Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
Journal du Golf n°83 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 60,3 Mo

  • Dans ce numéro : double Mac... Graeme McDowell et Rory McIlroy.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Tout le monde attendait un joueur de Ryder Cup, pour remporter l’inaugural BMW Masters de Shanghai. Ce fut le cas, mais pas forcément celui que l’on attendait. En particulier dans un tournoi réunissant quatre des cinq premiers mondiaux (seul Tiger Woods était absent), et onze des auteurs de la remontée fantastique de Medinah. Peter Hanson fut très peu utilisé face aux Américains (un double et un simple) et s’en est d’ailleurs vexé : « J’étais arrivé à la Ryder en pleine confiance, dans la foulée de ma victoire au KLM Open, confiait-il après le premier tour. Mais la semaine à Medinah m’a un peu refroidi... » Aux avant-postes dès le jeudi en Chine, il en a profité pour désamorcer une situation qui commençait à devenir inconfortable : celle du seul joueur européen à ne pas avoir remporté une rencontre à Chicago. Et le seul à bouder après l’exploit, aussi. Des propos tenus au Dunhill Links, début octobre, « mal interprétés et sortis de leur contexte » selon Hanson : « En prétendant ne pas vouloir envoyer à Olazabal de carte de Noël, j’ai voulu être caustique, regrettait-il. Cela m’est retombé dessus... » Doux-amer à l’encontre de Captain Ollie, le Suédois s’est donc réchauffé à Shanghai, en plantant un tout nouveau tournoi. L’un des plus dotés de la saison européenne, avec plus de 5 millions d’euros de dotation globale, pour seulement 78 convives. Quatre cartes de 66, 64, 70 et 67 (-21), pour son plus beau succès en carrière, depuis ses débuts pros en 1998. Sa victoire aurait même pu paraître surprenante. Surtout quand on a eu McIlroy, Poulter et Donald collés aux fesses jusqu’au dernier tour. Ryder Compétition Cup hanson, enfin la lumière Propos recueillis par Benjamin Cadiou Envoyé spécial à Shanghai - Photo Mark Ralston/AFP Peter Hanson a remporté le 28 octobre dernier le BMW Masters, après avoir résisté tout le week-end au numéro 1 mondial Rory McIlroy. Une deuxième victoire depuis septembre, pour un Suédois jusque-là dans l’ombre de ses coéquipiers de Ryder Cup. Hanson, dieu de la constance Mais il faut s’y faire. Hanson est l’un des cinq ou six meilleurs joueurs européens de ces trois dernières saisons. S’il n’est pas un monstre de charisme et que pas mal de monde se fiche de ses maladroits états d’âme post-Medinah, le 19e mondial s’est qualifié à la régulière pour les deux dernières Ryder Cup. Comme Lee Westwood, comme Rory McIlroy ou Luke Donald. Peter, c’est désormais six victoires en carrière et seulement cinq cuts ratés depuis fin 2009. Un type si constant qu’il n’a plus quitté le top 20 européen depuis 2007. Même en Majeurs, ce géant a performé cette année. Troisième au Masters, malgré une étonnante socket au 12e trou le dimanche, 23e au British Open, puis 7e à l’US PGA. Avec deux top 5 sur les deux premiers WGC de l’année, il s’est même vu offrir un statut de membre temporaire par le PGA Tour. Le natif de Svedala est bon à tous niveaux, sur tous les continents. Même l’Asie, donc, où il signe au BMW Masters son septième top 5 de l’année. Un record sur la Race to Dubai 2012, uniquement égalé par… Rory McIlroy. À Shanghai comme chez lui Le Lake Malaren GC est taillé pour lui. Le patronyme du parcours, situé dans la grise et polluée banlieue de Shanghai, est même d’origine suédoise. Un nom tiré d’un lac, proche d’une bourgade scandinave appelée Sollentuna, ayant charmé le propriétaire du complexe chinois. Hanson le sait et, en plus, il est très à l’aise sur ce type de tracés
