Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
Groenland, ne suivait qu'un pointillé vague derrière lequel se dissimulait l'inconnu. C'est une partie de ce pointillé que remplacera le tracé de la Terre de France, la baie d'Orléans, le cap Philippe. Cette terre et celle même du Roi-Guillaume appartiennent-elles au grand continent arctique ou font-elles partie d'un Groënland, archipel ? Le ne Prince suivait et qu'un M. de pointillé Gerlache vague inclinent vers lequel cette s dernière e dissimulait solution. l'inconnu. Avant C'est eux, derrière l'opinion une partie avait de ce été pointillé émise par que Scoresby, remplacera dès le tracé 1818, de que la le Terre Groenland de France, tout entier la baie se d'Orléans, réduisait à le un cap amas Philippe. d'iles Cette réunies terre et et soudées celle même par du la glace Roi-Guillaume éternelle. appartiennent-elles Comment vérifier une au grand telle continent hypothèse ? arctique Le voyage ou de font-elles Nansen, partie qui, le d'un premier, traversa ? Le Prince le Groenland et M. de de Gerlache l'Est à l'Ouest, incli- archipel suivant nent vers une cette latitude dernière d'ailleurs solution. assez Avant basse, eux, l'opinion nous laisse avait sans été lumière émise sur par ce Scoresby, point. dès 1818, que le Groënland tout entier se réduisait à Lun ES amas RÉSULTATS d'îles SCIENTIFIQUES réunies et soudées D'UNE GRANDE par la glace éternelle. EXPÉDITION. Comment vérifier une telle hypothèse ? Le voyage de Nansen, qui, le premier, En revanche, traversa le une Groënland assertion de importante l'Est à l'Ouest, de suivant ce grand une homme latitude se d'ailleurs trouve confirmée assez basse, par nous l'itinéraire laisse sans de la lumière Belgica. sur « La ce côte point. groenlandaise, écrivait-il, est baignée par un courant L polaire qui entraîne vers le Sud une énorme ES RÉSULTATS masse de SCIENTIFIQUES glaces ; par D'UNE suite, GRANDE une marche EXPÉDITION. vers le Nord n'offre aucune chance de En succès revanche, dans cette une assertion direction. » importante de ce Ce grand serait homme ici le lieu se d'entrer trouve dans confirmée le détail par de]'oeuvre l'itinéraire scientifique de la Belgica. entreprise u La côte et groenlandaise, bonne écrivait-il, fin sous la direction est baignée du Prince. par un Mais, cou- menée à rant d'une polaire part, les qui rapports entraîne complets vers de le ses Sud collaborateurs énorme masse ne sont de pas, glaces au moment ; par suite, où j'écris une une ces marche lignes, vers parvenus le Nord au n'offre duc d'Orléans. aucune chance D'autre de part, succès tout dans ce qui cette concerne direction. les » méthodes de recherches Ce serait océanographiques, ici le lieu d'entrer dans les sondages le détail en de l'oeuvre particulier. scientifique est déjà connu entreprise des lecteurs et menée de à le bonne sais tout fin sous par l'article la direction récent du où Prince. leur furent Mais, exposées d'une part, les les croisières rapports complets les découvertes de ses collaborateurs Prince de ne Monaco. sont pas, Le au matériel moment destiné où j'écris à du ces l'étude lignes, des parvenus fonds de la au mer, duc sondes d'Orléans. de Brooke, D'autre flotteur part, tout de ce Mitchell, qui concerne bouteilles les méthodes Mill et de Petersson recherches pour océanographiques, les prises d'eau, les thermomètres sondages en de particulier, surface et est de déjà fond, connu ne différait des lecteurs pas sensiblement sais tout à bord par l'article de la Belgica récent de où celui leur en furent usage de Je sur exposées la Princesse les croisières Alice. et Il les n'a découvertes pas donné de du moins Prince bons de Monaco. résultats. Le matériel destiné à l'étude La biologie des fonds peut de aussi la mer, fournir sondes de précieuses Brooke, flotteur indications de Mitchell, sur le régime bouteilles des courants de Mill et polaires. L'étude pour de les la prises vie océanique d'eau, thermomètres renseigne de Petersson