Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
André (surpris). — Sans doute... Favrolle (prenant son chapeau sur la table). — Eh bien 1 mon bon ami, nous allons nous prendre comme ça, bras dessus bras dessous, puis sortir d'ici pour n'y plus rentrer. (Il gagne la droite.) André (debout). — Parce que ? Favrolle. — Parce que ce n'est ici ni ta place, André ni (surpris). la mienne, Sans et que, doute... dans ta position nouvelle, Favrolle tu (prenant ne dois son pas chapeau rester plus sur longtemps la table). dans Eh l'intimité bien 1 mon compromettante bon ami, nous de allons ces deux nous aventurières. prendre comme (Mouvement ça, bras dessus d'André.) bras dessous, Voyons, puis laisse sortir là ton d'ici coeur. pour Je n'y parle plus rentrer. à ta raison... (Il gagne De quoi la droite.) vivent-elles 7... Et les robes ? Les robes, qui André les paye (debout). ?... — Parce que ? Favrolle. André. —— Enfin, Parce que que sais-tu ce d'elles n'est ici ?... ni ta place, Favrolle. ni la mienne, le sais et que que, la marquise dans ta position correspond nouvelle, avec tu le ne comte dois pas de rester Paulnitz plus à longtemps Vienne et qu'elle dans l'intimité n'a d'autres compromettante moyens d'existence de ces qu'une deux aventurières. pension servie (Mouvement par le baron d'André.) Van der Voyons, Kraft... laisse André. là — ton Eh coeur. bien ? Je parle à ta raison... De quoi Favrolle. vivent-elles — Van ?... der Et Kraft les robes 1 Tu ? Les ne le robes, connais les donc paye pas, ?... celui-là. Le complaisant offi- qui cieux, André. chargé — Enfin, de toutes que sais-tu les missions d'elles délicates ?... qui Favrolle. veulent un agent Je sais dévoué, que la mais marquise désavouable ; correspond l'Eminence avec le Grise comte de de Son Paulnitz Excellence. à Vienne Il loge et qu'elle en face n'a de d'autres moi ; la moyens rue nous d'existence sépare... heureusement 1 servie Un appartement par le baron de garçon Van der au Kraft... second, qu'une pension les André. rideaux — tirés Eh bien ! à la ? porte toujours un fiacre, et, Favrolle. de ce fiacre, — Van toujours der Kraft une ! Tu petite ne femme le connais voilée donc qui pas, saute celui-là. lestement, Le grimpe, complaisant redescend officieux, fait chargé place à de une toutes autre les petite missions femme, délicates et et qui veulent un agent dévoué, mais désavouable ; l'Eminence Grise de Son Excellence. Il loge en face de moi ; la rue nous sépare... heureusement ! Un appartement de garçon au second, les rideaux tirés ! à la porte toujours un fiacre, et, Toupin de ce fiacre, (entrant toujours par le fond). une petite — Comment, femme seuls voilée ?... qui La saute marquise lestement, ? grimpe, redescend et André. fait place — Elle à une va venir autre 1 petite Mon cher femme, Lucien, et monsieur Anatole Toupin, fils de ton collègue à la Chambre... Favrolle (saluant). — Saône-et-Marne. André. —... et gendre de M. Jannisson, Champagne Jannisson. 1A Toupin.) Monsieur Favrolle, député Toupin de (entrant la Haute-Sèvre. par le fond). — Comment, seuls Toupin. ?... La — marquise Enchanté... ? André. — Eh Elle bien, va venir et ce ! tir Mon aux cher pigeons Lucien, tantôt ? Anatole Toupin, fils de ton collègue monsieur à la Toupin. Chambre... — Oh 1 je pars couvert de honte. Favrolle André. —(saluant). Vous partez — Saône-et-Marne. ?... Toupin. André. —... Avec et gendre amertume de M. 1... Jannisson, Monaco, Champagne presque Jannisson. Paris, mais IA Toupin.) Dijon I Monsieur Favrolle, c'est député Favrolle. de la — Haute-Sèvre. Jolie ville, tombeau des ducs de Bourgogne. Toupin. — Enchanté... Toupin. André. — Eh Et