Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
GRANDS FAITS Décembre 1905 LE NOUVEAU CABINET ANGLAIS e 4 décembre, M. Balfour, chef L du cabinet britannique, a remis sa démission entre les mains du roi, et sir Henry Campbell Bannermanna formé le nouveau cabinet. Le parti libéral a pris le pouvoir à la place LE du NOUVEAU parti conservateur CABINET ou unionniste. ANGLAIS Deux questions importante di. Visent e 4 décembre, actuellement M. les Balfour, deux chef partis. L Les du cabinet libéraux britannique, Veulent maintenir a remis l'Angleterre sa démission dans entre la les tradition mains du du libre roi, et échange, sir Henry tandis Campbell que les Bannermanu a formé le nouveau cabinet. conservateurs, entraînés par M. Chamberlain, sont devenus partisans d'un Le parti libéral a pris le pouvoir à la place du parti conservateur ou régime de droits protecteurs. unionniste. Même divergence de vues sur Deut questions importante divisent actuellement la question irlandaise. Les libéraux, depuis M. Gladstone, les réclament deu- partis. Les pour l'Irlande libéraue le veulent e nome maintenir rule l'Angleterre dans la tradition du c'est-à-dire l'autonomie, le droit libre échange, tandis que les conservateurs, pour le pays d'avoir un Parlement et de s'administrer entraînés lui-même. par M. Chainberlain, sont Au contraire, les devenus conserVuteurs partisans affirment d'un régime que de « l'unions droits protecteurs. de l'Irlande aVec l'Angleterre Même divergence doit être de maintenue vues sur plus la question étroite que irlandaise. iamais,c'est Les pour libéraue, cela qu'ils depuis ont M. reçu Gladstone le nom d'unionnistes., réclament pour Mais l'Irlande la question le a qui nome prime rule tout » en c'est-à-dire ce moment, l'autonomie c'est la question, le droit fiscale. pour le pays C'est d'avoir seulement un Parlement le ministère et de du s'administrer libre échange lui-même. qui sera soumis Au contraire, au corps les électoral. couserv.,teurs affirment Sir Henry que « l'union » Campbell de Bannermanu, l'Irlande avec qui l'Angleterre est âgé de doit soixante-neuf être maintenue ans, était plus étroite depuis que 1399 jamais,c'est le chef de pour l'opposition libérale. Il avait succédé cela qu'ils ont reçu le none d'unionnistes. Mais la question qui prime tout dans cz rôle à lord Roseber. en ce moment, c'est la question fiscale. C'est seulement le ministère du libre échange qui sera soumis au corps électoral. Sir Henry Campbell Bannermann, qui est âgé de soif ante-neuf ans, était depuis i 899 le chef de l'opposition libérale. Il avait succédé cl.lils ça rôle à lord Roseber". Join Burns, chef au parti ouvrier imglais, fait parhe du Cabinet. GRANDS FAITS ig Décembre 1905 -.-s-..M. Balfour (d droite) *flant de remettre sa démission au roi (4 déc.).t.e cabinet formé par lui, comprend dix-neuf ministres, plus un Asqullb le nouveau ministre des Finances. certain nombre de sous-secrétaires d'Etat. Les principaux portefeuilles a Sir Henry Campbell BannermannPrésident du Cabinet libéral anglais. ont été confiés  : celui des Affaires étrangères à sir Edn)ard Grey, qui est âgé de quarante-trois ans ; celui de la Guerre à M. Haldane, un philosophe qui s'est beaucoup occupé des questions militaires ; celui de la Marine à lord T‘Veedmouth, celui de l'Intérieur à M. Herbert Gladstone, fils du célèbre homme ont été confiés  : celui des Affaires d'État ; celui des Finances à M. étrangères à sir Ed`vard Grey, qui Asquith. Enfin, M. lohn Burns, le représentant est âgé de quarante-trois du parti ouvrier ans ; celu anglais, a reçu le portefeuille i de la Guerre à M. Haldane, un du philosophe qui s'est beaucoup occupé « local goVernment board », qui est une sorte des questions de ministère militaires à côté ; celui du ministère de la Marine de l'Intérieur. à lord T\veedmoulll, celui Pour de savoir l'Intérieur quelle à sera M. Herbert la politique Gladstone, extérieure fils du du cé:èbre cabinet homme libéral ; il d'État ; suffit.de celui rappeler des Finances le texte même à M. des Asquith. paroles Enfin, que M. sir J EdWard olin Burns, Grey le prononçait représentant le du zo parti octobre ouvrier dernier aic-glais On, a fait reçu circuler, le portefeuille disait-il, du le bruit « local qu'un government changement board s de, qui gouvernement est une sorte de annoncerait ministère un à changement côté du iiiiiistère dans de notre l'Intérieur. politique extérieure. Pour Il savoir n'y a rien quelle de sera fondé la dans politique affirmation.ei térieure du cabinet libéral ; cette il suffit,de « Il y a trois rappeler points le tette cardinaux même dans des paroles la politique que anglaise. sir Ed\vard Ce sont Grey prononçait le 20 octobre dernier  : 1. l'amitié avec les États-Unis ; 2.. l'alliance u On fait aVec circuler, le lapon disait-il, ; 3" l'accord le