Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 126 - 127  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
126 127
Godefroid Ide même, tirant son calepin). — Nous disons, le service ? Mion. — Diner de table d'hôte. Godefroid (railleur). — Pour deux ? Mion. — Pour un... c'est encore de trop... pour le goût qu'il aura I Godefroid (à demi-voix. à lui-même, pouffant de rire. — Et elles sont trois ! Godefroid (de même, tirant son calepin). — Nous disons, le service ? SCÈN Mion. Diner de table d'hôte. Les mêmes Favrolle Godefroid là (railleur). Mion). —— Mme Pour la deux marquise ? de Rio- Zarès Mion. est-elle — Pour visible un... ? c'est encore de trop... pour le goût qu'il aura ! Godefroid Mion (aimable). (à demi-voix, — Monsieur, à lui-même, il faut pouffant que je de m'en rire. assure. — Et elles sont trois ! Favrolle (donnant sa carte). — Voici ma carte Mion (lisant). — « Lucien Favrolle, député. SCÈN » Mion. — Vous dites ? Godefroid (serrant son calepin). — Mes hommages Mion (même jeu que précédemment, haussant les épaules). — Grand pendu ! Godefroid (idem, gagnant la droite). — Pen- Je sais nées tout 1 (Favrolle entre par la porte de droite.) Mion. — Vous dites ? E II Godefroid (serrant son calepin). — Mes hommages 1, Favrolle. (Avec Mion empressement.) (même jeu que Mme précédemment, la marquise haussant est sur la promenade, à deux pas I Elle m'a bien recommandé de la prévenir à l'arrivée de monsieur ! les épaules). — Grand pendu 1 Si Godefroid monsieur (idem, veut se gagnant refaire la un droite). instant — ? Pannées montre ! (Favrolle un siège entre et sort, par la emportant porte de droite.) une robe (Elle par la petite porte, à droite. — Favrolle regarde E avec II surprise la pièce en désordre.) Les mêmes, Favrolle. SCÈNE III Favrolle (à Mion). — Mme la marquise de Rio- (Avec empressement.) Mme la marquise est sur Zarès est-elle visible ? Favrolle, Godefroid. la promenade, à deux pas ! Elle m'a bien recommandé Godefroid. la — prévenir Ah ! oui à l'arrivée !... Oh ! ça de n'est monsieur pas du ! Mion Godefroid (aimable). (qui est — remonté Monsieur, à droite, il faut après que l'arrivée de assure. Favrolle). — Ah ! je crois bien qu'on y Si monde monsieur bien calé... veut se Elles refaire sont un là-dedans instant ? avec (Elle je m'en sera pour monsieur. cette montre femme un siège de chambre et sort, pour emportant tout domestique. une robe Favrolle (donnant sa carte). — Voici ma carte ! Favrolle (le regardant). — Eh ! mais cette par Et c'est la petite tenu, porte, comme à droite. monsieur — Favrolle voit ! regarde figure Mion 1 (lisant). — « Lucien Favrolle, député. » arec Favrolle surprise (jetant la pièce un coup en désordre.) d'oeil). — Le fait est 1... Godefroid. — Monsieur me remet ? Godefroid (avec mépris). — Et ça dîne à table Favrolle. — Vaguement. SCÈNE d'hôte, III monsieur ! Ça déjeune chez soi d'une cô- Godefroid. — Ernest, de chez Paillard. Favrolle, Godefroid. telette La fille mange la noix, la maman Godefroid Favrolle (descendant). (qui est remonté — à Ah droite, ! oui après ! oui l'arrivée Tiens, de vous Favrolle). voilà — donc Ah à ! je Nice crois à bien présent ? qu'on (Il y monde Favrolle. bien — calé... L'Espagnol Elles sont est sobre... là-dedans avec !... ronge Godefroid. l'os, et le Ah repasse ! oui à !... la Oh servante. ! ça n'est pas du sera passe pour au canapé.) monsieur. cette Godefroid. femme — de chambre Un peuple, pour monsieur, tout domestique. qui aura Favrolle Godefroid. (le — regardant). Paillard ne s'est — Eh pas ! bien mais conduit cette bien Et c'est du tenu, mal à comme se refaire. monsieur voit ! figure avec moi ! 