Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 150 - 151  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
150 151
Tekli (de méme, Favrolle gagne le dessus de la table). — Mais j'ai tort I Je suis coupable ! J'en conviens, mais enfin, puisque j'en convienst... André. — Mais c'est indigne ce que vous avez fait là. Tekli (à lui-méme, se contenant). — Ah I raison, André. sans — rien... C'est de vous la calomnie osez ? 1... C'est une ignoble... Tekli (de méme, Favrolle gagne le dessus de la Tekli table). (vivement). — Mais j'ai — tort Maurillac ! Je suis ! au coupable nom du ! Ciel... J'en conviens, n'abusez mais pas des enfin, égards puisque j'en je dois conviens !... douleur. Restons-en là 1et laissez-moi à votre partir André. I— Tenez, Mais c'est laissez-moi... indigne ce que cela vous vaudra avez mieux fait là. pour vous et pour moi !... (Il traverse la scène Tekli et (à veut lui-méme, remonter se contenant). par la gauche.) — Ah ! André. (lui — barrant C'est de la la route). calomnie — Vous !... C'est ne sortirez pas I... Et je vous somme de me répon- une ignoble... dre Tekti (vivement). — Maurillac ! au nom du Ciel... Tekli. n'abusez — Rien pas de plus des ! égards que je dois à votre André. douleur. — Alors Restons-en vous n'êtes là I... qu'un et laissez-moi misérable lâch... partir !... Tenez, laissez-moi... cela vaudra mieux Tekli pour (hors vous de lui, et pour coupant moi !... le mot). (Il traverse — Ah la I scène André. et veut — Et remonter je vous par tuerai la !... gauche.) je vous tuerai André ! ! (lui barrant la route). — Vous ne sortirez Tekli. pas — I... Eh Et bien, je vous soit, somme battons-nous de me répondre pour ! en finir I.. et tuons-nous donc !... Ah ! donc Dieu ! Tekli. que — j'aime Rien de donc plus mieux ! cela I André. — Alors Et tout vous de n'êtes suite ! qu'un misérable lâch... Favrolle (au-dessus de la table, entre eux, froidement). Tekli (hors — de Et lui, après coupant ?... Et quand le mot). vous — vous Ah ! serez André. battus — ! Et fous je vous que vous tuerai êtes !... je vous son accu- tuerai ! ! en aura-t-elle moins de force ?... Ta sation femme Tekli. en — sera-t-elle Eh bien, plus soit, innocente battons-nous ?... donc pour André. en finir — Je !... la et vengerai tuons-nous du moins donc d'une !... Ah in-fàme Dieu ! calomnie que j'aime ! donc mieux cela 1 Favrolle. André. —— Et Qui tout subsistera de suite ! tout entière ! Favrolle André. — (au-dessus Pas ! lui mort de !... la table, entre eux,'froidement). Favrolle. — Et Allons après laisse ?... Et quand donc parler vous vous ici serez le seul battus homme ! fous qui que ait vous gardé êtes son !... sang-froid. son accusation (Mouvement en aura-t-elle d'André, moins il reprend de force avec plus ?... Ta de femme force.) Laisse-moi en sera-t-elle parler plus ! innocente ! et dire pour 7... toi ce que André. tu n'as — pas Je la su vengerai dire ! ! (A du Tekli, moins très d'une net infâme très serré.) calomnie Monsieur, ! je comprends très bien et le 1"avrolle. sentiment — qui Qui vous subsistera guidet... tout Vous entière ne voulez I pas André. accabler — Pas une ! femme lui mort de !... votre témoignage,'et Favrolle. vous croyez — Allons que votre ! laisse devoir donc d'honnête parler ici le homme seul homme est de vous qui taire... ait gardé Eh bien son sang-froid. ! non, monsieur, non ! (Mouvement d'André, il de reprend Tekli.) avec Il n'est plus plus de (Mouvement de force.) vous Laisse-moi taire, il est parler de tout ! ! et