Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 60,3 Mo

  • Dans ce numéro : double Mac... Graeme McDowell et Rory McIlroy.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Texte de Sébastien Cachard-Berger - Photo DR Un final en apothéose Traditionnelle fête de fin d’année du golf français, le Masters 13 Allianz réunissait début novembre une bonne partie de l’élite du golf tricolore. Sur le parcours de Pont Royal, Adrien Bernadet a remporté cette dernière édition avant le retrait en fin d’année du groupe Allianz du circuit qui porte son nom. Masters 13 Allianz Du 1er au 4 novembre – Golf de Pont Royal Par 72 de de 6 357 mètres Résultats 1. Adrien Bernadet (FRA) 69 70 72 66 277 (-11) 2. Gareth Shaw (IRL) 72 70 70 66 278 (-10) 3. Victor Dubuisson (FRA) 70 74 67 70 281 (-7) 4. Michaël Lorenzo-Vera (FRA) 77 71 70 65 283 (-5) 5. Thomas Linard (FRA) 76 66 73 69 284 (-4) 6. Nicolas Joakimides (FRA) 68 71 70 76 285 (-3) Andrea Rota (ITA) 75 71 69 70 285 (-3) 8. Sébastien Gros (FRA) 71 71 72 72 286 (-2) 9. Christophe Brazillier (FRA) 71 72 74 70 287 (-1) Carlos Garcia Simarro (ESP) 72 69 74 72 287 (-1) Allianz Golf tour Dommage. L’Allianz Golf Tour, le circuit français, n’est plus, en tout cas plus sous ce nom-là. Quand on voit quel final a réservé le Masters 13 sur le magnifique golf de Pont-Royal, on peut nourrir des regrets. L’étape terminale de l’Allianz Golf Tour et de l’Alps Tour, du 1er au 4 novembre dernier, a constitué un véritable rassemblement de quelques-uns des meilleurs joueurs français. Pourtant calé entre la finale du Challenge Tour et le deuxième tour des cartes européennes, le tournoi provençal aurait pu passer à la trappe dans un calendrier chargé. Mais depuis dix ans, il est devenu un rendez-vous incontournable pour les golfeurs tricolores. Un plateau garni notamment de joueurs du Tour européen et du Challenge Tour parmi lesquels Victor Dubuisson faisait figure de favori. « Le plateau était particulièrement relevé cette année. Nous étions très contents que Victor soit là. Il est revenu pour boucler la boucle après avoir gagné le Masters des collèges, dans cette même épreuve il y a sept ans. C’était très sympa de sa part », confiait Jean-Charles Cambon, directeur du France Pro Golf Tour et organisateur du Masters 13. L’actuel numéro 2 français aurait d’ailleurs pu l’emporter. Deuxième après trois tours, à deux coups de Nicolas Joakimides, l’Antibois se contentait finalement de la troisième place. Le leader laissait quant à lui échapper la victoire avec un +4 lors du dernier tour. Trop loin du niveau de jeu imposé par les deux héros de ce quatrième jour : Gareth Shaw, mais surtout le Français Adrien Bernadet. Shaw devant Premier au classement de l’Alps Tour (troisième division européenne), Shaw était un candidat déclaré au titre en arrivant sur le parcours de Pont Royal. Ultra régulier cette saison, avec sept top 5 dont trois deuxièmes places, l’Irlandais réalisait un solide tournoi et pointait à la quatrième place après trois tours. Placé dans l’avant-dernière partie de la journée, il réalisait sept birdies pour un seul bogey (-6) et mettait la pression sur les trois joueurs de tête réunis dans la dernière partie. À -3 après 9 trous, Bernadet faisait définitivement le break au 10, un par 4 de 375 mètres. Avec un birdie quand ses rivaux ne parvenaient pas à réaliser le par, le Parisien écartait définitivement ses compatriotes Dubuisson et Joakimides, pour ne conserver que Shaw en ligne de mire. Deux nouveaux birdies pour un -6 dimanche (-11 au total) lui offraient la victoire, un coup devant l’Irlandais. Très serein en apparence, Bernadet révélait pourtant avoir eu « un peu la pression. Je jouais pour la gagne et ça faisait longtemps que je n’avais pas gagné de tournoi. J’ai joué sans tenir compte du score, coups après coups. À la fin, je ne savais même pas combien j’étais sous le par pour la journée. Je savais que j’étais en tête mais je ne connaissais pas le score. C’est en revoyant ma carte que je me suis rendu compte de ma bonne journée ». Bernadet premier surpris Arrivé à Mallemort en panne de confiance après une saison 2012 difficile, partagée entre découverte du Tour européen et retour sur le Challenge Tour, Adrien Bernadet ne faisait pas figure de favori dans les Bouches-du-Rhône. « Je m’étais fixé comme objectif de gagner un tournoi cette année mais, après ce que j’ai vécu, je n’y pensais plus du tout. Je suis arrivé là-bas pour m’entraîner pour les cartes européennes. J’ai appliqué ce qu’on a travaillé avec mon coach Benoît Ducoulombier pendant le tournoi, et je me suis mis à bien jouer. » À 28 ans, le pensionnaire du Racing Club de France faisait cette saison ses débuts sur le Tour européen après avoir validé son ticket lors des cartes européennes l’an passé. Détenteur d’une catégorie de jeu ne lui permettant de disputer que peu de tournois parmi l’élite du Vieux Continent, il n’avait franchi qu’un cut en neuf tournois disputés. Pas facile alors de s’y imposer. « C’est vrai que cela fait peu de tournois joués, mais on sait à l’avance que ce sera le cas, donc on fait avec. C’est quand même une chance de jouer sur le Tour. » Manquant de confiance pour la suite de la saison, Bernadet ne parvient pas à relever la tête lors de son retour sur le Challenge Tour. Jusqu’à ce Masters 13 salutaire : « J’aime beaucoup ce parcours. Les greens étaient d’une qualité incroyable. L’ambiance avec les autres joueurs français était très bonne. Ça a été une super semaine, c’est bon pour la confiance. » Un retour en confiance qui, s’il ne lui aura pas permis de passer le cap du deuxième tour des cartes européennes, n’est sans doute pas totalement étranger à sa belle semaine sud-africaine, deux semaines seulement après sa victoire à Pont Royal. Un dernier passage sur le Tour européen marqué par une treizième place à l’Open d’Afrique du Sud le 18 novembre. En attendant d’y revenir très vite.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Paradis Hotel & Golf Club Ile Maurice Renseignements : Kalika Organisation/01 47 95 18 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 92