Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 164 - 165  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
164 165
Mion. — Monsieur ? il est enfermé dans son cabinet. Favrolle. — Eh 1 dis-le donc, malheureuse ! Mion (apercevant André qui entre porte fond gauche). — Le y'là ! (Elle se sauve par la droite second plan./SCÈNE II Je sais tout André, Favrolle. Mion. — Monsieur ? il est enfermé dans son Mion (apercevant André qui entre porte fond cabinet. Favrolle. — Cette fille m'a fait une peur... Je gauche). Favrolle —[sans Le v'là bouger]. 1 (Elle— se sauve Quoi ? par la droite Courais Favrolle. chez — toi Eh 1 (André ! dis-le lui donc, serre malheureuse la main, sans ! second Le domestique plan.). (de même). — La comtesse rien dire./Zicka est là 1 Favrolle (ému). — Ainsi, c'est elle ?... Tu en es Favrolle. — Zicka, à cette heure ? sûr ? Elle avoue ?... (André fait signe que SCÈNE non.) Le II domestique. — Je lui ai dit que monsieur Rien ? était en affaire ? Elle m'a répondu  : « Bien 1 André. — Rien 1... mais pas un mot non André, plus Favrolle. bien I... Je me promène dans le jardin en attendant... » qui la justifie 1 Et convaincu, désespéré, bien résolu Favrolle. à ne — pas Cette rester fille plus m'a longtemps fait une peur... sous Je le Favrolle. (sans — Qu'elle bouger). y reste... — Quoi (Le ? domestique même courais toit chez que toi cette 1 (André malheureuse, lui serre la j'ai main, passé sans la sort.) Le domestique Que veut-elle, (de même). celle-là ?... — La comtesse nuit rien dire.) à préparer mon départ. Je vais de ce pas Zicka André est (se là levant). 1 — Tu m'as compris... Cette chez Favrolle mon (ému]. oncle — me Ainsi, concerter c'est elle avec ?... lui Tu pour en es adresse Favrolle. à la — marquise... Zicka, à cette heure ? un sûr divorce ? Elle avoue aussi ?... prompt (André que fait possible signe que — non.] sans Favrolle. Le domestique. — Oui, — et Je je lui te rejoins... ai dit que monsieur scandale... Rien ? Puis, j'obtiendrai de lui quelque mission André. qui m'envoie... Rien !... là mais où je pas serai un sûr mot de non ne plus ; +, était André en affaire (prend ? son Elle chapeau m'a répondu pour sortir,  : « Bien puis ! bien s'arrêtant, I... Je avec me promène hésitation). dans — Maintenant... le jardin attenl'ex- revoir qui la ces justifie misérables 1 Et convaincu, femmes 1 désespéré, bien plication dant... » entre nous a été bien violente, bien résolu Favrolle. à ne — pas Je rester vais avec plus toi longtemps 1 sous le cruelle Favrolle. 1 — Qu'elle y reste... (Le domestique même André. toit — que Non, cette j'ai malheureuse, besoin de ton j'ai aide, passé ici... la sort.) Favrolle. Que me — veut-elle, Ah celle-là ?... nuit Favrolle. à préparer — Comment mon départ. ?... Je vais de ce pas André. André (se — levant]. Il se peut - Tu qu'elle m'as soit compris... souffrante, Cette chez André. mon — oncle Elles me ne resteront concerter pas avec dans lui cette pour malade adresse même... à la marquise... et je compte aussi sur toi 1... maison. un divorce Et où aussi iront-elles ? prompt Je que ne veux possible pas qu'elles sans Favrolle. Favrolle. — Sois Oui, tranquille et je te rejoins... scandale... 1 recommencent Puis, leur j'obtiendrai vie errante de lui et quelque leur affreux mission qui m'envoie... là où je serai sûr de ne plus à André André (gagnant (prend son la sortie chapeau à droite). pour sortir, — métier 1 Tu les verras donc, et tu leur remettras Veille puis s'arrêtant, tout avec hésitation). — Maintenant... l'explication entre nous a été bien violente, bien l'adresse revoir ces de misérables Bourienne, femmes mon 1 notaire. Je vais tout Favrolle. régler — avec Je vais lui, en avec vue toi de ! l'avenir. L'important, André. c'est Non, qu'elles j'ai besoin ne s'éloignent de ton aide, pas ici... sans Favrolle. cruelle Favrolle. 