Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 60,3 Mo

  • Dans ce numéro : double Mac... Graeme McDowell et Rory McIlroy.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Si j’étais un acteur… « Je ne suis pas un grand comique. Un Will Ferrell serait trop dans la vanne, par rapport à mon caractère. Russell Crowe est l’un de mes acteurs favoris. C’est un gros dur, plus sérieux, ça m’irait mieux. J’ai un peu la même barbe que lui, dans Gladiator. Si quelqu’un devait m’incarner, dans le film de ma vie, il serait parfait ! » Interview Revenons à l’US Open de Pebble Beach, gagné de un coup sur Grégory Havret. L’attendiez-vous si haut, le dimanche, alors que Tiger Woods ou Phil Mickelson étaient en chasse ? G-Mac : En pleine lutte pour la gagne, le dernier jour, j’ai vu Grégory en très bonne position devant Tiger, Phil, Ernie (Els). Tout le monde attendait quelque chose d’eux, et c’est pourtant lui qui a été le plus dangereux. Il jouait avec Woods, on sait tous combien c’est dur de partager sa partie… Grégory a eu sa chance, je suis désolé pour lui qu’il n’ait pas rentré son putt pour birdie, au 18. C’est un joueur fantastique, de classe mondiale. J’en suis sûr, il aura d’autres occasions sur de gros tournois. Pour ma part, Pebble Beach était l’endroit rêvé pour gagner mon premier Majeur. C’était génial. Cette saison 2012 a été très bonne pour vous en Majeurs (2e à l’US Open, 5e au British). Mais, pas de victoire. Une déception, selon vos standards ? G-Mac : Une année étonnante. C’est pour l’instant ma meilleure saison majeure, en termes de régularité, avec aussi une 12e place au Masters et un 11e rang à l’US PGA… Pas de victoire, oui, c’est frustrant. Mais déçu, je ne n’irai pas jusquelà. L’un de mes buts est d’être performant en Grand Chelem, c’est ce que j’ai fait en 2012. Cela a renforcé ma conviction que je suis capable de gagner à nouveau un de ces tournois. Passons à la Ryder Cup 2012. Êtes-vous un des leaders de l’équipe européenne ? G-Mac : J’ai un peu de leadership, oui, sans non plus en faire des tonnes. J’ai tellement aimé jouer ces trois dernières Ryder Cup, j’y ai tellement gagné en confiance. J’essaie de mener l’équipe et de donner l’exemple, par amour pour cette fantastique épreuve. Et plus tard dans ma carrière, j’aimerais d’ailleurs en devenir capitaine. En termes d’émotions, Medinah dépasse-t-elle Celtic Manor, en 2010 ? G-Mac : Cette édition est très spéciale, en tant que plus grand retour de l’histoire sur le sol américain. Individuellement, ce n’est pas un succès pour moi. Mais pour l’équipe, c’était magnifique. Le retentissement de notre victoire, et aussi la soirée du dimanche, tout était au moins aussi puissant qu’au Celtic Manor. Mais 2012 restera à part, rien que pour notre come-back incroyable. Difficile d’en apprendre sur ce qui se passe dans l’intimité des vestiaires, en Ryder Cup. Pourquoi tant de secrets ? G-Mac : Dans cette compétition, tout est question d’émotions. Les joueurs se comportent différemment d’une semaine classique et s’ouvrent davantage aux autres. Ce qui se passe au sein de l’équipe, nous ne voulons pas trop le partager avec les médias, peut-être car nous ne sommes pas vraiment nous-mêmes durant la Ryder Cup. L’œil de Thomas Levet « Un joueur très efficace. Graeme tape la balle tout à fait correctement, très précis avec les bois et les fers. Mais surtout, il a un moral en béton et cela se traduit parfaitement sur les greens. On l’a vu sur les derniers putts de la Ryder Cup 2010, où à l’US Open. Il a une grande confiance en ce qu’il fait, c’est sa première qualité. Son swing est peutêtre un peu en « tire-bouchon », mais c’est très répétitif, donc très efficace. Sinon, c’est un mec hyper sympa, du genre à vous laisser un message, souvent sur Twitter, si vous avez bien joué. McDowell n’a surtout pas changé d’habitude avec le succès. Parfois, certains joueurs cessent d’être eux-mêmes après une victoire majeure, à cause des sollicitations. Lui n’a pas changé depuis son arrivée sur le Tour. Et ça, c’est vraiment super. »
AFFINEZ VOS TRAJECTOIRES C’est un fait – plus vous optimisez vos trajectoires et plus vous gagnerez de distance au Drive. C’est pourquoi le nouveau Driver Anser vous permet d’ajuster vos trajectoires grâce à un réglage de vos lofts ainsi qu’un choix de quatre shafts à hautes performances. Contrairement à certains hosels d’une tête produisant un minimum d’effets, il vous permet d’obtenir des drives plus longs et plus droits. Pour plus d’information sur le ‘Trajectory Tuning’, rendez-vous chez un spécialiste PING ou sur ping.com CHOISISSEZ VOTRE TETE Tête produisant un minimum d’effets, disponible en 8.5°, 9.5°, 10.5° et 12° AFFINEZ VOTRE LOFT Ajustez de +/- 1/2° pour optimiser vos départs CHOISISSEZ VOTRE SHAFT Choix entre quatre shafts de hautes qualités et performances 2012 PING P.O. Box 82000 Phoenix, AZ 85071 GD1012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 92