Journal du Golf n°84 mars 2013
Journal du Golf n°84 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 128

  • Taille du fichier PDF : 37,9 Mo

  • Dans ce numéro :

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Interview Thomas Levet 44 ans Pro depuis 1988 6 victoires sur le Tour européen Membre de l’équipe européenne de Ryder Cup en 2004 Plus de 500 tournois disputés sur le Tour européen A.L. : Je sais que si je joue bien, ça viendra avec… T.L. : C’est important l’argent, c’est ce qui fait vivre. Mais je ne fonctionne pas en me disant que tel putt vaut 50 000 euros de plus ou de moins. On ne pense jamais au montant du chèque en fin de semaine. Mais plutôt à aller gagner le tournoi ou être le plus haut possible au leaderboard. Sauf que pas mal de gens peuvent vous rappeler ces montants perdus ou gagnés. Comment gérer cela ? T.L. : Je sais pertinemment qu’une place de plus ou de moins peut avoir une grande incidence sur ce que je vais gagner sur une semaine précise. Mais ce n’est pas ce qui fait avancer. C’est la performance qui est intéressante. J’ai toujours fonctionné avec l’argent de la manière suivante : 50% de ce que je gagne, je ne le verrai pas, ça part aux impôts, dans les frais, etc. Sur les 50% restants, je divise en trois parties. Je me fais un cadeau avec 10%, j’en économise 10% pour mon but de l’année, un bateau et jet ski cette année. Ce n’est pas combien je gagne qui importe, mais la récompense de la performance. Tout le reste, je le réinvestis. Je sais trop bien ce que passer une mauvaise saison ou être blessé veut dire. Alexander, pensez-vous qu’on puisse perdre l’envie d’aller le plus haut possible une fois qu’on est solidement installé sur le Tour et qu’on gagne de fait très bien sa vie ? A.L. : Tout dépend des objectifs de carrière et de vie du joueur. Moi, je rêve de jouer sur le PGA Tour. C’est ce qui me fait vibrer. Et ensuite c’est un cercle vertueux une fois que ce rêve a été atteint : je pourrai aller plus vite plus haut au ranking mondial, j’aurai plus vite accès aux Majeurs. Qu’est-ce qui pourrait vous faire peur sur le Tour ? A.L. : Franchement, je n’ai pas encore eu le temps de réfléchir à ça… T.L. : Son surnom n’est pas « El Toro » pour rien (rires) ! A.L. : Je me dis juste que rien que le fait d’être ici à Abu Dhabi, ça donne encore plus envie de s’entraîner pour rester sur ce circuit et voir plus haut. Je me rends compte que ça implique beaucoup de travail pour s’imposer à ce niveau et y durer. Mais ça donne envie. T.L. : Je crois que beaucoup de joueurs ont surtout peur que les heures d’entraînement qu’ils effectuent ne paient pas. Si on n’a pas le résultat escompté, ça peut être gênant. Il faut juste garder en tête que c’est un jeu. En le prenant comme ça, on enlève de la pression, on évite de se punir et de souffrir. Il y a des métiers bien plus difficiles que celui de professionnel de golf sur les tournois. Celui qui exerce ce métier en se lamentant n’a rien compris. Le découragement ça existe, non ? T.L. : Bien sûr, tout dépend si l’on prend mal les moments difficiles. J’en ai loupé des cuts, et par dizaines, de mes débuts à aujourd’hui ! Dans une carrière il y a des hauts et des bas, et si l’on prend mal les bas, c’est là qu’on perd tout. Il faut plutôt identifier pourquoi ça ne marche pas pour rester motivé. Ce métier est tellement fabuleux. Si on donne tout ce qu’on a et qu’on manque les cuts, c’est qu’on n’a pas le niveau. Mais si on joue mal et qu’on loupe les cuts de très peu, il faut se raccrocher à ça. Alexander, comment vous situez-vous par rapport aux médias et autres sponsors qui font aussi partie de la vie sur le Tour ? A.L. : Je pense que c’est une image à suivre avant tout : celle du joueur pro. Répondre aux questions qu’on nous pose, ça fait partie du métier. T.L. : Ça aussi c’est quelque chose qu’il faut réussir à bien planifier. Il y aura toujours des gens pour te poser des questions, pour te demander un autographe ou une photo. C’est important de le prévoir dans ton planning. Ça peut en plus t’aider à faire le point sur la partie que tu viens de jouer. Ça peut te permettre de revenir sur terre avant de repartir à l’entraînement quel que soit le score. L’idée est d’utiliser ce passage obligé comme moyen de repartir positif le lendemain. Alexander, il pourra peut-être vous arriver de lire des choses dans lesquelles vous ne vous reconnaîtrez pas, ou qui vous énerveront. Comment y réagirez-vous ? A.L. : Je ne montrerai pas sur le moment que ça m’énerve. Je le montrerai peut-être plus sur le terrain. T.L. : Je pars du principe que l’erreur est humaine et que la vérité blesse. Si l’article te touche, c’est que le journaliste n’a pas dit que des bêtises. D’autant que les médias se basent sur des faits. Si aujourd’hui je lis que le golf français n’est pas assez bon, je suis d’accord avec ça. Les faits sont justes. On est sûrement la nation la plus sous-cotée du circuit. À nous de changer ça. Alexander, êtes-vous tout aussi patient quand il s’agit de digérer un mauvais score ? A.L. : J’arrive assez rapidement à faire la part des choses entre ce que je fais sur le terrain et ce qui se passe ensuite. Je ne suis pas du genre à ruminer mes mauvaises cartes. Le score ne me touche pas plus que ça. Je ne m’enfermerai pas dans ma chambre en faisant la gueule après un 75. C’est la vie et je donnerai tout le lendemain pour mieux faire. T.L. : J’ai mis longtemps avant de parvenir à ce genre de détachement du score. Les jours où je ne jouais pas bien, je passais trop de temps à vouloir rectifier le tir C M J CM MJ CJ CMJ N 48