dire. On pour ne toi formule tu pas n'as une pas accusation, su dire ! ! (A telle Tekli, que très la net vôtre et ce que sans très serré.) mettre Monsieur, dans l'obligation je comprends de la très soutenir bien et le sentiment de fournir qui les vous preuves guide à l'appui. !... Vous Car ne voulez enfin, si pas vous accabler vous trompez une femme ?... (Mouvement de votre témoignage, de Tekli.) comment et vous croyez le saurons-nous que votre ? devoir Vos paroles, d'honnête peut homme les est débattre de vous et taire... peser ce Eh qu'elles bien ! non, valent monsieur, votre non ! silence (Mouvement !... où l'atteindre de Tekli.) Il ?... n'est En sorte plus Mais que, de vous par taire, une étrange il est de illusion tout dire. de On votre ne probité, c'est pas précisément une accusation, ce que telle vous que faites, la vôtre pour formule sauver sans se cette mettre malheureuse dans l'obligation femme, de qui la soutenir la condamne et de fournir implacablement les preuves ! en à l'appui. la privant Car de enfin, cette si chose vous sacrée vous trompez que vous ?... lui (Mouvement devez à tout de Tekli.) prix  : comment la démonstration le saurons-nous possible de ? Vos son innocence paroles, on ! peut Allons, les voyons, débattre monsieur, et peser ce est-ce qu'elles honnête valent ?... !... Mais je vous votre le delhande, silence !... est-ce où l'atteindre juste ? ?... Interrogez En sorte que, par une étrange illusion de votre pro- Je sais tout bité, c'est précisément ce que vous faites, pour 796 sauver cette malheureuse femme, qui la condamne implacablement ! en la privant de cette chose sacrée que vous lui devez à tout prix  : la démonstration possible de son innocence ! Allons, voyons, monsieur, est-ce honnête ?... je vous le demande, est-ce juste ? Interrogez 796 pondra I Tekli (frappé). — En effet, monsieur, sous cet aspect... Favrolle. — Le seul vrai ! Tekli (décidé, après un silence). — Vous avez raison, monsieur, absolument raison ! Le seul !... cherchons donc ensemble la vérité ! (Il dépose son votre chapeau loyauté, sur vous le bureau.) verrez ce Et qu'elle croyez vous que répondra ! tout le zèle d'un homme qui ne sou- j'y mettrai haite Tekli rien (frappé). tant que — En de effet, se prouver monsieur, à lui-méme sous cet qu'il aspect... s'est trompé ! Favrolle. — Le A la seul bonne vrai heure ! ! (André s'assied Tekli sur (décidé, le canapé, après Favrolle un silence). au-dessus Vous de avez lui, sur raison, une monsieur, chaise. Favrolle absolument de méme raison ! près Le seul !... de la table.) cherchons donc ensemble la vérité ! (Il dépose son Tekli. chapeau — Voici sur le  : j'ai bureau.) quitté Et Nice croyez le 25 que mars j'y dernier, mettrai vous tout le zèle savez... d'un J'allais homme à Trieste, qui ne prendrhaite le rien bateau tant de que Corfou... de se prouver pour des à intérêts lui-même qui sou- ne qu'il sont s'est pas trompé en cause. ! Je ne devais séjourner à Trieste Favrolle. que — quelques A la bonne heures heure à peine... ! (André en s'assied sur le le sol canapé, de l'Autriche Favrolle m'étant au-dessus interdit... de lui, secret... Arrivé sur une à chaise. la nuit, Favrolle une heure de après, méme près j'étais de arrêté table.) I Ma détention, mes interrogatoires, peu la importe Tekli. — !... Voici On ne  : prouve, j'ai quitté en Nice somme, le 25 contre mars moi, dernier, que vous ma le présence savez... J'allais sur le sol à Trieste, autrichien, prendre M. le de bateau Kaulben, de