Journal du Golf n°82 novembre 2012
Journal du Golf n°82 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 27,6 Mo

  • Dans ce numéro : tout sur la Ryder Cup.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 Télévision un super spectacle Propos recueillis par Sébastien Cachard-Berger - Photo David Cannon/Getty/Afp La finale du Tour européen approche à grands pas. Les meilleurs joueurs du circuit se retrouveront à Dubaï pour le World Tour Championship du 22 au 25 novembre. Fabrice Tarnaud, ancien joueur du Tour européen et consultant pour Golf+, évoque le rendez-vous ultime et incontournable du Vieux Continent. Journal du Golf : Fabrice, le World Tour Championship de Dubaï, c’est l’apothéose du Tour européen ? Fabrice Tarnaud : Ça va être un tournoi extra pour tout un tas de raisons. Il y a encore beaucoup de suspense quant à la place de numéro 1 européen en fin de saison. De plus, le tournoi réunit la plus belle équipe du monde puisque tous les joueurs de l’équipe européenne de Ryder Cup seront présents. Et puis c’est un lieu assez magique pour le golf. Donc tous les ingrédients sont réunis pour un super spectacle. Le plateau sera très relevé à Dubaï. F. T. : Évidemment, on pense d’abord à Rory McIlroy qui est en tête du classement. Mais il n’a pas beaucoup d’avance sur le deuxième, Justin Rose. Il y a encore six tournois avant la finale à Dubaï, dont trois très grosses dotations en Asie (BMW Masters, WGC HSBC Champions et Honk Kong Open). Ça va donc potentiellement changer d’ici là. Le plateau va être passionnant. Comme il n’y a que 60 joueurs, on sera dans le tournoi dès le premier tour. Les deux premiers jours vont être haletants, ce qui n’est pas forcément le cas sur un tournoi avec un format plus traditionnel. Je me garderai bien de faire un pronostic car on peut avoir droit à de gros rebondissements. Que pensez-vous du parcours ? F. T. : Il est très bien dessiné, ce qui n’est pas étonnant puisque c’est une œuvre de Greg Norman. C’est un parcours très long, un petit plus de 7 000 mètres, avec une préparation exceptionnelle. Les premiers et les derniers trous sont redoutables. En plus, il est très beau visuellement, notamment grâce à un nouveau gazon qui ressort très bien à la télévision. La météo devrait être excellente. Toutes les conditions sont réunies pour un tournoi magique. Quels sont véritablement les enjeux de ce tournoi ? F. T. : Il y a un bonus de 3,5 millions de dollars répartis entre les dix premiers, une très grosse dotation qui permet d’entretenir le suspense. Parmi les quinze premiers, les écarts peuvent être gommés par une victoire à Dubaï. Donc ça va être chaud. En plus pour chaque pays, il y a aussi un match dans le match pour définir qui aura été le meilleur joueur national de la saison. C’est particulièrement intéressant pour les Français. En ce qui nous concerne, on aura au moins Jacquelin, Wattel et Dubuisson, et peut-être Julien Quesne qui n’est pas très loin, ce qui donne un petit attrait supplémentaire. Justement, que pensez-vous de la saison des Français ? F. T. : Globalement, ils se sont bien comportés. On parle beaucoup de Wattel et Dubuisson, qui font tous deux une super saison à leur âge, mais paradoxalement on en oublie presque Raphaël Jacquelin. Certes il n’a pas gagné, mais il est 39e de la Race to Dubai ! Je pense aussi à Julien Quesne qui a remporté une victoire magnifique. Il doit être un petit peu déçu de ne pas avoir réussi à surfer sur cette lancée. Mais comme souvent après une victoire, on observe une petite traversée du désert, comme si une pression supplémentaire venait s’ajouter sur les épaules. Ce n’est pas si simple d’assumer une victoire. C’est peut-être ce qu’a vécu Julien. Les anciens se sont faits plus discrets… F. T. : C’est vrai qu’on est un petit peu déçu en ce qui concerne Havret, Levet ou Bourdy. Ce sont des joueurs qui s’impliquent beaucoup, qui ont un talent monstrueux. Bourdy avait peut-être mis la barre un peu haut avec notamment cette envie de faire partie de l’équipe européenne de Ryder Cup. Ça lui a sans doute mis un petit peu trop de pression. Thomas (Levet) en a bavé avec les blessures depuis sa victoire à l’Open de France en 2011. Mais ils seront tous trois présents sur