1 — Comme toi-même. André. — — Et Ah viens ! le plus vite possible. savoir Favrolle. à qui — s'adresser Comment pour ?... vivre ? Et je n'ai Favrolle. André. Il Te se rassurer peut qu'elle soit souffrante, que André. toi 1... — Elles ne resteront pas dans cette malade André. même... — Ou plutôt, et je compte non 1 Et aussi même sur si toi je I... t'en maison. Favrolle Et où (vivement, iront-elles ? au Je bas ne veux de la pas table). qu'elles — parle, Favrolle. ne me — dis Sois plus tranquille rien d'elle... rien, j'aime Sans doute 1 écris donc !... mieux ne rien savoir. 1 recommencent leur vie errante et leur affreux  : métier André 1 Tu (assis les verras au bureau donc, écrit et tu leur l'adresse, remettras silence). — Cette même adresse que j'écrivais, il y Favrolle André [gagnant (lui serrant la sortie la main]. à droite). — — A Veille tout à tout I... l'adresse de Bourienne, mon notaire. Je vais l'heure. (André, sans lui répondre, sort par la a tout huit régler jours avec et avec lui, tant en de vue joie. de l'avenir. L'important, Favrolle c'est (au-dessus qu'elles ne de s'éloignent lui). — Allons, pas sans du yeux.) André. Ah — 1 Et pauvre viens garçon... le plus vite (Il revient possible. au bu- droite Favrolle. second — Comme plan. Favrolle toi-même. Le suivant des savoir coeur à (André qui s'adresser achève d'écrire.) pour vivre ? Et je n'ai reau Favrolle. pour prendre — Te rassurer l'adresse ! écrite par André, que Le toi domestique !... (entrant, à demi-voix, à Fa- et, André. en se — retournant, Ou plutôt, aperçoit non 1 Et Zicka même qui si je entre t'en vroile). Favrolle — Monsieur (vivement, 1 au bas de la table). — parle, la ne gauche, me dis précédée plus rien du d'elle... domestique.) rien, j'aime Sans doute 1 écris donc... mieux ne rien savoir. André (assis au bureau écrit l'adresse, silence). - Cette même adresse que j'écrivais, SCÈNE il y l'heure. III (André, sans lui répondre, sort par la Favrolle (lui serrant la main). — A tout à a huit jours et avec tant de joie. droite second plan. Favrolle le suivant des Favrolle (au-dessus de lui). — Allons, Favrolle, du yeux.) Zicka. Ah 1 pauvre garçon... (Il revient au bureau pour prendre l'adresse écrite par André, coeur I... (André achève d'écrire.) Zicka Le domestique (entrant, souriante). (entrant,— à demi-voix, Vous êtes seul à Favrolle]. Favrolle — Monsieur (entre le l bureau et la cheminée). — par Zicka. la gauche, — Oh 1 précédée je ne sais du 1... domestique.) quelque accident 1 ?... et, Favrolle. en se retournant, — Et quoi aperçoit donc ?... Zicka qui entre Quoi, comtesse... Chez moi... De si grand matin ?... Favrolle. — lin peu... cette affaire... précisé- vous semblez tout préoccupé ?... Zicka (descendant]. — Je vous dérange ?... ment. 111 met l'enveloppe dans le buvard.) Favrolle (préoccupé). — Jamais I SCÈNE III Zicka. — Et puis, voyant M. de Maurillac Zicka. — Si I mais pas pour longtemps, Favrolle, rassurez-vcus 1 Avant tout, que me dit votre do- écrire Zicka. chez vous... mestique ?... Nos amoureux ne sont pas partis Favrolle ?... (entre le bureau et la cheminée). — Zicka. Favrolle. — Ah 1 vous l'avez vu ? Cette affaire Favrolle. toujours ?... Et quoi Zicka (entrant, souriante). — Vous êtes seul ?... (11 ferme donc le ?... buvard.) Favrolle (de même). — Non 1 une affaire im- — Oh Pour ! je un ne nouveau sais !... quelque marié, il accident est ma-tinal. semblez tout préoccupé ?... Zicka. (descendant]. — Ah 1 rien — autre Je vous ?... dérange ?... Favrolle Quoi, comtesse... Chez moi... De si grand matiportante... ?... vous Favrolle. (un — lin peu... cette affaire... peu impatienté). — Voyons, précisément. (Il met l'enveloppe dans le buvard.) com- Favrolle (préoccupé). — Jamais 1 Zicka. Si ! mais pas pour longtemps, ras-8isurez-vous 1 Avant tout, que me dit votre do- Zicka. — Et puis, voyant M. de Maurillac écrire chez vous... mestique ?... Nos amoureux ne sont pas par- Favrolle. — Ah ! vous l'avez vu ?... Cette affaire toujours ?... (Il ferme le buvard.). tis ?... Favrolle (de même). — Non 1 une affaire importante..tinal. Zicka. — Pour un nouveau marié, il est ma- Zicka. Ah I rien autre ?..., j. Favrolle (un peu impatienté). — Voyons, com- $Io =