bien, le mien... et ce tir aux pigeons tantôt André ? Ise récriant). — Par exemple 1... avec une Toupin. femme... — Oh 1 je pars couvert de honte. Toupin André. —(l'interrompant). Vous partez ?... — Délicieuse 1 Toupin. André. — Deux Avec enfants... amertume 1... Monaco, c'est presque Toupin Paris, (de même). mais Dijon — Ravissants 1 Mais tout ça Favrolle. dans ce — pot Jolie de moutarde ville, tombeau ! Du des reste, ducs j'ai de Bourgogne. mon idée. Toupin. André. — Ah Et I le mien... André Toupin (se (à Favrolle). récriant). — Par Et même, exemple tiens 1... I... avec Il faut une femme... que je vous consulte. Toupin (l'interrompant). — Délicieuse 1 André. — Deux enfants... Je sali tout Toupin (de même). — Ravissants 1... Mais tout ça dans ce pot de moutarde 1 Du reste, j'ai mon idée. André. — Ah ! Toupin là Favrolle). — Et même, tiens !... Il faut que je vous consulte. SCÈNE X Les mêmes, Toupin. SCÈNE X Les mêmes, Toupin. 776.. 776 comme ça toute l'après-midi !... les consultations... Et c'est lui qui signe des chèques à la marquise 1 Et ça ne t'effraie pas ?... André (se rasseyant sur le canapé). — Osestu comparer à ces espionnes ?... Favrolle (se rasseyant à droite d'André). — Fi I le vilain mot 1 Elles n'espionnent plus, elles correspondent. La correspondance, mon bon comme ami... ça Ce toute n'est l'après-midi qu'un détail, !... un les mot, consultations... 1 Et une c'est lettre lui 1... qui mais signe cette des lettre, chèques rappro- à la moins encore chée marquise d'une ! Et autre, ça ne donnera t'effraie le pas mot ?... entier et ce mot-là André ouvrira (se rasseyant nos serrures sur le I canapé). — Osestu André.comparer — à Voilà ces espionnes bien de mon ?... Français qui voit Favrolle des espions (se rasseyant partout ! à droite d'André). — Fi Favrolle. ! le vilain — mot Et voilà ! Elles bien n'espionnent de mon Français plus, qui elles n'en correspondent. voit nulle part. La correspondance, Ainsi dans tout ça mon tu ne bon vois ?... ami... Ce n'est qu'un détail, un mot, moins encore André. ! une — lettre Que deux 1... mais femmes cette pauvres, lettre, rapprochée d'une très dignes autre, donnera d'intérêt, le et mot une entier jeune et fille ce sans appui, si mot-là parfaitement ouvrira nos honnête, serrures qu'exposée 1 à tous les périls André. de sa situation, Voilà bien elle de les mon a traversés... Français qui et voit tu le des sais espions bien... partout ! sans faire un seul accroc à ces Favrolle. fameuses — robes Et voilà que bien tu lui de reproches. mon Français qui Favrolle. n'en voit nulle Moralité part. ! Ce Ainsi que dans j'ai dit tout n'a ça servi, tu qu'à ne vois t'enflammer ?... davantage. André. — Que Peut-être. deux femmes pauvres, sans appui, Favrolle. très dignes — Et je d'intérêt, ne suis et qu'un une jeune sot... fille d'avoir parfaitement oublié que, honnête, pour rendre qu'exposée un homme à tous abso- les si périls lument de fou sa d'une situation, femme, elle il les n'y a traversés... a qu'à le prévenir tu le sais centre bien... elle. sans faire un seul accroc à et ces André. fameuses — Ah robes ! certes, que oui tu lui ! en reproches. la calomniant 1 Tais-toi, Favrolle. on — vient. Moralité ! Ce que j'ai dit n'a servi qu'à t'enflammer davantage. André. Peut-être. Favrolle. — Et je ne suis qu'un sot... d'avoir oublié que, pour rendre un homme absolument fou d'une femme, il n'y a qu'à le prévenir Favrolle. centre — elle. Allez. Toupin. André. — Ah Vous ! certes, et papa, oui ! vous en la nagez calomniant à peu ! près Tais-toi, dans on les vient. mêmes eaux... Favrolle. — Oh 1 nous nageons !... nous faisons plutôt la planche... Toupin. — Qu'est-ce