Journal du Golf n°81 octobre 2012
Journal du Golf n°81 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Journal du Golf SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 16,7 Mo

  • Dans ce numéro : Arriba Ochoa, spécial Ryder Cup.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
58 Matériel En voilà un qui, à peine né, fait beaucoup de bruit. Ce bébé se nomme 913, fils de Titleist. Décliné en deux jumeaux, le D2 et le D3, ils ont déjà été adoptés par les pros. Ces nouveaux drivers sont les petits frères des 910, sortis fin 2009, et dont le succès à travers le monde se traduit en plusieurs millions d’unités vendues. Comme leurs ainés, ces bêtes de titane sombres se démontent en un coup de clé. Un dévissage pour satisfaire à la mode, devenue presque norme, du fitting par soi-même. Et si ce système Surefit existe toujours pour modifier le lie et le loft, quelques innovations donnent un intérêt indéniable à ces 913. 11% de vitesse de balle en plus Ce n’est pas surprenant, le 913 est le bois le plus puissant jamais sorti par Titleist. Un driver est fait pour aller loin et il n’est pas imaginable de sortir un opus moins performant que son prédécesseur. Pour envoyer la balle plus près des greens, les ingénieurs de Carlsbad ont modifié la face. Plus fine, à épaisseur variable, cette surface de frappe donne 11% de vitesse de balle en plus, par rapport aux 910. Soit un gain théorique d’environ cinq mètres. StevePelisek, le boss de la division club chez Titleist : « Ce progrès est particulièrement net sur les coups décentrés. Le centre de la face reste le point le plus efficace du 913, mais la vitesse de balle est presque équivalente sur les mauvais coups ! C’est capital, car nous touchons rarement nos drives dans le sweet spot. » Moins de backspin, plus de distance Le progrès se joue parfois à peu de choses. Deux grammes gagnés dans la face, redistribués au profit du Surefit Weight. Ce nouveau poids amovible de 9 grammes occupe une position clé, en bas de la face et reculé au maximum. Abaissé comme jamais, le centre de gravité confère aux 913 une tolérance appréciable. Petit point faible de leurs prédécesseurs, la facilité de jeu est désormais un atout. En particulier sur la version D2, plus gros que le D3 (460 cc contre 445 cc). Autres conséquences du « CG » retravaillé, le vol de balle est plus élevé et, surtout, le taux de spin est plus bas. Texte de benjamin cadiou - Photo DR Les 913, déjà stars ! Pas encore sortis mais déjà célèbres. Les nouveaux 913, utilisés par Rory McIlroy, sont les drivers les plus performants jamais créés par Titleist. Voici pourquoi. En résumé, la balle sort plus vite des 913, en volant plus haut et en roulant plus longtemps que sur les modèles précédents. Selon nos tests, le backspin réduit nous a fait gagner une petite dizaine de mètres. Appréciable, non ? Nouveau son sur les tees Comme le dit StevePelisek : « Le son donne le feeling, et vice versa. » Autrement dit, si un driver « sonne » bien à l’impact, on l’aimera. Et en chérissant son outil, la cible n’en sera que plus facile à trouver, grâce au non quantifiable facteur confiance. Le 913 se veut donc plus bruyant que la précédente génération : « Dans l’esprit des golfeurs, plus ça fait de bruit, plus c’est puissant. Voilà pourquoi le 913 est le driver le plus sonore jamais créé par nos soins. » Rassurez-vous, le son d’impact reste relativement sobre, loin du bien ringard bruit de casserole. La devise de Titleist « Des clubs sérieux pour des golfeurs sérieux » reste donc d’actualité, avec en plus, un design de tête très traditionnel. Les pros séduits C’est bien connu, si ça marche chez les pros, ça se vendra chez les amateurs. Dans les mains des Tour players depuis mi-juin, les 913 ont déjà gagné sur tous les continents. Et pas de la seconde zone : un Majeur et trois étapes des play-offs de la FedExCup, entre autres. Rory McIlroy est le lutin-sandwich le plus rentable pour Titleist. Vainqueur de l’US PGA, du Deutsche Bank Championship, puis du BMW, « R-Mac » a fait tinter fort son nouveau D3 aux oreilles du monde. Avec 280 mètres de moyenne sur les tees, pour 75% de fairways touchés, le numéro 1 mondial est sans doute le meilleur driveur au monde actuellement. Et si on ajoute au crédit du 913 la timbale du Barclays, gagnée par Nick Watney, on peut même l’affirmer : la nouvelle drivingmachine est invaincue dans le money time du PGA Tour ! Mais pour imiter les stars des circuits, il faudra attendre encore le mois de novembre, date de sortie grand public de ces bien nés 913. Prix : 429 euros



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 1Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 2-3Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 4-5Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 6-7Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 8-9Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 10-11Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 12-13Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 14-15Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 16-17Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 18-19Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 20-21Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 22-23Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 24-25Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 26-27Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 28-29Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 30-31Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 32-33Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 34-35Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 36-37Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 38-39Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 40-41Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 42-43Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 44-45Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 46-47Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 48-49Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 50-51Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 52-53Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 54-55Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 56-57Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 58-59Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 60-61Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 62-63Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 64-65Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 66-67Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 68-69Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 70-71Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 72-73Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 74-75Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 76-77Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 78-79Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 80-81Journal du Golf numéro 81 octobre 2012 Page 82