Junk Page n°29 déc 15/jan-fév 2016
Junk Page n°29 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Évidence Éditions

  • Format : (245 x 360) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : Eagles of Death Metal, vendredi 13 novembre 2015...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
SCÈNES Sur un petit nuage n’aime pas la tiédeur des spectacles pour enfants trop gentils. Depuis quatorze ans qu’il s’agrippe à l’hiver, le festival jeune public de Pessac s’attache à des projets novateurs dans leur forme, leur processus et leur transdisciplinarité. Mystery Magnet de Miet Warlop et Pour Ethan de Mickaël Phelippeau sont de ce tonneau-là. Des ovnis à recommander. Et pas qu’aux enfants. TEENAGE RIOT Attention, spectacle qui tâche ! Miet Warlop ne fait pas dans la dentelle, ni dans le propret. Sa matière scénique fait splash, beurk, vomit, détruit, explose. Bref vous éclate à la gueule telle une vivifiante (et revigorante) revue fantaisiste. La jeune artiste belge, issue de l’école des Beaux- Arts de Gand, a toujours eu le goût du mélange des objets et des hommes, des créatures étranges, d’un décor jamais statique, d’images toujours en mouvement. Mais qu’est-ce exactement que ce mystérieux magnet ? Pas de la danse, pas du théâtre, pas du cirque. Performance, installation, délire sonore et coloré  : un joyeux bordel à six interprètes renvoyant la grisaille, la ringardise des marchés de Noël et les injonctions consommatrices de décembre au panier. ça démarre comme ça  : un homme obèse est assis sagement en arrière-plan. Le mur du fond, d’un blanc immaculé, ne laisse en rien augurer la folie qui va déferler, trouer le décor. Miet Warlop avance par touches explosives, nous surprend avant chaque entrée en scène d’êtres et objets inclassables, amazones, centaures ou princesses échevelées. D’une épure initiale ne restera que le chaos. Ses personnages se font les pires crasses selon le principe du « plus c’est dur, plus c’est drôle ». C’est ce qu’elle appelle « une boucherie de tendresse, une douce horreur ». Miet Warlop déroule son programme d’actions commandos dans un univers si cartoonesque qu’on n’en retient que la liberté et la jubilation. Peu importent les liens de causalité entre les événements. « Tout cloche dans cette pièce, dit-elle. Mais je me demande en fait ce que cela veut réellement dire. Si quelqu’un vomit souvent et si le résultat forme un arc-enciel, la question est de savoir si cette projection immonde peut alors être désignée d’immondice ». Ce qui compte c’est l’absurde, le burlesque, l’accumulation de traces très physiques, et les portes qu’ils ouvrent dans nos imaginaires. Mystery Magnet déconstruit tout, jusqu’à la dévastation. Dans un bordel jubilatoire, la scène se transforme en champ de bataille. Et c’est dans 24 JUNKPAGE 29/décembre 2015 cet excès de déconstruction que l’œuvre prend tout son sens. Cet outrage au (jeune) public rigolard est étrangement classé « pour plus de 10 ans ». On serait tenté de dire pour tout public capable de se laisser aller à un délire surréaliste, en mouvement permanent, et d’oublier qu’il a besoin d’un fil narratif pour apprécier le show. L’adolescence ne surgit pas si souvent sur les scènes de spectacle, de danse contemporaine encore moins. On se souvient de Fauves de Michel Schweizer, de Hell on earth de Constanza Macras. Mais dans ces deux pièces, l’adolescent faisait groupe, il avançait en bande, protégé par l’écran des autres et l’énergie dégagée ensemble. Plus rare, en revanche, le projet de laisser un adolescent seul en scène pendant une heure, de lui construire un solo de danse en offrande, comme le fait Mickaël Phelippeau dans Pour Ethan. Il ne rassemble pas une génération, ne se laisse pas aspirer par l’effervescence du groupe, mais suspend son souffle devant un adolescent en construction. Comme son titre l’indique, Pour Ethan est une pièce du don, où le chorégraphe regarde un homme pousser et laisse un corps en devenir « être » sur une scène. Lancé depuis longtemps dans ses bi-portraits, projets chorégraphiques construits en binôme, ce chorégraphe breton venu des arts plastiques pratique la danse en partage, comme acte d’empathie, de générosité, d’élan relationnel. « Le bi-portrait est avant tout un désir d’aller vers », écrit-il dans une présentation aux allures de manifeste. « Le bi-portrait a eu un sous-titre  : « ou un prétexte à la rencontre ». Effectivement, cette dernière est la plupart du temps provoquée, de manière forcée ou aléatoire. » Il y a déjà eu YvesC., danseur traditionnel breton, Jean-Yves, prêtre. Et puis est venu le tour d’Ethan Cadon. « Il a seize ans. Je le connais depuis six ans. Je l’ai vu danser, je l’ai entendu chanter. Il m’a ému. Il a en lui cette fragilité et cette innocence des jeunes de son âge mêlées à une puissance digne d’un cheval planté dans le sol. » eUMIZil. Effectivement, il