Jardin Magazine n°39 fév/mar/avr 2012
Jardin Magazine n°39 fév/mar/avr 2012
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°39 de fév/mar/avr 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 49 Mo

  • Dans ce numéro : 50 conseils spécial printemps.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
Jardin sans souci Un voile de protection L’hiver s’annonce plus rude qu’à l’accoutumée... Aucun problème, un simple paillis de feuilles mortes ou un voile de forçage s’érigeront telles des barrières anti gel protégeant vos plantes et fleurs vivaces. S’étalant à leur pied, cette protection, qu’elle soit naturelle ou artificielle, entrave la propagation du froid et du gel dans le sol, qui ne peuvent donc plus atteindre et brûler leurs racines. Des dégâts qui détruisent ces végétaux, les empêchant de revenir à la vie et de fleurir de nouveaux avec l’arrivée des beaux jours. Mieux vaut donc prévenir que guérir. laisser place à une nature morte... Mais au milieu de ce parterre recouvert d’un tapis de feuilles, des plantes et des arbustes résistent encore et toujours face à ces envahisseurs apportés par le froid de l’hiver. Certaines plantes parmi les plus hâtives et celles dites vivaces par- viennent à contrer les rudesses de ces saisons, pouvant ainsi affronter des températures avoisinants les -10°C, mais également le gel, la neige ou les premières gibou- lées de mars. Et faisant fi de ces conditions climatiques extrêmes, elles parviennent à éclore et à s’orner de pétales délicats, offrant ainsi à vos extérieurs un petit coin de printemps en plein cœur de l’hiver. Et pour les protéger plus surêment des agressions hivernales, reste alors la technique du paillis (voir encadré ci-contre). Perce-neige Lorsqu’elle pointe le bout de ses clochettes, c’est que sonne la fin de l’hiver. À planter durant la belle saison, le perce- neige ou galanthus nivalis laisse percer une légère touche de verdure à travers l’épais manteau blanc neigeux ou gelé, dès le moins de janvier. Appréciant les sols plutôt frais et calcaires, son bulbe doit être enterré profondément (environ 10 cm) pour obtenir rapidement des touffes vigoureuses. Plantée dans un coin de pelouse ombragé ou sous le couvert d’arbustes fleuris, cette catégorie, délicate en apparence mais costaude face au froid, se dote rapidement de clochettes ressemblant étrangement à des gouttes de neige dodelinant au gré du vent...comme pour balayer doucement les derniers jours de l’hiver. Daphné odorat C’est une dangereuse beauté qui ne craint pas la rigueur de l’hiver. Pouvant affronter des températures de près de -10°C, le daphné odorat est un arbuste de petite taille et aux fines branches où s’écoule une sève toxique. Son feuillage souvent duveteux, arborant toute une palette de verts, persiste malgré les saisons qui passent, tandis que ses grappes de fleurs n’éclosent que de janvier à mars. Des pétales de couleur blanche et rose-pourpre qui se transforment au fil du temps en des fruits sphériques d’un rouge intense. Installée dans un sol acide et dans une zone mi-ombragée, cette plante diffuse un parfum floral qui attire vers elle les passants... Alors, prenez garde à ne pas tomber dans ses filets toxiques. Mahonia Port dressé, feuilles coriaces et couronnes d’épis, voilà une plante qui a de la prestance. Originaire d’Asie, le mahonia s’érige tel un arbuste de taille moyenne, foisonnant de feuilles piquantes et disposées en étages. De décembre à mars, ces longues tiges se parent de leurs plus beaux atouts, des épis retombants et des fleurs campanulées jaunes. N’ayant aucune exigence particulière quant à son exposition, le mahonia raffole par contre de terre fraîche et riche en humus qui transformera ses parures en fruits. Et en passant dans les allées de votre jardin, vous découvrirez une autre de ses subtilités : elle diffuse en effet une odeur de muguet telle une plante-caméléon. Les cerisiers à fleurs Le temps des cerises se chante même à la fin de l’automne. Quant les redoux du climat se font sentir de novembre à mars, l’autumnalis rosea, l’un des cerisiers les plus précoces, arbore de petites fleurs roses qui se conjuguent à merveille avec le port gracieux de cet arbre. Exposées à un doux soleil, ses feuilles dentées perdent leur couleur bronze pâle pour un vert vibrant qui décline en jaune dès le mois de novembre. Au milieu de ce feuillage, ces fleurs lui offrent une note de délicatesse, qui se transforme en une touche de vivacité à l’heure de sa fructification. Des fruits plus ou moins ronds, telles des cerises d’un rouge virant au noir, pendouillent de-ci de-là à ses branches... Des pousses rares et intermittentes, signes d’une beauté éphémère qui disparaît dès la fin mars. 68 - Jardin magazine n°39
Réminiscence de vie Sources d’un second souffle de vie pour cette nature automnale, les plantes les plus hâtives, à l’instar de l’ha- mamélis, de la passiflora ou du mimosa, font pousser d’ul- times touffes de verdure et de couleurs, à travers la fine couche de gel ou de neige. Raffolant pour la plupart d’un sol frais et devant être plantées dans des endroits mi-enso- leillé, mi-ombragé, ces essences hivernales éclosent pour les plus tardives jusqu’à la fin novembre, tandis que leurs consœurs les plus hâtives parviennent, elles, à transformer leurs boutons en pétales bleus, roses, jaunes ou violets dès la nouvelle année. Et si certains rêvent d’un Noël tout blanc de neige, une version plus fleurie du réveillon du 24 décembre existe grâce notamment à l’helleborus niger. Pas besoin donc de faire preuve de patience, en attendant Le jasmin d’hiver Telle une constellation de petites étoiles jaune vif, cette grimpante illumine les recoins ombragés de votre extérieur. Cet arbuste se déploie en effet en un faisceau de branches vert foncé quasi dépourvues de vraies feuilles, et dont le porté retombe aisément si celles-ci ne sont pas palissées. Certes, elle n’exige aucun arrosage spécifique après sa 1 ère année, mais pas question pour autant de la planter dans la terre juste après l’avoir arrachée de son emballage. Avant de la mettre dans un sol riche et drainant, cette essence en motte doit impérativement être trempée, et être par la suite régulièrement arrosée lors de ses 1 ers mois en terre (de mars à septembre). Et de l’automne jusqu’à février, sur son mur exposé au soleil (mais pas trop), elle illuminera votre jardin comme un ciel en feu. Les hellébores Pour fêter un Noël et un carême subtilement fleuris, rien de mieux que les hellébores. Dotée de feuilles dentelées, l’helleborus niger ou rose de Noël éclot dès décembre, prenant l’apparence d’une boule de pétales blancs légèrement