Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Je sais tout croix et plus tard on l'avait vu, aux côtés de son -*vb père ou pour son propre compte, zélé pour l'intérêt public. Pour Félix Faure, son élection tomba au moment où la France s'attendait le croix moins et plus à élire tard un on Président, l'avait et vu, où aux les partis côtés de étaient son père trop ou pour divisés son pour propre que compte, l'élection zélé d'un pour personnage public. d'un Pour caractère Félix Faure, politi- son l'intérêt tique élection très tomba prononcé au moment possible. où la France s'atten- fut dait L'élection moins de à élire Carnot un avait Président, eu les et mêmes où les partis causes étaient politiques. trop divisés On l'avait pour que élevé l'élection à la tête d'un du pays personnage ne pas d'un élever caractère un véritable politi- pour tique homme très d'Etat prononcé par trop fut impopulaire possible. alors, Jules Ferry. L'histoiredela L'élection de République Carnot des avait Etats-Unis eu les mêmes présente causes politiques. analogues, On l'avait bien des phénomènes que élevé le à la mode tête du d'élection pays pour y diffère ne pas élever du nôtre un  : véritable Pierce, Hayes, homme Buchanan, d'Etat par Johnson trop impopulaire Grant alors, ont été jules élus Ferry. au et détriment L'histoiredela d'hommes République d'Etat tels des Etats-Unis que Henry présente Blay, Cal- des Ilium, phénomènes Webster, analogues, Douglas bien que et Horatio le mode Seymour. d'élection y diffère L'élection du nôtre de M.  : Loubet Pierce, se Hayes, fit à Buchanan, peu près daus Johnson les et mêmes Grant conditions ont été élus que au celle détriment de Félix d'hommes Faure, d'Etat ce dernier tels que étant Henry mort Blay, subi- Callhum, Webster, à l'Elysée. Douglas Il y eut tement toutefois et Horatio entre Seymour. les deux élections L'élection cette de différence M. Loubet que se fit celle à peu de M. près Loubet dans fut les concertée mêmes conditions et obtenue au que premier tour, de Félix dans Faure, les circons- ce celle tances dernier troublées étant mort qui subi- suivirent l'affaire à l'Elysée. Dreyfus. Il y eut tement toutefois Le talent, entre et particulièrement talent cette différence oratoire si les deux élections cher que celle aux de masses M. Loubet qui fut est concertée une des formes et obtenue les au plus premier tour, dans sinon les les circons- plus tangibles, tances foncièrement troublées vraies, qui suivirent l'affaire a Dreyfus. souvent valu de la supériorité, la Le popularité talent, et aux particulièrement le talent oratoire hommes si re M.CAS$ R-PERIER EL U PAR LES DE LA FRANCE Les Grands Faits publics qui ont pu le déployer. Roosevelt, en Amérique, pour ne choisir à l'étranger, que l'exemple le plus rapproché de nous, a dû à son éloquence pratique, simple, niais vigoupublics reuse, qui la ont plus pu grande le déployer. partie Roosevelt, de ses succès en à Amérique, travers les pour Etats ne fédérés. choisir à l'étranger, En France, que nous l'exemple n'avons le plus eu rapproché à la tête du de pays nous, que a deux dû à son véritables éloquence orateurs prati-  : Thiers que, simple, et Grévy, mais le vigou- prereuse, mier d'une la plus éloquence grande facile, partie habile, de ses abondante, succès le à second travers d'une les Etats éloquence fédérés. serrée, En faite France, pour nous le marbre n'avons suivant eu à la l'expression tête du pays que de Maitre deux véritables Du Buit, orateurs qui pro-nonça Thiers son et éloge Grévy, funebre le pre- au nomrnier du d'une barreau éloquence français. fa- Après cile, habile, eux, mais abondante, bien audessous second d'eux d'une vient éloquence Casi- le mir-Périer, serrée, faite qui pour a le la marbre parole élégante suivant et l'expression