Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
n ingénieur de l'Ecole Centrale, U M. Léger, Vient de faire sous les auspices du prince de Monaco, d'intéressantes expériences de navigation aérienne, avec appareil plus lourd que l'air. Cet appareil procède, à la fois, de l'hélicoptère proprement dit et de l'aéroplane. Les mêmes hélices servent à l'enlever, à le maintenir en l'air et à le faire avancer horizontalement. A cet effet, leur axe est Vertical pour les mouvements de montée et de descente ; il de- Vient oblique pour les mouvements de translation. Dans les expériences qui ont été faites à Monaco, on s'est servi d'un modèle moitié plus petit que celui qui doit être capable d'enlever une personne. L'appareil définitif, actuellement en construction et qui devra être expérimenté au commencement de l'année prochaine, aura des hélices de 1 2m. 5o de diamètre actionnées par un moteur de oo chevaux. L'inventeur compte enlever facilement avec cet appareil un voyageur et la provision d'essence nécessaire à une marche de 5 à 6 heures. U N L'HÉLICOPTÈRE LÉGER n ingénieur de l'Ecole Centrale, M. Léger, Vient de faire sous les auspices du prince de Monaco, d'intéressantes expériences de navigation aérienne, avec appareil plu. lourd que l'air. Cet appareil procède, à la fois, de l'hélicoptère proprement dit et de l'aéroplane. Les mêmes hélices sentent à l'enlever, à le maintenir en l'air et à le faire avancer horizontalement. A cet effet, leur axe est vertical pour les mouvements de montée et de descente ; il devient oblique pour les mouvements de translation. Dans les expériences qui ont été faites à Monaco, on s'est servi d'un modèle moitié plus petit que celui qui doit être capable d'enlever une personne. L'appareil définitif, actuellement en construction et qui devra être expérimenté au commencement de l'année prochaine, aura des hélices de 12m. 5o de diamètre actionnées par un moteur de 100 chevaux. L'inventeur compte enlever facilement avec cet appareil un Voyageur et la provision d'essence nécessaire à une marche de 5 à 6 heures. LA PLUS GROSSE PERLE CONNUE LA PLUS GROSSE PERLE CONNUE ous donnons ici la photographie grandeur naturelle, (le la plus grosse perle connue. Elle était exposée dernièrement dans la Vitrine d'un joaillier. 1.E ZÈBRE DANS LA CAVALERIE ALLEMANDE e zèbre, qui est un animal très L répandu dans toute l'Afrique australe et méridionale, passe pour être très facile à domestiquer. N ous donnons ici la photographie grandeur naturelle, de la plus grosse perle connue. Elle était exposée dernièrement dans la Vitrine d'un joaillier. LE ZÈBRE DANS LA CAVALERIE ALLEMANDE e zèbre, qui est un animal très L répandu dans toute l'Afrique australe et méridionale, passe pour être très facile à domestiquer. Dimension exacte de la plus grosse perle connue. Dimension exacte de la plus grosse perle connue. de leur campagne contre les lierreros sont parvenus à dresser un certain nombre de ces animaux et ils s'en sentent au lieu de chevaux. Plusieurs détachements de caValiers sont maintenant montés à dos de zèbre et rendent de réels services dans la lutte contre les indigènes. Science 6'Nature Je Décembre 1905 Cependant les Allemands au cours de leur campagne contre les Herreros sont parvenus à dresser un certain nombre de ces animaux et ils s'en servent au lieu de chevaux. Plusieurs détachements de cavaliers sont maintenant montés à dos de zèbre et rendent de réels services clans la lutte contre les indigènes. LA RÉHABILITATION DU MARSOUIN (Nn sait quelle chasse terrible on fait, depuis quelques années, dans nos eaux territoriales, à la joyeuse espèce de n dauphin » nommée e marsouin » en France et e porpoise » en Angleterre. On le harponne, on le fusille, les torpilleurs lui lancent des coups de dynamite. C'est que le marsouin est accusé d'avoir abusé des bancs migrateurs de sardines, de les avoir détournés de leur marche normale, et LA RÉHABILITATION DU MARSOUIN sait quelle chasse terrible on O n fait, depuis quelques années, dans nos eaux territoriales, à la joyeuse espèce de « dauphin » nommée « marsouin » en France et « porpoise » en Angleterre. On le harponne, on le fusille, les torpilleurs lui lancent des coups de dynamite. C'est que le marsouin est accusé d'avoir abusé des bancs migrateurs de sardines, de les avoir détournés de leur marche normale, et Un appareil pour s'enle9er dans l'air. cela