1 je fais les villes d'eaux. Favrolle. (jetant — Enfin, un coup pourvu d'oeil). qu'elles — Le paient fait est leursL. Godefroid. Favrolle (assis — Monsieur sur le canapé). me remet — ? Alors, vous notes Godefroid 1 (avec mépris). — Et ça dîne à table pouvez Favrolle. petit-être — Vaguement. renseigner sur cette marquise. Godefroid. — Ernest, de chez Paillard. telette j'ai vu l'heure !... La où fille on mange saisissait la leurs noix, malles la maman ! d'hôte, Godefroid. monsieur — Péniblement ! Ça déjeune ! A chez Aix, soi l'an d'une passe, cô- Godefroid. Favrolle (descendant). — De Rio-Zarès — Ah ? ! oui ! oui !... ronge Favrolle. l'os, — et Diable repasse à la servante. Tiens, Pavrolle. vous — voilà Oui, donc je ne suis à Nice dans à présent cet hôtel ? que (Il) Favrolle. Godefroid. — L'Espagnol Une vraie est valeùr, sobre... du reste ; car depuis passe au hier canapé.) au soir, traversant Nice pour regagner Godefroid. Paris ; — je trouve, Paillard en ne rentrant, s'est pas un bien petit conduit mot bien toilettes du mal I... Cette à se refaire. nuit encore, au bal de la Pré- pour Godefroid. ce qui est — Un des peuple, robes, ça monsieur, !... La fille qui a aura des avec qu'elle moi m'adresse ! je fais les à titre villes de d'eaux. voisine... car ce pavillon Favrolle dépend rassis de l'hôtel, sur le canapé). n'est-ce pas ? — Alors, (Godefroid vous no tas tes de ! petits jeunes gens I... Jamais pour le bon fecture... Favrolle. et — un Enfin, succès pourvu !... Comme qu'elles toujours... paient leurs un pouvez s'incline peut-être en signe d'assentiment.) renseigner sur Eh bien, cette marquise. marquise, vous la connaissez ? j'ai Favrolle. vu l'heure — où Et h on l'autre, saisissait aucune leurs concession malles ? cette motif Gode I...froid. — Péniblement ! A Aix, l'an passe, Godefroid. — De Je Rio-Zarès ne connais ? que ça ! Voilà Godefroid Favrolle. —— Diable Eh bien ! 1... non, monsieur 1... quatre Favrolle. ans — que Oui, je je les ne trouve suis dans dans cet toutes hôtel que les C'est Godefroid. ridicule — !... Une (Regardant vraie valeur, à droite.) du reste Hum ; ! car je depuis villes d'eaux, hier au elle soir, et traversant fille ! Nice pour regagner Favrolle. Paris ; — je Ah trouve, I il y en a une rentrant, fille ?... un petit mot toilettes Monsieur 1... me Cette pardonnera nuit. encore, !... monsieur au bal de est la Pré- tou- pour crois ce que qui voici est la des marquise robes, ça ! (Favrolle !... La fille se lève.) a des qu'elle Godefroid. m'adresse — Assez à titre jolie de même voisine... 1... car ce pavillon Favrolle. dépend — de Jeune l'hôtel, ? n'est-ce pas ? (Godefroid tas Favrolle de petits (surpris). jeunes gens — Toujours !... Jamais ! pour le bon fecture... jours garçon et un ? succès !... Comme toujours... un s'incline Godefroid. en signe Encore. d'assentiment.) Eh bien, cette motif Godefroid. !... — Si j'osais m'autoriser de mes marquise, Favrolle. vous — Mariée ? la connaissez ? anciennes Favrolle. relations — Et à l'autre, avec monsieur aucune concession ?... ? Godefroid. — Je Ah ne I non connais ! Et qui que voudrait ça ! Voilà bien Godefroid Favrolle. — Plaît-il Eh bien ? !... non, monsieur !... l'être, quatre et ans il est que temps je les ! Seulement, trouve dans pour toutes ce qui les C'est Godefroid ridicule (vivement !... (Regardant de même à droite.) à mi-voix). Hum ! — je villes est de d'eaux, ça... Ill elle complète et sa fille sa pensée ! par un geste.) Je crois lui que conseillerais voici la marquise de méfier ! (Favrolle I (Il tire une se lève.) note Favrolle. Godefroid. —— Ah Ah ! il 1 y ah a 1... une fille ?... de Monsieur sa poche.) me pardonnera !... monsieur est toujours garçon ? Godefroid. — Assez jolie même 1. Favrolle. — Jeune ? SCÈNE Favrolle IV (surpris). — Toujours I Godefroid. -= Encore. Les mêmes, la Marquise, Godefroid. Mion. Si j'osais m'autoriser de mes Favrolle. La Marquise — Mariée (entrant ? par la grande baie de anciennes Godefroid. relations — Mme avec la marquise monsieur n'a-t-elle ?... pas droite, Godefroid. avec — Mion, Ah ! à non Favrolle ! Et qui avec voudrait un accent bien demandé Favrolle. sa — note Plaît-il ? ? l'être, espagnol, et il très est temps marqué). ! Seulement, — Ah ! pour seignor ce qui dépoutél... de ça... (Apercevant (Il complète Godefroid, sa pensée à Mion.) par un Qu'est- geste.) Je — lui Eh conseillerais ! non 1 de se méfier ! (Il tire une note Godefroid La Marquise (virement (descendant - même d'un pas à mi-voix). à gauche). — est ce Godefroid. que c'est, Mion — 4h ? 1 ah 1... de Gode sa poche.) froid (au-dessus de la table, y déposant la La Marquise (entrant par la grande baie de droite, avec Mion, à Favrolle arec un accent espagnol, très marqué). — Ah ! seignor déponté !... (Apercevant Godefroid, à Mion.) Qu'estce que c'est, Mion ? SCÈNE IV 772 Les mêmes, la Marquise, Mion. 772 Gode froid. — Mme la marquise n'a-t-elle pas demandé sa note ? La Marquise (descendant d'un pas à gauche). — Eh ! non 1 Godefroid (au-dessus de la table, y déposant la
note). — C'est un malentendu que madame excusera. Elle pourra toujours vérifier à l'avance. (Il salue et sort par le fond.) La Marquise (agitant son éventail, nerveuse. à part). — Oh 1 cet homme, il m'agace 1 (Mien sort à droite emportant encore un jupon.) SCÈNE V La Marquise, Fctvrolle. L'Espionne note). La Marquise. C'est un — malentendu Veuillez que excouser, madame seignor excusera. Elle 1 Je pourra souis vraiment toujours bien vérifier confouse à l'avance. 1 gne, à part). qui — en Oh font. 1 cet » homme, il m'agace ! (Mion oune La Marquise sottise, il (agitant y en a bien son éventail, d'autres nerveuse. en Espa- dépouté (Il Favrolle salue et (aimable). sort par le — fond.) Et de quoi donc, madame ? La Marquise. — La reina, il était pas con- sort Favrolle. à droite — emportant Oh I encore un iupon.) La Marquise. — Oh 1 i étais si audaciouse !... tenta, vous sentez 1 Y le laissait partir... Et de vous avoir écrite I... sans être connoue SCÈNE de nous V allons au Paraguay, avec Dorat vous I La Marquise, Favrolle. — Dora ?... FavroUe. — Mais du tout, je... La Marquise. — Ma fille ! La Marquise. (vivement, — Veuillez sans excouser, l'écouter). seignor — oune Favrolle. sottise, — Mais il y en les a fusils bien d'autres ? Dans tout en Espagne, La. Marquise en font. Ise » rasseyant). — Vous allez voir ça ?... Vous dépouté avez 1 Je doù souis vous vraiment dire  : bien Mais confouse cette femme'l 1 Mais Favrolle il est (aimable). folle 1 — Et de quoi donc, madame ? Favrolle. — Mais du tout, madame, je vous était La, pas Marquise. plous tôt — au La Paraguay, reina, il était segnior, pas con- que les Favrolle. fousils 1 — Y Oh viennent les fousils I Alvar, y assure. La Marquise. — Oh 1 i étais si audaciousel... les tente, gens vous du pays, sentez y sont 1 Y dans le laissait l'extase partir... 1... Y disaient nous allons  : « Voilà au Paraguay, l'homme qu'il avec nous Dora faut ! 