rosés. Pour en décorer votre table de réveillon, mieux vaut la planter dans un sol riche à l’ombre, et la protéger des limaces grâce à un paillage déposé à ses pieds. En février, c’est au tour des helleborus orientalis ou roses de carême de fleurir, offrant à vos yeux tout un arc-en-ciel de couleurs avec leurs fleurs dont le coloris varie du blanc à l’abricot en passant par le jaune, le rose, le rougeâtre ou le noir. Et avec leurs corolles mouchetées, marginées ou striées, elles sont déjà maquillées pour faire la fête. Les hépatiques Les hépatiques, elles, apportent un air de montagne à votre jardin. Faisant fi des premières giboulées de mars, cette plante alpine se recouvre de jolies fleurs blanches légèrement teintées de rose, que l’on prendrait à si méprendre pour des marguerites. À moins qu’elle ne puise dans le vent des premiers beaux jours d’avril pour se doter de pétales bleutés. Mais quel que soit son coloris, l’hépatique ne réclame que très peu d’entretien : poussant aussi bien à l’ombre qu’au soleil (mi-ombragé tout de même), elle affectionne tout particulièrement les terres bien fraîches. Une autre preuve qu’en regardant ces fleurs depuis votre balcon, vous serez transportés en un rien de temps au cœur des alpages. les beaux jours, pour jouir d’un jardin arborant de mul- tiples fleurs et arbustes aux parfums subtils ou intenses. Renaître e de ses cendres Mais si la nature revient à la vie dès la fin du mois de mars, la majorité des fleurs se préserve encore des ultimes aléas climatiques en couvant leurs pétales jusqu’à la mi- avril. Mais c’est sans compter sur les plantes vivaces qui, tel un phénix, renaissent de leurs cendres pour éclore dès la fin février. Fanant à l’aube de l’automne, leurs racines résistent aux assauts du gel et du froid et redonnent vie très tôt dans l’année à des feuilles et à des fleurs. Avec de telles plantes, on en perd même le fil des sai- sons... Iris reticulata clairette Fleur éphémère, elle ouvre le bal des iris qui pousseront plus tard dans l’année. Jouissant des 1 ers rayons du soleil de l’année, l’iris reticulata clairette se pare de longs pétales bleu clair agrémentés de sépales violet foncé, tachetés de blanc et de jaune. Une floraison très colorée qui fait éclore un décor spectaculaire au milieu du triste climat de février, et dont on ne peut profiter qu’un mois durant. À rempoter d’octobre à décembre, cette plante à bulbe se dispose en massif dans un jardin, mais elle peut aussi mettre un peu de gaieté à un intérieur quand elle se présente en bouquet. Une fleur qui fane dès les premières giboulées de mars... le signe que les beaux jours ne tarderont plus à revenir. Jardin magazine n°39 - 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 1Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 2-3Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 4-5Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 6-7Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 8-9Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 10-11Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 12-13Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 14-15Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 16-17Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 18-19Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 20-21Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 22-23Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 24-25Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 26-27Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 28-29Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 30-31Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 32-33Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 34-35Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 36-37Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 38-39Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 40-41Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 42-43Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 44-45Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 46-47Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 48-49Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 50-51Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 52-53Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 54-55Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 56-57Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 58-59Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 60-61Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 62-63Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 64-65Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 66-67Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 68-69Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 70-71Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 72-73Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 74-75Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 76-77Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 78-79Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 80-81Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 82-83Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 84-85Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 86-87Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 88-89Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 90-91Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 92-93Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 94-95Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 96-97Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 98-99Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 100-101Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 102-103Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 104-105Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 106-107Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 108-109Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 110-111Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 112-113Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 114-115Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 116-117Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 118-119Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 120-121Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 122-123Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 124-125Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 126-127Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 128-129Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 130-131Jardin Magazine numéro 39 fév/mar/avr 2012 Page 132