PROGRAMMES DE NOVEMBRE 1-4/11 : HSBC Shenzhen en direct 5 h - 9h, rediffs 9 h 30 et 12 h 30 8-11/11 : Barclays Singapour 7 h - 11 h jeu-ven en direct avec rediffs 11 h 30 et 16 h 00 et 22h, 5 h - 9 h sam-dim en direct avec rediffusions à 9 h 30 et 22 h 8-11/11 : Children’s Miracle 19 h - 22 h en direct 15-18/11 : Hong Kong Open 6 h - 10 h jeu-dim en direct, rediffusion à 20 h 15-18/11 : South Africa Open en direct 12 h 30 - 16 h 30 jeu-ven, 11 h 30 - 15 h 30 sam-dim Diffusion du World Tour Championship de Dubaï, de 9 heures à 14 heures du 22 au 25/11. #2 VIENS PRENDRE TA LEÇON ! UNE PRODUCTION PRÉSENTE CHRIST I A N C É VAËR AGRÉÉ PAR (sous réserve) 29,90 Prix France TTC journaldugolf.fr novembre 2012 le Tour l’année prochaine. Donc quand une mauvaise saison se traduit par le gain de sa carte, ce n’est pas plus grave que ça. La révélation de cette saison est sud-africaine. Que pensezvous de Branden Grace ? F. T. : Je suis ébahi. Il est fantastique. Il a une stratégie efficace, agressive mais en restant dans la maîtrise de son jeu. Il ne fait que ce qu’il sait faire. C’est intéressant à voir. En plus, il est puissant. Il réunit tous les paramètres de performances qui permettent de planter de très gros tournois. Il a tout. En début de saison, il a sans doute profité de l’élan dû à ses deux victoires chez lui. On aurait pu croire qu’il allait s’arrêter là mais, derrière, sa victoire en Chine est incroyable. Et puis juste avant de regagner le Dunhill Links, il avait gagné sur le Sunshine Tour, ce qui représente cinq victoires cette saison dont quatre sur le Tour européen. Il est troisième de la Race to Dubai, donc il faudra compter sur lui car il n’a peur de rien. Vous souhaitiez nous parler de Nicolas Colsaerts ? F. T. : Oui, c’est un type qu’on aime tous beaucoup. C’est vraiment génial de le voir exploser comme ça. Sur la performance, il le mérite clairement. Mais c’est aussi un bel exemple. Raphaël Jacquelin disait il y a longtemps : « Lui, il est différent, il est audessus. » Et il ne s’était pas trompé. Il a fallu juste un petit brin de sagesse, d’implication dans le jeu. Je souhaite que cela arrive à l’un de nos jeunes car on a du talent derrière. Peut-être que ces jeunes-là seront moins inhibés, inspirés par les performances de leurs aînés. L’engouement des plus âgés sur le Tour européen les pousse, les motive et pourrait les amener très loin. Quel bilan tireriez-vous de ce Tour européen 2012 ? F. T. : Le Tour, c’est 46 tournois sur 25 pays, c’est quelque chose de colossal malgré les crises. On a vu ce qui s’est passé en Espagne avec les annulations de tournois. Il faut souhaiter que l’Espagne redevienne un pays très présent. À mon époque, on y passait presque dix semaines par an. C’était bien sûr l’effet Ballesteros. C’est le petit point un peu négatif de cette saison. Mais le Tour peut rebondir en s’expatriant. Et puis, la Ryder Cup va sans doute redonner deux belles années à l’Europe. Ça recharge tout le continent. UN DVD EN VENTE SUR WWW.VIENSPRENDRETALECON.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 1Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 2-3Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 4-5Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 6-7Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 8-9Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 10-11Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 12-13Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 14-15Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 16-17Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 18-19Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 20-21Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 22-23Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 24-25Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 26-27Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 28-29Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 30-31Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 32-33Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 34-35Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 36-37Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 38-39Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 40-41Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 42-43Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 44-45Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 46-47Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 48-49Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 50-51Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 52-53Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 54-55Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 56-57Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 58-59Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 60-61Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 62-63Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 64-65Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 66-67Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 68-69Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 70-71Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 72-73Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 74-75Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 76-77Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 78-79Journal du Golf numéro 82 novembre 2012 Page 80