Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 116 - 117  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
116 117
leman-rider (cavalier). Ça ne fait rien, dit l'autre. Les darnes amé- Je sais tout combattant n'était pas vêtu comme un gentleman-rider (cavalier). Ça ne fait rien, dit l'autre. Les darnes amé- Enfer, n'eût rêvé pareil supplice pour l'auteur d'un désastre ! Kronje, du moins, y a-t-il gagné beaucoup L'ARMÉE ANGLAISE D APRÈS LES BOERS Reconstitution de la lecture d'un ordre du jour aux Anglais. ricaines n'admettraient pas que des héros fussent incorrects ! Et les dames américaines durent être contentes, car chaque héros leur apparut flambant neuf ! Il y eut pourtant quelques déboires, dès le début, pour les confortables guerriers, et notamment ricaines n'admettraient pour leur pauvre pas chef que Kronje, des héros qui, fussent partant, incorrects ! croyait naïvement qu'il allait pouvoir Et diriger les dames à sa américaines guise les opérations durent être militairestentes, Hélas ! car chaque il trouva héros en leur arrivant apparut un flam- pro- congrammbant neuf ! tout fait auquel il dut se résigner. Le Il plan y eut consistait pourtant quelques à reconstituer déboires, toutes dès les début, batailles pour où les Kronje confortables avait été mêlé. guerriers, et notamment — Même pour la leur reddition pauvre chef de Paardeberg ? Kronje, qui, en demanda partant, le croyait pauvre naïvement homme. qu'il allait pouvoir — diriger Surtout à la sa reddition guise les de opérations Paardeberg ! militaires. sera le clou ! Hélas ! il trouva en arrivant un pro- Ce gramme Et comme tout l'infortuné fait auquel général il dut était se résigner. écoeuré à Le l'idée plan de consistait mimer tous à reconstituer les jours l'heure toutes la plus les fatale batailles de où sa Kronje chute, avait on lui été mit mêlé. le traité en main, — Même et il fallut la reddition se soumettre. de Paardeberg ? Et tous les j demanda ours, pendant le pauvre l'Exposition homme. de Saint-Louis, le malheureux — Surtout vaincu la reddition refaisait de Paardeberg ! le geste Ce sa défaite. sera le clou ! Ah ! Et comme vous qui l'infortuné lui en voulez général encore était écoeuré de sa à maladresse, l'idée de mimer pardonnez-lui tous les jours  : il a bien l'heure expié ! la plus Et fatale de sa chute, on lui mit le traité en L'ARMÉE ANGLAISE D APRÈS LES BOERS g,a Vie Sociale jamais Dante, dans son Enfer, n'eût rêvé pareil supplice pour l'auteur d'un désastre ! Kronje, du moins, y a-t-il gagné beaucoup Cl. Undcrwood and Underwood Reconstitution de la lecture d'un ordre du jour aux Anglais. d'argent ? Il paraît que non. Bien que l'affaire ait été très brillante en apparence, bien qu'elle ait attiré une foule énorme, on m'assure que le général transvaalien ni ses compagnons d'armes n'ont été très adroits à conduire leurs intérêts. J'aime mieux cela, je l'avoue  : cette ingénuité désarme tout.reproche ! d'argent ? Car à Saint-Louis,Kronje Il paraît que non. et Bien les siens que l'affaire excitèrent été une très curiosité brillante immense. apparence, Ce bien fut le qu'elle plus ait grand ait attiré succès une foule de la énorme, " Foire du on m'assure monde". que On entendait le général les transvaalien fusillades, ni les ses cris compagnons des blessés, les d'armes appels n'ont des été chefs, très adroits les hennissements à conduire leurs des chevaux. intérêts. J'aime Les mieux cavaliers cela, boêrs je l'avoue et anglais  : cette sautaient ingénuité des désarme obstacles tout reproche fantastiques. ! Kronje, dont Car le à cheval Saint-Louis,Kronje se cabrait comme et les siens s'il venait excitèrent recevoir une curiosité une blessure, immense. tombait Ce fut le sur plus le de grand sol avec succès une dextérité la " Foire d'écuyer du monde". cirque. On entendait Et la foule les innombrable fusillades, des les cris spectateurs des blessés, hurlait les appels de frénétiques des chefs, hurrahs ! les hennissements Ce fut très pittoresque, et très Les sensationnel. cavaliers boërs et anglais des chevaux. sautaient Il y eut des même, obstacles parfois, fantastiques. des incidents Kronje, imprévus. dont Un le cheval jour, devant se cabrait des gradins comme remplis s'il venait à se de rompre, recevoir