avec bruit la qu'un France. changement Il n'y a aucun de gouvernement de de ces points ailnnoilcerait que le partiuii changement clans Voir changer. notre po:itique o eNté- libéral désire rieure. Il n'y a rion de fondé dans cette affirmation. LA SÉPARATION DES a Il"ÉGLISES a trois points ET DE cardinaux L'ÉTAT dans la politique anglaise. Ce sont  : 1. e l'amitié 6 décembre, avec les le Etats-Unis Sénat a voté ; l'alliance L par 179 avec contre le Japon 102, ; 3" et l'accord sans y avec apporter la France. aucune Il modification, n'y a aucun de la loi de précédemment ces points (lue adoptée le parti libéral par la désire voir changer. n Sir EdWard Gro), le nouveau ministre des Jfffaires Étrangères (s) L'ensemble des "memento" publiés dans chacune de nos rubriques constitue, en Mene temps qu'un aperçu vivant cf complet des événements du mois précédent, une sorte d'encyclopédie permanente qui sera le plus bel ornement de ta bibliothèque. On aura, par la suite, mille occasions de s'y re ? crter. — n'est pas un journal et c'est mieux qu'un livre., 7.1o.)nBurns..bef tlri parti vuVri  : r cr:1gl.7is, fait partie du Cabinet. a 684 i _bb !. Balfour (d droite) Conant de remettre sa démission au roi (.l déc.). tae cabinet formé par lui, comprend die-neuf ministres, plus un JY., fI.SClII itJlc'rlvlleearlministre des Finances. certain nombre de sous-secrétaires d'b:tat. Les priiicipaue portefeuilles Sir Henry Campbell Bannermannprésidait clic Cabinet libéral anglais. 1,A SÉPARATION DES ÉGLISES ET DE L'ÉTAT e 6 décembre, le Sénat a voté L par 179 contre 102, et sans y apporter aucune modification, la loi p ; 'écédemmcnt adoptée par  : a.. lNCw4,`fiW `,:'a `t`9 Sir 1:cMarcl Grey, le nor/Veau ministre des, Affaires Etrangères. (1) L'ensemble des "" memento " publiés dans chacune de nos rubriques constitue, en mé.one temps qu'un aperçu vivant et complet des événements du mois précédent, une sorte d rencyclopédie permanente qui sera le plus bel ornement dei.s bibliothèque. On aura, par la suite, mille occasions de s'y reporter. Cc n'est pas un journal et c'est mieux qu'un livre. 684
tion des Eglises et de l'Etat. La nouvelle loi contient 44 articles. L'article II déclare que la République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. Les édifices servant à l'exercice public du culte sont laissés gratuitement à la disposition des établissements Chambre publics et qui établit du culte, la puis Séparation des Eglises des associations qui les et de remplaceront. l'Etat. Ce La sont nouvelle ces mêmes loi contient associations 44 articles. L'article auxquelles seront II transférés déclare que les la biens République mobiliers ne reconnaît, et immobiliers ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. appartenant aux fabriques. Les édifices servant à l'exercice Des pensions seront servies par public du culte sont laissés gratuitement à la l'Etat aux ministres du culte, dans certaines conditions disposition d'âge des établissements et de durée de publics fonctions du culte, ecclésiastitiques. puis des associations qui les remplaceront. Ce sont ces mêmes MANIFESTATIONS associations auxquelles seront SOCIALISTES transférés EN les biens mobiliers et immobiliers AUTRICHE appartenant aux fabriques. es événements de Russie ont eu Des pensions seront servies par L leur contre-coup sur la situation l'Etat aux ministres du culte, dans certaines politique conditions en Autriche, d'âge notamment en Bohème. et de durée de fonctions ecclésiastitiques. A Prague, des manifestations monstres ont MANIFESTATIONS eu lieu pendant le mois de décembre SOCIALISTES en faveur EN du suffrage universel et de AUTRICHE l'autonomie de la Bohème. Les socialistes parcoururent es événements les rues de en Russie agitant ont des eu drapeaux L leur contre-coup rouges et sur en la criant situation  : c. Vive politique la révolution en Autriche, russe ! notamment A bas le Tsar en 1 Bohême. Vive la grève générale ! » Des A Prague, groupes des portaient manifestations des bannières monstres sur leSquelles ont eu lieu étaient pendant dessinées des tètes de mort. Des chars le mois (le décembre en faveur du sur suffrage lesquels universel étaient et de placées l'autonomie des de la Bohême. Les socialistes parcoururent caricatures des membres du Parlement figuraient les rues dans en agitant le cortège. (les Des drapeaux conflits rouges sanglants et en eurent criant lieu  : avec « Vive le la public. révolution russe ! A bas le Tsar ! Vive la grève générale ! , > Des groupes portaient LES DISCOURS des bannières sur DU lesquelles PRINCE étaient DE BULOW dessillées e chancelier (les têtes de de mort. l'Empire Des chars aile- L sur mand, lesquels prince étaient de Bultro), placées a beaucoup caricatures parlé des pendant membres le mois du Par- de des lement figuraient clans le cortège. Des conflits