Jardin Magazine n°33 aoû/sep/oct 2010
Jardin Magazine n°33 aoû/sep/oct 2010
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°33 de aoû/sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 56,5 Mo

  • Dans ce numéro : jardiner de A à Z.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
74 Maison revue Verte LES CONSEILS DU JARDINIER POUR OBTENIR UN MEILLEUR COMPOST Tous les déchets végétaux ménagers, sauf les pelures d’agrumes sont bons. N’hésitez pas à y mettre cheveux, marc de café, laine, mouchoirs en papier, cendres de cheminée, plumes etc. Puis, déchets du jardin bien sûr, ce sont eux qui feront le volume : feuilles, gazon, branchages finement broyés et mousses. Il est important d’alterner les couches d’apports avec un substrat comme la paille ou des copeaux. Un bon « truc », c’est d’acheter une balle de 50 litres de tourbe brune et de l’incorporer en couches successives aux apports ménagers. La particularité de ce substrat est sa capacité d’absorption de l’eau et son « relargage » dans le temps. Autre point important, utiliser des accélérateurs de décomposition bactériens comme la vieille bière, le cidre éventé, le lait caillé. Le compost sera prêt lorsqu’il aura un aspect noir identique à la tourbe brune. SOLUTION POUR JARDINIER PRESSÉ Tout bon jardinier vous le dira, les activateurs de compost ne servent pas à grand chose si le compost est fait dans les règles de l’art. Il est cependant possible de justifier l’utilisation d’un tel produit quand le jardinier en question est pressé de pouvoir utiliser son précieux terreau. Ce type de produit, proposé ici par la société Profertyl et entièrement écologique, permet en effet de composter les déchets en moins de deux mois au lieu des quatre à douze de la solution traditionnelle... Non négligeable d’autant que ce produit promet un impact nul sur l’environnement ; le processus est en effet entièrement naturel. Son secret, des micro-organismes et de la matière organique très riche en azote qui vont accélérer la décomposition de la cellulose et de la lignine. Il a été élaboré en observant la manière dont les termites parviennent à digérer le bois et ce sont des bactéries présentes dans l’estomac de ces insectes qui sont utilisées ici. Activateur de compost biologique, Profertyl, conditionné en boîte de 1,5 kg et contenant deux sachets de 750 grammes. 6 € 20 environ la boîte en jardinerie. 56 ● Jardin magazine n°33 Le guide pratique du compostage Le compostage de vos déchets possède de multiples avantages. Ecologique, cette pratique tend à réduire la quantité de déchets à enfouir ou à incinérer. C’est aussi un moyen de fabriquer un engrais naturel respectueux du cycle biologique et totalement en phase avec l’environnement... Le compostage est un processus naturel utilisé depuis l’Antiquité pour redonner à la terre les éléments nutritifs que l’agriculture lui fait perdre. Il s’agit de la transformation de la matière organique en humus. Cette décomposition naturelle est réalisée par les micro-organismes du sol (bactéries, champignons, vers...). Dans nos maisons et jardin aseptisés, il ne s’agit pas de faire un tas de déchets au milieu de l’allée. D’ailleurs le compost n’est pas à confondre avec le fumier de la ferme ; ce n’est pas la même chose. Le compost aujourd’hui se pratique dans de petits conteneurs (200 litres environ) qui laissent passer l’air. On y met les déchets ménagers par exemple mais aussi les déchets de jardin. Attention toutefois, quelques règles sont à respecter tant au niveau de la manière de composer votre compost que de réaliser des couches successives permettant d’obtenir le plus rapidement possible ce précieux engrais naturel. Parmi les matières compostables, il Jardin faut distinguer les déchets de cuisine, les déchets ménagers ainsi que les déchets de jardin. Les premiers se composent en premier chef des épluchures de fruits et de légumes (à l’exception des agrumes) mais aussi le marc de café et le thé infusé, les coquilles d’oeufs broyées ainsi que le pain, les laitages ou encore les croûtes de fromage. D’autres déchets peuvent encore prendre place dans les composteurs, il s’agit du papier essuie-tout, des plantes et fl eurs fanées, des copeaux ou de la sciure de bois, etc. Les déchets du jardin peuvent également y prendre place comme les feuilles mortes ou le gazon issu de la tonte. Les branches de la taille d’un arbre peuvent aussi y aller mais il faut avant les casser en de petites sections. Quelques déchets à proscrire Le compost est un équilibre fragile car certains déchets ne peuvent que nuire à sa mai/juillet 2009
qualité et surtout à sa rapidité de décomposition. C’est le cas des déchets traités chimiquement comme le bois laqué par exemple. Les restes de viande ou de poisson attireront les animaux et pourriront la terre tout comme les os ou les coquillages. Les litières d’animaux ne doivent pas être intégrées au compost tout comme les mauvaises herbes montées en graine. Les règles du compostage mai/juillet 2009 Le mélange des différents déchets est extrêmement important. Il faut en effet alterner les couches de déchets secs et humides, fins et épais tout comme les matières vertes qui amènent de l’azote à la terre et les matière brunes qui apportent le carbone. C’est le bon dosage azote/carbone qui permet d’activer la fermentation bactérienne. L’aération du compost est également capitale. En brassant le tas tous les quinze jours à l’aide d’une pelle ou d’une fourche, cela permet d’éviter que le compost ne s’asphyxie ou ne se dessèche. Le taux d’humidité du compost est par conséquent très important. Ni trop sec, ni trop humide... Pas facile de savoir, car le sec fait fuir les micro-organismes, le trop humide fait pourrir le compost est génère de mauvaises odeurs. Matière organique, la température du compost est toujours plus élevée que celle de l’air. Un bon compost, utilisable telle de la terre de bruyère, est réalisable en quelques mois. La durée de maturation dépend du respect des quelques règles énoncées. En trois mois le compost