1 » et y Et de La vous Marquise. avoir écrite — Je !... suis sans si horouse, être connoue si gloriouse Ah 1 de recevoir oun dépouté !... Des le Favrolle. font général. — Dora Alors ?... y dit  : « Si je souis géné- de vous Cortes... Favrolle. — Mais du tout, je... ral, La je Marquise. me fais président — Ma fille ! » 1 Et y fait un pronunciamento, Favrolle. segnior, — Mais et les y fusils se fait ? président Dans tout ; ça mais ?... La Favrolle. Marquise — Madame ! (vivement, sans l'écouter). — Vous La Marquise avez doù (s'arrêtant). vous dire  : Mais — Bien cette que femme`I yé né six La. semaines Marquise après, ! se rasseyant). le traître — Morales Vous allez fait voir un sais Mais pas il est dou folle tout ! quelle est votre opinione I... autre les fousils pronunciamento... ! Y viennent les et don fousils Alvar, ! Alvar, y veut y Favrolle. — Moi Mais non du plus, tout, madame, ; je ainsi... vous aller était le pas combattre pious tût (Se au levant.) Paraguay, et y segnior, tombait dans que assure. La Marquise. — Moi, je souis carliste... la les rivière... gens du et pays, il se y noyait sont dans 1 l'extase 1... Y disaient  : « Voilà l'homme qu'il nous faut 1 » et y Favrolle. — Eh bien, madame, mon Dieu 1... Favrolle Ise levant). — Fatalité La Marquise. — Je suis si horouse, si gloriouse 1 Ah 1 de récévoir oun dépouté 1... Des le font général. Alors y dit  : « Si je tel souis capitiline géné- ! un tel législatour 1 Mais pourrais-je savoir dans quel but ?... La Marquise. — Ahi de mi ! Un Cortès... La Marquise (avançant pour elle une chaise ral, je me fais président ! » Et y fait un pronunciamento, Favrolle. segnior, — Déplorable et y se I... fait Mais... président (Remonte ; mais à droite Favrolle. du canapé, — Madame où elle 1 lui fait signe de s'asseoir La — Marquise quand ils (s'arrétant). ont pris place — Bien tous qué les deux). yé né un six pas semaines et remet après, sa chaise le traître près Moralès de la table.) fait un — sais Ah pas 1 dou seignor, tout quelle je vous est ai votre soupplié opinione de venirl... autre La Marquise. pronunciamento... — Alors je et partais don Alvar, avec y Dora veut pour Favrolle. une affaire — Moi ! Oh non ! plus, oune madame grosse affaire ; ainsi... pour aller le l'Espagne combattre où (Se j'avais levant.) des et terres, y tombait que dans les grosse La Marquise. 1 C'est oune — Moi, affaire je souis de fousils carliste... I... fermiers la rivière... y donnaient et il se noyait pas toujours ! l'argent I... Favrolle. (surpris). Eh bien, — De madame, fusils ?... mon Dieu 1... Et Favrolle il n'y avait ! se plous levant). que — les Fatalité fousils. !... Mais La Marquise. pourrais-je — savoir Oui, dans des fousils quel but que ?... je me La Favrolle. Marquise. — Ah — ! Ahi les voilà de mi ! ! Un tel capitaine ! possède La à moi 1... Mon mari, il était le général un La tel Marquise législatour (s'asseyant ! Marquise (avançant pour elle une chaise sur le canapé à la don à droite Alvar du Esteban canapé, y où Tortoso, elle lui fait marquis signe de Rio- s'asseoir — Vous quand avez ils ont connou pris ? place tous les deux). un Quand pas et don remet Alvar, sa chaise il était près président la table.) au Para- place Favrolle. où était — Favrolle). Déplorable — 1... Voild Mais... les (Remonte fousils ! Zarès... — Favrolle. Ah 1 seignor, — Non je I vous J'ai le ai regret soupplié 1... de venir guay... La Marquise. y voulait... — comment Alors je partais disez-vous... avec Dora restaurare pour l'Espagne où j'avais des terres, que les pour La Marquise une affaire (désignant ! Oh ! oune son portrait). grosse affaire — Voilà 1 son grosse imadze 1 C'est 1 oune affaire de fousils 1... fermiers Favrolle. y donnaient — Réparer... pas toujours l'argent 1... FavroUe Favrolle (surpris). (s'inclinant — légèrement). De fusils ?...— Flatté Et La il Marquise. n'y avait pious — Réparer que les 1 Si, fousils. gracias... Réparer Favrolle. l'armée — dou Ah Paraguay, 1 les voilà qui 1 étaient des sol- La Marquise. — Oui, Le marquess, des fousils il que était je oun me homme possède 1... à moi Oh 1... 