceci afin d’en rétablir la mobilité FOCUS Médecine et sport et de permettre un bon transit des résidus alimentaires. Ainsi l’ostéopathie procède‐t‐elle pour toutes les parties du corps. » Une séance en trois phases Pour quels motifs consulte-t-on un ostéopathe ? « Nous prenons en charge l’appareil locomoteur (lombalgies, cervicalgies, séquelles d’entorses, de fractures, de chutes...) mais aussi les troubles digestifs, les troubles ORL, les troubles circulatoires », détaille Vahé. En l’absence de contre-indication médicale, nous pouvons tous, nourrisson, actif, personne âgée, femme enceinte et sportif, faire appel à l’ostéopathie. « Une séance d’une heure se déroule en trois phases », reprend Vahé. « L’anamnèse d’abord, c’està-dire la prise de contact entre patient et praticien, qui permet d’interroger sur les antécédents médicaux, le mode de vie et la profession… tout ce qui m’aide à trouver l’origine de la plainte. Peuvent être en cause la longue pratique d’un sport ou d’un instrument de musique pendant l’enfance, ou l’activité professionnelle par exemple. Je prends aussi connaissance des examens complémentaires (IRM, radio, scanner) qui m’éclairent sur les techniques à employer. » Seconde étape  : observation, palpation et tests. « Je m’assure que le patient ne présente pas de symptômes qui nécessitent au préalable une consultation médicale ou des examens d’imagerie médicale. » Puis on passe au traitement, qui doit redonner aux structures leur équilibre via des techniques adaptées à chacun, différentes selon l’âge et la physionomie. Des techniques ciblées « Avec les techniques dites structurelles, on articule dans le sens de la lésion », explique l’ostéopathe. Une de ces techniques comprend le fameux mouvement qui fait « craquer », sensation due au changement de pression dans l’articulation... et pas au frottement des os, comme certains le pensent. Les techniques fonctionnelles sont, elles, des mouvements plus doux qui amènent les structures à retrouver leur amplitude en allant dans le sens le plus aisé des tissus. D’autres techniques dites viscérales sont appliquées aux organes de la sphère abdominale et du petit bassin. Enfin, les techniques crâniennes concernent la micro-mobilité des os du crâne et de la face, et « ont une répercussion positive sur les muqueuses et éléments vasculo-nerveux environnants », explique ce jeune et efficace ostéopathe diplômé de l’école IPEO (aujourd’hui EO Paris) qui, depuis mars 2015, est à la tête de son cabinet. KARUMAG 112 - SEPTEMBRE/OCTOBRE 2015 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 1KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 2-3KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 4-5KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 6-7KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 8-9KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 10-11KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 12-13KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 14-15KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 16-17KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 18-19KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 20-21KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 22-23KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 24-25KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 26-27KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 28-29KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 30-31KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 32-33KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 34-35KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 36-37KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 38-39KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 40-41KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 42-43KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 44-45KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 46-47KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 48-49KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 50-51KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 52-53KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 54-55KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 56-57KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 58-59KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 60-61KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 62-63KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 64-65KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 66-67KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 68-69KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 70-71KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 72-73KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 74-75KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 76-77KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 78-79KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 80-81KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 82-83KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 84-85KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 86-87KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 88-89KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 90-91KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 92-93KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 94-95KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 96-97KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 98-99KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 100-101KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 102-103KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 104-105KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 106-107KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 108-109KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 110-111KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 112-113KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 114-115KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 116-117KaruMag numéro 112 sep/oct 2015 Page 118