Corfou... chef de pour la police des intérêts impériale, qui et vieil ne sont ami pas de en mon cause. père, Je me ne devais fait appeler séjourner dans à son Trieste cabinet que quelques et me dit heures  : « Eh à bien, peine... grand en enfantcret... encore le sol des l'Autriche tiennes !... Tu m'étant vas boucler interdit... tes se- malleS, Arrivé à et la n'y nuit, reviens une pas heure ; tu après, n'en sortirais j'étais pas arrêté à si bon ! Ma compte. détention, » Puis, mes comme interrogatoires, je saluais pour peu sortir, importe il ajoute !... On plus ne prouve, doucement en somme,  : « Un conseil contre encore moi, que !... ma Et cette présence fois ce sur n'est le sol plus autrichien, le directeur et M. de de la Kaulben, police qui chef parle de ; la c'est police l'homme impériale, qui vieil t'a fait, ami tout de mon petit, père, sauter me sur fait ses appeler genoux dans ! Quand son cabinet tu méditeras et me dit quelques  : « Eh nouvelles bien, grand folies... enfant, prends encore pas des une tiennes jolie femme !... Tu pour vas confidente boucler tes ; ne et malle, ne lui et n'y donne reviens pas pas ton ; signalement, tu n'en sortirais pour pas qu'elle à si bon nous compte. le transmette » Puis, comme une heure je saluais après. pour » sortir, Et,'ce il disant, ajoute il plus sort doucement de son tiroir  : « Un ouvert conseil devant lui !... une Et photographie... cette fois ce n'est la mienne plus le direc- !... et encore teur me montre de la police au revers, qui parle écrit ; c'est de ma l'homme main qui  : a colci t'a fait, che tout l'alma petit, adora... sauter avec sur la ses signature genoux et ! la Quand date... tu et méditeras plus bas, quelques d'une écriture nouvelles de folies... femme ces ne prends trois mots pas une  : « jolie Parti femme pour pour Trieste. confidente » Puis, ; et comme, ne lui saisi donne d'étonnement, pas signalement, je veux interroger... pour savoir... qu'elle nous il rejette le transmette la carte, une ferme heure le après. tiroir, » sonne... Et,ée disant, et l'on il m'entraine sort de son tiroir ouvert devant André lui (anxieux). une photographie... — Et cette la carte mienne ? !... et me Tekli. montre — Cette au revers, carte ?... écrit (Avec de effort.) ma main Je l'avais, à ehe Nice, l'alma donnée adora... à Mue avec de Rio-Zarès. la signature et  : a colci la André. date... — et plus La méme ?... bas, d'une écriture de femme ces Tekli trois (debout, mots  : « avec Parti une pour hésitation Trieste. douloureuse).comme, — saisi La même d'étonnement, ! je veux interroger... » Puis, savoir... André. — il rejette Avec ces la mots carte, ? ferme le tiroir, sonne... Tekli. — et l'on Ecrits m'entraîne pour elle ! ! Favrolle. André (anxieux). — Et cette — Et carte, cette elle carte l'avait ? reçue ? Tekli. — De Cette ma carte main ?... à la (Avec sienne effort.) ! Je l'avais, André. à Nice, — donnée Mais elle à Mlle l'avait de Rio-Zarès. placée, sans doute André. ? — La même ?... Tekli. (debout, — Dans avec un une album hésitation ouvert douloureuse). — La même ! devant nous... André. (vivement). — Avec ces — mots Alors ? à la portée de tout Tekli. le monde, — Ecrits et pour quelqu'un elle ! plus tard a pu s'en Favrolle. emparer. — Et cette carte, elle l'avait reçue ? Tekli. — De ma main à la sienne ! André. — Mais elle l'avait placée, sans doute ? Tekli. — Dans un album ouvert devant nous... André (virement). — Alors à la portée de tout le monde, et quelqu'un plus tard a pu s'en emparer.