1 segnior, Mon mari, oune il poudre était le général 1... Jamais Alvar en place Esteban 1 il y était Tortoso, capitaine marquis général de Rio- en faisait place où acheter était Favrolle). à Angleterre — douze Voilà mille les fousils ! dats La 1... Marquise Oh mauvais (s'asseyant tout à sur fait le 1... canapé Et alors à la y don Catalogne, Zarès... Vous oun avez avenir connou souperbe ? !... Quand Narvaêz... Favrolle. Vous — avez Non connou 1 J'ai le ? regret 1... guay... Favrolle. y voulait... — Oh ! comment du tout 1 disez-vous... res- Stoulton... Quand don Vous Alvar, connaissez il était président ? au Para- Favrolle. La Marquise — Non (désignant plusL.. son portrait). — Voilà laurare ? La Marquise. — Oh ! bons fousils bien son La imadze Marquise. — Encore oun homme, celouilà Favrolle I... N'y a (s'inclinant plous de tels légèrement). I... Quand — Narvaéz Flatté I... gent... La Marquise. — Réparer 1 Si, gracias... Répa- bons Favrolle. 1... Et — y payait, Réparer... monsieur, avec son ar- revint La Marquise. au pouvoir — pour Le marquess, la quintième il fois, était après oun rer Favrolle. l'armée — dou De Paraguay, sa caisse, qui ou étaient de celle des du soldats !... ? Oh 1 mauvais tout à fait 1... Et alors y Paraguay les homme mariages !... Oh espagnols, 1 segnior, Don oune Alvar, poudre segnior, 1... Jamais rentre en au place logis 1 Sa il était figure capitaine il était ravazée général ! en Je faisait La Marquise. acheter à — Angleterre Eh 1 Paraguay, douze mille y n'a fousils pas il Catalogne, lui trous le oun choléra avenir 1 Il souperbe me dit  : « !... Non, Quand ce n'est Narvaêz... point le Vous choléra avez ! connou Mais je ? souis l'ami d'Espar- Favrolle. — Oh Ah ! 1 du alors tout ! 1 de Stoulton... caisse I Vous connaissez ? tero Favrolle. 1... Voilà — Narvaéz, Non plus je !... souis perdou I... mon La Marquise. — Je Oh faisais ! bons donc fousils vite 1... partir bien avenir, La Marquise. il est perdou — Encore ! » Je lui oun dis homme,  : « Eh celouilà 1... N'y toujours a plous 1 » (Elle de tels se lève.) 1... Quand Il dit  : Narvaëz « Eh 1 si, l'Antilope gent... et je les vendais à don Carlos... moi- 1 tu te fousils bons 1... de Et Angleterre y payait, monsieur, sur un navire avec français son ar- montes revint je veux au m'expatrier pouvoir pour 1 » la Et quintième y va trouver fois, la après reins tié Favrolle. à livraison... — De moitié sa caisse, quand ou de y serait celle du à Madrid..raguay (Mouvement ? de Favrolle.) Mais, voilà le Pa- les qui mariages loui dit  : espagnols, « Alvar, tu Don me Alvar, quittes... segnior, Tu fais il oune rentre sottise au logis 1... 1 » Sa Y figure dit à la il reins était ravazée  : « Si je 1 fais Je navire La Marquise. et les fousils — Eh qu'ils ! le Paraguay, étaient saisis y n'a par pas le lui crous le choléra 1 Il me dit  : « Non, ce n'est de caisse 1 point le choléra 1 Mais je souis l'ami d'Espar-77terol... Voilà Narvatz, je souis perdou 1... mon La Marquise. — Je faisais donc vite partir Favrolle. — Ah 1 alors ! avenir, il est perdou 1 » Je lui dis  : « Eh ! tu te fousils de Angleterre sur un navire français montes toujours 1 » (Elle se lève.) Il dit  : « Eh ! si, l'Antilope et je les vendais à don Carlos... moitié à livraison... moitié quand y serait à Ma- je veux m'espatrier ! » Et y va trouver la reina qui loua dit  : « Alvar, tu me quittes... Tu fais drid... (Mouvement de Favrolle.) Mais, voilà le oune sottise 1... » Y dit à la reins  : « Si je fais navire et les fousils qu'ils étaient saisis par le 773



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204