Jardin Magazine n°41 aoû/sep/oct 2012
Jardin Magazine n°41 aoû/sep/oct 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°41 de aoû/sep/oct 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 58,6 Mo

  • Dans ce numéro : astuces du jardinier.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Conseils Lutter contre les limaces Véritable ennemie des jardiniers, la limace est une redoutable mangeuse de végétaux. Des fleurs d'ornement aux légumes, en passant par les feuilles des plantes vertes, elle ne manque jamais d'appétit. Comment leur faire la guerre ? Stéphanie Muller Les limaces ne sont autres choses que des escargots sans coquille qui se déplacent sur un pied humide en rampant. S'il est diffic ile d'en venir à bout définiti vement, cer1ain s répulsifs ou traitements chimiques peuvent s'avérer efficaces à court terme et protéger vos précieuses récoltes, le temps d'une saison.. Connaître l'ennemi Les 1 im aces sont des mollusques qui, pour se dépl acer, utili sent leur pi ed (ou sole) sur lequel elles rampent. Ell es produisent pour cela un mucus humide sans lequel ell es ne peuvent avancer et c'est pour cette raison qu'on ne les voit pas lors des étés très secs. Les yeux se situent au bout d'une paire de « corn es » à l'avant du pi ed. La bouche, elle, est munie d'une « radula », sorte de râpe qui broie les ti ssus végétaux, au grand dam des jardiniers ! Ces herma phrodites se reproduisent de mai à l'auto mn e et pondent 3 à 4 semaines plus tard. Les 300 à 500 œufs blancs, 62 - Jardin magazine n°41 déposés par grappes de 20 à 50 donnent naissan ce à de minuscules limaces rose violacé. La durée de vie du mollusque est d'environ 12 mois. Celui -c i est acti f de la fin de l'été jusqu'au printemps, soit pratiquement toute l'année. Un appétit d'ogre Les limaces sont herbi vores et sévissent surtout la nu it. En 24 heures, elles peuvent engloutir jusqu'à 40% de leur poids et s'attaquent aussi bien aux plantes d'ornement, qu'aux plantes vivaces, plantes à massifs ou légumineuses. L'espèce la plus courante, la Deroceras reticulatus, se plaît surtout dans nos salades. Très polyphage, elle s'attaque aux carottes, endives, tomates, fra isiers et pommes de terre. Remèdes naturels Pour di ssuader les rampants de venir infester votre potager, mieux vaut privilégier les méthodes naturelles aux traitements chimiques. Vous pouvez par exemple parsemer le sol de poudre d'algues calcaires, de sciure de bois, de cendres de bois ou d'aiguilles de pin. Ces petits obstacles constituent un sol déshydratant pour la pellicule de mucus sur lequel les limaces se meuvent. Incapables d'avancer, elles n'atteignent plus les plantes tant convoitées. Autre solution vous pouvez les ramasser tôt le matin, lorsqu'elles sortent ou bien tard le soir. Enfin, un verre de bière aux endroits stratégiques attire les limaces qui se noient dedans. La méthode radicale Si votre potager est vraiment infesté, il vous reste la solution des appâts antilimaces en granulés. Généralement bleus, ils contiennent des produits chimiques (thiodicarbe ou méthiocarbe) qui intoxiquent les mollusques. Il fa ut les répandre au pied des plantes menacées. Les molluscides compor1ent généralement un produit visant à limiter toute consommation accidentelle par des vertébrés (répulsif chiens et chats). Par temps de pluie, les granulés peuvent être dissous dans le sol. Il faut donc retraiter après une averse.
