Jour de France n°26 mai 2013
Jour de France n°26 mai 2013
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°26 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 54,2 Mo

  • Dans ce numéro : Daniela Lumbroso, la secrète.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
Solutions Cahier jeux 76 Bruits du palais par Francis Dominguez Syndicats ou syndicratie... En plus Cahuzac n’était même pas syndiqué ! Amnistie, syndicalisme, star et fric dans notre cher pays, trouvez la différence... Pourtant c’est facile, plus facile que de jouer au sudoku. Les syndicats, après avoir demandé à ce que l’on vote Hollande, il faut bien récompenser ses soldats après avoir récompensé les chefs (ils ont tous eu de nouvelles et belles places après leur démission, ou parce qu’ils devaient démissionner). Comment ? Quoi de plus facile qu’une amnistie « sociale » pas fiscale, non ! non ! Le fric ne sert qu’à payer leurs frais. Au contraire, il faut casser du riche, des patrons, les ogres, ces Depardieu et autres Arnault sans lesquels on ne serait peut-être pas grand-chose ; mais ce n’est pas grave, demandons, même pour ces évadés fiscaux, la déchéance de leur nationalité française. Des voix se sont élevées pour cela. Puis, non ! Non ! L’argent, maintenant qu’ils sont partis, ils peuvent le garder nous n’en avons pas besoin... (sic) Mais pour les syndicalistes, c‘est autre chose, il faut les blanchir, mais de quoi ? des infractions commises lors de mouvements de revendication ? Cela va de soi, pas si sûr. Plus, le groupe communiste What else a déposé une proposition de loi d’amnistie visant à amnistier les faits passibles de moins de 10 ans (quand même) de prison, puis, tant qu’à faire, avec un texte très large. Pourtant, 10 ans, c’est en droit commun une peine encourue pour crime, pas mal pour une amnistie alors qu’il n’y en a plus depuis très longtemps pour aucun délit. Alors les sénateurs (cette fois-ci socialistes) trouvant que le texte était pour le moins que l’on puisse dire trop large, ont souhaité le recentrer sur des violations de la loi (tout de même le mot est lâché) moins nombreuses et moins graves que prévu. Ouf !!! Pas la proposition de loi. Alors, ils ont adopté en amendement un texte précisant que les infractions susceptibles d’être amnistiées étaient celles inscrites dans le Livre III du Code Pénal, à condition qu’elles soient passibles de moins de 5 ans de MMMMMMM PAR T T C U MMMMMMMMMMMMMM R E S T A U R E R A I E N T MannR A T A S T E.. R N I E MMMMMMM E P I E R A S MMM P A T MM F A MMM E N S MMMMMMM I C T E R E S Ma MannA N E T Oa MMMMMM I R E S I D U a D a AMM L EMMM D S T MM E S MMMMMM P I S T E R TMM U IMM O Ea MM C A I N A... V E S N E S MMMMMM F U T O N S MMMMMM S O S I E S MMMMMMM L I N O T T E La MMM L M I MMM B A S B a IMannD E E S a A MM I F MM L E MMMMMMM A M N E S I E MMMMMMMMMMM C R E P I T E M E N T MM N U MMMMMM E R R E U R MM R I MMM A I S MM U S A I Va S... I S T R E S MMMMMMMMM I M M E R I T E E MM R E MMMMMMMMMM E N S E M E N C E R MMM D E S Et je ne vous parle pas de Jérôme Cahuzac, qui vient de reconnaître un compte en Suisse. prison. Or, le Livre III dudit Code Pénal est très large, allant de la destruction aux vols, extorsions, escroqueries, blanchiments et détournements…. L’affaire dénoncée (Le Canard enchainé – toujours lui - du 12 mars 2013), les sénateurs ont « juré » que leur intention n’était absolument pas d’amnistier les détournements de fonds ; « il y a une erreur on rectifiera le tir » (sic)... dixit la présidente du Groupe Communiste Républicain et Citoyen. Cela fait peur, tout au moins à moi, puisque de deux choses l’une, ou cela a été fait en connaissance de cause, puisqu’on ne peut pas imaginer le Sénat ignorant à ce point des textes, bigleux au point de ne pas (au moins) MMMMMMM S G I B O O M MMMMMMMMMMMMMM R E C O N N A I S S A N C E MMMMMMMMMM P I G E O N N I E R MM O S... O T Ea MM T D Ananan R E B U S MMMMMMMMM U R T I C A I R E MMM A L E MMM M A G MMM Q U I MMMMMM A N C R E S MM G E MMM U N S MM S T MM M U MM D E V E.. N E R E MM L A V E MM N E MM T I MMMMMM E M P L I R MM L A MMM R T L MMM M O I MMM D E R MM I N EMM I OMM T A S MM S U MM A R E MMMMMMM U N A N T I E S a E a E MMMMMMMMMM B A G A T E L L E S MM I S B Aa Ua MM E L EMM E S MM O C• S A R nanan E C O L E MMM V A N a O MMMMMM L A E R T E L MannA D U L E MM I S MM I I a O MMMMMMM P R E T E R A MMMMMM T E F L O N 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 les lire, ne l’oublions pas, au sein duquel il y a tout de même des figures, des ténors en matière juridiquejudiciaire, ou alors au bénéfice du doute, c’est encore plus grave. Et là, il faut les envoyer étudier, suivre des cours juridiques du soir, ou tout au moins à la lecture des Codes régissant nos lois avant d’amender un texte ou déposer une proposition de loi, sinon comment allonsnous continuer à leur faire confiance, il faudrait à la limite un contrôle en amont. Heureusement qu’on a aujourd’hui la Q.P.C. (Question Prioritaire de Constitutionnalité) qui sert à ne pas être jugé par des lois votées de la sorte. En tout cas, lapsus révélateur d’une partie des mentalités qui siègent au Sénat, pour lesquelles un crime punit de 10 ans et un délit avec des conditions aggravantes puni par 5 ans de prison sont moins graves qu’une évasion fiscale et/ou fraude fiscale. En tout cas, beaucoup moins grave si celui qui est à l’origine est un syndicaliste. Mais