Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
méme, et vous allez voir si les correspondances du baron Van der Kraft ne sont pas de celles qui peuvent être lues tout haut par tout le monde. (La lui donnant.) Lisez je vous en prie ! lisez ! (A lui-même.) Espartero I ! André (prenant la lettre). — Je la prends, monsieur, mais ce n'est pas à moi à l'ouvrir I (La jette sur la table du milieu.) C'est à la marquise, même, à et qui vous elle allez sera voir restituée si les correspondances sur-le-champ. du Le baron Baron Van (déçu). der — Kraft Cela ne vous sont regarde pas de ! celles Pourtant, peuvent je regrette... être lues tout haut par tout le qui monde. André (La (tandis lui donnant.) que Favrolle, Lisez à qui ! je il vous fait un en signe, prie ! lisez ouvre ! (A la lui-méme.) porte de droite). Espartero — Ne ! ! regrettez rien, André monsieur (prenant le baron la lettre). (Il sonne.), — Je la et prends, n'abusons monsieur, pas plus mais longtemps ce n'est pas de à votre moi à complaisance. jette sur la table du milieu.) C'est à la mar- l'ouvrir (La quise, à qui elle sera restituée sur-le-champ. Le Baron (déçu). — Cela vous regarde ! Pourtant, je regrette... André (tandis que Favrolle, à qui il fait un signe, André. ouvre — Enfin la porte ! de droite). — Ne regrettez rien, Favrolle monsieur (fermant le baron la porte. (Il virement'. sonne.), et — n'abusons la tenons, pas plus ouvre longtemps vite ! de votre complai- Nous sance. André (au-devant de la table !. — Non pas Je sais tout SCÈNE IX Favrolle, André. SCÈNE IX X Les méme:, Favrolle, la André. Princesse. Le Baron. — Ah ! c'est que j'aurais bien voulu vous forcer à convenir, devant moi, que le baron Van, der Kraft est un honnête homme ! Farrolle ! gracieusement. — Ce sera pour une autre fois. Le Baron (prend son chapeau sur la table). — Nous ne retrouverons jamais cette occasion-là. Le Baron. (Gustave — parait.) Ah ! c'est que j'aurais bien voulu Farrolle. vous — forcer Tant à pis convenir, ! devant moi, que le André baron Van, (à Gustave !. der Kraft — est Reconduisez un honnête monsieur. homme I Le Favrolle Baron (gracieusement). (ironique, les voyant — Ce immobiles). sera pour une — Ah autre ! ne fois. vous dérangez donc pas, je vous en prie... Le Baron entre (prend nous... son serviteur chapeau ! (Il sur se couvre la table). et sort. — Nous Gustave ne retrouverons le suit ferme jamais la porte.) cette occasion-là. (Gustave parait.) Favrolle. — Tant pis ! André (à Gustave). — Reconduisez monsieur. moi Le ! Baron (Farrolle (ironique, le regarde les voyant surpris. immobiles). Vivement.) — Tais-toi Ah ! ne !... vous la princesse dérangez ! !.pion donc sort pas, avec je vous la princesse prie... ter entre plan nous... et dis parait serviteur par la ! porte (Il se d'intérieur couvre et en en sort. laissant Gustave celte le porte suit et ouverte.) ferme la porte.)'André. La Princesse — Enfin (à. ! André, loi tendant la main, moi Elle ! vous (Favrolle trouve le tiède regarde ! Embrassez-la surpris. Vivement.) vigoureusement !... la La princesse voici qui ! (Mion donne sort ses avec derniers la prin- or- descend). Favrolle —(fermant Ah ! vous la porte, voilà vivement). !... coureur — ! Nous. vous Tais-toi la voilà tenons. !... C'est ouvre heureux vite ! il est temps I cesse dres. fer plan et disparaît par la porte d'intérieur André. (au-devant — Mais c'est de que... la table). — Non pas en André laissant [vivement). cette porte — ouverte.) Soyez assez bonne pour descendre avec elle dans mon cabinet. Je vous y La Princesse (redescendant arec André à l'avant-scène). — Votre femme est chez elle, SCÈNE la rejoins X à l'instant. maman n'est que larmes, naturellement. Je l'emmène chez moi où je vais la réconforter du La Princesse. — Je comprends, vous ne voulez pas la scène de recommandations ! Les même.., la. Princesse.ndré. — C'est cela !... mieux La Princesse que je pourrai. (à André, lui tendant la main, Elle vous trouve tiède'. Embrassez-la vigoureusementl... La voici qui ci iuile ses derniers or- descend). — La Princesse (gagnant la porte). — Bien ! André. Vous Ah ! êtes