sanglants eurent lieu avcc le public. LES DISCOURS DU PRINCE DE BU1.Ou) e chancelier de l'Empire allenrand, prince de BuloW, a beau- L coup parlé pendant le mois de L'lk de Milylène, occupée par l'Escadre internationale jusqu'au 17 décembre. L'lle de Jvlitylène, occupée par l'Escadre internationale jusqu'au 17 décembre. semble que ses déclarations aient plutôt augmenté le malaise très Les Grands Faits -t Décembre 1905 décembre. Malheureusement, il semble que ses déclarations aient plutôt augmenté le malaise très Barricade ele9ée dans une ruelle de Moscou. sensible qui existe entre la France et l'Allemagne, et obscurci davantage la situation internationale. Le 6 décembre, à la tribune du Reichstag, il exposait à sa façon, en dénaturant les faits, la politique française Barricade au c'lestéc'Maroc, dans et une il insistait ruelle sur a l'aVersion de.rl'oscou. profonde qu'éprouvait l'opinion publique en Anglet2rre sensible pour qui les existe Allemands entre la ». France et l'Allemagne, et obscurci davantage la situation internationale. Le 6 décembre, à la tribune du Reichstag, il exposait à sa façon, en dénaturant les faits, la politique française au Maroc, et il insistait sur s l'aversion profonde qu'éprouvait l'opinion publique en Anglet srre pour les Allemandsu...Vddats russes en Mandchou le e portant les débris d'une maison pour se chauffer. Il ajoutait que a l'Alternat e continuerait à défendre à la conférence d'Algésiras ce qu'elle avait défendu jusqu'à présent ». SJld  : 'lsrrrsscs e ; r Jl'Iandchot re. r- portant les débris d'urrc'maison pour se chauffer. Il ajoutait que s l'Allemaue continuerait à défendre à la conférence d'Algésiras ce qu'elle avait défendu jusqu'à présent ». 85 v8 5 chancelier, l'officieuse Gazelle de Cologne déclarait que ce discours avait pour but de bien pénétrer le peuple allemand de la gravité de la situation, et que cette fois on avait mis les points sur les i à l'adresse de la France. Pour bien souligner LA PORTE la pensée ET LES (lu chancelier, l'officieuse PUISSANCES Gazette de Cologne'escadre déclarait internationale que ce a discours occupé L aéait l'île pour de but Mytilène de bien pendant pénétrer la le plus peuple grande allemand partie (le la du gravité mois de de la décembre. situation, et Ce que n'est cette que fois le on 17 avait que le mis sultan les points a accepté sur les avec i à de l'adresse légères modifications (le la France. le contrôle financier européen de Macédoine. 1.A PORTE ET LES Il est à remarquer PUISSANCES que l'île de Mytilène est essentiellement grecque,'escadre car sur internationale 15o.000 habitants, a occupé c'est L l'île à de peine Mytilène si elle pendant compte la 12.000 plus grande Turcs. partie A ce point (lu mois de Vue (le décembre. Ce n'est que le 17 que on peut dire que te choix de cette le sultan a accepté avec de légères île était assez singulier puisqu'il s'agissait modifications de le produire contrôle un financier grand effet européen sur la (le population Macédoine. ottomane. Il est à remarquer que l'île (le Mytilène LE 1.1VRE est essentiellement JAUNE FRANÇAIS grecque, car sur i 5o.000 habitants, c'est e 14 à décembre, peine si le elle gouvernement compte L français a publié un../...ivre 12.000 Turcs. A ce point (le vue Jaune on peut sur dire le Maroc, que le choix c'est-à-dire (le cette le recueil île étai+ des assez conversations singulier puisqu'il et documents s'agissait diplomatiques de produire échangés un grand à ce effet propos sur entre la population la France ottomane. et l'Allemagne. Cette LE I.lVRE publication JAUNE a FRANÇAIS produit une émotion considérable dans le monde. e 14 décembre, Elle a fait le gouvernement ressortir la modération L français et a la publié bonne un foi.LiVre de la diplomatie Jaune sur le française Maroc, c'est-à-dire en face du le manque recueil (les de conversations franchise et de et la documents brutalité de diplomatiques la diplomatie échangés allemande. à ce L'Allemagne propos entre faisait la France de l'acceptatiomagne. de la conférence par la France et l'Alle- une Cette question publication de paix a ou produit de guerre. une émotion a Si vous n'acceptez considérable pas la dans conférence, le monde. disait Elle l'ambassadeur, a fait ressortir prince la modération Radolin, sachez et la que bonne nous foi sommes de la diplomatie derrière le Maroc française s ! en face du manque de franchise et de la brutalité (le la diplomatie allemande. L'Allemagne faisait de l'acceptation (le la conférence par la France une question de paix ou de guerre. « Si vous n'acceptez pas la conférence, disait l'ambassadeur, prince Radolin, sachez que nous sommes derrière le Maroc s ! , Manifestation Socialiste à Prague le g décembre...Marrrfe.station Socialiste à Prague le 4 décembre.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204