BMW, leader chez les pros Sur le Tour, la firme allemande est incontournable. Déjà partenaire du circuit européen, de la Ryder Cup et, entre autres, de Martin Kaymer, BMW est largement impliquée dans le golf depuis 1989. Un investissement renforcé cette année, puisque la marque de Munich parraine directement cinq événements majeurs des circuits européen et américain. Outre le PGA Championship de Wentworth, l’Open d’Italie et le BMW International Open, on trouve aussi le deuxième tournoi des play-offs de la FedExCup, le BMW Championship, remporté cette année par Rory McIlroy. Et vu le développement économique hallucinant de la Chine, BMW y a logiquement organisé son Masters. Normal, quand on vend 100 000 véhicules de luxe à l’année, pour une demande triple. Shanghai, soit le plus gros tournoi régulier de l’année européenne (5,3 millions d’euros de dotation), qui a réuni 28 joueurs du top 30 de la Race to Dubai. Rien qu’en prize-money cette saison, BMW aura donc investi presque vingt millions d’euros en cinq tournois, pour ainsi devenir la marque la plus active dans le golf professionnel. interminables de longueur (plus de 6 900 mètres). « C’est l’un des plus longs golfs de la saison, expliquait-il. Il me rappelle le parcours du Scandinavian Masters, avec ses larges fairways et ces obstacles d’eau courant le long des fairways. » Il a beau mesurer 1,91 mètre, le résident d’Orlando n’est pourtant pas un monstre de puissance. Selon les statistiques du Tour européen, en tout cas. Moins de 265 mètres de moyenne au drive, « PH » est au-delà du top 100 des canonniers européens et a pris, selon ses mots, « 20 mètres dans la vue par McIlroy », lors des deux derniers tours. Durant le BMW Masters, il a simplement utilisé un peu plus le driver, pour pointer au 10e rang de la driving distance. Une bonne façon de contrecarrer les longs par 4 de l’œuvre signée Jack Nicklaus. Mais bon, Hanson enfile des kilomètres de putts depuis quelques saisons, et personne ne l’aura égalé à Shanghai (1,52 putt par green touché et moins de 27 putts par tour !). Au KLM Open déjà, juste avant la Ryder Cup, le grand blond avait régné sur les greens pour s’imposer. Une victoire alors dédiée à son fils, âgé de un an et touché par un virus respiratoire. « Dans ces conditions, c’est dur de se concentrer sur son jeu… », avait alors commenté Hanson. à l’honneur avec Rory Revigoré par la santé recouvrée de sa descendance, PH aura su résister au plus grand. Rory McIlroy aura eu beau enquiller un chip pour eagle au 15, dimanche, suivi d’un birdie au trou suivant. Revenu à deux points du Viking, il ne pourra pas arracher une possibilité de play-off : trois mètres ratés au 18, après une merveille de sortie de bunker, tandis qu’Hanson sortait un chip miraculeux, depuis la lèvre du bunker de green. Deuxième à Shanghai (-20 total), le numéro 1 mondial est de toute façon content de sa semaine. Reléguant un peu plus loin Justin Rose et Branden Grace, ses deux principaux poursuivants pour la conquête de la Race to Dubai (placés respectivement 6e et 43e du tournoi). Malgré le brouhaha permanent des quelques centaines de spectateurs locaux, qui n’ont pour l’instant aucun usage des notions d’immobilité et de silence sur un tournoi pro, McIlroy était cette semaine-là plus que jamais lancé vers sa première couronne européenne. Qu’il a fini par décrocher quinze jours après. À Shanghai, Rors avait vu simplement apparaître un nouveau vainqueur potentiel dans la course à Dubai. Avec ses 2,6 millions d’euros de gains, le Suédois pointait juste après sa victoire au 2e rang de la Race, juste devant Justin Rose. Hanson voulait plus de lumière sur ses larges épaules, c’est désormais chose faite. 13 Grâce à la licence de son père, Camille a appris à nager. -30% de remise sur la chambre* CHEZ NOVOTEL VOS ENFANTS PAIENT** 0 Votre licence ffgolf vous permet de privilégier vos proches Parce que Novotel pense à toute la famille, vos enfants de moins de 16 ans sont nos invités. Et si vous êtes porteur de la licence ffgolf, vous et vos proches bénéficiez de 30% de réduction pour passer des week-ends tous ensemble dans tous les Novotel de France. Réservation auprès de l’hôtel, sur novotel.com ou suitenovotel.com en précisant le code promotion FFGOLF. *Conditions de l’offre disponibles sur novotel.com dans offres spéciales/offres du moment. **Hébergement et petit-déjeuner pris en famille gratuits pour deux enfants de moins de 16 ans partageant la chambre de leurs parents ou grands-parents. - crédits photos : Graphic Obsession



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Journal du Golf numéro 83 déc 12/jan-fév 2013 Page 92