Jardin Magazine n°37 aoû/sep/oct 2011
Jardin Magazine n°37 aoû/sep/oct 2011
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°37 de aoû/sep/oct 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 57,9 Mo

  • Dans ce numéro : 50 astuces pour réussir son jardin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Cultiver D Cultiver ans l’air du temps, les lilas déclinent des nuances mauves, bleutées, rosées, pourpres, violines, crème ou blanches. Mais c’est surtout leurs parfums qui nous font craquer dès l’arrivée du printemps ! Tendres, délicats, sucrés, légèrement anisés ou poudrés parfois, ils évoquent la dualité d’une saison à la fois douce et fraîche. Si bien que l’on regrette lorsque les floraisons se terminent. Mais savez-vous que des variétés moins connues peuvent prolonger ce temps des lilas en offrant un spectacle Jardin contemporain Près d’un lilas à port buissonnant aux teintes lilas ou bleutées, placez un lilas des Indes (Lagerstroemia) qui jouera les prolongations en fin d’été. Une ou deux grosses touffes d’Euphorbia characias donneront de la rondeur à la scène. Pour un effet de verticalité, installez au printemps des verveines de Buenos Aires et en automne des bulbes de grands alliums « Purple Sensation ». Terminez par des petites masses de graminées 12 6 ● Jardin l’EssentielduJardin magazine n°37 Magiques lilas Symboles d’un printemps bien installé, les lilas font partie intégrante des jardins sans qu’on s’en lasse jamais. On les aime pour leurs floraisons opulentes et généreuses, simples ou doubles. Rosa Martinez Scènes de jardin... basses. Paillez le sol avec du gravier blanc qui illuminera la scène et évitera maintes corvées d’arrosage. Flou artistique Dans un grand bac en bois ou en résine foncée, installez un lilas aux dimensions réduites et au joli feuillage. Nimbez sa base avec des géraniums vivaces « Rozanne » fleurissant jusqu’aux gelées. Près du bac, installez 4 contenants plus petits mais assortis côté matériau. Dans le premier, placez un lupin arborescent jaune pâle ; dans le deuxième, un thalictrum aquilegifolium ; dans le troisième, un fenouil pourpre ; et dans le dernier, des petites violas jaune pâle ou mauves. bien différent... Grâce à elles, les floraisons débutent en avril pour s’achever avec les gelées d’automne ! Surtout, ces petits lilas offrent des silhouettes compactes, bien ramifiées dès la base, et présentent l’avantage de fleurir de bas en haut, permettant de humer leurs parfums délicieux, souvent épicés, à hauteur de narines ! Leurs feuillages sont eux aussi décoratifs : pleins de finesse et d’élégance, parfois même finement ciselés ou veloutés appelant les caresses. Quelques variétés se distinguent même par des colorations automnales de toute beauté. Le mauve à l’honneur ! Le camaïeu de mauve est toujours un régal dans la luminosité encore toute douce du printemps. Un ou plusieurs lilas aux teintes lilas mauve seront les vedettes de la composition. Accompagnez les plus grands de clématites à petites fleurs bleu-mauve. Plantez une ou deux touffes d’iris de Sibérie bleu-violet et quelques géraniums vivaces (« Magnificum »). Si vous souhaitez renforcer l’impact parfumé, pensez aux giroflées. Il en existe des mauves de toute beauté, suavement parfumées. Toutes ces fleurs mauves se distingueront par leurs textures et leurs formes variées. Conseils de paysagiste Ces lilas « nouvelle tendance » s’utilisent facilement quelles que soient les situations qu’offrent le jardin et la terrasse. Leur port buissonnant s’intègre dans des haies basses ou moyennes. Leur beauté permet de les employer en isolé. Ils peuvent aussi s’associer à un massif autour de la thématique du parfum. Leur rondeur s’accorde bien à marquer les angles ou les extrémités d’une platebande. N’en faites pas le centre d’une scène mais plutôt l’arrière-plan de grandes vivaces ou d’autres arbustes à fleurs plus petits (potentilles, spirées d’été, rosiers buissons...). Côté coloris, tous ces pastels se marient bien ensemble, magnifiés par une exposition légèrement tamisée. Le vert sombre et la densité de certaines topiaires (if, buis, laurier-sauce) ont paraître encore plus gracieuses et légères leurs floraisons par effet de contraste.
La floraison des lilas s’échelonne pendant une grande partie du printemps : d’avril jusqu’à juin et même de la fin d’été aux gelées grâce à certains spécimens. DÈS LA MI-AVRIL - le lilas à fleurs de jacinthe, très florifère et très parfumé, aux fleurs simples ou doubles rose tendre, offre une belle coloration automnale du feuillage. - le lilas de Chine, très florifère, produit en abondance de longues grappes de fleurs bleu violacé parfumées. FIN AVRIL ET MAI Les lilas classiques ouvrent le bal de cette seconde vague de fleurs. - « Dentelle d'Anjou », plus ramifiée et plus compacte, cette variété offre de grandes grappes de fleurs doubles blanches parfumées. - « Kindy Rose », pour sa floraison pourpre carmin foncé en boutons s'ouvrant rose carminé et son parfum léger. - « Rose de Moscou », pour sa magnifique floraison double rose lumineux au parfum léger. - « Sensation », pour ses curieuses fleurs simples et compactes d’un profond violet pourpre ourlé de blanc. - « Primrose », pour ses fleurs simples crème teintées de jaune pâle. JUIN ET DÉBUT D’ÉTÉ - Le petit lilas de Mandchourie « Miss Kim », un arbuste élégant à fleurettes simples d’un rose bleuté, au parfum épicé et au feuillage duveteux rougeâtre à l’automne qui fleurit abondamment. - Les lilas de Miss Preston, arbustes vigoureux à port évasé aux feuilles longues, aux panicules volumineuses, plumeuses parfois retombantes et au parfum très subtil. - Le lilas du Japon, gros arbuste à l’écorce dorée, aux panicules denses de teinte crème fin juin. Qui exhale un parfum de miel. - Le lilas velu, arbuste érigé au feuillage glauque au revers et aux fleurs rose lilas très odorantes. IL FLEURIT DEUX FOIS ! - Le lilas à petites feuilles « Superba ». Cet arbuste à port touffu offre un petit feuillage vert clair légèrement duveteux qui se teinte d’or en automne. Sa floraison au mois de mai est pleine de légèreté avec ses petites grappes rose clair odorantes. La plante refait des fleurs en fin d’été qui s’échelonnent jusqu’aux gelées. Jardin magazine l’EssentielduJardin 13 n°37 ● 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 1Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 2-3Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 4-5Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 6-7Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 8-9Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 10-11Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 12-13Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 14-15Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 16-17Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 18-19Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 20-21Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 22-23Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 24-25Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 26-27Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 28-29Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 30-31Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 32-33Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 34-35Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 36-37Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 38-39Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 40-41Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 42-43Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 44-45Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 46-47Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 48-49Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 50-51Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 52-53Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 54-55Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 56-57Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 58-59Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 60-61Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 62-63Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 64-65Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 66-67Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 68-69Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 70-71Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 72-73Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 74-75Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 76-77Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 78-79Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 80-81Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 82-83Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 84-85Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 86-87Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 88-89Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 90-91Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 92-93Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 94-95Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 96-97Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 98-99Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 100-101Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 102-103Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 104-105Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 106-107Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 108-109Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 110-111Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 112-113Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 114-115Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 116-117Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 118-119Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 120-121Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 122-123Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 124-125Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 126-127Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 128-129Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 130-131Jardin Magazine numéro 37 aoû/sep/oct 2011 Page 132