au grand détriment des pêcheurs bretons. Mais qui n'entend qu'une cloche, comme dit le proverbe, n'entend qu'un son. Voici que le marsouin a trouvé un défenseur compétent et convaincu en la personne de M. de Seilhac au dernier congrès pour l'aVancernent des sciences qui s'est tenu. à Cherbourg. Sur la côte basque, qui est, elle aussi, peuplée de pêcheurs connaissant bien leur métier, lesdits pêcheurs considèrent le marsouin comme un précieux auxiliaire. Il leur sert de a rabatteur » ; c'est une façon de a chien de chasse marin » qui rabat et pousse les troupeaux de sardines et d'anchois sur les filets, tout comme le chien de chasse terrestre rabat le gibier Vers le fusil du chasseur. Aussi les armateurs et pêcheurs de Saint-Jean-de-Luz et de la région demandent-ils un règlement contre la destruction du marsouin. Un appareil pour s'enleeer dans l'air. cela au grand détriment des pêcheurs bretons. Mais qui n'entend qu'une cloche, comme dit le proverbe, n'entend qu'un son. Voici que le marsouin a trouvé un défenseur compétent et convaincu en la personne de M. de Seilhac au dernier congrès pour l'avancement des sciences qui s'est tenu- à Cherbourg. Sur la côte basque, qui est, elle aussi, peuplée de pêcheurs connaissant bien leur métier, lesdits pêcheurs considèrent le marsouin comme un précieux auxiliaire. Il leur sert de « rabatteur » ; c'est une façon de a chien de chasse marin » qui rabat et pousse les troupeaux de sardines et d'anchois sur les filets, tout comme le chien de chasse terrestre rabat le gibier Vers le fusil du chasseur. Aussi les armateurs et pêcheurs de Saint-lean-deLuz et de la région demandent-ils un règlement contre la destruction du marsouin. 716 716 Un oiseau-mouche à moitié de sa grandeur naturelle. Voilà donc les dauphin n honni par les uns, louangé par les autres. Son instinct lui conseillera-t-il de fuir les côtes de Bretagne et d'aller demander l'hospitalité aux Basques. Il mettrait ainsi tout le monde d'accord. UN OISEAU MOUCHE 11 est excessivement difficile de conserver ViVant ce délicieux petit être. Celui que représente notre photographie et qui a été capturé dans l'Amérique Centrale se trouve actuellement en Angleterre. Il ne mesure que dix centimètres depuis le bout de la queue jusqu'à la naissance du bec. Il est vert à reflets dorés, avec une gorge carminée tachetée de noir. Un oiseau-mouche à moitié de sa grandeur naturelle. Voilà donc le « dauphin » honni par les uns, louangé par les autres. Son instinct lui conseillera-t-il de fuir les côtes de Bretagne et d'aller demander l'hospitalité aux Basques. Il mettrait ainsi tout le monde d'accord. UN OISEAU MOUCHE 1 est excessivement difficile de conserver vivant ce délicieux petit être. Celui que représente notre photographie et qui a été capturé dans l'Amérique Centrale se trouve actuellement en Angleterre. Il ne mesure que dix centimètres depuis le bout de la queue jusqu'à la naissance du bec. Il est vert à reflets dorés, avec une gorge carminée tachetée de noir. LE PRIX NOBEL pour la 5'fois, l'Académie Suédoise a distribué le Io à Stockholm les prix Nobel. En ce qui concerne la science, les troix prix ont été répartis comme suit  : Médecine, M. le professeur Robert Koch, pour ses travaux et ses découvertes concernant la tuberculose. Physique, M. le professeur Lenard, de Kiel, pour ses travaux sur les rayons cathodiques. Chimie, M. le professeur Von Baeyer, de Munich, pour ses recherches sur l'indigo et le triphenylméthane. UNE FORÊT D'ARBRES NAINS n explorateur allemand Vient U de découvrir sur la côte sudouest de l'Afrique une forêt d'arbres nains qui mesurent im5o de circonférence, mais dont la hauteur ne dépasse pas 3o ou 40 centimètres. U LE PRf l'NOBEL our la 5'fois, l'Académie Suédoise a distribué le 1 0 à Stock- P holm les prix Nobel. En ce qui concerne la science, les troix prix ont été répartis comme suit  : Médecine, M. le professeur Robert Koch, pour ses travaux et ses découvertes concernant la tuberculose. Physique, N le professeur Lenard, de Kiel, pour ses travaux sur les rayons cathodiques. Chimie, M. le professeur Von Baeyer, de Munich, pour ses recherches sur l'indigo et le triphenylméthane. UNE FORÊT D'ARBRES NAINS n explorateur allemand Vient de découvrir sur la côte sudouest de l'Afrique une forêt d'arbres nains qui mesurent i m5o de circonférence, mais dont la hauteur ne dépasse pas 3o ou 4o centimètres.
