Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
du Nord nous tombe dessus ! On roule ferme ; on n'arrive que le 7 en vue du Spitzberg et pendant tout un mois que nous longeons cette côte, nous essuyons de très gros temps. « Un beau jour, la vigie signale, du haut du nid de corbeau, un canot qui se débattait dans la tempête et venait demander du secours. C'était le du brave Nord Jonas, nous tombe que vous dessus ! avez vu On à roule mon bord, ferme ; et ses on n'arrive camarades que du le Swanem (le Cygne), tous en 7 en vue du Spitzberg et perdition. pendant tout Nous un les mois avons que tirés nous de longeons là, ravitaillés cette côte, (ils nous avaient essuyons tout perdu) ; de très gros et, faisant temps. route « Un au beau Sud, jour, ramenés la vigie jusqu'à signale, Green du haut Harbour, nid de station corbeau, de un baleiniers canot qui se où débattait ils ont trouvé dans la du des tempête compatriotes. et venait demander — Vers la du même secours. époque, C'était abordant le brave Jonas, à file que aux vous Danois, avez vu nous à mon y bord, avons et contemplé ses camarades les du reliques Swaneni d'un (le vaillant Cygne), disparu tous en  : La perdition. maison Nous d'Andrée les avons est encore tirés de debout. là, ravitaillés (ils où avaient fut monté tout son perdu) ballon ; et, jonche faisant le Le hangar sol route de au ses Sud, débris. ramenés l'ai foulé jusqu'à avec Green émotion Harbour, ruines station éloquentes. de baleiniers où ils ont trouvé ces des compatriotes. — Vers la même époque, abordant LA DÉCOUVERTE à l'Ile aux Danois, ET L'ANNEXION nous y avons A LA contemplé FRANCE les D'UNE reliques TERRE d'un NOUVELLE vaillant disparu  : La maison d'Andrée est encore debout. Le hangar « Le 8 où juillet, fut monté première son rencontre ballon jonche avec la le banquise. sol de ses En débris. avant, j'ai le foulé plus avec haut émotion possible vers ces ruines le Nord ! éloquentes. Mais, dès le lendemain, par 8o" 20'de latitude et 5" 40'de longitude, la Belgica L se heurte au mur infranchissable. A DÉCOUVERTE ET L'ANNEXION A LA Elle le suit, en le contournant vers le Suc- FRANCE D'UNE TERRE NOUVELLE Ouest. Une brume épaisse nous enveloppe, à peine « Le 8 distingue-t-on juillet, première le soleil, rencontre pâle lumière avec la ouatée. banquise. Malgré En avant, cette le vue plus limitée, haut possible travail continue  : vers le Nord ! deux Mais, sondages dès par le lendemain, jour, des observations 20'par de latitude centaines ! et 50 Nous 4o'atteignimes de longitude, ainsi la par 800 le Belgica Groenland, se heurte et le au 21 mur juillet, infranchissable. par 76"6 de latitude Elle et le 70 suit, de en longitude le contournant Ouest, le vers point le vulnérable Ouest. de Une la banquise. brume épaisse nous enveloppe, Sud'.- à peine Le Prince distingue-t-on parle lentement, soleil, consultant pâle lumière ses notes ouatée. de Malgré temps à cette autre. vue limitée, le travail continue « A partir  : deux ce sondages moment, par nous jour, naviguons des observations a par l'Ouest. centaines ! Le brouillard ! Nous atteignîmes toujours ainsi le droit brouillard, le Groënland, plus et jaune le 21 juillet, plus par dense 76'6 chaque de latitude et ! 7° Pendant de longitude trois cent Ouest, cinquante le point heures, vulné- matin il rable pèse de sur la nous banquise. sans une éclaircie. Le navire ne Le s'arrête Prince pas parle pour lentement, si peu. Parmi consultant les focs ses à notes la dérive, de temps il chemine à autre. le long d'un chenal de 15o « A milles partir environ. de ce Chemin moment, faisant, nous naviguons chasse, on droit pèche ; a l'Ouest. nul jour Le qui brouillard ! n'amène son toujours labeur. le brouillard, « Nous atteignons plus jaune et ainsi plus et dense même chaque nous dépassons matin ! Pendant de 4o trois minutes cent cinquante. le 76" parallèle. heures, deux il pèse degrés sur nous plus sans au Nord que tous nos devanciers ne s'arrête en cette pas région. pour si peu. Parmi les focs ‘une éclaircie. Le navire à la « Ici dérive, se place il chemine l'événement le long de mon d'un voyage. chenal Sentez-vous 15o milles ce environ. qué c'est Chemin pour un faisant, exilé, que on chasse, d'arbo- de rer on sur pêche ; un sol nul inconnu jour qui les n'amène couleurs de son son labeur. pays, de « le Nous nommer atteignons comme le ainsi sol chéri, et même de l'annexer nous à dépassons son patrimoine de 4o de minutes gloire ? le j'ai 76" eu parallèle. cette joie mêlée deux degrés d'amertume. plus au Le Nord 28 que juillet, tous nous nos avions devanciers en cette région. « Ici se place l'événement de mon voyage. Sentez-vous ce que c'est pour un exilé, que d'arborer sur un sol inconnu les couleurs de son pays, de le nommer comme le sol chéri, de l'annexer à son patrimoine de gloire ? j'ai eu cette joie mêlée d'amertume. Le 28 juillet, nous avions 746 Je sais tout - Science ti Nature 746 dépassé le cap Bismarck. Je venais de tuermon neuvième ou dixième ours et nous le dépouillions sur la glace. Tout à coup la brume se lève. Très