Jardin Magazine n°37 aoû/sep/oct 2011
Jardin Magazine n°37 aoû/sep/oct 2011
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°37 de aoû/sep/oct 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 57,9 Mo

  • Dans ce numéro : 50 astuces pour réussir son jardin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Jardin sans souci 9. 11. 9. La lavande On ne compte plus les avantages de la lavande ! Non contente de faciliter le travail du jardinier amateur en demandant un entretien limité, elle peut aussi venir en aide aux autres plantes. En l'installant par exemple au pied des rosiers, elle sert de répulsif contre les pucerons, permettant ainsi à son ami le rosier de déployer tous ses charmes. Et cerise sur le gâteau, madame n'a besoin que d'un arrosage réduit, même en cas de forte chaleur. N'oublions pas qu'il s'agit d'une plante du Sud mais qui, si elle est plantée en plein soleil, s'épanouit pleinement en région parisienne ! Les critères essentiels à son bien-être étant une exposition ensoleillée et un sol bien drainé. Plantée à l'automne (de préférence) ou au printemps, elle offre une belle floraison de juin à août. De quoi admirer son feuillage argenté et sa teinte mauve caractéristique. 10. Le bégonia Originaire d'Amérique du Sud et d'Asie, le bégonia comprend pas moins de 900 espèces. Caractérisé par ses magnifiques fleurs teintées de jaune, de rouge, de rose, d'orange ou de blanc (floraison de mai à octobre), il se plaît dans un endroit ombragé ou mi-ombragé, dans un sol plutôt riche et bien drainé. Il faut savoir 72 ● Jardin magazine n°37 10. qu'il existe 3 types de bégonias : les vivaces, les annuels et les tubéreux. Les deux premiers s'invitent sans hésitation dans des massifs et plate-bandes, tandis que le dernier est une plante d'intérieur remarquable. Un conseil pour les jardiniers amateurs, optez pour les vivaces. À planter en pleine terre dès le mois d'avril pour une floraison estivale, elles ne vous demandent qu'un arrosage régulier ainsi qu'un paillage végétal une fois l'automne venu afin d'être bien protégé du froid. Enfin, les insectes et les maladies ne semblent pas les perturber outre mesure. Mis à part peut-être l'oïdium dont il faut se méfier. 11. L'oxalis C'est une plante qui a le don de faire parler d'elle : certains la critiquent pour son côté envahissant, d'autres l'encensent pour ses petites fleurs colorés qui recouvrent le sol en plein cœur de l'été. Ce qui est sûr c'est que l'oxalis, aussi appelée oxalide, est très facile d'entretien. Elle apprécie le soleil et un sol léger. D'autre part, non seulement supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure n'est pas indispensable mais madame se montre également peu gourmande en eau malgré la chaleur. Il faut savoir qu'il existe quelque 150 espèces d'oxalis parmi lesquelles la 12. remarquable oxalide du Chili (adenophylla). Cette bulbeuse rustique et robuste fait des merveilles dans une rocaille sur un tapis de graviers. La floraison de ses pétales roses d'avril à juin apporte un vrai plus à votre jardin. Pour tous ceux qui ont peur du caractère envahissant de cette plante, sachez qu'elle n'est pas contre une petite place en jardinière. 12. La valériane Massif, plate-bande, rocaille, muret... où que vous choisissiez de l'installer, la valériane saura vous charmer par sa touffe à souche très ramifiée et sa floraison généreuse colorée de blanc, de rose ou de rouge. De la famille des valérianacées, cette plante vivace à feuillage semi-persistant (dont la hauteur avoisine les 60 cm et l'envergure les 40 cm) apprécie les espaces calcaires, drainants et secs. D'ailleurs, si l'arrosage n'est pas, pour vous, une partie de plaisir, n'hésitez plus et plantez la valériane, habituée aux terres très sèches ! En revanche, elle a besoin de beaucoup de soleil pour s'épanouir, ne l'oubliez pas. Très rustique, cette plante résiste aussi bien au froid hivernal qu'aux maladies. Un vrai bonheur : peu d'entretien, une présence sur plusieurs années, une élégance colorée... que demander de plus ! l’EssentielduJardin 41
Pratique.t. A ce stade, la lune est décroissante. En imaginant une barre verticale sur le côté du croissant, on ln un d comme dernier croissant de lune. E n matière de jardinage, tous les passionnés de fleurs et des plantes sont toujours à l'affût de nouvelles techniques ou de précieux conseils pour obtenir de belles récoltes. Engrais de plus en plus évolués et spécialisés, produits insecticides améliorés, analyse des sols pour connaître la nature de la terre.. tout est bon pour devenir un vrai jardinier. Oui mais quelquefois, vous avez beau utiliser toutes les techniques mises à votre disposition, rien n'y fait, vos fleurs et vos plantes ne poussent pas. Vous n'avez pas la main verte ? La vie d'un jardinier est bien remplie. Entre les différents travaux, les plantations, les semis, les tailles, les récoltes, il est asse : rare d'avoir un moment de libre. Mais si vous suive : à la leme le calendrier lunaire, vous verrez qu'il existe certains jours oti il est chaudement recommandé de ne rien faire. Ces moments correspondent au périgée et à l'apogée de la lune. Lors de sa rotation autour de la terre, la lune effectue un cercle légèrement ovale. Quand elle passe toul près de la terre, on dit qu'elle est au Jard ner avec alune Pour devenir un jardinier à la main verte, il suffit parfois de se référer au calendrier déterminé par la lune, où les travaux à effectuer sont décidés en fonction de l'influence du satellite sur les végétaux. Peut-être pas, l'explication est probablement ailleurs. En effet, même si cela n'a jamais été prouvé scientifiquement, il semblerait qu'une chose extra terrestre ait une influence sur les cultures : la lune. Ce satellite qui tourne autour de la terre de manière parfaitement régulière influe déjà sur d'autres éléments terrestres comme l'eau par exemple. On lui doit