heure pour me dire... Zicka. — Non, malgré l'intérêt bien naturel... (Elle s'assied dans le fauteuil à droite de la table.) Voici, en deux mots, le but de cette visite prématurée... La'séance de tantôt sera, parait-il, très intéressanteL.. (Favrolle approuve de la téte.) Je meurs d'envie d'y assister... Et tesse, j'ai négligé vous ne hier vous de me êtes procurer pas levée une de si carte. bonne Je heure ne vois pour que nie vous, dire... à cette heure, mon cher député, Zicka. à qui je Non, puisse malgré m'adresser. l'intérêt bien naturel... (Elle Favrolle. s'assied — Que dans ne le m'avez-vous fauteuil à droite dit cela de plus la table.) tôt. J'ai Voici, refusé, en hier deux au mots, soir, celle le but que de mon cette collègue prématurée... Thévenin mettait La séance à ma disposition de tantôt 1 sera, visite paraît-il, très intéressante 1... (Favrolle approuve de la téte.) Je meurs d'envie d'y assister... Et j'ai négligé hier de me procurer une carte. Je ne vois que vous, à cette heure, mon cher député, Zicka à qui (seule. je puisse Elle passe m'adresser. entre la cheminée et le Favrolle. bureau, ouvre Que le ne buvard m'avez-vous avec précaution dit cela plus et tôt. prend J'ai l'enveloppe. refusé, hier Lisant au soir,  : ) « celle M. Bourienne, que mon collègutaire, rue Thévenin Caumartin, mettait 27... à ma » — disposition Tiens 1 Tiens no- 1 core I — L'Espionne SCÈNE IV SCÈNE IV V Favrolle (regardant Meure à sa montre). — Peut-être 1 Et s'il n'est pas encore sorti... Zicka. — Vous envoyez chez lui ? Favrolle (allant vers la porte de droite, second plan). — Non I Je téléphone I lui-méme avant Zicka. de sortir.) Fier Une au soir frime, 1 I1 cette l'a peut-être carte. encore 1 Zicka. — J'abuse vraiment de votre obligeance FavrolleL.. (regardant l'heure à sa montre). — Peut-être Favrolle. ! — Et Par s'il n'est exemple pas ! encore C'est l'affaire sorti... d'un ! instant Zicka. I —(Il sort.) Vous envoyez chez lui ? Favrolle (allant vers la porte de droite,. second plan). Non ! Je téléphone 1 (A lui-méme avant de sortir.) Une frime, cette carte. (Elle Zicka. entend J'abuse venir Favrolle, vraiment referme de votre vivement obligeance le buvard, !... et, debout devant la table, prend lestement Favrolle. la Vie Par parisienne, exemple dont ! C'est elle l'affaire fait semblant de I (Il regarder sort.) les d'un listant images.) Zicka (seule. Elle passe entre la cheminée Zicka, et Favrolle. (Elle entend venir Favrolle, referme vivement le bureau, ouvre le buvard avec précaution et le buvard, et, debout devant la table, prend lestement revoir. la Vie (Frappé parisienne, par dont l'odeur elle du fait gant.) sem- prend Zicka l'enveloppe. (gaiement). Lisant — Eh  : ) « bien M. Bourienne, ? Il est déjà notaire, ? rue Caumartin, 27... » Tiens I Tiens I Tiens, blant de ce regarder parfum... les images.) vous sorti Favrolle (surpris de la voir à sa table). — Pas Zicka (lui portant sa main gantée sous les libre 1 naturellement. J'ai laissé mon. domestique au téléphone et, si j'ai la carte, je SCÈNE vous Favrolle. V — Délicieux 1... narines). — Mes gants I... l'envoie sans retard. Zicka. — C'est Japonais... (Elle lui fait sentir Zicka. — Ne prenez pas cette peine. Je