nette à l'horizon, une côte se dessine en un point où la carte ne laissait rien à prévoir. Aussitôt les couleurs nationales montent au grand niât. Elles saluent la terre qui va dépassé devenir le cap « la Bismarck. Terre de France ». Je venais Deux de tuermon heures plus neuvième tard, nous dixième la foulions ours et du nous pied. le dépouillions sur une la glace. « cairn Tout » surmontée à coup la du brume drapeau se Nous y élevions français... lève. Très nette à l'horizon, une côte se dessine « Ce en n'était un point pas où la la première carte ne fois laissait que rien cette à âpre prévoir. falaise Aussitôt polaire les reconnaissait couleurs nationales ce pavillon ! montent ne au s'éleva grand mât. pas si Elles haut saluent que la la Belgica, terre qui le S'il lieutenant va devenir « Hugues la Terre de Blosseville, France ». Deux sur heures son brick plus tard, la Lilloise, nous la suivit, foulions en 1833, du pied. une Nous partie y de élevions la côte une sud-est. « cairn L'Océan » surmontée l'engloutit du drapeau corps et biens.français... Vers igoo, un officier de la marine danoise, « Ce n'était M. Amtrup, pas la première au cours fois d'une que reconnaissance âpre falaise hydrographique, polaire reconnaissait donna ce le pavillon ! nom de cette Blosseville S'il ne s'éleva à cette pas si côte haut groenlandaise. que Belgica, Il le y arbora lieutenant le drapeau Hugues tricolore de Blosseville, à côté du drapeau sur son danois. brick la Lilloise, suivit, en 1833, une partie de « la Nous côte avons sud-est. aussi L'Océan dépassés l'engloutit les Allemands ! corps et Leur biens. terre Vers du Roi-Guillaume, 1900, un officier leur de cap la Bismarck marine atteints danoise, en M. 1870, Amtrup, n'avaient au cours point été d'une approchés reconnaissance un navire,mais hydrographique, par des traineaux.11s donna le nom avaient de par rattaché Blosseville leur découverte à cette côte au groenlandaise. continent. A voir Il les y courbures arbora le drapeau du fjord tricolore qui l'enserre à côté vers du le drapeau Nord, on danois. peut supposer qu'elle constitue une ile. La Terre « Nous de France avons aussi et ses dépassés annexes, les l'archipel Allemands ! et le cap Leur auxquels terre du Roi-Guillaume, M. de Gerlache leur proposa cap Bismarck de donner atteints mon en prénom, 1870, n'avaient la baie d'Orléans, point été approchés d'autres points par un navire, que je mais nommerai par des sur traineaux.11savaient la carte de mon voyage, rattaché leur sont découverte situés à une au continent. latitude bien A voir supérieure  : courbures nous du avons fjord qui gagné l'enserre plus vers de 4o le milles Nord, les vers on peut le pôle. supposer qu'elle constitue une île. La Terre Nous de France étions et arrivés ses annexes, au mois l'archipel d'août. et le Il fallait cap auxquels songer M. au de retour. Gerlache Nous proposa quittâmes, de donner mon prénom, souvent la les baie yeux, d'Orléans, ces glaces, d'autres cette en retournant brume, points que toute je nommerai cette mélancolie sur carte du Nord, de mon où demeurait, voyage, sont malgré situés à tout, une quelque latitude bien chose supérieure  : et nous de l'entrain avons gagné français. plus de Un 4o instant milles du génie entrouverte, vers le pôle. la banquise resserrait son étau. Il fallut « Nous souvent étions briser arrivés la glace au mois à l'avant d'août. de 11 la Belgica. fallait songer Puis ce au fut retour. la mer Nous libre, quittâmes, Jan Mayen, et, retournant saluant notre souvent départ, les yeux, comme ces notre glaces, arrivée, cette une brume, violente toute tempête cette mélancolie qui nous poussa du Nord, vers où l'Islande. demeurait, Quelques malgré tout, jours quelque plus tard, chose j'étais du réuni génie aux et die miens, l'entrain et je priais français. au jour Un anniversaire de sarnod la banquise sur le resserrait tombeau son de mon étau. instant entr'ouverte, père... Il fallut » souvent briser la glace à l'avant de la Belgica. Une tOis Puis de ce plus, fut la je mer regarde libre, le Jan Prince Mayen, qui parle et, saluant ainsi. notre Il a des départ, yeux comme bleus notre parfois arrivée, lointains une violente et tuttï à tempête coup aigus qui comme nous poussa une lame. vers Sa l'Islande. voix est Quelques franche, jours joviale, plus curieusement tard, j'étais douce. réuni aux Son miens, port est et je d'un priais athlète au jour entrainé anniver- à tous les exercices, visiblement fait pour pro- saire de sa mort sur le tombeau de mon duire père... et » dépenser de l'énergie. Les Anglais Une fois de plus, je regarde le Prince qui parle ainsi. Il a des yeux bleus parfois lointains et tout à coup aigus comme une lame. Sa voix est franche, joviale, curieusement douce. Son port est d'un athlète entraîné à tous les exercices, visiblement fait pour produire et dépenser de l'énergie. Les Anglais
Je sais tout " interviewe le Duc d'Orléans LE DUC D'ORLÉANS, CHEF DE LA MAISON DE FRANCE LE DUC D ORLEANS, CHEF DE LA MAISON DE FRAP:CE/.7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204