que voulez-vous, ces « pauvres syndicalistes » qui se battent contre les « riches » patrons, il faut leur pardonner de ne pas avoir eu le courage de monter leur propre boîte ou de la reprendre en garantissant les banques avec leur bien personnel pour pouvoir avoir un découvert afin de régler les salaires et charges à la fin du mois (pour ceux qui y arrivent) puis de travailler 60 heures par semaines. Ou tout bonnement d’avoir fait des études poussées, nonobstant qu’on soit mieux l’hiver sous sa couette et ne pas se prendre la tête. Mais bon, pardonnons-leur maintenant qu’ils ont de la considération pour les petits patrons, même si ils ne savent toujours pas ce qu’est une entreprise, des charges et des obligations. Et je ne parle même pas de l'affaire Cahuzac... Page 75 Mots croisés Francis Dominguez Avocat à la Cour d’Appel de Paris www.avocat-dominguez-francis.fr 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ■■■■■■■■■■■■■■■ R A I S O N N A B L E M E N T nana■ nana R A C E E S S E S ■■■■■■■■■■■ A M O U R P R O P R E ■ O annum N I O L E S ana a an nana B A N S a a an E N maman nanan O L E U M D A L R S A D U A T T A B L E gang E T A L ■■■■■■■■■■ G A S P I L L A G E gang T R I C nana■■ Z E T E T E ■■ S E ■■■■■■■■■■ E M M E R D E U S E ■ V ■■■■■■■■■ I P S O F A C T O O■■ N I■ ■ I ■ N magna■ O D O R A T ■■■ D O S ■■■■■■■■■ A C A R I A T R E nana U R N E ■■■■■■■■■■ H I E R A R C H I E ■■■ T E A ■■■ S E N ■■■ S E C ■■ E R ■■■■■■■■■ C E R E M O N I E ■■■ S I R ■■■ R I T ■■■ I C E ■nana■■ E L E C T R O ■■■■■■ E S S A I M O■■■ U N ■■ S T ■■■ L E A ■■ E L 12 13■■■■■■■■■■■ S I M I L I T U D E S gang U P E T ■ L ■I 14■■■ O N E nana I Q U E nana■ S A C R E nana■ I S O L E 15■■ P G ■■■ P E U ■■ R A ■■■■■■■ R E P R I N T ■■ E N 16ana E R E nana ana N E Z ana L A D an I P nanan G A L O N 17 O V I N aniii■annA T T R I S T E S gnangnan an T I a E 18 M O I N E R I E E N ■■■■■■■ U T I L I T E 19nana A ■■ ■ gnangnan nana■■ gang nana■ M E N U N E T E N D U M O R T E 20 L R E P A S S E E B E E S gang N E E S 4 73-74 Mots fléchés
JOUR DE FRANCE Nicoletta Mamy Blue est de retour La célèbre chanteuse de Mamy Blue ou de Il est mort le soleil, repérée en 1966 par Eddie Barclay, effectue un spectaculaire retour en scène. Après des années dédiées au Gospel, Nicoletta revient à la variété avec un album pop-rock décoiffant en complicité avec Joey Starr : « C'est mon Rimbaud et mon Rambo » (sic) 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 1Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 2-3Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 4-5Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 6-7Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 8-9Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 10-11Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 12-13Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 14-15Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 16-17Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 18-19Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 20-21Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 22-23Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 24-25Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 26-27Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 28-29Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 30-31Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 32-33Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 34-35Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 36-37Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 38-39Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 40-41Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 42-43Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 44-45Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 46-47Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 48-49Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 50-51Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 52-53Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 54-55Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 56-57Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 58-59Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 60-61Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 62-63Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 64-65Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 66-67Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 68-69Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 70-71Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 72-73Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 74-75Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 76-77Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 78-79Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 80-81Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 82-83Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 84-85Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 86-87Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 88-89Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 90-91Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 92-93Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 94-95Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 96-97Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 98-99Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 100