5 TrirrTnl. y I ; 7iTT'T Nntlu tIMIljuwuuuumniu Tous les Sports opprr No G 1- ÎUeÀ -:*eleXl , r3ei  : LE DÎNER DES CIIASSEURS SOUS LA TENTE ♦.a, _.._,e-. Un vrai repas de cowboys. — Une assiette est remplie de ces biscuits qui, dans le Far-West, re ; i i'. p ; " ce,e i is i le pain. — A remarquer également les flacons de condiments variés et de sauces épicées, chers à tous les cowboys. Y.r,Jr.`.I.tf.i.. y'1A. MES CHASSESM{d:ii. 111.11111.111111111111111,rlum1mullruuuumunnumuuunnnnu.uuuuuunuunnmnnm> LE DINER DES CHASSEURS SOUS LA TENTE Un vrai repas de cowboys. — Une assiette est remplie de ces biscuits qui, dans le Far-West, remplacent le pain. — A remarquer également les flacons de condiments variés et de sauces épicées, chers à tous les cowboy's. P512'—.7,-L-42-0-ci-e't-e I. Une Chasse à l'Ours dans le Colorado MES CHASSES.., N'3 Nos lecteurs nous sauront gré de leur présenter la primeur des plus récentes et des plus sensationnelles aventures de chasse du Président Roosevelt qui a le PaT plus contribué, par la/e € 3-19eer— théorie et la pratique, à répandre I. dans la société moderne l'idée d'énergie et qui a bien Une Chasse à l'Ours dans le Colorado voulu écrire spécialement pour eux ces récits. Les clichés ont été pris par M. Roosevelt et ses compagnons. Nos lecteurs nous sauront gré de leur présenter la E 15 avril dernier, nous partions de primeur des plus chiens. récentes L'un et et des l'autre plus avaient sensationnelles amené leurs Newcastle (Colorado) avec l'intention bien arrêtée d'abattre quelques chiens de grande taille et de quatre terriers aventures de chasse meutes. du Président Elles se composaient Roosevelt de vingt-six qui a le plus contribué, par la théorie et la pratique, à répandre ours. J'avais pour compagnons dans la société moderne de demi-sang ; l'idée cette d'énergie dernière et race qui est a bien plus Philip B. Stewart, de Colorado voulu écrire spécialement propre à harceler pour les eux ours ces qu'à récits. les forcer. Les Springs, et le Dr Alexander Lambert, de New-York. nier, des muletiers et des aides. Pour ma part, clichés ont été pris par Notre M. caravane Roosevelt comptait et ses en compagnons. outre un cuisi- E 15 Au avril nombre dernier, nos nous guides partions et rabatteurs se trouvaient Newcastle John (Colorado) Goff et avec Jack Borah, l'inten- modèle, meutes. type Elles militaire se composaient ; c'est une de arme vingt-six sûre, de je chiens. m'étais L'un muni et l'autre d'un springfield avaient amené nouveau leurs experts en tion l'art bien de chasser arrêtée d'abattre l'ours avec quelques des à chiens longue de portée, grande la taille meilleure et de carabine quatre terriers qu'on ours. J'avais pour compagnons de demi-sang ; cette dernière race est plus Philip B. Stewart, de Colorado 717 propre à harceler les ours qu'à les forcer. Springs, et le Dr Alexander Lambert, de New-York. nier, des muletiers et des aides. Pour ma part, Notre caravane comptait en outre un cuisi- Au nombre de nos guides et rabatteurs se trouvaient John Goff et Jack Borah, modèle, type militaire ; c'est une arme sûre, je m'étais muni d'un springfield nouveau experts en l'art de chasser l'ours avec des à longue portée, la meilleure carabine qu'on 7I7 Uâ U.3 a US Jd



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204