Jour de France n°26 mai 2013
Jour de France n°26 mai 2013
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°26 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 54,2 Mo

  • Dans ce numéro : Daniela Lumbroso, la secrète.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Jour de France : pouvez vous nous parler de votre parcours ? vous avez joué dans de très nombreux téléfilms et séries… Delphine serina : Comme de nombreux comédiens, je viens du théâtre, j’ai fait l’école de la rue Blanche. J’ai eu la chance d’être repérée par Canal + à l’occasion d’un concours pour de jeunes acteurs. Nous étions dix heureux élus dont Marion Cotillard, Michael Cohen… Et cela m’a tout de suite dirigé vers la télévision et le cinéma, j’ai joué de nombreux rôles, puis j’ai joué pendant cinq ans dans la série Avocats et associés ; c’est ainsi que le public a pu me découvrir. J’ai joué beaucoup de rôles, toujours de composition. Mais à un moment, j’ai eu envie de passer de l’autre côté, j’ai réalisé un court métrage et j’ai suivi des cours à la FEMIS pour suivre un atelier de scénario. Je me suis mise très sérieusement à l’écriture et c’est à ce moment là qu’est née l’association avec le réalisateur Franck Buchter, nous avons décidé d’écrire ensemble et c’est là que le projet Mon île à moi a commencé à naître. vous vous êtes donc inspirée de votre propre expérience pour mon île à moi ? Oui, Franck Buchter qui est aussi musicien a commencé à composer des chansons sur le thème des artistes qui partent sur les routes alors que tout le monde leur dit qu’ils n’ont plus l’âge de rêver. Nous sommes partis sur cette idée de saltimbanques avec le ton de la comédie, à l’image de ce que vivent les gens actuellement. Partout on entend dire que c’est la crise, mais ce que l’on constate c’est surtout que les gens ont du mal à rêver, à se dire qu’il est possible de créer quelque chose, de se serrer les coudes et d’avancer. l’hiver dernier, vous étiez à l’affiche de la chartreuse de Parme, qui a eu un prix aux lauriers de la presse et de la télévision, avez été touchée par cette reconnaissance ? D.S. : Oui, beaucoup, j’ai souvent travaillé pour France Télévision et avec la Chartreuse de Parm, on retrouve le côté service public : adapter un grande œuvre de la littérature et la mettre à la disposition du public. Ils s’en sont donnés les moyens car le résultat est absolument magnifique. Tout a été tourné en décors naturels, c’est une coproduction italienne. vous avez joué dans la série Famille d’accueil où vous partagiez l’affiche avec ginette garcin, avez vous été touchée par sa disparition, qu’aviez vous appris à ses côtés ? c’était une actrice de l’ancienne école, l’échange devait être passionnant, non ? Ginette chantait aussi, elle venait du cabaret, elle a vraiment eu une carrière incroyable. C’est vrai que parfois dans les loges elle entonnait de vieilles chansons des années 1940 et 50, des chansons populaires bien ancrées dans la mémoire française. Et ce style musical traînait un peu dans ma tête. Au moment où il fallut que je monte sur scène pour chanter les chansons écrites pour Mon île à moi, j’ai eu une pensée très forte pour elle. vous chantez depuis longtemps ou vous ne faites que cela dans le cadre de mon île à moi ? C’est vraiment pour le projet, je n’avais jamais chanté en 48 PROMEssE delphine sérina faiT parTie de ces acTeurs donT on connaÎT le visage mais donT on a du mal à dire le nom. en effeT, ceTTe brune aux yeux clairs a Joué dans de nombreuses séries eT Téléfilms Tels que DiAne Femme Flic, AVocAts et Associés, FAmille D’AccUeil, JoséPHine AnGe GArDien… auJourd’hui, elle s’aTTaque au cinéma à Travers mon Île À moi, un film donT elle esT la co-scénarisTe eT oÙ elle inTerprèTe mary, la chanTeuse du groupe mary nelson. ce film esT basé sur la vie d’arTisTe eT c’esT aussi sur scène que l’on peuT reTrouver delphine, qui éTaiT en concerT ce 23 mars dernier au peTiT bain. créanT une vériTable inTeracTion avec le public, mon Île à moi se découvrira d’abord sur scène comme si ce groupe de ficTion prenaiT vie sous vos yeux. renconTre avec ceTTe acTrice pleine de panache pour qui chanTer n’esT pas une seconde naTure, mais un rôle. un rôle faiT sur mesure qu’elle inTerprèTe avec professionnalisme eT dévoTion. public avant. J’ai commencé à écrire le scénario et il y a eu ce personnage de chanteuse que l’on a écrit pour moi, cela était l’occasion d’accéder à un rôle que l’on ne vient pas me proposer spontanément, c’est vraiment du sur mesure. Nous n’avions pas prévu de faire de concerts avant le tournage et puis nous avons eu l’opportunité de participer à des soirées et là je me suis dit qu’il fallait profiter de cette occasion pour voir ce que cela donnait et finalement, cela nous a rattrapé et nous nous sommes dit qu’il serait peut être intéressant de faire un film d’une nouvelle façon : passer par le biais de la scène, créer un vrai contact avec le public. Cela nous a donné l’occasion de rencontrer des professionnels qui au lieu de lire un scénario dans leur bureau se retrouvaient directement au cœur du film, dans son ambiance. donc, maintenant vous considérez vous comme un chanteuse ou comme un actrice ? Lorsque je me suis retrouvée pour la première fois sur scène, j’avais peur de ne pas bien chanter et ce qui m’a sauvé, c’est que je me suis rattachée à mon expérience de théâtre et comme il s’agit de chansons à texte, il y a matière à jouer. C’est comme des petites scènes de théâtre. Je me suis appliquée à soigner mon interprétation, à travailler mon rôle et du coup l’idée est venue de faire ce concert. Quand je suis sur scène, je suis le personnage du film. Ce n’est pas une actrice qui fait un disque, c’est le personnage du film que l’on voit sur scène, cela met tout de suite le public dans l’ambiance. C’était plus légitime d’aborder cela comme ça pour moi. propos recueillis par matthieu maury Delphine Serina La petite actrice qui monte !
JOUR DE FRANCE Jusqu’où ira-t-elle ? Bimbo Nabila Ses formes galbées affolent la planète média. Après son apparition très suggestive dans l’émission Les Anges de la Téléréalité sur NRJ12, l’électrique bimbo francosuisse déchaîne nos confrères de la presse écrite. Couv de VSD et de Libération, Nabilla s’est-elle fait refaire les fesses ? C’est la seule question qui semble intéresser les journalistes. PHÉNOMÈNE 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 1Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 2-3Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 4-5Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 6-7Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 8-9Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 10-11Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 12-13Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 14-15Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 16-17Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 18-19Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 20-21Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 22-23Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 24-25Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 26-27Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 28-29Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 30-31Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 32-33Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 34-35Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 36-37Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 38-39Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 40-41Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 42-43Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 44-45Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 46-47Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 48-49Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 50-51Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 52-53Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 54-55Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 56-57Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 58-59Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 60-61Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 62-63Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 64-65Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 66-67Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 68-69Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 70-71Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 72-73Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 74-75Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 76-77Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 78-79Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 80-81Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 82-83Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 84-85Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 86-87Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 88-89Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 90-91Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 92-93Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 94-95Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 96-97Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 98-99Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 100