vous la voilà bontél... même. coureur ! vous voilà !... C'est heureux ! il est temps ! dres. bien !... cette pauvre maman ! Soyez tendre avec La Princesse (remontant vers la porte d'intérieur). — Elle vous en veut un peu, la maman... descendre compte. ! Elle avec lui elle sert dans la main mon cabinet. sort.) Je vous y André. — Mais c'est que... elle André ! C'est (vivement). pénible, — allez, Soyez je assez m'en bonne rends bien pour La Princesse (redescendant avec André à.l'avant-scène). — Votre femme est chez elle, la rejoins à l'instant. maman n'est que larmes, naturellement. Je l'emmène chez moi où je vais la réconforter André, du Faurolle. SCÈNE XI La Princesse. — Je comprends, vous ne voulez pas la scène de recommandations ! André. — C'est cela !... mieux que je pourrai. Farrolle ! surpris, à — Tu vas voir la par La elle Princesse au baron... (gagnant (Machinalement la porte). il — tette Bien les ! marquise André. — ? Vous êtes la bonté même. bien yeux !... sur cette l'adresse pauvre et maman reste sur ! Soyez place.) tendre avec La André Princesse (redescend (remontant à la table vers et montrant lu porte d'intérieur)tre). —— Et Elle lui remettre... vous en veut un peu, la maman... rête compte. ? Qu'y (Elle a-t-il lui ? sert la main et sort.) la let- elle Favrolle ! C'est (sur pénible, seuil). allez, — je Eh m'en bien rends ? Qui bien t'ar- Favrolle (id.). — La lettre ?... André (atterré). — Mais ce n'est pas l'écriture André. — J'ajouterai que si depuis cinq heures SCÈNE de XI la marquise, cela. je suis absent de chez moi, c'est pour trouver André, Favrolle (saisi). — Allons donc 1 certain papier volé dans mon secrétaire... Et Favrolle. André. — C'est celle de Dora 1 ce Favrolle papier, (surpris, qui est là, à mi-voixj. que mes — doigts Tu vas devinent voir la par Favrolle elle au (descend baron... d'un (Machinalement pas). — L'adresse il jette ?... les marquise sous l'enveloppe, ? sera demain remis en place yeux André. sur — l'adresse L'adresse et reste 1 Et sur peut-être place.) aussi... (ll sans André explications (redescend qui à la forcent table et la montrant malheureuse la lettre). — Et à rougir lui remettre... devant moi... rête De Dora, ? Qu'y toute a-t-il ? la lettre, et son nom... (Lisant Favrolle. (id.). — Trop — La délicat lettre ?... pour elle et hasar d'une André voix (atterré). sourde.) — « Mais Mon ce cher... n'est pas l'écriture arrache Favrolle l'enveloppe (sur le seuil). et ouvre — Eh d'abord bien ? la Qui lettre.) t'ar- femme deux, André. peut-être — J'ajouterai ! que si depuis cinq heures de Favrolle la marquise, (près cela. de lui !. — Donne, je la lirai !... je André. suis absent — Bah de !... chez Plus moi, maintenant. c'est pour trouver Favrolle André. —(saisi). Non 1 —(II Allons reprend donc la ! lettre et lit de certain Favrolle. papier — Enfin, volé dans c'est digne mon secrétaire... de toi ! Tu aviseras papier, plus tard, qui est descendons là, que mes ! (il doigts se dirige devinent vers n'avoir Favrolle pas (descend été choisi d'un pour pas). mon — L'adresse témoin. ?... La Et même.) André. « — Mon C'est cher celle baron, de Dora on vous ! dit blessé de ce sous la porte l'enveloppe, de droite.) sera demain remis en place chose, André. croyez-le, — L'adresse n'a dépendu ! Et peut-être ni de ma aussi... mère, (Il ni sans André explications (prêt à le suivre). qui forcent — Il la reste malheureuse seulement ide arrache moi... l'enveloppe Après tout et ce ouvre que vous d'abord avez la fait lettre.) pour ià femme lui expliquer à rougir comment devant moi... cette lettre adresséet Mous, De Dora, je ne toute partirai la lettre, pas sans et son vous nom... donner (Lisant ici. Favrolle. — Trop délicat pour elle et hasar, d'une voix sourde.) « Mon cher... deux, peut-être ! 804 Favrolle (près de lui). — Donne, je la lirai !... André. — Bah !... Plus maintenant. André. Non ! (Il reprend la lettre et lit de Favrolle. Enfin, c'est digne de toi ! Tu aviseras plus tard, descendons 1 (Il se dirige vers n'avoir pas été choisi pour mon témoin. La même.) « Mon cher baron, on vous dit blessé de la porte de droite.) chose, croyez-le, n'a dépendu ni de ma mère, ni André (prêt à le suivre). — Il reste seulement de moi... Après tout ce que vous avez fait pour là lui expliquer comment cette lettre adressée mous, je ne partirai pas sans vous donner ici. 804