nerveuse. Mac- de Maître Mahon Du n'était, Buit, lui q.ui, rien prononça son qu'orateur. éloge funebre Carnot au moins n'était nom du pas barreau éloquent, français. et il en Après avait conscience. eux, niais bien S'il avait audessous le don d'eux d'exposer vient claire- Casimir-Périer. ment et simplement qui a la parole une élégante question et nerveuse. d'affaires Mac- sous Mahon toutes ses n'était, faces, lui il n'avait, rien moins rien qu'orateur. pour remuer Carnot les n'était foules pas, éloquent, son éloquence et il étant, avait conscience.comme sa S'il person- avait ne, le don empesée d'exposer et glaciale. claire- Félix ment Faure et simplement avait la parole une facile question et honnête, d'affaires un débit sous toutes pénétrant, ses faces, un ton il n'avait aimable ; rien mais, pour lorsqu'il remuer visait, les ce foules qui lui, arrivait son éloquence parfois, à la étant, grande comme éloquence, sa person- il versait ne, empesée aussitôt et dans glaciale. le bon Félix i ment. Faure L'éloquence avait la parole de M. facile Loubet, honnête, le seul un de débit nos Présidents pénétrant, qui un ton ait, aimable ; mais, et Grévy, lorsqu'il porté visait, la avec Thiers Ce robe qui et lui la toque arrivait d'avocat, parfois, est à la faite grande d'à-propos, éloquence, de mots il versait justes, aussitôt de mesure dans et le boniment. L'éloquence de de tact. M. Loubet, le seul de nos cher aux masses et qui est Ordre de popularité dans lequel furent élus Présidents qui ait, avec une des formes les plus les présidents de la République Française. Thiers et Grévy, porté la tangibles, sinon les plus robe et la toque d'avocat, foncièrement vraies, de la est faite d'à-propos, de mots supériorité, a souvent valu justes, de mesure et de la popularité aux hommes tact. Ordre de popularité dans lequel furent élus les présidents de la République Franpaise.
On s'exposerait à l'erreur en mesurant la popularité des Présidents au nombre de voix obtenues par eux au Congrès. Les deux moins populaires, Grévy et Carnot, sont précisément ceux qui ont réuni les plus grosses majorités, ce dernier, il est vrai, grâce au désistement en sa faveur de Jules Ferry, au deuxième tour. On Par s'exposerait contre, Félix à l'erreur Faure, en qui mesurant n'a été élu, la également popularité des qu'au Présidents deuxième au tour nombre et à la de faible voix majorité obtenues de par 29 eux voix, au Congrès. a été le plus Les deux populaire moins de populaires, nos Présidents. Grévy et Carnot, sont précisément ceux Il serait qui ont d'ailleurs réuni les facile, plus grosses croyons-nous, majorités, si le ce scrutin dernier, n'était il est vrai, tenu grâce secret, au de désistement prouver, chiffres en sa faveur en main, de qu'aucun Jules Ferry, de nos au Présidents deuxième à tour. part Par Grévy contre, et Carnot, Félix Faure, n'a été qui véritablement n'a été élu, élu également par la qu'au majorité deuxième la tour nation. et à Et la faible sans même majorité avoir de besoin 29 voix, de a se été livrer le plus à de populaire longs et ennuyeux de nos Présidents. calculs, il suffit de se dire que, dans Il serait un scrutin d'ailleurs où un facile, sénateur croyons-nous, et un député si compte le scrutin chacun n'était pour tenu une secret, voix, le de Sénat prouver, tout entier chiffres n'aura en main, que qu'aucun le tiers des de suffrages nos Présidents et la Chambre à part Grévy des et députés Carnot, les n'a deux été véritablement autres tiers. Qu'un élu par député la majorité élu à une de la faible nation. majorité Et sans se prononce même avoir pour besoin le Président se livrer et un à autre de longs élu et à une ennuyeux forte majorité calculs, pour il suffit son de concurrent, se dire que, en calculant dans un scrutin le nombre où d'électeurs