L'alternariose de la tomate Redoutable maladie qui s'attaque à toutes sortes de végétaux, des plantes potagères aux plantes à massifs, ce champignon microscopique du genre alternaria s'attaque bien souvent à la tomate. Stéphanie Muller L'une des premières victimes de J'alternariose est la tomate. Touchée dès le retour du printemps, elle affiche alors de larges taches concentriques brunes sur les feuilles, les tiges et les fruits, rendant ces derniers impropres à la consommation. Pour en venir à bout, traitement et prévention sont la meilleure solution. Maladie contagieuse Microscopique et par conséquent in visible à l'œil nu, J'alterna ri a est un champignon qui passe J'hi ver so.it dans Je sol, soit dans les débris végétaux sous forme de mycélium ou de conidies. L'époque des dégâts se produit au printemps, pé riode pendant laquell e l'alternari a profite du temps humide et pluvieux. Le champi gnon en profite pour se réveil ­ ler et développe alors des spo res qui in fectent 1'ensemble des plantes. Lorsque le manège a commencé,.il se reproduit à chaque nouvelle pluie. Transportés par les gouttelettes d'eau et par Je vent, les spores contaminent les pl antes environnantes : céleri, carotte, persil, choux, cinéraire ou œ ill ets, di sséminant la maladi e pendant la péri ode de végétati on, de juin à septembre. Des symptômes qui ne trompen1 pas 11 faut parfo is attendre Je mois de juillet pour découvrir les premiers signes d'alternariose. Sur les jeunes pl antules, la maladie se traduit par un noircissement de la base des tiges. Les feuilles des sujets adultes laissent apparaître des taches nécrotiques no irs de 3 à 6 mm, plus ou mo ins arrondies, bien délimitées et qui s'agrandi ssent en cercles concentriques, entourées parfois d'un halo jaune. Mais l'attaque la plus grave concerne bien sûr les fruits les tomates ellesmêmes. Des taches noires bien délimitées commencent à 1'aissell e du calice et « creusent » la tomate sur 1 à 2 cm de di amètre. Les feuilles et les fruits fini ssent par pourrir, entraînant la mort du végétal. Que faire ? L'altern ariose de la tomate se traite généralement de juillet à septembre mais il est conseillé de commencer dès que les premières taches brunes sur le feuillage apparaissent. Pour en venir à bout et sauver vos précieux fruits, pu lvérisez au mo in s 7 jours après la plantation avec de la bouillie bordelaise, jusqu'à maturation des tomates. La bouillie bordelaise est un classique des fongicides « fa it ma.i som> : une solution de sulfate de cuivre additionné de chaux à utili ser en poudre ou en pul véri sation additionné à de l'eau. Il fa ut compter environ 3 applications successives pour traiter effi cacement les plus fortes attaques. En révention vitez les arrosages par aspersion qui favorisent la libération des conidies. Plantez de préférence des variétés de tomates résistantes aux cryptogames : F I juboline, F Ferline, FI Syx tina... Enfin, ne plantez jamais vos tomates au même endroit 2 années de suite ou dans des parcelles qui ont reçu une fumure récente. L'apport de fumi er favorise en effet l'installation et le développement du champignon. Jardin magazine n°41- 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 1Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 2-3Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 4-5Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 6-7Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 8-9Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 10-11Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 12-13Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 14-15Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 16-17Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 18-19Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 20-21Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 22-23Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 24-25Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 26-27Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 28-29Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 30-31Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 32-33Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 34-35Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 36-37Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 38-39Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 40-41Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 42-43Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 44-45Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 46-47Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 48-49Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 50-51Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 52-53Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 54-55Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 56-57Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 58-59Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 60-61Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 62-63Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 64-65Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 66-67Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 68-69Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 70-71Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 72-73Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 74-75Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 76-77Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 78-79Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 80-81Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 82-83Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 84-85Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 86-87Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 88-89Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 90-91Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 92-93Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 94-95Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 96-97Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 98-99Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 100-101Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 102-103Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 104-105Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 106-107Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 108-109Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 110-111Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 112-113Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 114-115Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 116-117Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 118-119Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 120-121Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 122-123Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 124-125Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 126-127Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 128-129Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 130-131Jardin Magazine numéro 41 aoû/sep/oct 2012 Page 132