les « une combattants blessure, » acclamés tombait sur par le la foule sol avec reproduisaient une dextérité un épisode d'écuyer du de passage cirque. de la Et Tugela. foule On innombrable voyait les cavaliers des spectateurs boérs attaquelait de un frénétiques poste de cavaliers hurrahs ! écossais Ce fut très dont pitto- l'of- hurficieresque, se et rendait très sensationnel. tout de suite. Soudain on Il y eut même, parfois, des incidents impré- main, et il fallut se soumettre. Et tous les 762 vus. Un jour, devant des gradins remplis à se j ours, pendant l'Exposition de Saint-Louis, le rompre, les « combattants » acclamés par la malheureux vaincu refaisait le geste de sa foule reproduisaient un épisode du passage de défaite. la Tugela. On voyait les cavaliers boërs attaquer un poste de cavaliers écossais dont l'of- Ah ! vous qui lui en voulez encore de sa maladresse, pardonnez-lui  : il a bien expié ! Et ficier se rendait tout de suite. Soudain on 76 r
— Ce n'est pas vrai ! C'est une calomnie ! Et un homme jeune, bien musclé et très élégant, saute dans le cirque  : — Non dit-il, je ne me suis jamais rendu ainsi ! J'ai lutté jusqu'au bout ! C'est l'officier même dont on vient de entend mimer les dans gestes. le public Grande un rumeur cri énergique ! Surprise : ! Bravos ! - Ce n'est L'officier, pas vrai ! avec C'est un flegme une calomnie tout britannique Et un homme fait descendre jeune, un bien homme musclé de cheval, et très ! y élégant, saute avec saute une dans agilité le cirque d'écuyer,  : et, en agitant — sa Non canne, dit-il, fait je revivre ne me suis l'héroïque jamais défense rendu ainsi où il ! fut J'ai blessé. lutté jusqu'au bout ! 11 C'est y eut l'officier un tonnerre même d'enthousiasme. dont on vient On de proposa mimer les des gestes. sommes Grande folles rumeur à ! cet Surprise acteur ! Bravos ! L'officier, avec un flegme tout britannique fait descendre un homme de cheval, y saute avec une agilité d'écuyer, et, en agitant sa canne, fait revivre l'héroïque défense où il fut blessé. Il y eut un tonnerre d'enthousiasme. On proposa des sommes folles à cet acteur La foule tellement grisée, qu'elle en veut encore, comme les Romains voulaient sans cesse des combats au cirque. On dit, même, que l'exhibition de Saint-Louis n'a été qu'un commencement. Et l'on prétend que, bientôt, des soldats et des révolutionnaires russes iront qu'il remettre avait de en bien scène ridicules au bord de préjugés. quelque Lac La Salé, foule les tellement petits jeux grisée, innocents qu'elle auxquels en veut encore, ils viennent comme de les se Romains livrer de la voulaient Mer Jaune sans à cesse la Mer des Noire.combats au cirque. On dit, même, que Toutefois, l'exhibition je commence de Saint-Louis à croire n'a été maintenant que le destin Et protecteur l'on prétend de que, la France bientôt, a qu'un commencement. des bien soldats fait, pour et notre des révolutionnaires prestige, d'envoyer russes Napoéon à remettre Sainte-Hélène. en scène Si ce au tragiqueempereur bord de quelque iront Lac Salé, les petits jeux innocents auxquels ils viennent de se livrer de la Mer Jaune à la Mer Noire. Toutefois, je commence à croire maintenant que le destin protecteur de la France a bien fait, pour notre prestige, d'envoyer Napoéon à Sainte-Hélène. Si ce tragiqueempereur UN CARR A DEn,DER, Cl. Underwood and Underwood Quelques anciens soldats anglais, mêlés à la " troupe " de Cronje, figurent un carré de Highlanders. imprévu pour rester dans la troupe. Mais il s'en alla, silencieux et hautain, reprendre sa place, et les entrepreneurs trouvèrent Héros d'Fpopée & Héros de Cirque 763 UN CARRE DE HIGLANDERS avait pu s'évader en Amérique, qui sait si, poussé par le besoin, affaibli par l'âge, aigri par les douleurs et obsédé par l'insistance de Cl. Underwood and Underwood Quelques anciens soldats anglais, mêlés à la troupe " de Cronje, figurent un carré de Highlanders. imprévu pour rester dans la troupe. Mais il s'en alla, silencieux et hautain, reprendre sa place, et les entrepreneurs trouvèrent 763 avait pu s'évader en Amérique, qui sait si, poussé par le besoin, affaibli par l'âge, aigri par les douleurs et obsédé par l'insistance de



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204