Mais... (S'arrêtant, écoeuré.) Ah 1 monsieur, c'est cruel, je vous jure, ce que vous me faites faire là 1... Favrolle. — Courage, monsieur... Il faut tout dire 1 André. — Tekli Tekli. — Eh bien, cette autre personne qui l'aurait Tekli. prise... — Dieu Comment sait si je voudrais ? (Il s'arrête le croire une seconde, puis (S'arrêtant, reprend, écoeuré.) désolé, mais Ah d'une ! monsieur, traite !... Mais... c'est pour cruel, en finir je vous d'un jure, seul ce coup.) que vous Comment me faites aurait-elle là !... su que j'allais à Trieste ? Je ne l'ai faire dit Favrolle. qu'à Mue — de Courage, Rio-Zarès, monsieur... et quand Il il faut n'y avait tout dire là qu'elle ! et moi 1... André. (debout). — Tekli — Seuls ? Tekli. — Mais Eh bien, tout cette seuls autre 1 (Silence.) personne qui l'aurait Favrolle. prise... — Monsieur Comment Tekli, ? (Il s'arrête restez-vous une enscorconde, quelque puis reprend, temps à Paris désolé, ? mais d'une traite se- pour en finir d'un seul coup.) Comment aurait-elle su que j'allais à Trieste ? Je ne l'ai dit qu'à Mlle de Rio-Zarès, et quand il n'y avait là qu'elle et moi !... (Dès André que (debout). Tekli — a franchi Seuls ? le seuil de la porte, André Tekli. tombe — Mais sur tout le canapé, seuls ! (Silence.) avec un geste de désespoir.) Favrolle. — Monsieur Tekli, restez-vous en-\core Favrolle quelque (lui temps serrant à Paris la ? main). — Voyons, voyons, André, mon ami 1 Tout n'est pas désespéré 1... Et si ce n'est pas elle 1 Si c'est une autre 1 André. — Oh 1 (Dès Favrolle que (passe Tekli a derrière franchi le lui). seuil — de Si la c'est porte, la mère André 1... tombe (André sur relève le canapé, la tête avec et le un regarde, geste de il reprend.) désespoir.) Eh 1 oui 1 c'est la mère qui est suspecte Favrolle 1... C'est (lui elle serrant qui correspond la main). 1 — Voyons, voyons, André, mon ami ! Tout n'est pas désespéré !... Et si ce n'est pas elle 1 Si c'est une autre ! André. — Oh 1 Dora Favrolle (gaiement). (passe derrière — Eh bien lui). 1 — monsieur, Si c'est la yoiture mère 1... est (André prête... relève et il n'est la tête que et temps le regarde, 1 - il reprend.) André (affectant Eh 1 oui d'être 1 c'est à la l'aise). mère — qui Ah est ! oui sus-pecte que... 1... C'est elle qui correspond 1 c'est Favrolle (lui venant en aide, parlant pour lui, et le masquant le plus possible. A Dora). — C'est qu'il y a du changement. Dora (descendant). — Du changement ? Dora André (gaiement). (même jeu). — Oui... Eh bien nous... ! monsieur, la yoiture Favrolle est (vivement). prête... et — il n'est Vous que ne partez temps plus ! Dora. André —(affectant Nous ne d'être partons à l'aise). plus ? — Ah 1 oui 1 c'est André. que... — Ce soir... des... Favrolle. —(lui Des venant nouvelles en aide, politiques parlant ! pour oui, lui, apportées le masquant par Tekli... le plus confirmées possible. A Dora). par le — minis- C'est et qu'il tère. y a du changement. Dora (tendrement (descendant). à — son Du mari). changement — Mais ? en effet, vous André semblez... (même jeu). — Oui... nous... L'Espionne SCÈNE XII André, Favrolle. SCÈNE XII André, Favrolle. Dieu 1 vous pensez bien que je ferais tout céder à la nécessité présente 1 Favrolle. — Où peut-on vous voir, au besoin ? Tekli. — Au Grand-Hôtel... où je suis à vos ordres... toujours, à toute heure 1 Favrolle. — Merci, monsieur. Tekli André. (remontant). — Tekli... — j'apprécie... Oui, monsieur croyez-le... 1 Et grand tous vos Dieu efforts ! vous pour pensez m'épargner bien que je cette... ferais (Il tout ne céder peut à achever.) la nécessité Et toute présente parole 1 blessante de ma part... oubliez-la... Favrolle. — Je vous en prie... Je la regrette de tout mon coeur Où 1 peut-on vous voir, au besoin ? Tekli. — Au Grand-Hôtel... où je suis à vos ordres... Tekli (très toujours, ému, à avec toute élan). heure — ! Et moi de même, mon cher 1... (Il va pour descendre vers André, Favrolle. Favrolle Merci, l'arrête monsieur. du geste, et il reprend affectueusement André. — Tekli... en j'apprécie... sortant.) Et croyez-le... moi de même, tous vos croyez-le efforts bien pour !... m'épargner (Il sort cette... le fond.) (Il ne peut achever.) Et toute parole blessante de ma part... oubliez-la... Je vous en prie... Je la regrette de tout mon coeur ! Tekli (très ému, avec élan). — Et moi de même, André. mon — cher C'est !... vrai (Il 1 va pour descendre vers André, Favrolle. Favrolle — Et l'arrête celle-là, du qu'importe geste, et I... il reprend Ce qu'il nous affectueusement faut, c'est Dora en sortant.) 