un sénateur représenté et un député par chaque compte vote, chacun on pour trouverait une voix, facilement Sénat que tout les Présidents entier n'aura proclamés que le tiers élus des n'étaient suffrages pas et les la Chambre élus du peuple des députés souverain les deux et, étant autres donnés tiers. deux Qu'un candidats député élu ayant à une à peu faible près majorité le même se nombre prononce de pour voix le dont Président un élu, et que un l'élu autre est élu en à une forte majorité pour son concurrent, en calculant le nombre d'électeurs représenté par chaque vote, on trouverait facilement que les Présidents proclamés élus n'étaient pas les élus du peuple souverain et, étant donnés deux candidats ayant à peu près le même nombre de voix dont un élu, que l'élu est en Présidents â Républiques LE SALUT DEM, LOUBET réalite le battu et le battu le véritable élu du suffrage universel. Aux Etats-Unis, où le Président est élu au deuxième degré, on a trouvé ainsi que, parmi les Présidents américains, Folk en 1844, Taylor en 18,8, Buchanan en 1856, Lincoln en 1860 et Hayes en 1876, ont été élus par la minorité réalite le des battu électeurs et battu ; qu'en le véritable 1888, Harrison élu du a suffrage été élu universel. Président contre Cleveland, le Président Aux sortant Etats-Unis, par 233 où voix le Président contre 168 est données élu au à ce deuxième dernier degré, alors on que a trouvé le suffrage ainsi que, universel, parmi lors les Présidents l'élection américains, du collège électoral Folk en présidentiel, Taylor en avait 18,8, donné Buchanan à Harrison en 1856, 100.476 Lincoln voix 1844, de en 186o moins et qu'à Hayes ce en dernier. 1876, ont En été effet, élus les par 168 la électeurs minorité des présidentiels électeurs ; qui qu'cn avaient 1888, voté Harrison pour Cleveland a été élu Président avaient été contre élus Cleveland, par 5.570.829 le Président sortant que les par 233 233 électeurs voix contre présidentiels 168 données qui voix, tandis s'étaient à ce dernier prononcés alors que pour le suffrage Harrison, universel, ne représentaient lors de l'élection que 5.439.853 du collège voix. électoral L'élu moral présidentiel, donc avait bien donné Cleveland, à Harrison tandis 100.476 qu'Harrison voix était était de moins bien de qu'à son ce côté dernier. le Président En effet, aux les termes 168 de électeurs la Constitution. présidentiels qui avaient voté pour Cleveland Que conclure avaient été dernière élus par analyse, 5.570.829 si ce voix, n'est tandis que rien que ici-bas les 233 n'est électeurs parfait, présidentiels que partout qui et dans s'étaient tout prononcés il faut se contenter pour Harrison, de l'à peu ne représentaient toutes que les Constitutions humaines, les 5.439.853 voix. L'élu moral près, que plus était justes donc bien théorie, Cleveland, se trouvent tandis qu'Harrison être, dans la était pratique, bien de aussi son côté boiteuses le Président que sont aux fragiles termes les de la causes Constitution. diverses qui concourent à faire la popularité. ous les Parisiens étaient habitués à la physionomie du ph:.sidetil el à son « Coup de chapeau » distribuait tous les jours, au Bois de Boulogne 683 Que conclure en dernière analyse, si ce n'est que rien ici-bas n'est parfait, que J.-H. partout AUBRY. et dans tout il faut se contenter de l'à peu près, que toutes les Constitutions humaines, les plus justes en théorie, se trouvent être, dans la pratique, aussi boiteuses que sont fragiles les causes diverses qui concourent à faire la popularité. J.-H. AUBRY. LE SALUT DE M. LOUBET I mis les Parisiens étaient habitués à la physiononzit'du président Loreheet à son « Coup de chapeau » qu'il distribuait tous les jours, au Bois de Boulogne 683



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204