notamment le phénomène des marées et bien d'autres encore. Ne dit-on pas que notre humeur varie pendant les changements de lune, que les cheveux poussent plus vite lorsqu'on les coupe périgée et quand elle est très loin de notre planète, elle est à l'apogée. Chaque mois donc, lors de ces del/X passages, il est inutile de se fatigu er, jardiner peut même s'avérer être néfaste pour les plantes. Le même phénomènes'observe lors des nœuds lunaires. Deux fois par mois, la lune coupe le plan de rotation de la terre awour du soleil pendant quelques heures. A ce moment, la régétation est perturbée et il est préférable de la laisser se reposer. Profite:-en vous aussi pourvot1s accorder une petite pause ! un jour de pleine lune ? Alors pourquoi n'en serait-il pas de même pour les plantes ? Si comme beaucoup de personnes vous restez sceptiques face à ce phénomène, faites un test et vous verrez, ça marche réellement. Des positions et des cultures différentes Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut donc jardiner en fonction de la lune. Mais attention, pas n'importe comment, il convient d'observer certaines règles et surtout un calendrier spécifique qui vous indique chaque jour les travaux de jardinage à faire ou, au contraire à ne pas faire, et ce en fonction de la position de la lune. En effet l'influence de la lune sur les plantes diffère selon la position et la forme du satellite dans le ciel. Si chacun sait faire la différence entre une pleine et une nouvelle lune, il n'en est pas de même pour une lune croissante ou décroissante, montante ou descendante. Au cours de sa rotation, la lune nous apparaît sous différentes formes en fonction de la manière dont elle est éclairée par le soleil. Une lune invisible un jour se déplace et prend la forme d'un croissant le lendemain et ainsi de suite jusqu'à former un cercle complet, 24 ● Jardin magazine n°29 Jardin magazine n°37 ● 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 1Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 2-3Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 4-5Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 6-7Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 8-9Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 10-11Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 12-13Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 14-15Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 16-17Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 18-19Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 20-21Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 22-23Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 24-25Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 26-27Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 28-29Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 30-31Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 32-33Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 34-35Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 36-37Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 38-39Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 40-41Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 42-43Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 44-45Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 46-47Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 48-49Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 50-51Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 52-53Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 54-55Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 56-57Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 58-59Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 60-61Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 62-63Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 64-65Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 66-67Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 68-69Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 70-71Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 72-73Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 74-75Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 76-77Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 78-79Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 80-81Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 82-83Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 84-85Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 86-87Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 88-89Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 90-91Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 92-93Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 94-95Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 96-97Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 98-99Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 100-101Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 102-103Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 104-105Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 106-107Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 108-109Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 110-111Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 112-113Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 114-115Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 116-117Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 118-119Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 120-121Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 122-123Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 124-125Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 126-127Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 128-129Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 130-131Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 132