Je Sais Tout n°48 janvier 1909
Je Sais Tout n°48 janvier 1909
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°48 de janvier 1909

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 178

  • Taille du fichier PDF : 117 Mo

  • Dans ce numéro : interview du tsar des Bulgares.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Notre Vie L'AÉROPLANE WRIGHT MONTE PAR DEUX PERSONNES Au camp d'Auvours, Wilbur Wright, après avoir effectué « seul » de nombreux vols, put facilement, à différentes reprises, prendre un passager à bord. C'est ainsi que plusieurs membres de la Commission parlementaire française prirent place aux côtés de l'aviateur américain. La photographie que nous reproduisons ici représente le départ, pour un voyage à deux, de Wilbur Wright et de M. Hart O'Berg, le manager de celui-ci. Dans la photographie du bas, Wilbur Wright vérifie une aile de l'hélice de son appareil. voir satifaire aux conditions imposées. Pour se faire une idée générale de la façon dont l'appareil fonctionne, le lecteur n'a qu'à se représenter les préparatifs de départ. L'appareil est installé sur un monorail faisant face au vent et solidement relié à un câble. Le moteur est mis en marche et derrière lui les hélices commencent à tourbillonner. Vous vous asseyez au centre de l'aéroplane, à côté du conducteur. Celui-ci lâche le câble et vous vous élancez en avant. Un aide qui maintenait la machine en équilibre
Je sais tout sur le rail s'élance avec vous ; mais, avant que vous ayez parcouru 40 pieds (12 mètres), la vitesse est devenue trop grande pour lui et il vous abandonne. Avant d'arriver à la fin du monorail, le conducteur braque le gouvernail avant et l'aéroplane s'élève comme un cerf-volant que supporte la pression de l'air. Le terrain au-dessous de vous apparaît d'abord comme une simple tache ; mais, à mesure que vous vous élevez, les objets deviennent plus nets. A une hauteur d'une centaine de pieds (30 mètres), en dehors de l'air qui vous frappe la figure, vous ne ressentez plus aucune impression de mouvement. Si vous n'avez pas pris, au départ, la précaution d'enfoncer votre chapeau sur la tête, vous avez beaucoup de chances pour qu'il se soit envolé à ce moment. Le conducteur actionne un levier ; l'aile droite s'élève et l'aéroplane s'incline sur sa gauche. Vous exécutez un virage très court, mais vous n'éprouvez pas ici la sensation d'être arraché de votre siège, si souvent perçue en automobile ou en chemin de fer. Vous vous retrouvez alors face à votre point de départ. Les objets terrestres semblent maintenant se mouvoir à une vitesse beaucoup plus grande, bien que la pression de l'air sur votre figure ne vous ait point paru changer. C'est que vous marchez avec le vent. Quand vous approchez du point de départ, le conducteur arrête le moteur alors que vous êtes encore assez haut. La machine descend Science obliquement jusqu'au sol et, après une glissade de 50 à 100 pieds (15 à 30 mètres), s'arrête. Bien que l'aéroplane atterrisse souvent avec une vitesse de marche d'un mille par minute (96 kilomètres à l'heure, 27 mètres par seconde), vous ne sentez néanmoins aucun choc, et il vous est impossible de dire à quel moment précis vous avez touché le sol. Le moteur a fait, à côté de vous, un bruit presque assourdissant pendant presque toute la durée du vol ; mais, dans votre surexcitation, vous ne vous en êtes point aperçu jusqu'à ce qu'il se soit arrêté ! Nos expériences ont été exécutées entièrement à nos frais. Au début, nous ne pensions pas rentrer dans les dépenses faites, dépenses qui n'étaient pas très élevées et qui ne dépassaient point ce que nous pouvions consacrer à une simple récréation. Plus tard, quand nous eûmes réussi à exécuter un vol mécanique, nous abandonnâmes les affaires dont nous nous occupions, pour consacrer tout notre temps et tous nos capitaux au perfectionnement de notre aéroplane, de manière ài en faire un engin pratique. Dès que nous ne serons plus contraints de sacrifier tous nos instants à nos affaires commerciales, nous nous occuperons de publier les résultats de nos expériences de laboratoire, qui seules ont permis de trouver une première solution du problème du vol. WILBUR et ORVILLE WRIGHT. LE PYLONE Celte charpente soutient le câble portant le poids qui permet d'imprimer à l'aéroplane l'impulsion nécessaire au départ de ce dernier. 724 (Traduit de l'anglais avec l'autorisation de l'auteur par le commandant Ferrus).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 1Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 2-3Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 4-5Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 6-7Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 8-9Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 10-11Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 12-13Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 14-15Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 16-17Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 18-19Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 20-21Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 22-23Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 24-25Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 26-27Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 28-29Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 30-31Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 32-33Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 34-35Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 36-37Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 38-39Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 40-41Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 42-43Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 44-45Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 46-47Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 48-49Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 50-51Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 52-53Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 54-55Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 56-57Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 58-59Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 60-61Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 62-63Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 64-65Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 66-67Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 68-69Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 70-71Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 72-73Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 74-75Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 76-77Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 78-79Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 80-81Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 82-83Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 84-85Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 86-87Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 88-89Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 90-91Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 92-93Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 94-95Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 96-97Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 98-99Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 100-101Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 102-103Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 104-105Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 106-107Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 108-109Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 110-111Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 112-113Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 114-115Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 116-117Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 118-119Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 120-121Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 122-123Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 124-125Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 126-127Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 128-129Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 130-131Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 132-133Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 134-135Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 136-137Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 138-139Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 140-141Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 142-143Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 144-145Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 146-147Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 148-149Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 150-151Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 152-153Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 154-155Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 156-157Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 158-159Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 160-161Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 162-163Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 164-165Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 166-167Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 168-169Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 170-171Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 172-173Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 174-175Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 176-177Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 178