de mieux surface qu'aucun et de instrument fond, ne différait sur les conditions pas sensiblement à bord des de fleuves la Belgica marins de celui et les en mêmes usage d'habitabilité sur animaux la Princesse retrouvés Alice. le long Il n'a de tracés pas donné étroits de et moins sinueux bons indiquent résultats. nettement leur direction. La Mais biologie c'est de peut préférence aussi fournir sur de le précieuses pian/dot, indications qu'ont porté les sur travaux le régime confiés des à courants M. Koefced. polaires. Le plankton ! L'étude Le de nom la vie et la océanique chose, bien renseigne qu'étudiés mieux depuis qu'aucun unevingtaine instrument d'années, sur les conditions sont assez nouveaux dans la science pour être définis en peu de mots. Tantôt à la surface, tantôt dans la profondeur des océans, flotte une « matière errante », une poussière de vie, une sorte de magma animal composé d'algues microscopiques, de protozoaires dont bien peu, comme les entromostacés, nouveaux les dans géants la science de l'espèce, pour être atteignent définis en jusqu'à peu de mots. un millimètre de longueur. Cette gelée d'organismes Tantôt à la surface, flotte, au tantôt gré des dans vents la profon- et des courants, deur des océans, sans que flotte la volonté une « matière des individus errante », qui une la poussière composent de puisse vie, une faire sorte dévier de sa magma route. C'est animal là composé son premier d'algues et spécifique microscopiques, caractère, de — protozoaires bien que Hoeckel dont bien ait peu, décrit comme sous le les nomentrode nekton ;rrostacés, une les variété géants composée (le l'espèce, d'animaux atteignent qui, dit-il, jusqu'à peuvent un millimètre nager et de lutter. longueur. — Sa Cette fonction gelée d'organismes est de fournir à flotte, tout ce au qui gré habite des vents les mers, et des à courants, Léviathan sans comme que au la plus volonté petit des poisson, individus une qui nourriture la composent inépuisable. puisse faire Lorsque dévier la sa baleine route. C'est avale là une son seule premier gorgée, et spécifique c'est par caractère, millions — et par bien n" -filions que Hoeckel qu'elle ait absorbe décrit les sous microzoaires le nom de agglomérés. nekton une variété Et c'est composée par centaines d'animaux qu'on qui, les retrouve dit-il, peuvent dans l'estomac nager et lutter. de la sardine. — Sa fonction Si l'on connaissait est de fournir les à lois tout qui ce régissent qui habite la les formation mers, à et Léviathan les migrations comme de au ce plus précieux petit poisson, plankton, une la crise nourriture sardinière inépuisable. dont souffrent Lorsque si cruellement la baleine avale les pêcheurs une seule de Bretagne gorgée, serait c'est par facile millions à conjurer par ; milions et l'on verrait qu'elle foisonner absorbe les encore microzoaires sur nos et agglomérés. côtes les bancs Et qui c'est faute par d'une centaines alimentation qu'on les suffisante, retrouve dans tendent l'estomac de plus de en la plus sardine. à s'en Si éloigner. les lois qui régissent la formation l'on connaissait et Le les plankton migrations est de recueilli, ce précieux à des plankton, profondeurs la crise variables, sardinière avec dont des souffrent filets très si fins, cruellement où il se dépose les pêcheurs sous l'apparence de Bretagne d'une serait purée facile plus à conjurer moins ; et épaisse. l'on verrait Chaque foisonner jour, l'analyse encore sur et nos le ou côtes microscope les bancs augmentent qui faute le d'une nombre alimentation desespèces suffisante, renfermées tendent dans ce de petit plus monde. en plus Une à s'en expéditiogner. déjà ancienne avait été consacrée uni- éloiquement Le plankton à son est étude. recueilli, M. Hensen à des profondeurs en a donné variables, résultats avec en cinq des volumes filets très de fins, 1893 où à 1897. il se dépose Mais les sous régions l'apparence polaires d'une sont purée une réserve plus ou infinie. moins épaisse. M. Koefeed Chaque