Zicka, vais Favrolle. son gant sans qu'il y touche.) jusqu'à l'entrée du Bois, et je repasserai dans Favrolle. — Exquis... mais violent, prenez vingt Zicka minutes, (gaiement). une demi-heure, — Eh bien avant ? Il est de déjà rentrer chez ? moi 1 Tiens, Zicka. ce — parfum... Bah 1 en plein air 1 À tout à vous garde revoir. ! (Frappé par l'odeur du gant.) sorti Favrolle. (surpris — Ce qui de me la voir donnera à sa table). plaisir — Pas de l'heure Zicka ! (Elle (lui portant sort.) sa main gantée sous les libre ! naturellement. J'ai laissé mon domestique au téléphone et, si j'ai la carte, je vous Favrolle. Délicieux !... narines]. — Mes gants !... l'envoie sans retard. SCÈNE VI Zicka. C'est Japonais... (Elle lui fait sentir Zicka. Ne prenez pas cette peine. Je vais son gant sans qu'il y touche.) jusqu'à Favrolle l'entrée (seul, du se Bois, frottant et je le repasserai menton dans et la « M. Favrolle. Bourienne, — Exquis... notaire, mais rue Caumartin violent, prenez » vingt suivant minutes, des yeux). une — demi-heure, Qu'est-ce qu'elle avant pouvait de rentrer bien chez faire moi si près ! de ma table ? Tout ce qui est ses Zicka. narines,.frappé Bah ! par en plein parfum...) air ! A Ah tout ! bah à ! garde (Il s'interrompt ! et porte vivement le papier d femme Favrolle. à présent — Ce m'est qui me si donnera suspect le ! (Il plaisir jette de la l'heure Elle aurait ! (Elle fouillé sort.] ? (Il prend vivement la Vie Vie parisienne sur le bureau.) Enfin, il y a plus parisienne, flaire et reconnaissant la même pressé 1 La marquise à voir et cette adresse... odeur !) Eh bien 1 Ça va bien I Encure une ! (Il lève le buvard, prend l'adresse et SCÈNE lit  : VI Favrolle (seul, se frottant le menton et la « M. Bourienne, notaire, rue Caumartin I... » suivant des yeux). — Qu'est-ce qu'elle pouvait SCÈNE (Il VII s'interrompt et porte vivement le papier à bien faire si près de ma table ? Tout ce qui Favrolle, est ses Tdkli. narines, frappé par le parfum...) Ah ! bah ! femme à présent m'est si suspect ! (Il jette la Elle aurait fouillé ? (Il prend vivement la Vie Vie Le parisienne Domestique sur ! entrant le bureau.) par Enfin, la gauche). il y a plus — parisienne, Tekli (descendant flaire et à reconnaissant droite du bureau). la nic,'ne — Ah ! pressé M. Tekli I La demande... marquise à voir et cette adresse... odeur vraiment !) Eh I Quoi bien donc ! Ça ? ya bien ! Encore une ! (Il Favrolle lève le (rejetant buvard, le prend journal l'adresse et déposant et lit l'enveloppe sur le buvard). — Ah 1 je crois bien !... (Méme jeu pour sentir l'enveloppe.) Favrolle. — Une nuit atroce ! Asseyez-vous 1... qu'il entre. Mon cher monsieur Tekli. (IL lui SCÈNE tend la main.) Tekli. VII — Qu'y (Il s'assied à droite du Tekli. — Pardonnez-moi 1 Depuis hier, l'ignorance où je suis de ce qui se passe, et l'inquié- Favrolle. — Avez-vous lu Buffon ? bureau.) Favrolle, Tekli. tude... Le Domestique (entrant par la gauche]. — Tekli (descendant (surpris). — à Buffon, droite du non bureau). 1... — Ah ! M. Favrolle. Tekli demande... — Vous arrivez à merveille I... vraiment Favrolle. 1 Quoi — Moi donc non ? plus... Il prétend que Favrolle (rejetant le journal et déposant l'enveloppe sur le buvard). Ah 1 je crois bien !... 811 (Méme jeu pour sentir l'enveloppe.) Favrolle. — Une nuit atroce ! Asseyez-vous I... qu'il entre. Mon cher monsieur Tekli. (Il lui Tekli. — tend la main.) Qu'y a-t-il (Il s'assied à droite du Tekli. - Pardonnez-moi ! Depuis hier, l'ignorance où je suis de ce qui se passe, et l'inquié- Favrolle. — Avez-vous lu Buffon ? bureau.) tude... Tekli (surpris). — Buffon, non 1... Favrolle. — Vous arrivez à merveille !... Favrolle. — Moi non plus... Il prétend que



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204