a de l’assurance cet Ethan. Maillot jaune – de cette couleur qui ne quitte jamais Phelippeau, en souvenir de son père fan des joueurs de foot nantais –, geste précis, lent, pesé. Rien ne vient nous détourner de ce corps longiligne qui joue au ballon, chante, saute, nous parle de sa famille, de son futur imaginé. Mickaël Phelippeau a su révéler son incroyable présence naturelle, force tranquille et juvénile à la fois. Ethan Cadon a déjà la classe et l’assurance, une capacité à l’abstraction surprenante pour son âge, quelque chose de troublant et tangible à la fois. Quand on lui parle d’un portrait adolescent, Mickaël Phelippeau balaie l’argument vite fait. Ceci n’est pas de la teenage danse, ni une vision globalisante de l’adolescence. Il s’agit tout simplement du portrait d’Ethan, personnalité unique et sans équivalent. Et comme pour mieux prouver qu’il ne cherche pas à généraliser, Phelippeau vient de créer en novembre Avec Anastasia, fruit de sa collision avec une jeune Franco-guinéenne de quinze ans. Un portrait chorégraphique aussi déluré, explosif et revigorant qu’Ethan est sensible et avance par touches abstraites. Une sorte d’anti-Ethan. Ces projets sur le fil ont ce goût particulier de l’éphémère. « Pour Ethan n’a plus du tout la même teneur aujourd’hui qu’en 2013. Ethan a grandi, sa voix a mué. Dans la pièce, il se raconte à un instant « t ». » Pessac le découvrira donc grandi, depuis la première en 2013. Autre, encore. Tel qu’il vit, est, danse en décembre 2015. SP Mystery Magnet, conception, direction et scénographie de Miet Warlop, du jeudi 10 au vendredi 18 décembre, TnBA-salle Vauthier. www.tnba.org Pour Ethan, Mickaël Phelippeau, dimanche 20 décembre, 17h, le Galet, Pessac. www.pessac.fr Sur un petit nuage, festival jeune public, du mardi 15 au mercredi 23 décembre. www.pessac.fr Reinout Hiel
CULTURE 2015 - 2016 Vos grands rendez-vous en décembre SUR LA RIVE DROITE > 8) 23.12 I JEANHCHARLES DOTIGNY Exposition P&e culturel et sportif du Bois fleuri à Lormont Entre archéologie de l'Intime et mythologies personnelles, l'oeuvre de Jean-Cnarles Llotigny fait place au roman familial. Les « matières à mémoire » qu'il utilise sont évocatrices de son travail verres abandonnés, cartons, laine, terre, brigues et charbon dont il aime la profondL., obscure. Verrrage, a./2 à/5'h Lecture o'keuvres en présence de Partoste al2 à 17h TOOt putiOe f 9r-arti1 renseignements 05 57 77 07 30 8.12 118H30 I CLIMAT  : VERS DES TEMPS CHAOTIQUES Conférence en partenariat avec rassociation Terre 0 Océan Médiathèque François Mitterrand à Elasseos Lee rapports du GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climatI confirment chaque fois un peu plus/es causes du changement le plus rapide de l'histoire humaine gin Se profile- et l'ampleur des conseqUeriCeS globales et surtout reglonales. À quoi deit-on s'attendre et quelles paradepeut-on envisager 7 Tout public I gratuit renseignements etrdservation iftemseifilee) OS 57 80 D 7E1 1612 1141.130 I LA PETIT SIRENE Théâtre, rêverie musicale et visuelle groupe Anamorphose M.270 à Floirac Le texte original d'Andersen conté par le manipulateur et le magicien. Les dessins préparés sont animés en direct mi son d'instruments exotiques... Jeune public a partir de 6 ans ri 6 C renseignements et réservation 05 57 80 87 4.3 19..12119F1.30 I SPEED FOOD #10 10 chefs pour lai 10ème édition Rocher de Peiner à Cenorr Pour sa 10erne edition, le Sp-een Food accueille 10 chefs et renouvelle sa formule en Trouant la carte du retour aux sources  : l'échange et la discussion. Le public de.900 personnes (dont 400 invitées par la ville) pourra voyager tout au long de la soirée, à travers lesta stands des chefs installés en due avec un vigneron. Tout public 110 à 13 Cies 10 bouchées Réserva t'ibn (Strr glace) a partir du 1..2 à 911 à la Maison dés as$0cieticeis - rue du a mat r94$.4. - rylc.clietreg 13 P.S 1-pirq'fançreMilt * AOIRMONrt.. WWW.SURLARIVEDROITE.FR 11'SAISON 2015/2n1R LE PIN CALANT là iireispacesar DEMI{ INEIROPOLE DU 8 AU 14 JANVIER 2016 Offrez un événement POU ! tel'30 arts. Cirque Plume se fête le temps qui - r TPipus, A4.4 MARDI 19 DÉCEMBRE/20H30 1Yriee  : LE CABARET EXTRAORDINAIRE e OtMESURE ET DÉRISION MER REDI DE EMRE 20H30 RIZ STÊPHANE PLAZA clarp, HORS SERVICE de Sylvain. MEYNIAC VENDREDI 4 DÉCEMBRE/201130 GREGORY PORTER EN CONCERT SAMEDI 5 DÉCEMBRE/20H MAURANE TOUJOURS AUSSI SCÈNE III- 8 EF 9 DÉCEMBRE/20H30 15'-' ! lir OPEN SPACE de et rais en scène par Mathilda MAY VENDREDI 11 DÉCEMBRE/20H30 REGIS MAILHOT REPRISE DES HOSTILITÉS gleDitCEMgEIR 20H30 LA COLERE OU TIG li - de Philippe M AURAL fk. VENDREDI 18 DÉCEMBFIE f 20H30 ç ARNAUD DUCRET VOUS FAIT PLAISIR MARDI 22 DÉCEMBRE/1611 LA PMI FIllEAUX ALLIA d apres Haras Christian ANDERSEN Billetterie - Renseignements 0556 97 82 82 www.lepingalantscom



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :