Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 60,3 Mo

  • Dans ce numéro : double Mac... Graeme McDowell et Rory McIlroy.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Rétro 2012 Adrew Redington Getty/AFP MASTERS Bubba Golf ! On connaît tous les trous légendaires d’Augusta, là où se font et se défont les vestes vertes. Beaucoup d’illusions se sont évaporées dans la pièce d’eau du 12, ce court par 3 offert à tous les vents. Et pour quelques eagles volés au 13 et au 15, combien de balles sont allées s’échouer dans les rivières de pré-green ? Mais cette année, d’autres trous moins spectaculaires se sont chargés d’écrire l’histoire. Il y a d’abord eu le n°4, ce long par 3 qui a enterré les rêves de quatrième sacre pour Phil Mickelson. Un slice qui file dans les bambous après avoir frappé la tribune, puis deux coups joués en droitier et complètement vérolés, sans vraiment prendre le temps d’envisager les différentes options ; puis un wedge dans le sable, pour trois coups lâchés sur un seul trou. Et même si Mickelson n’a ensuite plus commis une seule rature, cet égarement s’est révélé fatal. On a cru un moment que le trou n°2, par 5 en descente et dogleg gauche, s’invitait lui aussi à la table des écritures. Le Sud-Africain Louis Oosthuizen, qui avait pourtant manqué le cut lors de ses trois premières apparitions à Augusta, venait d’y balancer un fer 4 bourré d’uranium. Sa balle prenait le tour début du green, pour finir 227 mètres plus loin plein trou. Le tout premier albatros sur ce trou-là, qui le propulsait en tête avec quatre coups d’avance. Mais rien n’aura pu égaler le trou 10 en ce dimanche parfaitement printanier sur la Géorgie. Bubba Watson, qui était déjà allé arracher le play-off à Oosthuizen grâce à quatre birdies consécutifs du 13 au 16, se retrouvait perdu dans les bois à droite. Jamais une personne normalement constituée n’aurait vu la moindre ouverture sous les arbres. Mais Watson est du genre différent. Il a imaginé un pitch complètement hooké, perché dans les étoiles, qui est venu planter le mât pourtant collé à droite lui aussi. Un coup invraisemblable qui lui permettait, deux putts plus tard, de remporter son tout premier Majeur. Le Mag - un peu barjot Ce serait très facile de se moquer de Bubba Watson, on pourrait trouver des tonnes de raisons. Par exemple, quand il est venu à Paris en juillet 2011 pour jouer l’Open de France, il a appelé l’Arc de Triomphe « l’arche avec un rond autour » et le Louvre « le musée qui commence par un L ». Ou bien parce qu’il joue avec un driver rose et que, même si c’est pour une bonne cause (ramener de l’argent pour sa fondation), ce n’est pas forcément très seyant. Aussi, parce qu’il est l’une des pires grenouilles de bénitier du circuit américain (ses citations de la Bible sur Twitter sont quand même bien allumées). Les cœurs les plus durs pourront même railler son manque de maîtrise émotionnelle, lui qui est incapable de contenir ses larmes quand il gagne. La remise de la veste verte dans la Butler Cabine, juste avant celle publique, était à cet effet très touchante : Bubba a mis dix secondes avant de pouvoir lâcher un « même dans mes rêves, je n’étais jamais allé aussi loin... » Mais cet homme-là mérite pourtant tout le respect du monde. En tant qu’être humain d’abord, car il est authentique comme peu d’Européens savent l’être. Quant à la gloire, c’est le dernier de ses intérêts : « Je ne joue pas pour ça, je crois même que je ne suis pas prêt à être célèbre. Le golf n’est qu’un jeu. Même si je ne passais aucun cut, je continuerais à jouer, parce que j’y prends du plaisir. Je suis juste Bubba, un mec un peu barjot, qui aime bien faire des blagues. » De fait, ce golfeur d’exception n’a jamais pris de leçons et ne compte surtout pas en prendre. Il a bricolé lui-même un swing bourré d’effets, et qui va à l’encontre de pas mal d’idées arrêtées sur la technique. Ses pieds bougent dans tous les sens avant et pendant l’impact, de quoi arracher les cheveux des professeurs les plus académiques. Mais sa longueur de balle est affolante, et ses prises de risque clubs en mains suscitent toujours les plus grandes attentes : « Je joue du « Bubba golf ». Viser les milieux de greens m’ennuie, j’aime attaquer tous les drapeaux et réaliser des coups impossibles. » Mais barjot, il ne l’est finalement pas tant que ça. Il a même valeur d’exemple pour les plus sanguins d’entre nous. « Avant, je me comportais très mal sur le parcours, chaque coup raté me rendait complètement fou. Il a fallu que je fasse un long travail sur moi-même pour accepter les bons comme les mauvais coups. Ça va de mieux en mieux maintenant. » Et ce n’est probablement qu’un début.
journaldugolf.fr décembre 2012 Le loser de la semaine L’Anglais Lee Westwood. Car c’était bien lui le meilleur du tee au green cette semaine-là, mais il a fait un carnage putter en mains. Quelques exemples : approche et trois putts au 18 le vendredi pour double bogey, trois putts à trois mètres au 9 le samedi… Et son putt pour eagle à deux mètres au 15 le dimanche est venu comme un triste résumé de sa semaine : à peu près bien lu, pas trop mal dosé, mais qui vient mourir à deux millimètres du trou. Incrédule il était après ce énième raté, mais il a eu ce qu’il méritait à force de lacérer les greens d’Augusta à coups de cutter. Certes, il a rentré celui du 18 pour birdie. Quand tout était pratiquement perdu… Le classement 1. Bubba WATSON (EU) 69 71 70 68 (-10) 2. Louis OOSTHUIZEN (AFS) 68 72 69 69 (-10) 3. Lee WESTWOOD (ANG) 67 73 72 68 (-8) Matt KUCHAR (EU) 71 70 70 69 (-8) Peter HANSON (SUE) 68 74 65 73 (-8) Phil MICKELSON (EU) 74 68 66 72 (-8) Jamie Squire Getty/AFP Freeda 35 4 ème Trophée de golf Palmeraie Hotels & Resorts Marrakech 14-17 février 2013 Un week-end d’exception Renseignements et inscriptions : Swing 01 41 22 96 00 - www.swing.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 92