prendra forme et pourra être utilisé dans un jardin. Ce système de couches successives est à respecter. Le gazon issu de la tonte ne peut être intégré d’un bloc : l’idéal reste de créer des couches de 10 cm de chaque matière. Utiliser son compost Le compost est un humus qui enrichira la terre. Il va améliorer la structure du sol et apporter de riches éléments nutritifs aux végétaux. Le compost s’utilise principalement au printemps comme fertilisant organique. Une couche de 5 à 15 cm de compost à ajouter dans le sol permet aux pousses d’en profi ter. Il peut également être utilisé comme un terreau classique à mélanger avec de la terre. En automne, le compost peut être utilisé comme paillage pour les arbres, les arbustes ou les fl eurs. Dans le potager il viendra couvrir les semis de pommes de terre. Le compost s’utilise aussi pour rempoter les fl eurs et les plantes d’ornement. LA TONDEUSE ÉCOLO N’EXISTE PAS ENCORE Le gazon, il faut bien le tondre. En terme écologique, la meilleure solution serait d’avoir un mouton sur son terrain mais ce n’est pas forcément donné à tout le monde ! Les constructeurs de tondeuses n’ont pas développé de gammes écologiques pour les tondeuses thermiques, seule solution quand le terrain est important. Jonsered propose néanmoins cette tondeuse à la largeur de coupe de 53 cm qui passe partout. Autotractée, elle peut filer à presque 5 km/h pour ne pas faire tourner inutilement son moteur... c’est déjà ça. Tondeuse Jonsered LM 2153 CMDA, moins de 600 €. UN SÉCATEUR À LEVIER Certaines branches peuvent se révéler terriblement diffi ciles à couper. Pour gagner en effi cacité, il est possible de pouvoir compter sur des sécateurs pourvus d’un système spécial, à levier, qui leur fait gagner 25% de puissance... Fiskars propose ainsi une gamme de trois sécateurs dotés de cette innovation permettant de moins se fatiguer. Très léger, moins de 200 grammes, les sécateurs à levier de la marque Fiskars sont disponibles dans toutes les bonnes jardineries pour moins de 25 €. Maison revue Verte 75 Jardin magazine n°33 ● 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 1Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 2-3Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 4-5Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 6-7Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 8-9Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 10-11Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 12-13Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 14-15Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 16-17Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 18-19Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 20-21Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 22-23Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 24-25Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 26-27Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 28-29Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 30-31Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 32-33Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 34-35Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 36-37Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 38-39Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 40-41Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 42-43Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 44-45Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 46-47Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 48-49Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 50-51Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 52-53Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 54-55Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 56-57Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 58-59Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 60-61Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 62-63Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 64-65Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 66-67Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 68-69Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 70-71Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 72-73Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 74-75Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 76-77Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 78-79Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 80-81Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 82-83Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 84-85Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 86-87Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 88-89Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 90-91Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 92-93Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 94-95Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 96-97Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 98-99Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 100-101Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 102-103Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 104-105Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 106-107Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 108-109Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 110-111Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 112-113Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 114-115Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 116-117Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 118-119Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 120-121Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 122-123Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 124-125Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 126-127Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 128-129Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 130-131Jardin Magazine numéro 33 aoû/sep/oct 2010 Page 132