Jardiner n°7 oct/nov/déc 2014
Jardiner n°7 oct/nov/déc 2014
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 34,0 Mo

  • Dans ce numéro : enchanter les couleurs d'automne, saison de transition.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
UPJ/ADOCOM [Aménagement] UPJ/ADOCOM s La floraison commence, petit à petit les pétales pointent le bout de leur nez au jardin. 38 - Jardiner Allez les bleus ! Selon la Clinique des Plantes de l’U.P.J. (Union des entreprises pour la Protection des Jardins), pour avoir des hortensias bleus, du bleu ciel au bleu de Prusse, en passant par les tons mauves, parme et violets, il faut acidifier le sol. Cela se fait simplement en ajoutant du sulfate d’aluminium. De nombreux produits sont présents sur le marché, spécialement conçus pour obtenir des hortensias bleus. Jeu de boules ! Le jardin s’offre un petit plaisir des yeux. Avec leurs grosses boules généreuses, les hortensias, ou hydrangea, le parent d’un panel de couleurs allant du blanc au bleu électrique. C’est au hasard de promenades ou de vacances dans le Sud Ouest ou en Galice, en Bretagne ou au pays de Galles que vos yeux peuvent les croiser et succomber pour toujours à leur charme. Heureusement, ces fleurs ne sont pas difficiles et parmi leur 700 variétés, nombreuses acceptent de s’acclimater dans toutes les régions de France. Il suffit de les connaître un peu pour pouvoir s’éblouir de leur beauté jusqu’à l’automne. Parterre, massifs et bordures, à vos hortensias ! Pas d’embarras du choix Ceux que nous appelons communément les hortensias ont aussi un nom latin : Hydrangea. Ils regroupent de nombreuses espèces arbustives ou grimpantes dans une gamme de couleurs surprenantes : bleu, blanc, rose mais aussi toute une variété de rouges et de mauves. Les plus connus ? L’Hydrangea macrophylla ou hydrangea hortensis d’où ils tirent leur nom. Leur production de fleurs est aussi magnifique qu’abondante. Elles impressionnent par leurs formes et leurs tailles. On reconnaît les hydrangea macrophylla et arborescens à la disposition de leurs fleurs en grandes sphères. Les Hydrangea serrata ou macrophylla ssp, voient leurs pédoncules floraux partir de l’axe à des hauteurs différentes et s’allonger de telle façon que toutes leurs fleurs sont dans un même plan. Les Hydrangea Pour une jolie floraison rose, il faut rendre le sol moins acide. Vous y parvenez en ajoutant du calcaire. Prenez par exemple de la chaux. Mais quoi qu’il en soit, il est fortement déconseillé de changer le pH plus d’une fois par an. Parfois, il n’y a qu’à laisser faire la nature et avoir la surprise ! paniculata et quercifolia quant à eux, poussent en grappes ou panicules. Voilà voilà pour les mots latins indispensables pour briller en public lors de vos ballades au jardin. Selon les sols La Côte Ouest est réputée pour ses parterres d’hortensias bleus et roses. Cette vague florale déferle jusqu’au sud de la Loire. La coloration des fleurs dépend du degré d’acidité du sol. Un beau bleu résulte d’un pH acide compris entre 5 et 5,5. Le rose, lui, est issu d’un sol moins acide dont le pH se situe entre 6 et 6,5. Après analyse de votre sol, rien ne vous empêche de corriger Vive les roses ! UPJ/ADOCOM
s Ils ne cessent de vous surprendre, par leur couleur imprévisible et leur floraison abondante. son acidité en fonction de la couleur que vous désirez. Au quotidien Veillez à ce que le sol reste frais. Et pour cela, pas de mystère, il faut arroser ! Une quantité d’eau raisonnable et régulière vous garantit une floraison prolongée. Pendant les grosses chaleurs, passez du raisonnable à l’abondance et si besoin, procédez à la pose d’un paillis. Des écorces de sapin font aussi parfaitement l’affaire. Déposez-les aux pieds des hortensias, sans distinction d’ancienneté. Ainsi, le sol conserve ce qu’il faut d’humidité. L’eau de s’évapore pas à la moindre hausse des températures et en plus, les mauvaise herbes ne peuvent pas pousser. Question taille, il faut savoir que les hortensias fleurissent sur les tiges de Ils se multiplient facilement par un simple bouturage, au mois d’août, quand la chaleur oblige les plantes à prendre un peu de repos. = Remplissez un pot de fleur avec un bon terreau mouillé. = Prélevez de nouvelles pousses sur l’hortensia en dessous de la 3 ème paire de feuilles (environ 15 cm de long - la partie beige ligneuse de la tige). = Supprimez la paire de feuilles à la base de la tige et coupez la 2 ème paire de feuilles à moitié pour éviter l’évaporation. = Plongez chaque tige dans de l’hormone de bouturage avec fongicide et tapez légèrement pour supprimer l’excédent. = Plantez les boutures dans le pot de terreau, 2 à 3 boutures par pot. = Vaporisez-les et placez-les dans une petite serre ou couvrez-les d’un sac en plastique assez large. Il ne doit pas toucher les feuilles. = Disposez dans un endroit où il y beaucoup de lumière, mais pas directement au soleil. = Maintenez une humidité constante. Les boutures font des racines après 8 à 12 semaines et peuvent être mises en place dans le jardin, à partir du printemps. Plein d’hortensia UPJ/ADOCOM Jardiner - 39 UPJ/ADOCOM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 1Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 2-3Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 4-5Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 6-7Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 8-9Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 10-11Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 12-13Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 14-15Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 16-17Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 18-19Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 20-21Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 22-23Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 24-25Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 26-27Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 28-29Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 30-31Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 32-33Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 34-35Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 36-37Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 38-39Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 40-41Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 42-43Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 44-45Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 46-47Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 48-49Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 50-51Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 52-53Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 54-55Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 56-57Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 58-59Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 60-61Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 62-63Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 64-65Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 66-67Jardiner numéro 7 oct/nov/déc 2014 Page 68