1 C'est Et ta moi femme de même, innocente croyez-le I bien !... (Il sort par le fond.) André (ranimé par cette idée, debout). — Oui 1... la meie !... Oui !... oh 1 sûrement 1... Favrolle (la porte s'ouvre à droite et il aperçoit Dora au fond). — Ta femme ! André. (gagnant — C'est vrai la gauche). ! — Aide-moi 1 je t'en Favrolle. prie 1 Ne — me Et celle-là, quitte pas qu'importe 1 !... Ce qu'il nous Favrolle. faut, — c'est Non Dora 1 Et 1 ne C'est laisse ta femme rien paraître, innocente le faut Courage I il André (ranimé par cette idée, debout). — Oui !... la mère !... Oui !... oh ! sûrement !... Favrolle (la porte s'ouvre à droite et il aperçoit Dora au fond). — Ta femme ! André. (gagnant — Un peu la ému, gauche). oui... — c'est Aide-moi si grave ! I... je t'en Favrolle. prie ! Ne me Cela quitte tombe pas si mal Favrolle. — Non ! Et ne laisse rien paraître, il le Dora. faut 1 — Courage Oh 1 ça, 1 par exemple, oui 1... aujourd'hui ! J'espère au moins, qu'après ça, vous serez un peu à votre femme. Favrolle (entre eux remontant un peu, avec Dora, vers la porte de droite où il la pousse doucement). — Oh ! une heure seulement... André. — Un peu ému, oui... c'est si grave 1... Dora. — Pas plus ?... Favrolle. — Cela tombe Favrolle. Pas plus 1 si mal 1 (A André.) Vite, à ces notes, Dora. toi, — Oh au ! travail ça, par ; exemple, tu en seras oui plus 1... aujourd'hui ! III 1 frappe J'espère sur au le moins, couvercle qu'après du secrétaire ça, vous tôt quitte serez qu'André un peu soulève à votre à demi.) femme. Dora. Favrolle — Car (entre pour eux ce remontant départ, cela un m'est peu, avec bien égal Dora, 1 Et vers quelle la porte joie pour de droite maman où 1 il (Elle la pousse sort.) Maman ! doucement). chère — maman Oh ! une 1 Je heure ne pars seulement... pas, maman. Dora. — Pas plus ?... Favrolle. — Pas plus ! (A André.) Vite, à ces notes, toi, au travail ; tu en seras plus tôt quitte I (Il frappe sur le couvercle du secrétaire qu'André (lui soulève montrant à demi.) le dossier). — Ce dos sier Dora. ces... — Car ces pour papiers ce départ, !... cela m'est bien égal Favrolle. ! Et quelle — Eh joie bien pour ? maman ! (Elle sort.) Maman André. ! — chère On maman a ouvert ! 1... Je ne fouillé pars pas, maman. Favrolle (redescend d'un pas). — Mais quoi André (éclatant.) — Le dossier que j'emportais SCÈNE XIII Les mêmes, Dora, entrant par le fond, en tenue de voyage. SCENE XIII Les mêmes, Dora, entrant par le fond, en tenue de voyage. Favrolle (vivement). — Vous ne partez plus 1... Dora. — Nous ne partons plus ? SCÈNE XIV André. — Ce soir... des... Favrolle, André. Favrolle. — Des nouvelles politiques 1 oui, apportées (Favrolle par ferme Tekli... vivement confirmées la porte par derrière le ministère. redescendant à André qu'il trouve assis à la elle et même Dora place, (tendrement ayant à relevé son mari). tout — le Mais couvercle en effet, et vous regardant semblez... d'un air effaré le dossier ouvert devant lui.) Favrolle (saisi). — Quoi encore ? SCÈNE XIV (Favrolle ferme vivement la porte derrière elle et redescendant à André qu'il trouve assis à la même place, ayant relevé tout le couvercle et regardant d'un air effaré le dossier ouvert devant lui.) Favrolle (saisi). — Quoi encore ? Favrolle, André. 797 - 797 André (lui montrant le dossier). — Ce dos'sier !... ces... ces papiersl... Favrolle. — Eh bien ? André. — On a ouvert 1... fouillé 1... Favrolle (redescend d'un pas). — Mais quoi André (éclatant.) — Le dossier que j'emportais



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204