en rapporte jour, l'analyse des travaux et le qui microscope s'ajouteront augmentent à ceux de le nombre la Plankton-Expedilion renfermées comme dans aux ce recherches petit monde. des Une maîtres expédi- des espèces Koldwev tion déjà et ancienne Nathorst. avait été consacrée uniquement En résumé, à son — étude. car il M. faut Hensen abréger en cet a exposé donné technique, les résultats — en le cinq champ volumes de l'océanographie de 1893 à 1897. a été Mais parcouru les régions dans polaires son entier, sont avec une méthode, réserve avec infinie.fruit. M. La Koefoed topographie en rapporte des mers des travaux groenlandaises s'ajouteront s'enrichit à ceux de de nombreux la Plankton-Expedi- sondages qui lion qui viennent comme remplir aux recherches les blancs des la maîtres carte. Koldwey L'étude de et l'eau, Nathorst. des courants, de la température, En de résumé, la vie — pélagique car il faut ajoute abréger une cet masse exposé de technique, renseignements — le champ à l'Hydrographie de l'océanographie des mers a été d'Islande parcouru et du dans Groenland son entier, de avec Knudsen, méthode, au avec Recueil fruit. des La observations topographie internationales des mers groenlandaisemencé à Copenhague, s'enrichit de dès nombreux 1889, sous sondages la direc- comtion qui viennent d'Adam Paulsen. remplir les J'en blancs ai assez de la dit carte. pour L'étude justifier de cette l'eau, parole des de courants, l'un des de explora-leurs la température, de la vie pélagique ajoute une masse de  : renseignements à l'Hydrographie des » cers d'Islande et du Groënland de Knudsen, au Recueil des observations internationales commencé à Copenhague, dès 1889, sous la direction d'Adam Paulsen. j'en ai assez dit pour justifier cette parole de l'un des explorateurs Je sais tout Science e Nature d'habitabilité des fleuves marins et les mêmes animaux retrouvés le long de tracés étroits et sinueux indiquent nettement leur direction. Mais c'est de préférence sur le plankton qu'ont porté les travaux confiés à M. Koefoed. Le plankton ! Le nom et la chose, bien qu'étudiés depuis unevingtaine d'années, sont assez 150
LES FLOCS Les focs ou fragments d'icebergs à la dérive s'opposent dans le langage des marins aux packs ou champs de glaces compactes. « On a rarement obtenu tant en si peu de mois ! » C'est que le courage et la science ne sont pas tout. Il faut au voyageur de la veine. La Belgica a joué de bonheur. Un autre spécialiste éminent, le DrCharcot, estime l'oeuvre accomplie surprenante pour une campagne d'été, parmi les glaces « pour- « On a rarement obtenu tant en si peu de mois ! » C'est que le courage et la science ne sont pas tout. Il faut au voyageur de la veine. La Belgica a joué de bonheur. Un autre spécialiste éminent, le DrCharcot, cstime l'oeuvre accomplie surprenante pour une campagne d'été, parmi les glaces « pour- "Je sais tout" interVietee le Duc d'Orléans LES FLOCS LE DUC D'ORLÉANS PRÈS DE SA TENTE ries » qui entravent sans cesse la navigation. De tels jugements autorisés devancent ceux que ne manqueront pas de porter les sociétes savantes. Mais la science n'était point le seul but du duc d'Orléans. « J'ai tout sacrifié à l'utile !... » répète-t-il. Il a été utile à son pays. ries » qui entravent sans cesseL. N. la BARAGNON navigation. De tels jugements autorisés devancent ceux que ne manqueront pas de porter les sociétes savantes. Mais la science n'était point le seul but du duc d'Orléans. « J'ai tout sacrifié à l'utile !... » répète-t-il. Il a été utile à son pays.L. N BARAGNON Les flocs ou fragments d'icebergs à la dérive s'opposent dams le langage des marins aux packs ou champs de glaces compactes. De nombreux et longs voyages ont préparé le prince à l'existence rude et inconfortable de l'explorateur. 751 r 7 LE DUC D'ORLÉANS PRÈS DE SA TENTE De nombreux et longs voyages ont préparé le pi ince à l'existence rude et inconfortable de l'explorateur. 751.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204