Alexander Levy 22 ans Pro depuis 2011 Aucune victoire professionnelle Champion du monde amateur par équipes en 2010 5 tournois du Tour européen disputés en carrière au 10 février (dont 2 en tant qu’amateur) » > Annonce 260x180 THII-CLM - JDG.pdf 2 16/02/13 15:46 SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI 40 e EDITION DU 25 AU 31 MARS 2013 GOLF DU PALAIS ROYAL Le Trophée Hassan II de Golf se tiendra du 25 au 31 mars 2013, au prestigieux Golf du Palais Royal d'Agadir. L'évènement a définitivement consacré sa dimension internationale depuis qu'il a intégré le calendrier de l'European Tour. Pour sa 40 ème édition, le Trophée Hassan II réunira les grands noms du golf mondial pour célébrer comme il se doit, le golf au Royaume du Maroc. www.hassan2golftrophy.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 1Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 2-3Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 4-5Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 6-7Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 8-9Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 10-11Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 12-13Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 14-15Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 16-17Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 18-19Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 20-21Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 22-23Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 24-25Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 26-27Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 28-29Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 30-31Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 32-33Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 34-35Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 36-37Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 38-39Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 40-41Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 42-43Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 44-45Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 46-47Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 48-49Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 50-51Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 52-53Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 54-55Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 56-57Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 58-59Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 60-61Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 62-63Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 64-65Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 66-67Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 68-69Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 70-71Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 72-73Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 74-75Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 76-77Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 78-79Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 80-81Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 82-83Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 84-85Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 86-87Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 88-89Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 90-91Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 92-93Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 94-95Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 96-97Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 98-99Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 100-101Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 102-103Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 104-105Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 106-107Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 108-109Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 110-111Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 112-113Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 114-115Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 116-117Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 118-119Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 120-121Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 122-123Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 124-125Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 126-127Journal du Golf numéro 84 mars 2013 Page 128