que vous diriez si je me faisais député ? Favrolle. — Si jeune ? Toupin. Favrolle. — Eh Allez. bien aujourd'hui ?... D'ailleurs vous-même. Toupin. — Vous et papa, vous nagez à peu'près Favrolle dans les (riant). mêmes — C'est eaux... vrai ! Toupin. Favrotle. —— Il Oh y a ! une nous vacance nageons dans I... l'arrondissemensons plutôt de Bar-sur-Saône, la planche... avec l'aide du beau- nous faipère Toupin. je suis — presque Qu'est-ce sûr que de passer. vous diriez si je me faisais André. député — Et ? alors ? Toupin. FavrolIe. — Enfoncé Si jeune Dijon... ? Vive Paris. Favrolle. Toupin. — Eh Encore bien faut-il aujourd'hui quelque ?... titre. D'ailleurs vous-même. Toupin. Je suis le fils de papa. Et puis enfin Favrolle ce n'est (riant). pas — si malin C'est vrai que ! ça la politique. Favrolle. Toupin. — Il Quand y a une on vacance ne s'en dans est jamais l'arrondissemencupé ? de Bar-sur-Saône, avec l'aide du beau- ocpère Toupin. je suis — presque Justement sûr de passé passer. vierge !... Favrolle. André. —— Et Et alors qu'on ? n'a aucune idée ? Toupin. — Elles Enfoncé ne gênent Dijon... pas Vive 1 Paris. Favrol.le. Favrolle. — Encore faut-il quelque représenter... titre. Toupin. — Mais Je suis I... Je le représente fils de papa. avec Et énergie puis la enfin centralisation n'est pas parisienne. malin que ça la politique. André. Favrolle. —— Et Quand naturellement on ne s'en Mme est Toupin jamais oc- est au cupé courant ! ? Toupin. — Justement !... passé viergel... Favrolle. — Et qu'on n'a aucune idée ? Toupin. — Elles ne gênent pas ! Favrolle. — Encore faut-il représenter... Toupin. — Mais 1... Je représente avec énergie la centralisation parisienne. André. — Et naturellement Mme Taupin est au courant !
Taupin. — plans. André. — Qui sont ?... Toupin. — De la laisser à Dijon avec les enfants dans un air sain, salubre. Favrolle. — Tandis que vous braverez les émanations impures... Toupin. — De la capitale ! Alors, c'est dit ? approuvé Toupin. ?... — Oh 1 non, elle déjouerait mes plans. Favrolle. — Mon Dieu !... Si vous n'êtes bon qu'à André. ça ! — Qui sont ?... Toupin. (vivement). — De la laisser — C'est à Dijon ce que avec me les dit en- la fants Princesse. dans un air sain, salubre. Favrolle. (interrogeant). — Tandis que — La vous princesse braverez ? les émanations Toupin. — impures... Bariatine 1 Toupin. Favrolle. — De Elle la est capitale ici ? 1 Alors, c'est dit ? approuvé André. — ?... Oui ; tu la connais ? Favrolle. — Je Mon crois Dieu bien !... Si vous Une n'êtes assidue bon de qu'à ça ! Toupin (vivement). — C'est ce que me dit la Princesse. Favrolle (interrogeant). — La princesse ? Toupin. — Bariatine 1 Favrolle. La Princesse — Elle (entrant est ici avec ? André qui lui désigne André. Ancolie). — Oui — ; tu la Ah connais 1 Favrolle, ? comment... vous, Favrolle. à Nice ? — Je crois bien 1... Une assidue de Favrolle. — Retour d'Italie I... Mais vousmême, princesse ; je vous croyais en Russie. La Princesse. — Chez moi ?... Jamais 1... Favrolle. — Alors, décidément Française ?... La Princesse. — Oh 1 complètement 1 d'habitude, La Princesse de goûts et (entrant de coeur. avec Et André vous retournez qui lui désigne Paris ? Favrolle). (Elle s'assied — sur Ah le ! Favrolle, canapé.) comment... à vous, Favrolle. à Nice — ? Pour l'ouverture des Chambres, dans Favrolle. une quinzaine. — Retour d'Italiel... Mais vousmême, La Princesse. princesse — ; je Comme vous croyais moi 1 en Russie. La Favrolle. Princesse. — Eh — bien, Chez vrai moi ! ?... c'est Jamais très beau 1... I Favrolle. La Princesse. — Alors, — Quoi décidément ? Française ?... La Favrolle. Princesse. — Cette — Oh persistance 1 complètement ?... Je ! n'ai d'habi- vu tude, là d'abord de goûts qu'un et caprice de coeur. de Et grande vous retournez dame... politicienne ? (Elle par s'assied désoeuvrement, sur le canapé.) mais que cela à Paris dure Favrolle. I... — Pour l'ouverture des Chambres, dans La une Princesse. quinzaine. — Comment ? Mais depuis que nous La Princesse. sommes en — vacances, Comme moi je ne ! vis plus ! Pour rien Favrolle. au monde, — Eh je bien, ne manquerais vrai 1 c'est l'ouverture. très beau 1 La Ancolie. Princesse. — — Et Quoi sans ? vous... jamais nous n'oserions Favrolle. constituer — Cette persistance le bureau. ?... Je n'ai vu là La d'abord Princesse. qu'un — caprice Et puis de j'ai grande hâte dame... de rentrer politicienne Paris avec par la désoeuvrement, marquise et Dora mais — que j'ins- cela à dure tallerai 1... chez moi ! La FavroUe. Princesse. — Chez — Comment vous ?... ? Mais depuis que nous La sommes Princesse. en — vacances, Oui 1 comme je ne vis à l'ordinaire plus 1 Pour 1 rien André au monde, (assis je à ne droite manquerais du canapé l'ouverture. sur une chaise). Favrolle. — Princesse, — Et sans dites vous... donc à jamais Favrolle nous qu'il n'oserions a tort de prendre constituer vos le deux bureau. amies pour des aventurières La Princesse. 1 — Et puis j'ai hâte de rentrer à Paris La Princesse avec la marquise (protestant). et Dora — Oh — 1 que la marquistallerai 1... chez moi ! j'ins- Favrolle. FavroUe —(assis Chez sur vous une ?... chaise à gauche du canapé). La Princesse. — Ma — foi... Oui ses 1 comme fusils ont à l'ordinaire tellement 1 l'air André d'une (assis blague à ! droite du canapé sur une chaise). La Princesse. — Princesse, — Une dites blague donc à ! Favrolle l'Antilope qu'il !... d'où a tort sortez-vous de prendre ? vos deux amies pour des aventurières Favrolle. — I De Naples 1... La Princesse. (protestant). — On le voit — Oh Mais ! la depuis marquise 1... L'Espionne quelque tribune la fleur de nos jolies tricoteuses 1... — la voici. (La princesse parait à droite sur le palier, André va à elle, et ils restent à causer un instant bien en vue.) Toupin (vivement, il a passé derrière la table pour aller vers Favrolle). — Elle a de l'influence, n'est-ce pas ?... la Chambre Favrolle (souriant). ?... Notre abonnée — Pas du 1... tout, Toujours mais dans elle quelque le croit I tribune A force 1... de la fréquenter fleur de nos. les deux jolies Chambres, elle 1... s'est — la mise voici. en (La tête princesse de jouer son parait petit à tricoteuses droite rôle politique... sur le palier, très André innocemment... va à elle, et ils et restent amour à causer de l'art. un Elle instant nous bien donne en vue.) d'excellents par dîners Toupin parlementaires... (vivement, il a passé suivis derrière thés la diplomatiques aller vers I... où Favrolle). l'on peut — flirter Elle a en de l'influence, jolie com- table pour n'est-ce pagnie internationale, pas ?... pas trop farouche... Charmante Favrolle femme (souriant). I... très — gaie, Pas très du bonne tout, mais elle le Taupin. croit 1 A — force Et le de prince fréquenter ?... les deux Chambres, Favrolle. elle s'est — Invisible mise en 1 tête de jouer son petit rôle politique.., très innocemment... et par amour de l'art. Elle nous donne d'excellents dîners parlementaires... suivis de thés diplomatiques 1... où l'on peut flirter en jolie compagnie internationale, pas trop farouche... Charmante un mois femme on ne !... parle très que gaie, de très ça bonne  : On n'appelle 1 plus Toupin. la marquise — Et le que prince la « ?... mère aux fusils » — et Favrolle. Dora la — « belle Invisible artilleuse ! n. Pensez donc ! Cinq cent mille francs de fusils, la dot de Dora, saisis sur un transport français par l'Espagne, qui les détient malgré nos cris et les réclamations d'un ministère d'une mollesse  : Mais nous le secouerons, le ministère 1 Brulard m'a promis de un l'interpeller, mois on ne parle et s'il que ne marche de ça  : On pas n'appelle plus Favrolde. la marquise — Vous que le la faites « mère sauter aux 1 fusils » — et La Dora Princesse. la « belle — Carrément artilleuse ». ! Pensez donc ! Cinq Favrolle. cent mille — Princesse francs de fusils, I vous la êtes dot sublime. de Dora, saisis Réparation sur un à transport vos amies.français Mais vous par m'accorderez les qu'il détient est permis malgré de nos s'y cris tromper, et les réclama- et entre l'Espagne, qui tions nous, d'un toutes ministère vos internationales d'une mollesse  : des Mais villes nous le d'eaux secouerons, le ministère 1 Brulard m'a promis de La l'interpeller, Princesse — et Vous s'il ne allez marche voir pas qu'il 1... me dira du Favrolle. mal, à moi, — Vous de la le colonie faites sauter étrangère 1 La Ancolie. Princesse. — Oh — ! Carrément non 1 quand ! c'est vous qui la Favrolle. représentez — I Princesse Mais sous 1 vous une couçhe êtes sublime. supérieure de noms, à vos de amies. fortunes, Mais vous d'honorabilités m'accorde- Réparation rez aussi qu'il indiscutables est permis que de les s'y vôtres, tromper, dans et ce entre tas d'irréguliers, nous, toutes d'aventuriers vos internationales et d'improvisés des villes de d'eaux toute sorte, !... il est bien difficile de discerner le vrai La du Princesse faux et le réel Vous du allez postiche voir ! qu'il me dira du La mal, Princesse à moi, de (protestant). la colonie étrangère — Oh 1 comme !... si l'on Favrolle. ne savait — pas Oh toujours 1 non 1 à quand qui l'on c'est a affaire vous qui !... la Favrolle. représentez — Oui 1 Mais I... Eh sous bien une 1 faisons couche un supérieure êtes de noms, ici trois de familiers fortunes, du d'honorabilités logis, n'est-ce pari 1 Vous pas aussi ? indiscutables que les vôtres, dans ce tas d'irréguliers, André, la Princesse, d'aventuriers Toupin. et — d'improvisés Oui. de toute Favrolle sorte, (debout, il est bien prenant difficile sur de la discerner table dans le vrai une du coupe faux les et cartes le réel de du visite postiche qui ! y sont déposées). La Princesse — Voici (protestant). des cartes de — familiers Oh ! comme si l'on vous ne apparemment... savait pas toujours J'en à qui prends l'on a une affaire au hasard, Favrolle. je lis — le nom Oui I... et Eh je gage bien ! que faisons vous un ne pari me 1 !... Vous donnez êtes pas ici sur trois celui familiers qui le porte du logis, des n'est-ce renseignements ? précis. pas La André, Princesse. la Princesse, — Ah 1 Toupin. voyons — cela Oui. ? Ancolie Favrolle (prenant (debout, une prenant carte, lisant). sur la table — « Comtesse coupe Rachel les Zicka. cartes » de visite qui y sont dépo- dans une sées). — Voici des cartes de familiers comme SCÈNE XI Les mémes, la Princesse. SCÈNE XI Les mêmes, la Princesse. Favrolle (assis sur une chaise à gauche du 777 vous apparemment... J'en prends une au hasard, je lis le nom et je gage que vous ne me canapé). — Ma foi... ses fusils ont tellement l'air d'une blague 1 donnez pas sur celui qui le porte des renseignements précis. La Princesse. — Une blague ! l'Antilope !... d'où sortez-vous ? La Princesse. — Ah ! voyons cela ? Favrolle. — De Naples 1... Favrolle (prenant une carte, lisant). — « Comtesse Rachel Zicka. La Princesse. — On le voit I... Mais depuis » 777



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204