Jour de France n°26 mai 2013
Jour de France n°26 mai 2013
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°26 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 54,2 Mo

  • Dans ce numéro : Daniela Lumbroso, la secrète.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
C’est le tout jeune mouvement des radios libres qui va le remettre en selle en diffusant ses nouvelles chansons. Il sort enfin son premier album en 1983 « Mon cœur te dit je t’aime ». Les fans sont à nouveau bel et bien là et achètent : 300 000 ventes peuvent mettre du baume au cœur du chanteur. Ce succès lui permet de décrocher son premier Olympia à l’âge de 34 ans, qui affiche complet. Ce sera le début d’une longue histoire d’amour entre cette scène et le chanteur. Il recommence une seconde fois à l’occasion de l’un de ses plus grands hits « Je t’aime à l’italienne », puis une troisième fois, quatrième, cinquième… En 1992, il remplit même la salle pendant un mois entier ! Sa carrière devient internationale avec une grande tournée en Amérique du Nord. Comme de nombreux chanteurs, il finit par créer sa propre maison de production, MBM. Avec les années 2000, 34 De Frédéric François à Christophe Maé, d Frédéric François la carrière de Frédéric François, si elle n’est plus au premier plan des écrans fran- çais, continue avec des tournées en pays francophones. Ses prestations à l’Olympia se renouvellent avec toujours autant de ferveur de la part du public. Il se dévoile un peu plus avec la publication de trois livres personnels : « Ma vie », « Autobiographie d’un Sicilien » et « Une vie d’amour », sans oublier un livre de photos signées Patrick Carpenier. Un vrai chef de famille à l’italienne Tino Rossi C’est en 1970 que Francesco rencontre Monique Christophe Maé Christophe Vercauteren, elle aussi fille de mineur. Toujours à ses côtés, il crée avec elle une famille comme il en rêve. Frédéric François n’a jamais fait mystère de sa vie privée, bien au contraire, il parle facilement de sa femme et de ses enfants. A la naissance de leur premier enfant, Gloria en 1971, il chante « I love you, je t’aime », son premier succès. Vincent quant à lui nait en 1972, au vrai démarrage de sa carrière. Anthony naît en 1976 en pleine gloire. La petite dernière Victoria voit le jour en 1990, alors qu’il est sur scène à l’Olympia. Une scène intimement liée à sa vie, puisqu’il dédie sa huitième prestation à sa mère décédée en 1997, dix ans après son père. Cette disparition lui donnera envie de revenir à ses racines. Il sort un album de grands succès italiens et se produit alors dans son village natal.
ans la veine des crooners bien de chez nous Gérard Lenormand Ce côté ouvert sur sa vie privée le rend extrêmement proche de son public mais a aussi alimenté les critiques de ceux qui restaient insensibles à son charme. Il est parfois difficile de faire preuve de gentillesse, d’une certaine naïveté, d’afficher un sourire permanent, sans que cela n’agace une petite frange de la société. Le bonheur affiché est parfois énervant. Le fait que les chansons soient aussi de belles ritournelles sentimentales sans autre ambition que de faire rêver sur des airs entraînants et latins est aussi vu de haut par certains. On le sait, en France, la popularité dans le vrai sens du terme est parfois difficile à porter. Mais Frédéric François n’a pas ce genre de faux complexe et si le fait d’être parfois snobé par la presse a pu le toucher, il ne l’a pas montré. Au contraire, lorsqu’on lui demande la clé de la longévité de sa carrière, il dit clairement « la sincérité, …je suis un peu à contre-courant, mais les gens m’aiment comme ça… je fais partie de la famille ». Aujourd’hui, après être devenu père à 21 ans, notre homme est aussi un jeune grand-père. Six petits-enfants sont venus agrandir la famille de ce chef de clan à la sicilienne, dans le bon sens du terme. Des épreuves aussi… Au-delà des deuils appartenant à toute vie, on peut dire que la première épreuve qui l’a affectée a été sa première baisse de popularité à la fin des années Joe Dassin 70. Il avoue d’ailleurs à ce propos : « Je croyais que j’étais chanteur à vie. Tout le monde m’a laissé tomber… Je l’ai très mal vécu ». C’est ensuite sa santé qui laisse à désirer. Fin 2008, il est hospitalisé à deux reprises pour des prises de cortisones excessives afin de pouvoir continuer à chanter suite à des angines. Les médecins lui demandent d’arrêter temporairement sa carrière afin de se reposer. Ce qu’il fait pendant un an. Avant de repartir de plus belle. Notre homme n’a pas tant changé, toujours le grand sourire aux dents blanches, le brushing de sa jeunesse et un visage qui ne trahit pas les années. Il est resté fidèle à sa Belgique, à deux heures de Paris et habite toujours en famille près de Liège à Wanze. Toujours passionné par Marilyn Monroe ou Frank Sinatra, il aime aussi le sport en particulier le tennis. Il ne cesse d’avoir de nouveaux projets, peut-être cela est-il le vrai secret de sa jeunesse avec la protection affective de sa famille… Un nouveau disque en 2010, une nouvelle prestation sur sa scène fétiche de l’Olympia en mars 2012 lui permet de recevoir ses amis Liane Foly et Roberto Alagna. Toujours bronzé et souriant, Fredo continue sur sa lancée. Ainsi, le 8 avril 2013 apparaît son « Nouvel Album » et il repart en tournée en France avec des dates en juin 2013, le mois de son anniversaire (il est né le 3 juin 1950). Son concert prévu à Barcelone du 5 novembre prochain affiche déjà complet, avant de retrouver sa scène préférée, l’Olympia, du 28 février au 2 mars 2014. Bref, la retraite n’est pas encore au rendez-vous pour notre fringant crooner en route pour ses 50 ans de carrière ! Un chanteur emblématique de cette belle génération de crooners à la française qui nous ont fait rêver et aimer au son de belles chansons romantiques aux paroles suaves de Tino Rossi à Jean Sablon, de Jean-François Mickaël à Charles Trenet, sans même parler de Maurice Chevalier pour les plus anciens... On en redemande ! n A.F. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 1Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 2-3Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 4-5Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 6-7Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 8-9Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 10-11Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 12-13Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 14-15Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 16-17Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 18-19Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 20-21Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 22-23Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 24-25Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 26-27Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 28-29Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 30-31Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 32-33Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 34-35Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 36-37Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 38-39Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 40-41Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 42-43Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 44-45Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 46-47Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 48-49Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 50-51Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 52-53Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 54-55Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 56-57Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 58-59Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 60-61Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 62-63Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 64-65Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 66-67Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 68-69Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 70-71Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 72-73Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 74-75Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 76-77Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 78-79Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 80-81Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 82-83Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 84-85Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 86-87Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 88-89Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 90-91Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 92-93Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 94-95Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 96-97Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 98-99Jour de France numéro 26 mai 2013 Page 100