Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 60,3 Mo

  • Dans ce numéro : double Mac... Graeme McDowell et Rory McIlroy.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Chronique La chronique de Greg Havret Voilà, c’est ma dernière chronique dans Journal du Golf ! Je suis très content d’avoir participé pendant deux ans à cette belle aventure, autrement qu’avec des clubs à la main. C’est génial d’avoir pu faire partie de cette équipe. Cela m’a aussi permis de faire le point sur certaines choses auxquelles je n’aurais pas forcément pensé sans en parler ouvertement. J’ai pu avoir des avis sans doute plus tranchés que d’habitude, avoir un retour sur moi-même, réfléchir sur une mauvaise passe, voir ce qui avait bien marché, regarder mes statistiques et en parler en connaissance de cause. À ce niveau-là, cela a été important personnellement. Une saison décevante Je suis loin de mes objectifs cette saison. J’avais fait une bonne saison en 2011, probablement ma plus complète depuis que je suis sur le Tour européen avec une 27e place finale et beaucoup de top 10. En 2012, cela a été beaucoup plus délicat même si j’ai sauvé le principal, à savoir mon droit de jeu sur le Tour. Il n’y a qu’à voir les rétrogradés année après année : Rhys Davies qui était à deux doigts de la Ryder Cup il y a deux ans ou Oliver Wilson, Nick Dougherty, et j’en passe. C’est donc quelque chose de rester dans cette élite ! J’aspire désormais à de meilleurs résultats, j’ai envie de performer. Cette année, à part une petite dixième place en Suède, je n’ai pas vraiment eu de résultat. J’en suis déçu. Mais bon, c’est comme ça, les résultats sont souvent en dents de scie dans une vie de golfeur. À moi de relever la barre en 2013, notamment avec une victoire me fuyant depuis 2008 qui me manque profondément. Cette année, j’ai aussi eu le bonheur de voir la naissance de ma seconde fille. Avoir un enfant n’est pas toujours facile à gérer pour un golfeur. Après la naissance de ma première fille en 2006, je n’avais pas fait une année exceptionnelle. En revanche, 2007 et 2008 ont été de très bons crus. J’espère que cela va se reproduire. J’ai une vie personnelle extrêmement épanouissante, à moi de faire que mon golf le soit aussi. Mais j’ai la foi et, croyez-moi, je bosse beaucoup. Une année délicate pour les Français Le bilan français n’est malheureusement pas terrible, avec une seule victoire cette saison, celle de Julien Quesne à l’Open d’Andalousie. Il va falloir redresser la barre et faire en sorte que le golf français aille mieux, nous sommes encore trop loin au Propos de Grégory Havret - Photo Pierre-Emmanuel Rastoin journaldugolf.fr Retrouvez les leçons de Grégory Havret dans la rubrique Enseignement classement. Le meilleur Français est Raphael Jacquelin (41e). Il n’a pas gagné mais il a titillé la victoire quelques fois sans aller au bout, ceci expliquant sa place. Sans victoire, c’est tout de même difficile d’intégrer le top 30. Romain Wattel est en train de faire quelque chose de pas mal aux cartes américaines et j’espère qu’il va l’avoir. On a besoin d’un Romain performant, ou d’un Victor Dubuisson qui joue comme il est capable de le faire. Et nous les anciens, Thomas Levet, Greg Bourdy, Raphaël et les autres, à nous de progresser et de grappiller ces points importants, pour rentrer dans les plus gros tournois de la planète. McIlroy, le prodige C’était l’année Rory McIlroy. Il domine le golf comme il n’avait pas été dominé depuis les années Tiger. Il a brillamment pris la suite de Luke Donald, lui aussi absolument extraordinaire l’an passé. Rory est aujourd’hui numéro 1 sur tous les tableaux. C’est un joueur magnifique avec lequel j’ai pu jouer quelques fois. Et vu de près, on se rend mieux compte de sa force. Un don détenu par de très rares joueurs dans l’histoire. Nous, on bosse pour nous rapprocher d’un joueur comme celui-là, mais on ne peut pas lutter à armes égales. C’est un talent pur, comme Woods à l’époque. Il y a aussi du travail derrière, c’est indéniable, mais il a aussi cette chose