fidèle et dévouée dans votre affectionnée DORA. » André (qui a pris une résolution subite, se (Ouvre vivement l'autre papier qui est la note contenant, à mi-voix brève et sourde). — Fais volée par Zicka, et sans pouvoir dire un mot la partir la mère, vite 1 présente à Favrolle.) Favrolle (de même). — Et comment ? Favrolle (consterné). — La note volée 1 André. — Comme tu pourras 1 pourvu qu'elle André (sortant de sa stupeur). — Oh 1 (Il veut parte 1 s'élancer vers la chambre de Dora, Favrolle L'Espionne l'arrêtant la preuve du geste.) que vous avez toujours une amie oublier Favrolle. qui tu — es Peut-être. ?... qui elle est ? Favrolle. — Oui ! Me promets-tu de ne pas fidèle André. et dévouée — Laisse-moi dans votre 1 laisse affectionnée 1 DORA. » André. —(qui Je a te pris le promets une résolution ! va ! va-t'en subite, se (Ouvre Favrolle vivement (de même). l'autre — papier André qui ! Interroge-la. est note contenant, Favrolle (à à regret). mi-voix — brève Tu le et veux sourde). ? — Fais Elle volée t'expliquera... par Zicka, et sans pouvoir dire un mot la partir André. la mère, — Je le vite veux ! 1 (Avec un grand calme présente André à (montrant Favrolle.) le papier froissé dans la apparent.) Favrolle (de Va ! même). Je suis — maître Et comment ? de moi 1 va I (Il main Favrolle crispée/. (consterné). — Ça 1 ça — ! La note volée ! pousse André. Favrolle — Comme dehors tu à pourras droite.) ! pourvu qu'elle André (sortant de sa stupeur). — Oh ! (Il veut parte ! s'élancer vers la chambre de Dora, Favrolle l'ar- Favrolle. — Oui ! Me promets-tu de ne pas Tétant du geste.) SCÈN E oublier XII qui tu es ?... qui elle est ? André. (seul, — Laisse-moi tdche de 1 retrouver laisse ! son sang-froid, Dora André. (dans — Je sa te chambre). le promets — ! va Vous ! va-t'en m'appelez, I va Favrolle fermer la (de porte même). d'intérieur, — André puis ! Interroge-la. descend à mon Favrolle ami 1 (à regret). — Ti le veux ? celle Elle t'expliquera... de la chambre de Dora, s'arrête de nou- André. (avec — Je effort, le veux haut). ! (Avec — Oui, un grand je voudrais calme veau, André puis (montrant prenant une le papier résolution, froissé soulève dans la vous apparent.) parler Va 1 Voulez-vous ! Je suis maître venir de ? 11 moi s'éloigne 1 ya ! de (Il portière main crispée). et appelle). — Ça — I ça Dora ! 1 Dora !... la pousse porte Favrolle au moment dehors où elle à droite.) vient.) SCÈNE E XIII André (seul, triche de retrouver son sang-froid, André, Dora. Dora (dans sa chambre). — Vous m'appelez, va fermer la porte d'intérieur, puis descend à mon ami I Dora (elle entre et s'arrête). — Vous êtes seul ? Dora. — Oh 1... celle de la chambre de Dora. s'arrête de nouveau, puis prenant une résolution, soulève la vous parler ! Voulez-vous André ! avec effort, haut). André. — Oui. André (vivement). — Et de — quelle Ouii, parti... je voudrais Dora (embarrassée). — Ma mère est partie ? Dora (vivement). — Vous venir savez ?'11 s'éloigne de qui Y... portière et appelle). — Dora I Dora !... la porte au moment où elle vient.) André. — A l'instant ! nous sommes seuls ! André. — Je crois le savoir ! Dora (un peu troublée). — Ah ! (Elle regarde Dora Ide même). — Et c'est quelqu'un... André qui ne la perd pas de vue.) Qu'avez-vous SCÈNE ? XIII André. — De mes amis, oui. André. — Moi ? Dora. — Ah ! que je conçois la peine que vous André, Dora. Dora (inquiète ?. — Vous êtes tout pâle I... en avez I... Mon Dora Dieu, (elle André entre I et (Allant s'arrête). vivement — Vous à êtes seul Etes- ? André. Dora. —— Oh N'est-ce 1... pas ? Mais ce n'est pas vous André. souffrant — Oui. ? tout André 1 (vivement). — Et de quelle part I... André. Dora (embarrassée). — Non ! — Ma mère est partie ? Dora. (vivement). — Ah 1 — Vous savez qui ?... Dora André. (prenant — A l'instant sa main). ! nous — Mais sommes st, votre seuls main ! André. (les — yeux Je crois dans le les savoir yeux ! de Dora). — On est Dora brûlante (un peu I... la troublée). fatigue de — cette Ah ! journée. (Elle regarde Qu'y m'a Dora volé Ide une même). des pièces — Et diplomatiques c'est quelqu'un... j'ema-t-il 1ndré Y... qui ces ne nouvelles, la perd pas toujours de vue.) I Qu'avez-vous ? portais André. à Rome — De 1 mes amis, oui. André. — Moi Oui. ? Dora. — Volé Ah ! Y... que je conçois la peine que vous Dora (tendrement). (inquiète). —— Vous Eh bien êtes ! tout dites-moi pâle !... ce en André. avez !... — Dans mon secrétaire 1 qui Mon vous Dieu, inquiète. André 1 (Allant J'ai le vivement droit de à tout lui  : savoir j Etesvous souffrant Et ? s'il y a quelque chose à trouver, Ici tout 1 ! Dora André. (vivement — N'est-ce d'instinct pas ? baissant Mais cela n'est voix). pas — maintenant. vous André. verrez — Non que ! nous le trouverons mieux ensemble Dora (prenant ! à nous deux sa main). 1 — Mais si, votre main Dora. André —(les Et yeux qui a dans pu faire les yeux cela de ?... Dora). — On Dora. André. — Ah ! Oui I... est André. brûlante — I... Oui la ! fatigue peut-être de I... cette (Dora journée. passe Qu'y devant a-t-il la ?... table ces nouvelles, et va s'asseoir toujours à 1 droite de cette Tekli. portais à Rome ! m'a André. volé une — La des même pièces personne diplomatiques qui a que dénoncé j'emtable André. sur la — chaise.) Oui. Dora. — Volé Ce n'était ?... donc pas fermé ? Dora. (tendrement). — Eh bien ! voyons. — Eh bien ! dites-moi ce André. — Dans Si ! mon secrétaire ! qui André vous (à inquiète. gauche de J'ai la le table, droit en de face tout d'elle). savoir Dora. (vivement — On a forcé d'instinct ? baissant la voix). — — maintenant. C'est depuis Et s'il l'arrivée y a quelque de Tekli, chose que à vous trouver, m'avez vous vu verrez préoccupé que nous ? le trouverons mieux en- ci 1 André. (Il jette — Oui le trousseau !... sur la table, en indi- Ici André. l — Non 1 on s'est procuré la clé, cellesemble Dora. ! — à Oui. nous deux ! quant Dora. la — clef.) Et qui a pu faire cela ?... André. (ne la Oui perdant ! peut-être pas de !... vue). (Dora — C'est passe que devant la m'apprenait table et va une s'asseoir chose 1... à droite II n'a de disparu cette Tekli. tantôt ? Dora. André. — Le La trousseau même personne que vous qui m'avez a dénoncé donné Tekli si table longtemps sur la chaise.) que parce qu'on l'avait arrêté... André. Dora. — Ce Justement n'était donc 1 pas fermé ? Dora. (saisie). — Eh bien — Arrêté ! voyons. ! Dora. André. — Alors, Si ! vous l'avez donc oublié... André lie]. (à gauche — A Trieste de la table, 1 en face d'elle). laissé. Dora. — On a forcé ? — Dora. C'est — depuis Oh ! l'arrivée pauvre garçon de Tekli, ! Je que comprends vous m'a- André. — Non, ! il on n'est s'est sorti procuré de mes la mains clé, celle- que que vez vu cela préoccupé vous ait ? chagriné pour lui. Mais enfin, pour ci ! (Il passer jette dans le trousseau les vôtres. sur la table, en indipuisqu'il Dora. — est Oui. en liberté maintenant... quant Dora. la — clef.) Et de là dans celles de ma mère qui André. (ne — Aussi la perdant n'est-ce pas de pas vue). son — arrestation C'est que vous Dora. l'a — rendu Le trousseau !... que vous m'avez donné qui Tekli m'afflige m'apprenait ! Mais une la chose cause !... qui Il l'a n'a produite disparu  : tantôt André. ? — Elle-même. si une longtemps dénonciation que 1 parce qu'on l'avait arrêté... Dora. André. — Alors, Justement comment ! expliquer ? Dora (saisie). — Arrêté ! Dora. — Alors, vous l'avez donc oublié... André (id.). — A Trieste ! 8e 5 laissé. Dora. — Oh ! pauvre garçon ! Je comprends André. — Non, il n'est sorti de mes mains que que cela vous ait chagriné pour lui. Mais enfin, pour passer dans les vôtres. puisqu'il est en liberté maintenant... Dora. — Et de là dans celles de ma mère qui André. — Aussi n'est-ce pas son arrestation vous l'a rendu !... qui m'afflige ! Mais la cause qui l'a produite  : André. — Elle-même. une dénonciation 1 Dora. — Alors, comment expliquer ? 805



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204