en plus qui fait qu’il domine son sport de la sorte. Un Tour européen en chantier L’European Tour évolue beaucoup en ce moment, avec notamment la création des Final Series. C’est une formule inspirée de la FedExCup, tournant très bien aux États- Unis. Alors pourquoi pas ? Il faut s’inspirer des choses qui marchent et ne pas aller contre. Beaucoup de médias ont pu dire que McIlroy avait tué la Race to Dubai en l’emportant avant le dernier tournoi. Ce n’est pas totalement vrai, car cela reste un gros tournoi avec les 60 meilleurs joueurs du Tour et quasiment de la planète, puisque les joueurs européens figurent très bien au classement mondial. La finale a d’ailleurs été extraordinaire avec Luke Donald qui a tenu la dragée haute à Rory jusqu’à la fin et Justin Rose bien sûr. Donc, le format actuel n’est pas mauvais, mais ce système de « Final Series » peut être bénéfique. Maintenant il faut que cela marche honnêtement, sans les exemptions qui parfois compliquent la tâche des joueurs. Il faudrait vraiment que seul le classement compte. Ce sera alors une belle aventure. Le Tour européen projetait aussi de réduire à cent le nombre de joueurs conservant leur carte sur le Tour. Avec Thomas Levet et Raph’Jacquelin, on trouvait cela injuste. Pour moi, c’est une trop grosse punition que de redescendre sur le Challenge Tour. Je comprends que le Tour essaie de trouver une solution, car cette année seulement deux joueurs issus des cartes européennes vont conserver leur droit de jeu (Darren Fichardt et Branden Grace). C’est du jamais vu et c’est surtout dû au fait que ceux qui viennent des qualifs’ont joué moins de tournois que les autres. Car de plus en plus de tournois sont partagés avec les Tours asiatique ou américain. En réponse, le Tour européen a voulu trancher dans le ventre mou et fidèle du Tour, et on a trouvé cela injuste. On a milité pour un effort commun : moins de joueurs venant du Challenge Tour, moins de joueurs en provenance des cartes, et une 110e place suffisante pour conserver sa carte, au lieu d’une 115e actuellement. Peut-être y a-t-il trop de protection des catégories 2 et 3 du Tour, notamment des anciens vainqueurs de Majeur, ayant une exemption de dix ans (par exemple, Rich Beem ou Todd Hamilton). Ces joueurs prennent la place d’autres jeunes et les empêchent de défendre leurs chances, presque à l’infini. Ça pourrait se débloquer, nos avis et courriers ayant eu un certain écho… L’avenir Pour 2013, j’ai de grandes ambitions. J’ai envie de revivre les moments qui m’ont tant fait vibrer au golf. Je veux profiter de ce sport extraordinaire qui m’épanouit énormément, et retrouver ces moments qui pendant douze ans sur le Tour ont fait de moi un homme heureux. Je pense bien sûr à ma victoire en 2007 au Scottish Open, avec ce play-off face à Mickelson, ou cet US Open 2010. Aujourd’hui, l’objectif majeur est de pouvoir rejouer la gagne dans ce type de tournois. Je vais essayer de tout mettre en place pour revivre ça et, pourquoi pas, dès 2013. Vous pouvez continuer à me suivre sur Twitter (@GregHavret) ou sur ma page Facebook.
www.citroen.fr HYBRIDE & DIESEL CHANGEZ D’ÉPOQUE CITROËN DS5 HYBRID4 Des lignes hors du commun, des performances technologiques inédites et une élégance rare, Citroën DS5 est conçue pour repousser les limites de l’expérience automobile. Pour preuve, sa remarquable technologie Full Hybrid Diesel avec 200 ch (1), quatre roues motrices, crée l’exploit d’émettre seulement 91 g (2) de CO 2/km. Basculez dans un monde nouveau avec Citroën DS5. Bonus Écologique jusqu’à 4 000 € * CRÉATIVE TECHNOLOGIE Modèle présenté : Citroën DS5 Hybrid4 Airdream Sport Chic avec options. (1) La puissance de 200ch est disponible en mode sport, en cumulant la puissance des deux motorisations jusqu’à 120 km/h. (2) Avec jantes 17 ». * Décret du 30/07/12. Full Hybrid = Totalement hybride. CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO 2 DE CITROËN DS5 HYBRID4 AIRDREAM : DE 3,5 À 3,9 L/100 KM ET DE 91 À 102 G/KM.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 92